Page images
PDF
EPUB

CHE.

Moines autres Moines des Monasteres qui y sont en grand nombre,
BELARUS: Ils deputerent quelques-uns d'entr'eux vers le Pape Cle-

ment VIII. pour le reconnoistre comme le Souverain Chef
& le Pasteur de l'Eglise Universelle. L'Archevesque de Kio-
vie fut Chef de cette Ambassade avec dix Evesques & quel-
ques Archimandrites des Monasteres. Ils furent favorable-
ment reçus par le Pape, qui leur donna Audiance dans un
Consistoire public le 22. Decembre 1595. où l'on reçut avec
beaucoup de joïe leur Frofession de Foi. Mais à peine furent-
ils retournés en Pologne , que ceux qui estoient restés dans le
Schisme , apprehendant que l'Union qu'on venoit de faire
avec l'Eglise Romaine, ne fist un grand progrés & ne s’intro-
duisist dans la Moscovie , persecuţerent cruellement les Ca-
tholiques, en firent mourir plusieurs , & ruinerent un grand
nombre de Monasteres..

Ces persecutions ont duré plusieurs années ; cảr le Bienheu-
reux Josaphat Kuncevizzi Archevesque de Polocko, zelé
defenseur de la Foi Catholique & de l'Union avec l'Eglise
Romaine , fut tué par les Schismatiques dans le Bourg de
Witebsko le 12. Novembre 1623. & les Miracles qu'il a faits
après sa mort , l'ont fait mettre au nombre des Bienheureux
avec le titre de Martyr par le Pape Urbain VIII. l'an 1643.
Ces persecutions n'ont pas neanmoins empesché que la Foi
Catholique n'ait fait un grand progrès en ces quartiers ; car
on dit que Joseph Velaminus-Rucski, qui estoit aussi Arche-
vesque de Polocko & issu des Grands Ducs de Moscovie , a
converti plus de deux millions de Schismatiques & Infideles.
Et Melzius Smotriski Archevesque d'Hieropolis , qui lors
du Schisme, avoit esté un des plus grands Persecuteurs des
Catholiques ; après avoir embrassé l'Union, & renoncé au
Schisme , fut aussi un des plus grands defenseurs de la For
Catholique , & est mort en odeur de sainteté.

Le Pape Urbain VIII. informé des grands progrès que la Foi Catholique faisoit en ces quartiers-là , voulut fonder un College dans Rome pour cette Nation , afin que les jeunes gens y pussent estre élevés dans la pieté & apprendre les Lettres humaines ; en conservant neaninoins leur ancien Rit & leurs Ceremonies Ecclesiastiques, & se rendre capables par ce moïen, estant retournés en leur païs, de resister aux Schismatiques, & procurer l'augmentacion de l'Union. Pour cet effer

[ocr errors]

ز

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Evêque Grec, en Pologne.

41.

B. Cifart fa

LA Rusi
SIE BLAN

il leur donna l'ancienne Diaconie de saint Serge & de saint MOINES Bacche avec les maisons contiguës , & comme c'estoit une Paroisse, il la transfera à faint François de Paule.Cet ouvrage che: demeura imparfait par la mort de ce Pontife ; mais son frere le Cardinal de saint Onuphre,qui mourut le 11. Septembre 1646. fit rebastir de fond en comble cette Eglise , & laissa cent escus de rente par son Testament , pour aider à l'entretien de ce College qui n'a pû jusqu'à present estre formé, faute de rentes suffisantes. Il fert seulement de demeure au Procureur General des Russiens , pour gerer à Rome les affaires qui concernent les Eglises unies avec celle de Rome. Il reçoit aulli dans ce College les Rufliens qui viennent visiter le Tombeaut des saints Apostres, & les nourrit pendant quelques jours , & autant de tems que les rentes annexées à ce College le

peuvent permettre; il est ausli Procureur General des Moines de saint Bafile de ces quartiers-là.

