Page images
PDF
EPUB

"Thomassin sculp

Patriarche des Maronites.

MARONI
TES.

cord avec lui, que ce n'eft que depuis peu que l'on voit des MOINES Communautés de filles en Orient puifque l'Hiftoire Ecclefiaftique nous fournit une infinité d'exemples du contraire, & qu'il y a encore plufieurs Monafteres de filles, tant Grecques qu'Armeniennes, Neftoriennes, & Melchites, en Orient, qui font fous la domination des Turcs, comme nous dirons dans la suite. M. Simon a encore efté mal informé de la Regle que fuivent les Maronites, lorfqu'il dit qu'ils font de l'Ordre de faint Bafile; car il eft certain qu'ils fe difent de l'Ordre de faint Antoine.

*

Les Religieux & les Religieufes qui y demeurent, dependent entierement du Patriarche qui eft auffi Religieux, & qui fait fa demeure au Monaftere de Canobin, fitué dans un affreux Defert, dans lequel il y a environ vingt-cinq ou trente Religieux. Son revenu peut monter à vingt mille livres par an, & confifte en vin, froment, huile, foye & beftail; il païe environ mille livres au Bacha de Tripoli, & a fous lui fix ou fept Evefques, avec un Abbé Mitré, qui demeure au Monaftere de Mar-Antonois. Il prend le titre de Patriarche d'Antioche, que plufieurs Papes lui ont accordé, & eft veftu d'une longue vefte ou foutane de bleu turquin. Il porte un gros turban de toile de mefme couleur, auffi-bien que les Evefques; mais quand ces Prelats vont à l'Eglife ou ailleurs il ont fur la foutane une robe noire fans collet, avec un capuce de mef me couleur, comme on peut voir dans la figure du Patriarche que nous avons fait graver.M.RichardSimon (autre que celui dont nous avons parlé ) faifant mention de l'election de ce Patriarche, dit que le peuple y a beaucoup de part, car elle depend du Corps de leur Republique qui doit reconnoistre celui qui a efté elu; mais que comme les Ecclefiaftiques tiennent le premier rang dans l'Eftat, auffi contribuentils le plus à l'election. Douze des principaux Preftres s'affemblent dans le Monaftere de Canobin, où ils procedent à l'election du Patriarche par la voie du fcrutin ; & quand ils font tous d'accord, la Republique qui eft affemblée, c'està-dire, les Ecclefiaftiques & le Peuple, donnent leur cor

*Tous les Voïageurs donnent à ce Monaftere le nom de Canobin parce qu'ils l'entendent ainfi nommer; mais il y a de l'apparence que les Maronites, ne le nomment ainfi que par excellence, comme eftant le principal Monaftere & le plus confiderable du Mont-Lib an; car Canobin en Arabe, veut dire Monaftere ou Convent. C'eft c quia efté remarqué par M. l'Abbé Renaudos,

MARO-
NITES.

MOINES fentement à cette élection. Comme il eft néanmoins difficile que toutes les voix concourent ensemble dans le fcrutin il y a une feconde maniere de proceder, qui eft une efpece de Compromis; c'eft-à-dire que de ces douze Preftres, l'on en choifit trois au fort: & ces trois font le Patriarche, qui eft mefme élu à deux voix: enfuite le Peuple confirme cette élection par fon confentement, & le Patriarche reçoit du Pape les Bulles de Confirmation.

Dans ce Monaftere de Canobin, auffi-bien que dans celui de faint Antoine, & dans un autre, qui eft au Desert de faint Elisée, où demeure ordinairement un Evefque, il y a des cloches; mais dans les autres Convents, & mefme dans les Paroiffes, ils n'ont pour appeller le peuple qu'une planche de bois fufpendue avec des cordes à quelques arbres, contre la quelle ils frappent avec des maffuës de bois.

Ce fut fur le Mont-Liban que M. Galaup de Chasteüil, Gentilhomme de Provence, fe retira vers l'an 1631. pour y mener une vie folitaire & penitente. Les Turcs troublerent fouvent le repos de fa folitude durant les guerres contre l'Emir Fecke-Edin; mais fon merite faifoit impreffion fur l'efprit mefme des Barbares. Il eftoit fi connu des Maronites, & ils en faifoient une fi grande eftime, qu'après la mort de leur Patriarche Georges Amira, ils le prierent d'accepter cette dignité: il refufa cet honneur, & fe retira enfuite à Mar-Elicha, dans un Monaftere de Carmes Déchauffés, où il redoubla fes aufterités, qui lui cauferent une maladie dont il mourut le 15. Mai de l'an 1644. Il avoit compofé dans fa folitude quelques Ouvrages fur la Bible qui refterent avec fes autres Livres aux Carmes Déchauffés. Sa vie a esté donnée au public en

1666.

Francifc. Quarefm. Elucidat. Terr. Sanct. Davity, Defcript. de l'Afie & de l'Afrique. Le Fevre, Theatre de la Turquie. La Croix, Turquie Chreftienne. Eugene Roger, Voiage de Terrefainte. Maimbourg, Schifme des Grecs. Jerom. Dandini, Voïage au Mont-Liban, avec les remarques de M. Richard Simon. & Phi lipp. Bonanni, Catalog. Ord. Religiof. part. I.

Thomassin f

Moine Armenien

« PreviousContinue »