Page images
PDF
EPUB

MILITAI
RE DE
CONSTAN-

[ocr errors]

magne à Cologne , celui de France à Paris, celui d'Espagne Ordre à Valence, celui de Flandres à Anvers , celui d'Angleterre à Londres, &c. Tous les trois mois le Conseil doit s'assembler à Constantinople, où doivent assister tous les Grauds-Croix, TIN. les Provinciaux & les Prieurs de la Ville. Il y a plusieurs grands Prieurés, comme celui de Misitra, celui de la Bofline, celui de Cappadoce, celui d'Antioche , celui de Natolie, celui de Constantinople, celui de Jerusalem, & celui de Napoli de Barbarie , avec seize Prieurés & vingt Bailliages, tous situés en Orient , & dont les chevaliers ne retirent pas appareniment de grands emoluments. Ils doivent faire preuve de noblesse de quatre races; & ils s'obligent par leurs væux d'être fideles à leurs Princes & au Grand-Maître de l'Ordre , d'obeïr aux Commandemens de l'Eglise, de défendre les veuves & les orphelins, de suivre l'érendare de la Milice Constanti. nienne de faint Georges, sous la regle de saint Basile, de garder les Statuts de cet Ordre , d'afilter aux conseils generaux & provinciaux , de porter toûjours la croix de ľOrdre d'être humbles autant qu'il leur sera possible, de garder la chasteté conjugale, d'exercer la charité , enfin de laisser en mourant quelque chose à l'Ordre; & dès lors ils s'obligent, en cas qu'ils meurent sans faire testament, de lui laisler cent écus d'or, pour lesquels ils obligent & hypothequent tous leurs biens.

L'habillement du Grand Maître quand il paroit en public dans les ceremonies, ou qu'il asliste au conseil de cet Ordre , qui est composé de cinquante conseillers ou senateurs, qui sont autant de chevaliers grands-croix, consiste en un pourpoint & un haut de chausse rouges , aussi bien que

les bas & les souliers, & par dessus une veste de toile d'argent descendantjulqu'aux genoux, & aïant des manches assez larges. Cette veste est ceinte d'un ceinturon de velours rouge, auquel est attachée l'épée, & dessus cette veste il porre un grand manteau traînant à terre de velours bleu doublé de toile d'argent, & attaché au cou avec deux cordons tissus d'or & de loïe rouge, descendant jusqu'à terre. A côté du manteau est la Croix de l'Ordre , rouge, orlée d'or, terminée aux quatre coins en fleurs de lis, sur lesquels sont ces quatre lettres I. H. S. V. qui veulent dire: In hoc figno vinces. Le nom de Jesus-Christ expriiné par ces deux autres lettres Grec

1

ORDRE

RE

DE

TIN.

ques

X. & P. est au milieu, & à côté ces deux autres lettres Militar- Å & 12. Le grand collier qu'il porte sur le manteau est comCONSTAN-posé du même monogramme X. & P. dans quinze ovales d'or

emaillés de bleu : celui du milieu , auquel pend un S. Georges d'or à cheval & terrassant un dragon, est plus grand que les autres, & est entouré d'une guirlande, dont la moitié est de feuilles de chêne, & l'autre moitié de feuilles d'olivier. Le bonnet de ce grand-maître est à la macedoine de la hauteur d’un palme , & de velours cramoisi, doublé de satin blanc; il est retroussé en quatre endroits avec le même monogramme X. & P. en broderie d'or, & orné d'une plume d'autruche noire.

Les grands-croix, qui sont au nombre de cinquante , ont un pourpoint & un haut-de-chaulle bleus, & par dessus une veste blanche descendant jusqu'aux genoux. Leurs bas & leurs souliers sont blancs aussi, le ceinturon de velours rouge; & le manteau, qui n'est pas silong que celui du grand-maître, & à côté duquel est la croix de l'Ordre , est de damas bleu doublé de blanc. Ils ont droit aussi de porter le grand col. lier, & leur bonnet orné de plumes blanches est de satin bleu, aïant aux quatre côtés le monogramme X. & P. en broderie d'or.

