Page images
PDF
EPUB

De Tillem.

14.673.

de saint Antoine , n'a rien dit de la conference de ce Saint avec les Disciples de saint Pachome ; & qu'au contraire il donne assez à connoistre que ses propres Disciples vivoient en commun. Il me semble que le silence d'un Pere de l'Eglise doit l'emporter sur ce qu'avance un Auteur qui a esté inconnu pendant plusieurs siécles , & qui ne paroist au jour que par le moïen du Pere Papebroch.

M. de Tillemont ayouë que ce qu'il a dit de saint Pachome,à qui il a donné la qualité d'Instituteur desCoenobites,paroist difficile à soustenir ; puisque Rufin dit que sur la Montagne de Nitrie il y avoit cinq mille Solitaires divisés en cinquante Habitations. Il demeure d'accord

que si ces Habitations avoient esté également remplies, il falloit qu'il y eust

cent personnes dans chaque, & mesme deux cens ; puisqu'il comme cia n'y avoit quelquefois qu'un Solitaire dans une , & par consédeffus, pagi quent que ces Monasteres pouvoient estre considérables; mais 153.66 154. il ajoûte qu'il n'y a pas de preuves considerables que S.Amon,

qui fut le premier qui fonda les Monasteres de Nitrie , se fult 158. retiré sur cette Montagne avant l'an 328. auquel tems le Mo

nastere de Tabenne eltoit déja tout formé; ou au moins qu'il y eust déja formé des Monasteres.

Il est néanmoins aisé de prouver par M. de Tillemont mesme, que saint Amon s'est retiré à Nitrie avant l'an 328. & par conséquent qu'il a pû y avoir fondé des Monasteres avant celui de Tabenne ; car il dic: qu'il se maria estant âgé de vingtdeux ans : qu'il demeura avec sa femme dix-huit ans : qu'il vescur dans la solitude vingt-deux ans: & qu'il mourut à l'âge de soixante-deux ans , environ l'an 340, Et en examinant dans ses notes l'année de cette mort , il ne veut pas s'en rapporter au Menologe de Basile, qui met la retraite de ce Saint l'an 313. au plus tard ; parce que , dit-il, s'il estoit mort en 335. il seroit difficile de prouver que le Monastere de saint Pachome fondé l'an 325. euft esté le plus ancien de tous ; c'est pourquoi il conclut qu'il peut estre mort l'an 345.

Mais nous voulons bien nous en tenir à cette année ; & il se trouvera que, selon M. de Tillemont , saint Amon s'est retiré à Nitriel’an 323. & par conséquent avant l'an 328. car si, selon lui, il est né l'an 283. & qu'il a esté marié à l'âge de vingtdeux ans; c'estoit donc l'an 305. aïant demeuré avec sa femme l'espace de dix-huit ans; c'estoit donc l'an 323. qu'il s'est re

tiré

Ibid.

[ocr errors]
[ocr errors]

xiré à Nitrie ; puisqu'après avoir vescu vingt-deux ans dans la Solitude, il est inort à l'âge de soixante-deux ans; ce qui doit estre arrivé l'an 345. Par conséquent il s'est retiré sur la Montagne de Nitrie avant l'an 328. puisqu'il y estoit déja dès l'an 323.

selon M. de Tillemont mesme; quoiqu'il dise qu'il n'y a point de preuves qu'il s'y soit retiré avant l'an 328. & s'estand retiré sur cette Montagne l'an 323. il peut avoir fondé ses Monafteres avant celui de Tabenne. Bien loin

que

S. Pachome enft formé entierement fon Monastere en 328. & qu'il y eust deja en ce tems-là un grand nombre de Religieux, comme M. de Tillemont veut le prouver ; il nous fournir au contraire des preuves que cela ne peut pas estre : nous les tirons de ce qu'il dit dans l’Article troisiéme de la vie de ce Saint , que nous rapporterons icy. Aprés que Dieu eult ainsi rempli S. Pachome de sa

< page 174. grace

fog. (dit M. de Tillemont ) il lui fit connoistre qu'il le destinoit à la répandre sur les autres. Vers la Montagne où il demeuroit, il y avoir un Desert & un Village sans Habitans , nommé Tabenne. Il y alloit souvent par ordre de faint Palemon pour en rapporter du bois ; & il y demeuroit long-tems en prieres, demandant à Dieu qu'il le délivrast lui & tous les auttres des ruses de l'ennemi.Un jour comme il prioit ainsi à Tabenne, il entendit un Ange qui lui ordonnoit d'y demeurer & d'y bastir un Monastere , pour sauver ceux que Dieu lui envoiroit , & les échauffer par le feu que Dieu avoit allumé en lui. Ce fut la premiere vision qu'il eut depuis sa retraite fous faint Palemon : & ainsi ce fut avant que saint Athanase fust fait Evesque en l'an 326.

