Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

MES.

ز

voïant que le nombre de ses Ermites augmentoit. Le PatriarDES. CAR- che Albert lui accorda ce qu'il demandoit, & escrivit une

Regle qu'il adressa à ce Brocard & aux Ermites qui vivoient sous son obéissance, & demeuroient auprès de la fontaine sur le Mont-Carmel : Albertus Dei gratia Hyerofolymitana Ecclefia vocatus Patriarcha, dilectis in Chrifto filiis Brocardo & cæteris Eremitis qui sub ejus obedientia juxta fontem in Monte Carmeli

morantur , falutem in Domino. Bonanni,

Je m'estonne que le Pere Bonanni de la Compagnie de Catalog. 'Jesus,ait suivi le sentiment de ceux qui ont cru que cette Reord. Relig. gle avoit esté donnée l'an 1171. par le Patriarche Albert ; puis

qu'en 1171. il n'y avoit point de Patriarche de Jerusalem de ce noin. Il est vrai que Laerce Cherubin,qui a inseré dans le Bullaire Romain cette Regle, l'a datée de l'an 1171. & que les Carmes on esté long-tems dans cette erreur , que quelques-uns ont voulu corriger par une autre erreur', en disant que ce fut l'an 1199. ce qui ne pouvoir pas non plus convenir au tems qu'Albert fuc Patriarche de Jerusalem. Ils ont biera veu dans la suite que cette opinion ne pouvoit pas se soustenir comme le Pere Theodore Stratius , General de cet Ordre, l'avoüa de bonne foi. La Congregation des Rites leur aïant permis de faire l'Office de faint Albert,comme ils avoient demandé, ils se trouverent embarassés sur ce qu'ils mettroient dans les Leçons de l'Office de ce Saint , qu'ils ne connoisloient

pas bien', & la Congregation ne vouloit pas approuver ce qu'ils vouloient y inserer ; c'est pourquoi le General Stratius escrivit sur cela à Aubert le Mire , Doïen de l’Eglise d'Anvers , pour avoir fon avis & quelque'eclaircisse

ment sur ce Saint qu'ils ne connoissoient pas beaucoup, ne Hift

. Pas sçachant qui il estoit: Non bene constat que aut qualis persona rofol. apud fit ille Albertus , quem colimus. Si nous disons, ajoûtoit-il ,

que cet Albert est celui qui nous a donné notre Regle , cela Setom. 3• fouffre de la difficulté ; parce que la Regle nous a esté don

née l'an 1171. & dans ce tems-là il n'y avoit point de Patriarche de Jerusalem qui fe nommast Albert ; puisque celui qui porta ce nom ne fut elevé à cette dignité que l'an 1204. Si enim dixerimus iftum Albertum fuisse qui nobis Regulam tradidit , premimur hac difficultate , quod Regula nostra tradita nobis est anno 1171. quo tempore nullus erat Albertus Hyerofolymitanus Patriarcha, quia iste inthronizatus fuit anno 1204. !!

Boll. A&.

Maii.

CARMES,

celui qui

ز

par le

dit encore qu'en 1171. il ne pouvoit y avoir en Syrie qu’un RIGLE DES Albert Evesque de Bethléem,qui vint avec Guillaume de Tyr au Concile de Latran tenu sous Alexandre III. C'est

pourquoi comme Aubert le Mire dans son origine de l'Ordre des Carmes , avoit dit que cer Evefque de Bethléem estoit le mesme que

fut dans la suite Patriarche de Jerusalem, & que cela ne pouvoit s'accorder avec ce que l'on disoit, qu’Albert Patriarche de Jerusalem avoit esté premierement Evefque de Bobio & ensuite de Verceil ; ce General prioit cet Auteur de chercher des moïens pour prouver qu'Albert Evesque de Bethléem , & Albert Patriarche de Jerusalem,n'estoient qu'une mesme personne, ( ce qui estoit fort du gouft des Carmes , ) & pour faire valoir aussi son sentiment, que ce Patriarche de Jerusalem avoit esté pendant un teins de leur Ordre. Mais les Carmes ont esté obligés d'abandonner cette opinion qui ne pouvoit se soustenir,& de reconndistre que leur Regle ne leur avoit esté donnée Patriarche Albert

que

l'an 1205. comme Lezana & quelques autres Escrivains de cet Ordre ont dit depuis. C'est neanmoins ce qui leur est encore contesté par le P. Papebroch,qui croit qu'elle ne leur a esté donnée que l'an 1209,

