Page images
PDF
EPUB

ز

CHEVA: de la supposition de ces Statuts ; mais ce que nous avons dit SEPULCRE." suffira

pour en convaincre le Lecteur. Ce n'est donc point sur ces Statuts fupposés qu'il se faut fonder pour attribuer à Godefroy de Bouillon l'institution ou le retablissement de l'Ordre des Chevaliers du saint Sepulcre l'an 1099. en effet ce n'est point à ce Prince que de Belloy & Favin l'attribuent ; mais à Baudouin premier son Successeur l'an 1103. Ils disent que les Sarasins aïant conquis la ville de Jerusalem sur les Empereurs d'Orient, ils laisserent la garde du S. Sepulcre à des Chanoines Reguliers; que Godefroy de Bouillon s'estant rendu maistre de cette Ville , il fit de grands biens à ces Chanoines , & que Baudouin les fit Chevaliers du saint Sepulcre. Favin ajouste que ce Prince ordonna qu'ils retiendroient leur habit blanc sur lequel ils porteroient une Croix d'or potencée & cantonée de croisettes sans email , telle que les Rois de Jerusalem la portoient en leurs armes ; & du Breüil dans ses Antiquités de Paris rapporte le commencement des Lettres de ce Prince pour l'Institution de ces Chevaliers : elles sont en François, ce qui en fait voir la fausseré ; car le langage est moderne & ne se ressent point de l'antiquité. Voici la teneur de ces Lettres telles qu'elles se trouvent dans du Breuil.

Baudouin par la grace de Dieu Roi de ferufalem , à tous Chrétiens présens & à venir , Salut en nofire Seigneur Jesus Christ fouverain Roi du ciel & de la terre. Nous avons pour l'exaltation de notre sainte Foi , honneur de reverence que nous portons aus très-faint Sepulcre de notre Seigneur, institué & mis sus, l’Ordre du saint Sepulcre , duquel nous & nos fuccefseurs Rois à l'avenir feront Chefs & maîtres Souverains , du en noftre absence le Patriarche de Jerusalem, en memoire & fouvenance de la Resurrection de nostre Seigneur Jesus-Christ, par la grace duquel nous sommes parvenus à la Couronne & gagné plusieurs Batailles contre les Sarafins ennemis de nostre sainte Foi.

Avons, pour la finguliere devotion des Chanoines de l'Eglise Patriarchale de cette sainte Cité, donné la garde & tuition du faint Sepulcre de rostre Seigneur aufdits Chanoines : pour icelui d'orefnavart garder tant de jour que de nuit , y entretenir le Divin Service ainsi qu'ils ont fait ci-devant. Pour reconnoistre leur foin & diligence , les avons nommés, creés & establis Soldats en Jefus-Christ de l'Ordre dudit S. Sepulcre. Ordonnons qu'à l'avenir ils porteront sur leur robe blanche à l'endroit de l'estomac ou autre

lieu apparent d'icelle , la Croix & armes qui nous ont esté donnés Cheva-
par l'avis des Princes & Seigneurs Chrétiens , après la conqueste SEPULCRE.
de cette sainte Cité. Recevront lesdits nouveaux Chevaliers à
l'avenir les marques dudit Ordre de nòs mains & de nos Succef-
feurs Rois , & en cas d'absence ou d'empêchement , par celles du
Reverend Patriarche de cette sainte Cité de ses Successeurs , auf-
quels lesdits Chevaliers feront les Væux accoustumés d'obedience,
pauvreté de chasteté conformément aux Statuts de leur Regle.

Mais quand ces Lettres seroient en Latin ou d'un stile qui fe ressentist de celui du douziéine siécle, elles n'en seroient pas moins supposées, aussi bien que les Statuts dont nous avons parlé qui font de l'an 1099. car nous avons fait voir dans le Chapitre précedent qu'il n'y a eu dans l'Eglise du S.Sepulcre que des Chanoines Seculiers jusqu'en l'an 1114.que le Patriarche Arnoul les obligea de faire des Vaux & d'embrasser la Regle de S. Augustin, & il y a bien de l'apparence que les Chevafiers du S. Sepulcre ne se sont élevés que près de quatre cens ans après sur les ruines des Chanoines qui portoient le mesine nom, & dont les biens furent unis & incorporés à l'Ordre des Chevaliers de saint Jean de Jerusalem. Ces Chanoines,comme nous avons dit ailleurs, aïant este contrains d'abandonner les Maisons qu'ils avoient dans la Terre Sainte lorsque les Chrétiens en furent chassés par les Sarasins, se retirerent dans celles qu'ils avoient en plusieurs Provinces de l'Europe , où dans la plûpart ils exerçoient l'hospitalité envers les Pelerins qui alloient visiter les Saints lieux de la Palestine. Le Pape Pie II. aïant institué l'an 1459. un Ordre Militaire sous le nom de nostre Dame de Bethléem , supprima quelques autres Ordres Militaires & Hospitaliers, du nombre desquels furent les Chanoines du saint Sepulcre , dont il unit les biens à ce nouvel Ordre de nostre Dame de Bethléem. Dès lors ces Chanoines Reguliers du saint Sepulcre s'opposerent à cette union, & on ne longea plus à leur suppression , l'Ordre de nostre Dame de Bethléem n'aïant pas subsisté ; mais l'an 1484. le Pape Innocent VIII. les unic derechef & les incorpora à l'Ordre des Chevaliers de saint Jean de Jerusalem ou de Rhodes, comme on les nommoit pour lors, parce qu'ils possedoient encore cette place dont ils avoient pris le nom , & par la mesme Bulle le Pape unit aussi à cet Ordre celui des Chevaliers de faint Lazare. llest à remarquer que dans cette Bulle le Pape ne parle