Il retvurna dire à saint Palemon l'ordre qu'il avoit reçu , &ce Saint vieillard en fut afflige; parce qu'il aimoit Pachome comme son cher enfant , & qu'il ne vouloit pas aussi quitter le lieu de la demeure ordinaire. Il fut néanmoins avec lui jusques à Tabenne , où ils bastirent une petite maison : & avant que de se separer , ils se promirent de se visiter l'un " l'autre, chacun une fois par an. Ils l'executerent jusques à la “ mort de saint Palemon. Ce Saint estant tombé dans une grande maladie,où il fit paroistre beaucoup de courage à reprendre son abstinence ordinaire que les Medecins lui avoient fait quitter d'abord , faint Pachoine le vint visiter , l’allista jufques à la mort, & lui donna la sepulture, Tome I,

F

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

1

On ne voit pas bien, si ce fut avant ou après la mort de saine Palemon, que Jean frere aîné de saint Pachome, vint demeu» rer avec lui à Tabenne. Le Saint le reçut avec d'autant plus

de joïe, que depuis qu'il estoit revenu de l'armée , il n'avoit

jainais elté chez ses proches, & n'en avoit jamais apparemmant » veu aucun. Il travailla avec son frere à estendre son petit » Monastere , pour y recevoir ceux que Dieu avoit promis de

lui enyoïer. Mais comme il l'estendoit plus que Jean ne vouloit , celui-ci l'en reprit avec une aigreur que le Saint souffrit sans rien dire , mais non pas sans quelque émotion , d'où

il prit occasion de s'humilier extrémement. Il continua de» puis à vivre avec son frere dans une douceur & une humi

lité admirable , le supportant avec patience , jusques à ce que Dieu le tira du monde peu de tems après.

On parle ensuite de divers combats que Pachome eut à solltenir contre les Demons, qui lui apparoissoient sous tou» tes fortes de figures : mais on ne marque pas précisement à

quel temps cela se rapporte. Il fut soûtenu dans ces combats par un ancien Solitaire nommé Hieracapollon , qui regardoic

néanmoins déja le Saint comme le inodelle, & de lui & des » autres Solitaires de ce quartier-là. Ce Solitaire vint souvent

depuis viliter faint Pachome , & il eut enfin la consolation de mourir heureusement entre ses bras.

La vie du Saint marque après cela divers miracles que Dieu accordoit à le pureté de lon cœur, avant mesme ( ditelle ), qu'il eust aquis la plenitude de la science. Elle ajoûte qu'il demanda à Dieu de le pouvoir passer tout-à-fait de sommcil pour

estre en estat de combatre sans cesse contre le De» mon, & qu'il joüit affés long-tems de cette grace , qui a esté » remarquée par les Auteurs des vies des Peres. Il paffà en une » occasion quarante jours sans dormir. Durant quinze ans il » ne dormit que sur un banc , sans s'appuïer , melme contre la muraille.

Ce fut après cela , qu’estant entré dans une Ille du Nil , près de Tabenne, avec d'autres Solitaires des environs , & » s'y estant mis en prieres , pour demander à Dieu de connoi

ître la volonté ; un Ange s'apparue à lui, & lui dit par trois fois : la volonté de Dieu est que vous serviez les homines pour les reconcilier avec lui , après quoi il disparut. Fachome ne doutant donc plus de ce que Dieu demandoit de lui ,

[ocr errors]
[ocr errors]

commença à recevoir ceux qui se presentoient à lui pour em- a braller l'Estat Monastique ; & après les avoir examinés, il leur donnoit l'habit de Moine. Tant qu'ils furent en petit « nombre il se chargea de tous les soins de la maison, afin qu'ils ne pensassent qu'à leur avancement spirituel ; mais ils « se trouverent bien-tolt monter jusques à cent. Son Monaf- « tere estoit formé dès devant la mort de Constantin , &melme dès les premieres années de l'Episcopat de saint Athanase, c'est-à-dire au plus tard avant l'an 333. Saint Theodore qui ne se retira à Tabenne que lorsque ce Monastere estoit déja « rempli d'un grand nombre de Religieux, & que leur repu- « tation estoit repanduë aslés loin de là, y vint apparemment dès l'an 328. ainsi il semble qu'on peut mettre le commencement du Monastere vers l'an 325. auquel faint Pachome pouvoit avoir 33. ans d'âge , & onze de retraite.