Elle contient seize Articles. Le premier traite de l'élection d'un Prieur & de l'obéissance qu'on lui doit rendre. Le deuxiéme parle des Cellules des Freres,qui doivent estre separées les unes des autres. Le troisiéme leur défend de chan. ger de Cellules sans permission. Le quatriéme prescrit l'endroit où doit estre située la Cellule du Prieur. Le cinquiéme leur ordonne de demeurer dans leurs Cellules,& d'y vaquer jour & nuit à la Priere & à l'Oraison , s'ils ne sont point legitimement occupés. Dans le sixiéme il est traité des Heures Canoniales que

doivent reciter ceux qui sont destinés pour le Cheur ; il y est aussi marqué ce que doivent dire ceux qui ne sçavent pas les Heures Canoniales. Par le septiéme il est défendu aux Freres d'avoir rien en propre. Le huitiéme ordonne de bastir un Oratoire au milieu des Cellules , où ils doivent tous s'assembler le matin pour entendre la Messe. Le neuviéme parle de la tenuë des Chapitres Locaux & de la correction des Freres. Le dixiéme recommande l'observance du jeûne , depuis la Feste de l’Exaltation de Sainte Croix jusqu'à Pasques , excepté les Dimanches ; & l'abstinence de Tome. I,

Qq

REGLt la viande en tout tems eft ordonnée dans le onziéme. Le DIS Caro

douziéme les exhorte à se revestir des armes fpirituelles qui MES

leur sont proposées. Le treiziéme les oblige au travail des mains. Le quatorziéme leur impose un filence étroit , depuis Vespres jusqu'à Tierce du jour luivant. Le quinziéme exhorte le Prieur à estre humble ; & le seiziéme exhorte aussi les Religieux à respecter le Prieur.

Voilà ce que contient en substance la Regle primitive des Carmes , qui leur fut donnée par le Patriarche Albert. Nous avons veu ci-devant que pour prouver leur antiquité , quelques-uns de leurs Anciens avoient cru qu'ils avoient d'abord suivi la Regle de faint Bafile , & que d'autres avoient supposé un Livre de l'Institution des Moines , qu'ils attribuoient à Jean II. quarante-quatrieme Evefque de Jerusalem , & qui leur avoit lervi de Regle ; mais ils ont encore pretendu depuis que celle qu'ils avoient reçuë du Patriarche Albert avoit esté tirée des escrits deS.Basile,& de ceJean I.quarantequatriéme Evefque de Jerusalem , comme il paroist par le titre de cette Regle , qui se trouve à la fin de leurs Conftitutions qui furent reveuës dans le Chapitre General qui setint à Rome l'an 1625. Regula ex Sancti Bafilii & Joannis XLIV. Episcopi Hyerosolimitani fcriptis, ab Alberto Patriarcha Hyerosolimitano extracta , & Fratribus Beatiffime Dei Genitricis & Virginis Marie de Monte Carmelo data, "ab Innocentio IV.confirmata, atque authoritate ejufdem per Hugonem tituli S. Sabina Prej byterum Cardinalem , Guillelmum Auteradenfem Epifcopum declarata & mitigata , correcta & mitigata. Ils ne laissoient pas neanmoins de reconnoistre saint Bafile pour leur Pere , entre les autres le Pere Didace Corria qui est de ce sentiment , appelle en plusieurs endroits faint Bahle son Pere ; il recommande entr'autres choses aux Freres & Sæurs du Tiers Ordre des Carmes , d'avoir des habits de drap vil & grossier comme leur Pere faint Basile l'ordonne. Finalmente Vueftro habito sex di

pano vil baxo y grosiero y come dize il B. S. Bafilio nuestro Padre..... y aviso à Vuestras Charidades con nuestro Padre S. Bafilio *. Cependant quand ils reçurent leur Regledu Patriarche Albert , ils ne songeoient point encore ni à saint Bafile,ni au Livre de l'Institution des Moines. Et lorsqu'on les

* Did, Martinez Coria. Manual de las Bent. es Himman. Terceros del Monts

Carmel

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

75.

Le Prophete Elie, Tel qu'il étoit represente dans l'Eglise du Convent des Religieux Barilicns de Troina en Sicile,avant que les Carmes leur eentjntent proces au sujet de lhabillem de ce Prophek.

در م... ام

« PreviousContinue »