[ocr errors]

CHEVA-
LIERS DU S.

point de l'Ordre du saint Sepulcre comme d'un Ordre de' SEPULCRE." Chevalerie, titre néanmoins qu'il donne à celui de saint La

zare: Sancti Sepulcri Domnici Hyerofolymitani , ac militie sancti
Lazari Bethleen a Nazareth eriam Hyerofoiymitani, nec non Do-
mus Dei de Montmorillon.....e eorumdem Ordinum & Militie
Archiprioratum , Prioratus & Magistratus generales ..
omnino fupprimimus & extinguimus. Si les Chanoines du saint.
Sepulcre avoient esté Chevaliers , il auroit donné le titre de
Milice à leur Ordre comme il le donna à celui de saint Lazare;
ainsi il y a de l'apparence que l'on ne parloit pas encore des
Chevaliers du saint Sepulcre qui ne se sont élevés que

sur les ruines des Chanoines, qui en effet furent supprimés en Italie, en France & en Flandres , & leurs biens furent veritablement unis à l'Ordre des Chevaliers de saint Jean de Jerusalem , exceptéen Pologne où ces Chanoines ont toûjours subsisté; & il

Y eut aussi deux ou trois Maisons en Sicile qui n'entrerent point dans l'union, & qui ne font presentement que des Prieurés en Commende à la nomination des Rois de Sicile. Pie IV.aïant confirmé cette union par une Bulle de l'an 1560. ne parle point non plus de l'Ordre du saint Sepulcre comme d’un Ordre Militaire : Et Innocentius VIII. ex certis caufis tunc expreflis, inter alia fanéti Sepulchri Domini Hyerofolomitani Ordinis fanéti Auguftini & Militie fanéti Lazari in Bethleem & Nazareth, nes non Domum de Montemorillon diéti Ordinis sancti Augustini Pictaviensis Diæcefis nuncupatum & alia ab eis dependentia membra cum fuis pertinentiis,ac eorumdem Ordinum Militie Archiprioratum , Prioratus ea Magistratus generales ...... Supprefferat & extinxerat , &c. C'est donc à tort que plusieurs Écrivains disent que le Pape Innocent VIII, supprima les Chevaliers du faint Sepulcre , & qu'il unit leur Ordre à celui des Cheva. liers de Rhodes Il y a bien de l'apparence que les Chevaliers du saint Sepulcre ne se sont élevés que sur les ruines de Chanoines qui portoienr ce nom , ou plustost que le Pape Alexandre VI. pour exciter les personnes Nobles & riches à visiter les Saints lieux de la Palestine,&pour les recompenseren quelque façon des peines & des fatigues qu'ils essuïoient dans un filong & penible voiage , voulut qu'il y en eust qui fussent honnorés de la qualité de Chevalier du faint Sepulcreen instituant un Ordre Militaire sous ce nom dont il prit la qualité de Grand-Maistre pour lui & ses Successeurs , attribuant au saint

LIERS DU S.

Sicge le pouvoir de faire de ces sortes de Chevaliers , comme

CHEVA disent tous les Auteurs qui ont parlé de cet Ordre, mais qui SEPULCRE. ne rapportent point la Bulle de ce Pape , assurant seulement qu'elle est de l'an 1496.& que comme les Religieux de l'Or, dre de saint François ont la garde du saint Sepulcre, & que leur Gardien eft Commissaire Apostolique en ces quartiers , ce Pape lui donna aussi pouvoir de faire ces fortes de Chevaliers. C'est dequoi neanmoins les principaux Historiens de l'Ordre de saint François ne parlent point , & le P. Quaresmo, qui a esté Gardien du Couvent du saint Sepulcre , ne le rapporte que sur le témoignage de Favin. ll. ayouë seulement qu'il a trouvé à la fin du Livre des privileges accordés au Gardien des Religieux de saint François en Terre sainte , une permilfion qui lui a esté donnée de vive voix l'an 1516. par le Pape Leon X.pour faire des Chevaliers du saint Sepulcre , comme avoient fait ses predecesseurs ; ce que Clement VII. accorda aussi de vive voix l'an 1525. & Pie IV. confirma par une Bulle de l'an 1561. tous les privileges qui avoient esté accordés à ces Religieux & au P. Gardien de Terre fainte par les Souverains Pontifes tant par escrit que

