Page images
PDF
EPUB
[blocks in formation]

L

CHAPITRE XXXV.
Des Chevaliers de l'Ordre de Sainte Catherine au

Mont Sinai.
A maniere miraculeuse dont Dieu se servit pour mania

fester aux homines les merites de sainte Catherine , en faitant après son martyre, transporter son corps par les Anges sur la montagne de Sinaï, où il avoit autrefois donné la loi à son peuple, fit que plusieurs personnes se rendoient de tous les endroits du monde sur cette sainte Montagne pour rendre leur culte aux Reliques de cette illustre Martyre. Mais comme les courses des Turcs incommodvient fort les Pelerins, il y eut plusieurs Seigneurs Chrestiens qui inftituerent un Ordre Militaire pour la sureté des Vorageurs ; & comme il n'y avoit

que ceux qui venoient visiter le Tombeau de fainte Cam therine qui pouvoient estre reçus dans cet Ordre , on lui donna le nom de cette Sainte. Les Chevaliers reçurent pour marque de leur dignité, une rouë à demie rompuë, avec une épée teinte de sang , & selon quelques uns, une rouë à fix rais traversée d'une épée qu'ils portoient sur des manteaux blancs. Ils s'obligerent à garder le corps de cette Sainte, de rendre les chemins seurs pour les Voïageurs, de défendre l’Eglise, d'obeïr en routes choses à leurs Superieurs, & suivoient la Regle de saint Bafile.'

Il y a quelques Auteurs qui ont pretendu que cette institution n'avoit elté faite que l'an 1067.& d'autres la mettent l'an 1053. mais elle ne peut avoir esté faite pluitost que dans le douziéme siécle. Il y en a aussi qui pretendent que la principale obligation de ces Chevaliers estoit de pourvoir à la sureté des chemins pour les Voïageurs qui visitoient le faint Sepulcre de Notre-Seigneur ; mais puisqu'ils portoient le nom de sainte Catherine , & qu'ils estoient creés Chevaliers sur le Tombeau de cette Sainte , de la mesme maniere que les Chevaliers du faint Sepulcre, dont nous parlerons en un autre lieu, en trai-, tant des Congregations & des Ordres Militaires qui suivent la Regle de saint Augustin ; il y a bien de l'apparence que ces Chevaliers de sainte Catherine avoient d'abord esté establis pour la sureté des Pelerins qui alloient visiter le Tombeau

Chevalier de l'Ordre de Sainte Catherine, 65.

du Mont Sinai".

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

DE SAINIE CATHERIC

DU

[ocr errors]

de sainte Catherine. Presentement ces Chevaliers ( supposé ORDRE qu'on en fasse encore) sont fort inutiles, & les Pelerins n'en retirent aucun secours , non plus que des Chevaliers du saint na Sepulcre. Favin se trompe, lorlqu'il dit que les Chevaliers Montde fainte Catherine portoient pardessus la croix de Jerusalem, les marques du martyre de cette Sainte , sçavoir une rouë percée, à six raïes de gueules, cloüés d'argent , comme il l'a fait graver dans son Theatre d'honneur & de Chevalerie, sur une pareille qui lui avoit esté donnée par M. Daubray Secretaire du Roi, Baron de Bruyeres , & Prevost des Marchands à Paris,qui estoit Chevalier du S. Sepulcre & de Ste Catherine; car M. Daubray portoit ainsi la croix,à cause qu'il estoit Chevalier de ces deux Ordres ; mais ceux qui estoient seulement Chevaliers de l'Ordre de sainte Catherine , portoient la rouë seule, ou entiere , ou brisée , traversée d'une épée.

