Page images
PDF
EPUB

MOINES Moscovi TES.

ز

simple chemise de toile qu'ils mettent sur leurs habits ; aussi le peuple n'a-t-il gueres de devotion à leurs Melfes. On a plus de relpect pour la Messe des Beres , qui ont dans leurs Eglises, en fort bon estat , les choses requises pour la celebrer. Les Georgiens entretiennent assez bien leurs Eglises qui sont dans les villes ; mais celles qui sont à la campagne ne sont pas plus propres que

les Eglises Paroissiales des Mingreliens. Ceux qui demeurent en Terre Sainte font unis & obeïffent au Patriarche de Jerusalem. Ils ont abandonné les Saints lieux qu'ils pof-fedoient , fçavoir une des Chapelles basties sur le Mont de Calvaire , dans l'endroit où fut plantée la Croix de NotreSeigneur Jesus-Christ , laquelle Chapelle ils avoient obtenuë lorsque l'Empereur Solyman entra dans Jerufalem. Ils ont aussi quitté le Monastere de sainte Croix qui est à demie lieuë de Jerusalem , dont l'Eglise fur bastie à l'endroit où fut trouvée la vraïe Croix. Ils ont laissé ces Eglises en gage aux Grecs', qui avoient païé pour eux aux Turcs & aux Juifs des sommes considerables. Parmi les Monasteres du Mont-Athos, celui qui porte le nom des Georgiens,est destiné les Religieux de cette Nation,& le Pacriarche de Constantinople envoie souvent en Georgie des Caloyers pour entretenir le peuple dans le Schisme avec le Pape,

Le Chevalier Chardin & Tavernier, Vojages de Perfe. Le P. Lamberti , dans le Recuëil de Thevenot , & Dom Joseph Zampy, Theatin , Relation de Mingrelie.

pour recevoir

CH A P I T R E XXII.

Des Moines de saint Bafile dans la grande Russie on Duché

de Moscovie. Ceo

OMM E la grande Russie ou Russie noire, qui nous

eft plus connuë fous le nom de Moscovie , est un des plus grands Erats de l'Europe , & que depuis que le Christia- , nisme y a esté introduit par les Grecs , il s'y est toûjours conservé jusqu'à present , quoique ce ne soit pas dans toute la pureté ; c'eft ce qui fait que l'Ordre de saint Bafile s'y est fort multiplié, au lieu qu'il est extremement déchu en Orient , où la pluspart de les Monasteres estoient fitués dans des lieux

ز

[blocks in formation]
[ocr errors][ocr errors]

MOINIS

TES.

[ocr errors]

PREMIERE PARTIE, CHAP.XXI. 207 qui ont eu le malheur de tomber sous la domination des Turcs. Mais nonobstant les maux que les Religieux d'Orient ont à Moscovia

? souffrir le plus souvent de la part des Infideles , & nonobstant les erreurs dont la pluspart font infectés, il y en a neanmoins

lone beaucoup qui sont reunis à l'Eglise Romaine & qui lui obeïfsent. Il n'en est pas de mesme en Moscovie , où les Religieux aussi-bien que le peuple , n'ont jamais voulu entendre parler d'Union avec l'Eglise Romaine , & sont toûjours, non seulement restés avec opiniastreté dans leurs erreurs qu'ils ont reçuës des Grecs; mais en ont encore ajouté d'autres , ce qui a aussi causé entr'eux & les Grecs le schisme & la division.

Il y en a qui ont pretendu que l'Apostre saint André leur ayoit annoncé l'Evangile; mais selon l'opinion la plus commune , ils n'ont reçu le Christianisme par le moïen des Grecs que vers l'an 987. ou 989. sous le Grand Duc Wolodimer, ee qui est plus conforme à la verité. Les Moscovites ne sçavent pas eux-mesmes le tems que leurs Ancestres ont renoncé au culte des Idoles , car le Czar Jean-Bafile , dans la reponse qu'il fit à la Profession de Foi d'un certain Jean Rhoïta He