de vive voix. Il est certain que le Gardien des Religieux de saint François en Terre sainte, est en possession de faire des Chevaliers du saint Sepulcre ; & quoique ces Chevaliers doivent estre noi bles, neanmoins la pluspart ne sont que roturiers &Marchands; qui

entrent dans cet Ordre par un faux ferment, car on leur demande s'ils sont nobles d'extraction, & s'ils ont suffisamment du bien pour vivre sans faire trafic, c'est ce qu'ils ne nient jamais, & on les en croit à leur parole ; on leur fait ensuite jurer d'observer les loix & les coustumes de l'Ordre , qui consistent principalement à entendre tous les jours la Messe quand ils n'ont point d'empeschement legitime, d'expofer leur vie pour la defense de la Religion , lorlque les Chrestiens sont en guerreavee les Infidelles,ou d'y envoïer une personne à leur place, de deffendre la sainte Église & ses Ministres contre ses Persecu: teurs, d'éviter toute guerre injuste , les querelles, les gains fordides , & les duels, de procurer la paix entre les fidéles Chrestiens , de maintenir & proteger les veuves & les orphelins, d'observer exactement les Commandemens de l'Eglise de ne point jurer ni blasphemer , de s'abstenir de tout excés de vin, d'impuretés , & aucres pechés énormes.:

CHEVALIERS DU S.

Après cette ceremonie le Gardien ažant beni l'épée & les SEPULCRE.“ éperons dorés, met ses mains sur la teste du Chevalier, l'exhor

te d’estre fidéle, bon & vaillant Chevalier de Jesus-Christ & du faint Sepulcre ; & lui aïant attaché les éperons, il tire l'épée du fourreau,qu'il lui met en main afin qu'il s'en serve pour la propre defense & celle de l'Eglise, & pour confondre les ennemis de la croix de Jesus-Christ. Le Chevalier la remet dans le fourreau ; le Gardien la luiaïant ceint au costé, la retire du fourreau,& en donne trois coups sur les épaules du Chevalier qui a la teste panchée sur le faint Sepulcre : & en faisant trois fois le signe de la croix, il prononce ces paroles : Ego te constituo & ordino N. militem sanctijimi Sepulchri Domini noftri Jesu-Cbrifti, in nomine Patris, & Filii, ew Spiritus sancti. Il lui met ensuite une chaisne d'or au cou. L'on voit cependant plusieurs portraits d'anciens Chevaliers qui portente un ruban rouge,ou pendu au cou,ou passé en écharpe de l'épaule gauche à la hanche droite,où est attachée la croix de Jerusalem en or,& qui portent aussi sur leurs manteaux du costé gauche, la mefme croix en broderie rolige ; & il y a presentement des Chevaliers qui pour marque de cet Ordre, ont une croix d'or émaillée de rouge cantonée de quatre croisettes de mesme, qu'ils portent attachée à un ruban noir. L'habillement que Schoonebeck & le P. Bonanni ont fait graver d'un Chevalier de çec Ordre, est supposé.

L'an 1558. сes Chevaliers du saint Sepulcre en Flandres voulant donner quelque lustre à leur Ordre, & le faire fleurir sous la protection d'un grand Prince , élurentpour Grand-Maistre Philippes II. Roi d'Espagne, & defererent aussi cette dignité à Charles son fils & à ses successeurs, par un Acte signé de plusieurs de ces Chevaliers à Hovetrast au Diocese de Cambray le 28. Mars de la mesme année. Mais le Grand-Maistre des Chevaliers de saint Jean de Jerusalem , qui apprehendoit que les Chevaliers du saint Sepulcre estant appuïés & autorisés par le Roi d'Espagne leur Grand-Maistre, ne voulussent renfrer dans la possession des biens qui avoient appartenu à l'Ordre du saint Sepulcre, & qui avoient esté unis à celui de saint Jean de Jerusalemn; fit tant d'instances auprès du Roid'Espagne,qu'il renonça à cette Grande-Maitrise , & l'an 1560. Pie IV.confirma l'union qui avoit esté faite par Innocent VIII. de l'Ordre du Saint Sepulcre à celui de saint Jean de Jerufalem.

« PreviousContinue »