Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

DECHAUS

encouragée par le general même qui lui écrivit plusieurs fois CARMES pour poursuivre une si bonne cuvre ; & ne se contentant pas et Carde simples lettres & d'exhortations,il crut être obligé d'em- MELITES ployer

toute son autorité pour faire reussir un fi bon dessein, s'es. & de faire un commandement exprès à la Sainte de le poursuivre. Elle prit donc les mesures necessaires pour cela , & pendant qu'elle y travailloit fortement, l'occasion se presenta de faire une nouvelle fondation pour ses Filles à Medina-del-Campo. Elle sortir d'Avila pour ce sujet , & la fon

dation étant achevée , elle chercha des sujets propres pour commencer la reforme des Religieux. Elle en parla au Pere Antoine d'Heredie prieur des Carmes de Medina : elle fut fort surprise, lorsque ce Pere qui étoit âgé de plus de soixante ans, s'offrit à elle pour embrasser le premier la reforme, ajoûtant que Dieu l'appellant à un genre de vie plus austere que celui qu'il avoit embrassé, il étoit resolu d'entrer chez les Chartreux , dont il avoit déja obtenu le consentement. Mais la Sainte ne trouvant pas dans sa personne ni l'esprit ni les forces necessaires pour donner commencement à un Ordre austere , elle lui conseilla de surseoir l'execution de son dessein, & de s'exercer cependant dans la pratique des choses qu'il esperoit vouer. Elle trouva le P. Jean de faint Mathias plus propre pour son dessein.C'est celui qui a été dans la suite fi connu sous le nom de Jean de la Croix, depuis qu'il embrassa cette reforme dont il a été un des principaux instrumens avec sainte Therese. Il étoit fils de Gonçalo d'Yepes & de Catherine Alvarez, & nâquit l'an 1542. à Ontiveros bourg de la vieille Castille au diocese d'Avila. Ses parens qui étoient de mediocre fortune , & obligés de vivre du travail de leurs mains , ne se trouverent pas en état d'envoyer leur fils aux études ; mais il trouva des patrons qui voulurent bien se charger de son éducation. Il répondit si bien aux intentions de ses bienfaicteurs, qu'il se rendit en peu de tems habile dans les sciences, & conserva son innocence & la pureté des mæurs parmi tous les dangers de la jeunesse. A l'âge de vingtun ans, voulant embrasser un genre de vie, il crur qu'il ne pouvoit pas mieux faire, pour se garantir des pieges que le monde lui tendoit , que d'y renoncer entierement,

& de se retirer dans une maison religieuse, comme dans un azile & un port assuré. Il choisit pour cet effet celui de sainte Anne dans

X x iij

a

[ocr errors]

CARMES

Es la ville de Medina-del-Campo, qui étoit de l'Ordredes Car-
ET CAR- mes. S'étant presenté pour y être reçû, il y fut admis fans
MELITES peine, on lui donna l'habit religieux avec le nom de Jean de
Dechaus faint Mathias. Il ne se contenta pas de faire paroître beau.
SE’es.

coup de ferveur pendant son noviciat , il la redoubla après fa
profession, & il pratiquoit tant d'austerités, que les Reli-
gieux de sa maison qui étoient déchûs de leur ancienne,
observance en furent allarmés. Sa pieté n'étoit pas

moindre
que

sa mortification ; il se retiroit de la compagnie des hommes pour ne s'entretenir qu'avec Dieu dans l'oraison : de forte que les superieurs le voyant si avancé dans la voie de la perfection, l'obligerent de recevoir l'Ordre de prêtrise , lorsqu'il eut atteint l'âge de vingt-cinq ans.

Il ne se vit pas plutôt revêtu de cette nouvelle dignité, que considerant les nouvelles obligations où il étoit engagé, il souhaita une vie plus austere & plus reguliere que celle

que l'on menoit chez les Carmes. Après avoir long-tems consulté Dieu , il prit la resolution de passer dans l'Ordre des Chartreux : il travailloit actuellement à se faire recevoir dans la Chartreuse de Segovie , lorsque sainte Therese vint à Medina-del-Campo. Il y arriva dans le même tems du couvent de Salamanque où il étudioit pour lors, & étoit venu pour accompagner un Religieux , qui parla de lui si avantageusement à la Sainte , qu'elle souhaita de le voir. Il lui découvrit le dessein qu'il avoit de se faire Chartreux; mais elle lui parla de la reforme des Religieux de son Ordre qu'elle meditoit, elle lui conseilla de differer sa resolution, jusqu'à ce qu'elle eût trouvé un Monastere, de ne point quitter fon Ordre, mais de demeurer fidele dans sa vocation, & de faire servir plûtôt son zele à rétablir cet institur dans sa premiere ferveur. enfin elle l'exhorta dans des termes fi pressans, qu'il renonça à sa premiere résolution , & promit à la Sainte de faire tout ce qu'elle lui prescriroir.

Sainte Therese ayant ainsi gagné deux Religieux pour commencer sa reforme,il lui sembla que tout étoit fait; mais comme elle n'avoit point encore de maison, elle differa encore un peu à la commencer. Elle fut à Alcala , où on la lol. licitoit fort d'aller , pour regler un couvent de Carmelites qu'une certaine Mere Marie de Jesus y avoit fondé sous une reforme particuliere & differente de la fienne. Elle modera

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Religieux Carme dechausse,

avec le manteau.

89

« PreviousContinue »