Schoonebeck s'est ausli trompé, lorsqu'il dit que les Religieux de saint François ont le pouvoir de faire des Chevaliers de sainte Catherine, & que c'est par cette raison que sur le Mont Sinaï, ils joignent la croix de Jerusalem , ou du saint Sepulcre à la rouë de sainte Catherine, en quoi cet Auteur a peut-estre suivi l'opinion de Favin. Mais s'il estoit vrai

que les Religieux de saint François qui ont la garde du faint Sepulcre , eussent le pouvoir de faire des Chevaliers de sainte Catherine, le P. Quaresmo qui estoit Religieux de saint François , qui avoit esté Gardien de leur Couvent à Jerusalem, & Commissaire Apostolique en Terre-Sainte, n'auroit pas manqué d'attribuer ce droit à son Ordre ; mais bien loin de l'avoir fait , il dit au contraire qu'on voit peu de ces Chevaliers ; soit que cet Ordre soit peu connu à present, ou que l'on aille rarement en Pelerinage au Mont Sinaï , ou enfin à cause que les Grecs qui demeurent sur cette montagne, & qui ont pouvoir de conferer cet Ordre, estant chismatiques, il n'y a aucun Catholique qui veüille recevoir de leurs mains le Sacrement de l'Eucharistie qu'on est obligé de recevoir avant que d'estre fait Chevalier. Que fi ces Schisniatiques le donnent aux Grecs , c'est ce qui n'a pas esté connu au P. Quaresmo, & que j'ignore aussi. Ainsi on peut dire est entierement aboli , & nous ne voions point qu'il ait esté approuvé par aucun Souverain Pontife. Francisc. Quaresmo, Elucid. Terra Sanela T.1.16.2. cap.62.

que cet Ordre

ORDRE DE Mennenius, Delicia equeft. Ord. Herman & Schoonebeck,

dans leurs Histoires des Ordres Militaires. Bernard. Giustiniani, SILENCE. Hift. di tutti gli Ord. Militari. And. Mendo, de Ord. Milit. &

Favin, Theat. d'Honn.d de Chevalerie.

CHYPRE
OU DU

[blocks in formation]

Des Chevaliers de l'Ordre de Chypre on du Silence ;

appellés aula de l'Epée. G

UY DE Luzignan aïant épousé Sybile, fille aisnée

d'Amaury, Roi de Jerusalem, & veuve de Guillaume Marquis de Montferrat surnommé Longue-épée , devint par ce mariage Roi de Jerusalem ; mais aïant perdu l'an 1187, cette sainte Ville qui fut prise par Saladin , presque toute la Terre-Sainte tomba sous la domination des Infidelles. Richard premier Roi d'Angleterre s'estant embarqué l'an 1191. pour

combattre les Sarasins & recouvrer la Terre-Sainte, fut jetté par la tempeste sur les costes de Chypre , où loin de trouver un asile , il y trouva au contraire un ennemi en la personne d'Isaac Comnene , homme cruel & abandonné à toutes sortes de crimes, qui s'estoit emparé de cette Ine; & qui au lieu de foulager les gens de Richard, battus de la mer; les maltraita au contraire, & les pilla , ce qui attira la colere de Richard, qui pour s'en venger , le rendit maistre de cette Ile où il fit un riche butin & emmena prisonniers Isaac & fa femme qu'il fit lier tous deux avec des chaisnes d'or. Richard aïant eu le commandement de l'armée des Croisés, fic des actions de valeur surprenantes, & se feroit rendu maistre de la ville de Jerusalem, fi la jalousie d'Hugues de Bourgogne n'eut pas arresté ses progrés. Son deslein estoit de se former un grand Roïaume en ce païs-là ; & afin que personne nepust lui disputer le titre de Roi de Jerusalem, il l'acheta de Guy de Luzignan , lui donnant en échange l'ille de Chypre. Ce dernier prit le titre de Roi de Chypre que ses descendans on conservé jusqu'en l'an 1473. & à peine eut-il pris possession de son Roïaume l'an 1192.qu'il institua un Ordre Militaire

pou s'opposer aux descentes & aux irruptions que les Infidelle s pouvoient faire dans cettelsle , esperant que les Chevaliers de

ز

[ocr errors]
« PreviousContinue »