Theolog. retique Hussite , lui dit que les Moscovites estoient baptisés moscovila au nom du Pere , & du Fils , & du saint Esprit, depuis que le Grand Czard Wolodimer , inspiré de Dieu , avoit esté regeneré par les eaux falutaires du Baprelme, & qu'il avoit pris le nom de Basile , & que depuis ce tems-là,leur Foi ne s’appelloit plus la Foi Russienne, mais la Foi Chrestienne. Cependant dans une conference que le mesme Prince eut avec le Pere Possevin Jesuite au sujet de la Religion en 1581. il lui dit que dès le commencement de l'Eglise , ils avoient reçu la Foy Chrestienne , lorsque faint André frere de l’Apostre saint Pierre estoit venu en leur païs, d'où il estoit allé à Rome , & qu'ensuite après la conversion de Wolodimer la Religion s'estoit beaucoup étenduë

L'opinion la plus commune estant donc que le Christianisme n'a commencé

que sous le Regne du Czar Wolodimer par le možen des Grecs ; ce fut aussi dans ce tems-là que la Vie Monastique y fut introduite. Il y a quelques Auteurs qui disent, que les Moines de ce païs-là ne sçavent de quel Ordre ils font. Il est certain cependant qu'ils ont toûjours suivi la Regle de saint Basile. Mais comme le Patriarche & les autres Prelats Moscovites ont changé beaucoup de chofes dans

[ocr errors]

TLS.

Mornas la Liturgie des Grecs, quoiqu'ils suivent leur Religion , les
Moscova-

Moines Moscovites ont aussi changé beaucoup de choses de la
Regle de saint Basile , quoiqu'ils se disent Religieux de fon
Ordre.

Il y a un nombre incroïable de Convents tant d'hommes que de filles dans toute la Moscovie , & l'on peut juger de cette multitude sur ce

que dit Olearius , que dans la yille de Moscou il y a plus de quinze cens Conyens , Eglises ou Chapelles , & que dans la seule ville de Novogorod il y a foixante & dix Convens. Il y en avoit mesme un sì grand nombre dans

y le territoire de cette ville ; que le Czar Jean Basile , sur, la seule défiance qu'il eur de la fidelité des Habitans de Novogorod , ruina cette ville en 1569. pilla , brusia plus de cent soixante & quinze Monasteres de son territoire, fir tụer tous les Abbez & les Moines , ou les chasser à coups de piques & d'hallebardes dans la riviere. L'Archevesque qui s'eltoit sauvé de la fureur des Soldats, croïant adoucir le Tyran, lui fit un grand Festin dans fon Palais , pendant lequel le Czar envoïa piller le riche Temple de sainte Sophie, & tous les tresors des autres Eglises qu'on y avoit retirés. Après le disner, il fit aussi piller l'Archevesché & lier indignement l'Archevesque sur une cavale blanche avec des Flageolets pendus au cou, une Viole & un Citre , voulant qu'il jouast du Flageolet. Parmi tous ces Convents de Moscovie , il y en a qui font tres-considerables , comme celui de Troitza à douze lieuës de Moscou qu'ils appellent Zergeof-Troitza, à cause d'un Abbé nommé Serge quiy mourut en 1363. & qu'ils ont cạnonisé pour ses pretendus Miracles.

Ce Convent eft si riche qu'il nourrit plus de trois cens Religieux , & son revenu s’augincnte encore tous les jours par la liberalité du Grand Duc & par les aumnosnes des Pelerins. Le Grand Duc y va deux fois l'an en pelerinage. Il descend de cheval à une demie lieuë du Convent & acheye le reste du chemin à pied. Après avoir fatisfait à ses devotions , il s'y divertit quelques jours à la chasse , pendant lesquels, l'Abbé le defraïe avec sa suite , de vivres & de fourage.

Comme le divorce est permis en ce païs là, un homme quitte sa femme quand bon lui semble pour entrer dans un Con, vent, & y prendre l'habit Religieux ; & fi sa femme se rema

у rie, il se peut faire ordonner Preitre. La cause la plus ordi

[ocr errors]
[ocr errors]

ܕ

naire

« PreviousContinue »