Ces Moines rendent obéissance à un premier Archimandrite ou General de toute la Russie , qu'ils élisent eux-mesmes par un privilege que leur a accordé le mesme Urbain VIII. le quatre Octobre 1624. L'Archimandrite & les Religieux dependent neanmoins en quelque façon du Metropolitain , qui est aussi Religieux, comme nous avons dit , aussibien

que les autres Evesques. Leur principal emploi en ces païs-là est de prescher , administrer les Sacremens, enseigner fes Ceremonies de l'Eglise aux jeunes Clercs, defendre la Foi contre les entreprises des Heretiques , maintenir , procurer & augnienter l'Union de l'Eglise Grecque avec la Latine, & ils sont en tres-grande recommandation en ces quartiers-là. Depuis l'Union de ces Eglises avec l'Eglise Romaine, il y en a quelques-unes qui sont retournées sous la domination des Moscovites , comme celles du' Duché de Kiovie, qui après avoir esté pris sur les Polonois par les Cosaques, fut cedé par engagement aux Moscovites par les mefmes Cofaques.

Les Moines de ces deux Russies ne sont pas habillés de mefme que ceux du Grand Duché de Moscovie. On peut voir la figure que nous en donnons. Ils ont des Colleges à Olmutz, à Villna & en d'autres endroits. Ils suivent le Rit Grec & difent l'Office en Langue Esclavonne :les Evesques ajoûtent au manteau trois bandes blanches comme ceux des Moscovites ; & il y a aussi de la difference dans l'habillement. La figure que

D d iij

SILE EN ITALIE,

Morses nous avons fait graver d'un de ces Evefques Grecs de Russie DE S. BA- ou de Pologne,a esté tirée sur une Image representant le bien

heureux Josaphat Kuncevizzi; & il y a pareillement des Rea ligieuses dans ces deux Russies.

Voïez Dom Apolin. d’Agresta,Vit. di S. Dafilio. part. 5. cap. 41. Carl. Bartl. Piazza , Oper.pie.di Rom. Tratt. 5. cap. 41. Philip. Boanni , Catalog. Ord. Relig.p. I.

MO

CHAPITRE XXIV.
Des Moines de saint Bafile en Italie , & de la Reforme de

cet Ordre par Gregoire XIII.
ONSIEUR Herman dans son Histoire de l'Esta-
blissement des Ordres Religieux, n'a pas

eu raison de dire,

que l'Ordre de saint Bafile n'estoit passé en Occident, qu'environ l'an 1067. puisque l'on peut prouver le contraire par une infinité d'Abbaïes, dont la Fondation est avant la naissance de saint Benoist, & qui suivoient déja la Regle de saint Basile , laquelle fut reçuë dans l'Occident , aussi-tolt que Rufin l'eust traduite en Latin. Il y en a mesme qui pretendent qu'elle a esté observée du vivant de ce saint Docteur dans quelques Monastereş , comme à Naples dans celui des saints Nicandre & Marcian , fondé l'an 363. qui s'appelle aujourd'hui de saint Patrice , & est de l'Ordre de saint Benoist : ou. tre que l'inscription qui est encore au dessus de la porte des Religieuses de Campo-Marzo à Rome , fait foi comme elles quitterent la Grece pour se refugier dans cette Capitale du monde l'an 760. ažant emporté avec elles le corps de saint Gregoire de Nazianze, & une Image de la Vierge peinte par laint Luc ; & qu'après avoir professé la Regle de saint Balile, & les Religieules Grecques estant mortes , les Italiennes qui s'estoient jointes à elles, avoient embraslé celle de saint Benoiit.

L'on ne peut donc pas nier que l'Ordre de saint Basile ne soit trés ancien en Occident, principalement en Italie , où il a eu autrefois un très grand nombre de Monasteres , y en aïant eu plus de cinq cens dans le Roïaume de Naples,feulement. Mais de ce grand nombre qu'il y avoit en Italie, il ne

ز

« PreviousContinue »