Page images
PDF
EPUB

Moine Armenien ou Barthelemite

52.

de Gennes.

P Gidart A

LEM TES

teaux rouges, qu'ils portoient fur ces manteaux une double BARTHEcroix jaune, & que quelques-uns pretendent que cette croix DE GENeftoit bleuë & le manteau verd. Ces Religieux de l'Ordre de NEs. Conftantinople pourroient bien eftre les Religieux Hofpitaliers de l'Ordre de faint Samfon de Conftantinople, qui furent unis aux Chevaliers de l'Ordre de faint Jean de Jerusalem par le Pape Clement V. l'an 1308. car la pratique des Ordres Hofpitaliers a toûjours efté de fe diftinguer les uns des autres par des croix differentes. Ainfi on ne peut pas afsurer si cet habillement eftoit veritablement celui des Acémetes, ou celui des Hofpitaliers de l'Ordre de faint Samfon, qui avoient les uns & les autres dés Maifons à Conftantinople.

Baronius, Annal. Ecclef. Tom. 6. & 7. Natal. Alexand. Hift. Ecclef. Tom. 5. Secul. 6. Fleury, Hiftoire Ecclef. Tom. 6. Bulteau, Hift. Monaft. d'Orient. Bonanni, Catalog. Ord. Relig. Part. 2. Schoonebeck, Hift. des Ord. Relig. & les Figures d'Abraham Bruin, de Joffe Ammanus, & de Michel Colyn.

CHAPITRE XXX.

Des Moines Armeniens ou Barthelemites de Gennes, comme auffi des Religieux Armeniens appellez les Freres Unis de faint Gregoire l'Illuminateur.

,

UOIQUE les Moines Armeniens de Gennes ou les Barthelemites comme quelques-uns les appellent, aïent fuivi la Regle de faint Auguftin & les Conftitutions de l'Ordre de faint Dominique, auffi-bien que les Freres Unis de faint Gregoire l'Illuminateur, qui estoient d'autres Armeniens qui furent convertis par le P. Dominique de Boulogne; nous les joignons neanmoins dans cette premiere partie à ceux qui ont pris leur origine en Orient; puifqu'en effet ils en font fortis, & qu'ils ont efté long-tems de l'Ordre de faint Bafile. Nous fuivons en cela le Pape Urbain VIII. qui dans une Bulle de l'an 1640. qualifie les Armeniens de Gennes, de Moines Armeniens de l'Ordre de faint Bafile; & Crefzenzi parlant du P. Eftienne Palma, qui a efté quatre fois General de cette Congregation, lui donne le Titre de glorieux Reftaurateur de la grandeur de l'Ordre de faint Bafile.

BARTHE-
LEMITES
DE GEN-

NES.

Quelques-uns ont confondu les Moines Armeniens de Gennes avec les Freres Unis de faint Gregoire l'Illuminateur, & n'en ont fait qu'un feul Ordre, comme le P. Galano dans fa Conciliation de l'Eglife Armenienne avec la Latine, semble le temoigner en difant, que les Freres Unis avoient un Monaftere à Caffa dans la Ĉhersonese qui appartenoit aux Genois, & que la memoire de ces Religieux eftoit encore toute recente à Gennes. Mais il eft certain que c'eftoit deux Ordres differens, & que les Moines Armeniens de Gennes avoient un Monaftere à Caffa, & non pas les Freres Unis, comme nous verrons dans la fuite.

L'an 1296. le Soudan d'Egypte,après la mort de Caffan Roi de Perfe, paffa de l'Egypte dans l'Armenie & y commit de grandes cruautés. Il perfecuta les Moines de faint Bafile qui demeuroient à Monte-Negro, plufieurs endurerent le martyre, & d'autres l'éviterent en prenant la fuite. Comme cette perfecution dura pendant plufieurs années, il y en eut quelques-uns qui vinrent en Europe & aborderent à Gennes l'an 1307. fous la conduite d'un Pere Martin. Ils y furent bien reçus, & on leur offrit un establissement en cette ville. Un nommé Albert Purpureio fe declara Fondateur de leur nouveau Monaftere, & Porchete fpinola Archevefque de Gennes mit la premiere pierre de l'Eglife, qui fut baftie en l'honneur de la fainte Vierge & de faint Barthelemy, & les fondemens en furent jettés l'an 1308. Quelques autres Religieux d'Armenie aïant appris leur establiffement à Gennes, les vinrent trouver, & apporterent avec eux des Livres pour officier felon leur Rit, ce que le Pape Clement V. leur accorda par une Bulle adreffée au Pere Martin & aux autres Religieux qui demeuroient auparavant au Monaftere de Monte-Negro de l'Ordre de faint Bafile dans l'Armenie: Dilectis filiis Martino & aliis Fratribus dudum in Monafterio de Montanea-Nigra, Ordinis fancti Bafilii in partibus Armenia confti

[ocr errors]

tutis.

