Page images
PDF
EPUB

NITES.

élection

MO'NES Tencement à cette élection, Comme il est néanmoins diffi-
MARO-

cile que toutes les voix concourent ensemble dans le scrutin ,
il y a une seconde maniere de proceder , qui est une espece
de Comproinis; c'est-à-dire que de ces douze Prestres, l'on en
choisit trois au sort : & ces trois font le Patriarche, qui est
mesme élu à deux voix : ensuite le Peuple confirme cette

par

son consentement, & le Patriarche reçoit du Pape les Bulles de Confirmation. Dans ce Monastere de Canobin, aussi-bien

que

dans celui de saint Antoine , & dans un autre, qui est au Desert de saint Elisée , où demeure ordinairement un Evesque, il y a des cloches ; mais dans les autres Convents, & meline dans les Paroisses, ils n'ont pour appeller le peuple qu'une planche de bois suspenduë avec des cordes à quelques arbres , contre la. quelle ils frappent avec des massuës de bois.

Ce fut sur le Mont-Liban que M. Galaup de Chasteüil, Gentilhomme de Provence, se retira vers l'an 1631. pour y mener une vie solitaire & penitente. Les Turcs troublerent souvent le repos de fa solitude durant les guerres contre l’Emir Fecke-Edin ; mais son merite. faisoit impression sur l'esprit mesme des Barbares. Il estoit si connu des Maronites, & ils en faisoient une si grande estime, qu'après la mort de leur Patriarche Georges Amira , ils le prierent d'accepter cette dignité: il refusa cet honneur , & se retira ensuite à Mar-Elicha, dans un Monastere de Carmes Déchaussés, où il redoubla ses austerités , qui lui cauferent une maladie dont il mɔurut le 15. Mai de l'an 1644. Il avoit composé dans la solitude quelques Ouvrages sur la Bible qui resterent avec ses autres Livres aux Carmes Déchauffés. Sa vie a esté donnée au public en 1666.

Francisc, Quaresm. Elucidat. Terr. Sanct. Davity, D:fcript. de l'Asie & de l'Afrique. Le Fevre, Theatre de la Turquie. La Croix, Turquie Chrestienne. Eugene Roger, Voïage de TerreSainte. Maimbourg,Schisme des Grecs. Jerom. Dandini, Vožnge au Mont-Libin, avec les remarques de M. Richard Simon. & Philipp. Bonanni, Catalog. Ord. Religiof. part. I.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

Thomassin fi

Moine Armenien

9:

MOINES
ARME-
NAINS,

[blocks in formation]
[ocr errors]

ont

stiens, dont les uns, qu'on nomme francs-Armeniens, font Catholiques , & les autres Schismatiques. Les premiers sont ceux que le P. Barthelemi de Boulogne , Religieux de l'Ordre de saint Dominique, envoïé par le Pape Jean XXII. convertit l'an 1330. estant toûjours demeurés fermes dans la croïance de l'Eglise Romaine depuis ce tems-là, qu'ils firent un Archevelque & un Clergé particulier, qui porte l'habit de saint Dominique, observant la Regle & les Constitutions de son Ordre , comme nous dirons plus amplement, en parlant des Freres Unis de faint Gregoire I’Illuminateur, dans le Chapitre 30.

Les francs-Armeniens habitent auprès de Naxyvan ville d'Armenie , sous la dominacion du Roi de Perse , dans un canton appellé Abrener , qui contient presentement douze villages Catholiques. Il y en avoir un plus grand nombre, qui a elté diminué par les persecutions des Schismatiques, qui leur

suscité de grosses avanies par le moien des Gouverneurs. Ils en porterent leurs plaintes au Pape Alexandre VH1. qui l'an. 1664. escrivit en leur faveur au Sophi de Perle , pour les faire taxer d'office : ce qu'il leur accorda ; mais cela ne servit qu'à augmenter leurs peines , & en mesme tems la rage des Miniftres Persans , qui ne manquent aucune occasion de leur faire: tous les jours de nouvelles persecutions.

Il y a encore des frans-Armeniens en Pologne, qui'one uir: Archevesque particulier qui se soumit à l'Eglise Romaine en l'année 1666.asant fait abjuration de l'heresie & profession de foi Catholique, entre les mains du P. Clement Galano Thea-tin,que le mesıne Pape Alexandre VII.envoïa exprès de Rome à Leopol , avec le R. P. Pidou', François , ausli Theatin, & ài present Evesque de Babilone. Ils establirent un College de: Philosophie & de Theologie à Leopol, qui subsiste toujours , & dont il est sorti de fort: habiles gens. Tous ces francs-Armeniens suivent entierement le Rit Romain , & le Calendrier pour toutes les Ceremonies & les Festes,

MOINES ARMI NIBHS.

Les Armeniens Schismatiques,qui ont autant d'erreurs eux seuls que toutes les autres Sectes ensemble, ont deux Patriarches. Autrefois leur Eglise n'avoit qu'un Chef qu'elle nommoit Seigneur spiricuel , qui estoit aussi très puillant pour le temporel, & faisoit sa residence au Monastere d'Ekmiazin ; mais depuis que les guerres ont obligé ce Patriarche de transferer son fiege à Cis, dans l'Armenie Mineure, ou Caramanie, l'Archevesque de cette ville a usurpé aussi la qualité Patriarchale , qu'il a peu à peu establie & affermie: deforte que l'on compte presentement dans cette Eglise Schismatique , deux Patriarches universels ; l'un au Monastere d'Ekmiazin proche la ville d'Erivan , & l'autre à Cis en Caramanie ; neanmoins celui qui reside à Ermiazin a retenu la superiorité & l'autorité sur tout le peuple Armenien,avec le titre de Superieur spirituel. En effet c'est un des plus grands Prelats du monde & le plus pauvre; car il a deux cens Archevesques & Evesques de la dependance, & à la nomination ; la pluspart desquels n'ont que le titre sans Eglise, & celui de Cis n'en a pas plus de cinquante ou environ, entre lesquels sont ceux de Jerusalem & d'Alep.

L'Archevesque de Constantinople s'est fervi de l'autorité des Empereurs Ottomans , pour se faire aussi nommer Patriar; che, & fon élevation depend de la Porte, qui n'a pas pour cela augmenté son autorité, puisqu'elle ne s'étend fon Archevesché, & qu'il n'elt reconnu d'aucuns Prelats. Le plus souvent il n'est point sacré, & est obligé de se servir du ministere de quelques Prelats paffagers ausquels ils donne de l'argent pour faire les fonctions de l'Huile facrée , & pour donner les Ordres.

Il faut estre Religieux,pour arriver à ces dignités, ausfi-bien qu'à celle de Vartabied; nom que prennent leurs Docteurs dont la marque est un baston pastoral & un livre qu'ils porfent toûjours , qui les rend plus respectables que les Prelats mesmes, & leur donne une autorité presque égale à la Patriarchæle, de decider sur toutes choses en matiere de Religion, & de loix écclesiastiques, & de prêcher assis.

Il y a parmi les Armeniens Schismatiques un très grand nombre de Moines, Les uns sont de l'Ordre de saint Antoine & les autres de celui de saint Basile. Ceux de saint Antoine demeurent dans des Solitudes & dans des Deserts, où les austerités

qu'ils

que dans

« PreviousContinue »