Page images
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

[ocr errors]

de Jerusalem Ignace-Pierre, zelé Catholique. On emploïa le credit de l'Ambassadeur de France à la Porte, pour avoir un Commandement du Grand-Seigneur, qui confirma son -élection , avec ordre à tous ceux de sa Nation de lui obéïr. Il fut instalé dans son Siege Patriarchal par huit Archevesques & Evesques ; sçavoir, un Maronite , trois Jacobites Catholiques, deux Grecs, & deux Armeniens. Il envoïa ensuite sa profession de Foy au Pape Innocent XI. qui lui envoïa le Pallium. Cependant les Heretiques Jacobites aïant emploïé beaucoup de fourberies pour faire confirmer par le Grand Visir & le Mufty d'Alep l'élection qu'ils firent en 1687. d'un Patriarche de leur cabale, leur faisant accroire que le Patriarche Ignace-Pierre estoit mort, ils réüssirent dans leur entreprise. Mais en 1693. le Patriarche Catholique fut rétabli dans son Siege à la sollicitation du Roy de France ; & le Patriarche Ignace-Pierre choisit pour Coadjuteur un Archevesque Jacobite Catholique, qui fut reconnu en cette qualité par les Catholiques de cette Nation.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

Catholique ne fait pas parmi les Jacobites Schismatiques, tout
le progrès qu'on pourroit attendre du zele des Prelats, qui
sont toujours demeurés fermes dans la Foi Catholique malgré
les persecutions. -
Quoique parmi les Seculiers il y ait grand nombre de Ca-
tholiques, la plus grande partie des Religieux sont neanmoins
toûjours dansl'erreur.Leur principal Monastere est à Derza-
† , proche la Ville de Mardin en Mesopotamie ; dans

[ocr errors]

Il y en a encore un autre proche de la mesmeVille;deux à une
journée de la Ville de Damas ; deux à une journée de la Ville
de Ninive ; un à Tauris, sur le chemin de Mardin ; un autre
à Edesse ; & quelques autres en differens lieux ; mais pres-
que tous abandonnés , & où il y a peu de Religieux. Ils ne
mangent jamais de viande , non pas mesme à l'extremité de

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Mo'NEs
CoPTEs,

[ocr errors]

C A p 1 T R E V I II.
Des Moines Coptes ou Egyptiens.

[ocr errors]

| les Deserts de cette partie de l'Afrique ; & que les Moines

Coptes qui les habitent encore, reconnoissent saint Antoine
pour leur Pere & leur Fondateur : en parlant d'eux, nous
traiterons plus amplement que nous n'avons fait dans les Cha-
pitres précedens, de leurs observances, & des ceremonies qui
se pratiquent à la vesture & à la profession de ces Religieux ;s
mais il faut parler auparavant de l'origine du nom Copte , &.
quelles sont les erreurs de cette Nation, dont les Moines sont
aussi infectés.
Il est difficile de sçavoir d'où vient le nom Copte, que

l'on a donné aux Chrestiens de l'Egypte qui ont suivi les er--
reurs de Dioscore. Chacun a donné sur cela carriere à ses
conjectures.Scaligera cru que ce mot Copte n'estoit que le mot
Grec AEgyptos,dont on avoit retranché la premiere sillabe; &
que c'est de là que les Egyptiens sont appellés encore aujour--
d'hui par lesEthiopiensGiptu & Gibetu,& parlesArabes, Elchibuh
ou Elcupti. Le P. Kircher prétend que les Coptes ont pris leur
nom de Coptos, Ville d'Egypte, celebre autrefois parle com-
merce. Le P. Morin semble appuïer cette conjecture, en di-
sant que tous les Marchands Indiens, Ethiopiens & Arabes,
(au rapport de Strabon ) trafiquoient sur la Mer-rouge à Co-
ptos ; & qu'il estoitprobable, que les Arabes qui alloient sou-

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic][graphic]
« PreviousContinue »