Les chevaliers de justice ont le même habillement, excepté que le manteau est d'armoisin bleu ondé, & qu'ils ne peuvent pas porter le grand collier. Ils ont seulement au cou une petite chaîne d'or d'où pend la croix de l'Ordre emaillée de rouge. Les chevaliers ecclesiastiques, qui sont nobles aufli, ont un grand manteau bleu & un bonnet quarré de velours de la même couleur avec le monogramme X. & P. aux quatre cô. tés. Les prêtres d'obedience ou chapelains ont dans les ceremonies un surplisde rafferas bleu avec des frangestout autour, & à côté la croix de velours rouge; mais hors les ceremonies

porcent au cou une croix d'or, & sur le manteau une croix de laine rouge orlée d'un cordon de laine jaune. Quant aux freres servans ils ont seulement une écharpe bleue de caffetas, qui passe depuis l'épaule droite jusqu'à la hanche gauche avec une demi-croix au milieu, à laquelle il manque le croison d'en haut;& lorsque les chevaliers sont à la guerre & combattent pour la foi, ils doivent porter une supra-veste en forme de scapulaire de drap blanc, aïant au milieu une croix rouge.

Les

ils

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Anden habillement des Chevaliers de l'ordre de starare, 60.

dans le Quinzième siècle .

,

G

ZARE.

Les souverains Pontifes avoient accordé à perpetuité la CHEVA grande maîtrise de cet Ordre à la maisondes Comnenes;maistiers DË André Ange Flave Comnene, prince de Macedoine , le der-L'ORDRE

DE S. Las nier qui restoit de cette maison, après avoir gouverné l'Ordre pendant plusieurs années , ceda l'an 1699. la grande maîtrise au duc de Parme, François Farnese, pour luj & ses succefleurs à perpetuité, ce que le Pape Innocent XII. a confirmé la même année par un bref du 29. Octobre, & depuis ce temslà le nouveau grand-maître a fait quelques changemens aux statuts.

Bernard. Giustiniani , hift. chronolog. de gli Ord. Militari tom. 1. Joseph Michieli y Marquez , Tesoro militar, de Caval. leria, Francesco Maluezzi , privileg. Ord. S. Georg. Mejolina Bisacioni,ftatuti & privileg. della Sacra Relig. Constantiniana, Les mêmes statuts imprimés à Ravennes & à Rome. Philip. Bonanni,catalog. Ord. Militarium. Dom. Apollin.d’Agresta, Vit. di S. Bafilio & Bolland. Tom. 3. Aprilis die 23. pag. 155.

[ocr errors]

Сн API TRE XXXII.
Des Chevaliers Hospitaliers de l'Ordre de S. Lazare

de Jerusalem.
UOI QUE l'Ordre militaire de saint Lazare ait été
O

soumis à la regle de saint Augustin , & qu'il soit encore soumis en Savoye à celle de saint Benoît į neanmoins comme il y a plusieurs historiens qui rapportent son origine à faint Balile, dont les chevaliers de cec Ordre ( à ce qu'ils pretendent ) ont suivi la regle pendant plusieurs siecles ; nous ne pouvons pas nous empêcher d'en parler en cet endroit, en attendant que nous en parlions encore en traitane de l'origine des Ordres milicaires de Notre-Dame de MontCarmel & de saint Maurice , ausquels il a été uni dans la suite. Mais si nous en parlons presentement, ce ne sera pas pour lui accorder une origine si éloignée , que de Belloi & rendue encore plus chimerique en la faisant remonter jusqu'à l'an 72. de Jesus-Christ, ajoûtant que cer Ordre avoit d'a. De Belloi, bord été institué pour la défense des Chrétiens persecutés de Chevna après la mort de Jesus-Christ , par les Scribes, les Pharisiens, leri , chap. les Saducéens & les Roinains, Tome 1.

Kk

9. P. 126,

« PreviousContinue »