Il paroist visiblement par tout ce discours, que le Monastere de faint Pachome n'estoit pas tout formé en 328. Il peut bien avoir esté commencé en 325. puisque ce fut à peu près dans ce tems-là que ce Saint eut la premiere vision de l'Ange qui lui commanda de bastir un Monastere à Tabenne. Mais quel pouvoit-estre ce Monastere que saint Pachome bastir d'abord? une Cellule sans doute, ou une cabane , faite de branches d'arbres & de roseaux; car il n'y a pas d'apparence que saint Palemon, qui l'aida à ce travail, & qui eltoit un vieillærd fort caduc , fust en estat de porter de gros matereaux.

Comme en le quittant , ils promirent de fe visiter chacun une fois l'année , & qu'ils executerent ponctuellement leur promesse jusques à la mort de saint Palemon ; il y a bien de l'apparence que saint Palemon vécut encore quelques années après. Comme on ne nous dit point si ce fut devant ou après la nort de saint Palemon que le frere de saint Pachome le vint trouver à Tabenne pour demeurer avec lui, nous pouvons croire que ce fut après la mort de saint Palemon. Il n'y a point de doute que faint Pachome ne demeurast encore seul après la mort de fon frere ; puisque dans les combats qu'il eut à loûtenir contre les Demons,ce Solitaire Hieracapollon le venoit encourager. Croirons-nous que tout cela ne s'est faitque dans l'espace de trois ans, depuis l'an 325. jusqu'en 328. auquel teins on nous veut persuader que saint Theodore vint à Tabenne pour y demeurer, &que le Monastere de faint Pacho

ce

me estoit déja rempli d'un grand nombre de Religieux? Com. ment cela se peut-il accorder avec ce qui est dit dans la vie de saint Pachome , que durant quinze ans il ne dormoit que sur un banc , sans s'appuier contre la muraille,& que ce fut après cela , que l'Ange lui estant encore apparu, & lui aïant dit par trois fois que la volonté de Dieu estoit qu'il servilt les hommes pour les reconcilier avec lui , il reçut pour lors dans son Monastere ceux qui se presentoient à lui - Ce fut donc après l'an 340. que cela arriva , & non pas l'an 328. puisque faint Pachome s'estoit retiré à Tabenne en 325. & peut-estre mesme après.

C'est ainsi sans doute que M. Bulteau a compré , lorsqu'il dit que l'on peut mettre l'establissement du Monastere de Tabenne

par

saint Pachome entre les années 340. & 350. & quoique

Monastere eust esté commencé en 325. on ne le pouvoit pas appeller un Monastere reglé, &où l'on pratiquoit les exercices de la vie Monastique , puisque personne n'y demeuroit. Mais quand l'on ne voudroit compter ces quinze années de grandes austerités de saint Pachome que depuis sa retraite, qui fut en 314. (ce qui n'est pas vraisemblable) il se trouveroit qu'il n'auroit commencé à recevoir du monde dans son Monastere , qu'après l'an 329. & non pas l'an 328. comme dit M. de Tillemont. Ainsi saint Amon s'estant retiré à Nicrie en 323. il a

pu avoir des Disciples , & avoir fondé des Monasteres

conliderables, ayant ceux de saint Pachome. Le P. de MontObferuat. faucon prétend mesme qu'il y avoit déja des Monasteres sur

le Mont de Nitrie, lorsque laint Amon s'y retira , & qu'il la viecont. augmenta seulement ceux qui y estoient , & qui n'estoient

que ceux des Therapeutes qui avoient les preiniers habicé cette montagne.

Le P. Papebroch ne veut point non plus admettre de Monasteres avant saint Pachome. Il sembloic que dans ses Ephemeri

des des Moscovites , au vingt-deuxiéme Avril , il avoit mesme Aprd Bol pretendu que la vie Monastique n'estoit qu'une nouveauté Jand Teme du commencement du quatriéme siécle, puisqu'il le temoigne lo allez par ces paroles : Nolumus credere Monachatus initia DioIris merid. cletiani atare vetustiora ; & le P. Sebastien de faint Paul , ExSebastian a provincial des Carmes de Flandre, avoit raison de l'accuser

de n'avoir point voulu admettre la vie Monastique avant l'an bibo error. 300. Mais dans la response que le P. Papebroch fait au P. Paul

furla Lettre de Philon de

Art. 2 Pao

autres Tlf.). pag. 109.

S. Paul. Exo

« PreviousContinue »