Ils obtinrent un fecond establiffement à Parme l'an 1318. un autre à Sienne, & enfuite à Pife, à Florence, à Civita-Vecchia, à Rome, à Forli, à Faenza & à Ancone. Ils obéiffoient au P. Martin qu'ils regardoient comme General en Italie, quoi qu'ils promiffent obéiffance, dans leur Profeffion, à leurs Superieurs d'Orient.Mais après la mort de ce Pere Martin, ils

LEMITES

commencerent à fe relâcher, & pour lors il y eut plufieurs BARTHE abus qui fe glifferent parmi eux. Ils changerent dans la fuite DE GEN leur habillement, qui confiftoit en une robe tannée & un NES. Scapulaire noir,en celui des Freres Convers de l'Ordre de S. Dominique, c'est-à-dire, en une Tunique blanche, avec un Scapulaire noir, auffi-bien que la Chape & le Capuce. Ils fe conformerent à l'Eglife Romaine pour l'Office Divin, ils celebrerent la Meffe à la façon des Dominicains dont ils prirent les Constitutions, & quitterent la Regle de faint Bafile pour fuivre celle de faint Auguftin, ce qui fut confirmé par le Pape Innocent VI. l'an 1356. qui leur accorda la permiffion d'élire un General. Ils tinrent leur premier Chapitre à Gennes la mefme année, dans lequel ils élurent pour General le P. Antoine de Pife.

Schoonebeck, qui le plus fouvent n'est pas exact à raporter fidellement les années des eftabliffemens des Ordres Religieux, dit, en fuivant Silveftre Maurolic, que ce fut fous le Pontificat d'Innocent III. que ce changement se fit n'aïant pas fait reflexion que ce Pape eftoit mort cent trentefix ans auparavant en 1216. & que c'est une faute d'impreffion qui fe trouve dans Maurolic, lequel avoue que ces Religieux vinrent d'Orient en Italie fous le Pontificat de Clement V. qui ne fut Pape que l'an 1307. Je fuis furpris que le P. Bonanni de la Compagnie de Jefus ait aufli dit, que Silveftre Maurolic affure qu'Innocent1II. prefcrivit des Conftitutions à ces Religieux, & qu'il ne fe foit pas apperçu de

l'erreur.

La mefine année que ces Barthelemites de Gennes firent cc changement, & qu'ils prirent l'habillement des Freres Convers de l'Ordre de faint Dominique, les Freres Unis de faint Gregoire l'Illuminateur qui le portoient auffi, le quitterent, aïant efté incorporés entierement dans l'Ordre de faint Dominique, & leur Ordre aïant efté par ce moïen fupprimé, dont voici l'origine.

Vers l'an 1328. le P. Dominique de Boulogne Religieux de l'Ordre de faint Dominique, aiant efté envoïé en Armenie par le Pape Jean XXII. qui le facra Evefque de Maraga, ne convertit pas moins de Schifmatiques par fa vie exemplaire, que par fes predications. Il fit bâtir un Monastere en forme d'Ermitage au fommet d'une haute Montagne avec des Cel-

Hh iij.

LEMITES
DE GEN-

BARTHE- lules feparées les unes des autres, où il demeuroit avec fes Compagnons l'efté; & pendant l'hyver ils demeuroient dans d'autres Cellules qu'ils avoient creusées dans des Rochers au pied de cette Montagne, & qui s'y voïent encore à pre

NES.

fent.

Il y avoit dans le mefme tems un celebre Wartabied en Armenie nommé Ifaac, qui eftoit Superieur d'un Monastere auprès d'Erivan, & qui avoit honoré de la dignité de Wartabied plus de trois cens foixante & dix de fes Difciples, dont quelques-uns gouvernoient d'autres Monafteres, & les autres eftoient difperfés dans l'Armenie pour enfeigner le peuple. Entre ces Difciples il y en avoit un qui eftoit en grande estime, qui fe nommoit Jean de Cherna & eftoit Superieur d'un Monaftere proche de Cherna, village dont un de fes Oncles nommé Georges, eftoit Seigneur. Le Wartabied Ifaac envoïa ce Wartabied Jean vers le Pere Dominique, pour fçavoir quelle eftoit la Doctrine qu'il enfeignoit. Ce Wartabied fut fi touché de la vie exemplaire que le Pere Dominique & fes Compagnons menoient dans la Solitude dont nous venons de parler, & fes difcours firent tant d'impression sur son esprit, qu'il refolut de renoncer à fes erreurs, & de reconnoistre l'autorité du Pape. Il perfuada la mefme chofe au Wartabied Ifaac, & l'an 1330. il adreffa des Lettres circulaires à tous les Prelats & les Wartabieds des environs, pour les exhorter de s'affembler en un certain lieu, où le Pere Dominique devoit leur prescher les verités de l'Eglife Latine. Ils y vinrent & renoncerent tous au Schifme & àl'erreur, reconnoiffant le Pape comme Souverain Chef de l'Eglife Univerfelle, & à leur exemple une bonne partie du peuple fit la mefme chose.

Le Prince Georges, Seigneur de Cherna, fut le premier à faire paroiftre fon zele pour la Religion Catholique, aïant fait baftir de fond en comble une Eglife proche le Couvent de Cherna, qui fut achevée en moins d'un mois. Son Neveu le Wartabied Jean, voïant que l'Ordre de faint Bafile eftoit entierement déchû en Armenie & prefque entierement anneanti, voulut d'abord le reformer, & le remettre dans fon premier luftre; il crut neanmoins qu'il eftoit plus à propos d'eftablir un Ordre nouveau dont la fin fuft de conferver la Foi Catholique que les Armeniens venoient d'embraffer, & de l'étendre de plus en plus: c'eft pourquoi il inftitua un

[ocr errors]
« PreviousContinue »