Page images
PDF
EPUB

L'ORDRE

MONT

partenu à leur Ordre,& qu'ils pouvoient avoir perdus, qui CHEVAL confirmoit l'union de ces deux Ordres, & leur donnoit l'ad- LIERS DE ministration perpetuelle des Maladeries, Hofpitaux, Maifons- DE NOTRE Dieu & autres lieux dans le Roïaume, ou l'hofpitalité n'eftoit DAME DU pas obfervée, & qui uniffoit à l'Ordre de Notre-Dame du CARMEL. Mont Carmel les biens de quelques Ordres Militaires & Hofpitaliers, qui par cet Edit eftoient reputés éteints & fupprimés en France,fpecialement les Ordres du Saint-Efprit de Montpellier, de faint Jacques de l'Epée, du faint Sepulcre, de fainte Christine de Somport, de Notre-Dame dite Teuto-nique, de faint Jacques du Haut-Pas ou de Lucques, & de faint Louis de Boucheraumont ; pour des biens & revenus de ces Ordres, Maladeries, Hofpitaux, Maisons-Dieu & autres lieux, ainfi reünis à l'Ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel & de faint Lazare, en eftre formé par le Roi des Com-manderies, defquelles fa Majefté & les Rois fes fucceffeurs auroient,en qualité de Chefs fouverains de cet Ordre,l'entiere & pleine difpofition en faveur des Officiers de leurs troupes, qui fe feroient admettre dans cet Ordre, & fur ces Commanderies y affecter telles penfions qu'elles pouroient & de-vroient porter. Sa Majefté voulut auffi que fur ces Commanderies l'on prift par forme de refponfion & de conribution, les deniers neceffaires pour aider & fubvenir à l'entretien des Hopitaux de fes Armées & Places frontieres où feroient reçus, les Officiers & Soldats bleffés & malades, aïant jugé cette application plus conforme aux intentions des Fondateurs des. lieux pieux,à prefent qu'il n'y a prefque plus de Lepreux dans le Roïaume; voulant neanmoins que ceux qui feroient attaqués de ce mal, fuffent tous logés dans un mesme lieu aux depens de l'Ordre, conformément à fon inftitution. Et pour l'execution de cet Edit & connoiftre de tous les procès & dif ferens qui naiftroient pour raifon des chofes y contenuës, le Roi refolut d'établir une Chambre compofée d'Officiers des plus confiderables de fon Confeil, en laquelle Chambre les procès & differens feroient jugés en dernier reffort, lui donnant pouvoir d'enregiftrer toutes Declarations & Arrests, faire des Reglemens tels qu'elle jugeroit à propos, & fubdeleguer, en cas de befoin, tant en matiere Civile que Criminelle ; laquelle Chambre dureroit tout le tems que fa Majesté jugeroit neceffaire & à propos pour le bien des affaires de

CHEVA- l'Ordre, fe refervant dela revoquer & fupprimer lorsque bon DE lui fembleroit.

LIERS
L'ORDRE
DE NOTRE

MONT

Le Grand-Maistre de Nerestang, pour parvenir à l'exeDAME DU cution de cet Edit, convoqua un Chapitre General à Boigny, CARMEL. qu'il indiqua au dix-neuf Fevrier 1673. Mais avant qu'il fe tînt, il fe demit volontairement de fa Charge de GrandMaistre entre les mains du Roi. Les Chevaliers en aïant eu avis affemblerent leur Chapitre General le 27. Janvier 1673. & prefenterent une Requeste au Roi, par laquelle ils fupplioient la Majefté d'unir la Charge de Grand-Maistre de leur Ordre à fa Couronne & d'agréer la postulation qu'ils avoient faite de M. le Marquis de Louvois, pour gouverner l'Ordre en qualité de Vicaire General.

Le Roi declara qu'il ne pouvoit alors unir à fa Couronne la Grand-Maiftrife; mais qu'il agréoit l'élection qui avoit esté faite par poftulation dans le Chapitre, du Marquis de Louvois pour regir les affaires de l'Ordre fous fon autorité. Sa Majefté fit expedier des provifions de Grand-Vicaire en faveur du Marquis de Louvois le 4. Fevrier 1673. Il fut reçu dans le Chapitre de l'Ordre en cette qualité, & confirmé dans le, Chapitre General qui fe tint le 19. du mefme mois à Boigny. On poursuivit en Cour de Rome les Bulles de confirmation. Monfieur Coquelin Docteur de Sorbonne y fut envoïé pour les folliciter, mais ce fut inutilement ; car le Pape Clement X. ne les voulut point accorder, ce qui n'empefcha pas le Marquis de Louvois de gouverner toûjours l'Ordre & de recevoir les Chevaliers.

L'Edit de 1672. nonobftant les oppofitions de Louis Nicolas Parnajon, General des Cheanoines Hofpitaliers de l'Ordre du Saint-Efprit de Montpellier, &, celles des pretendus Chevaliers du mefme Ordre, fut enregistré au Grand Confeil le 20. Fevrier 1673. Le Roi, conformément à cet Edit,aïant établi une Chambre Roïale à l'Arfenal de Paris le 8. Janvier de la mesme année, ordonna par fes Lettres Patentes du 22. Fev. qu'il y feroit auffi enregistré, ce qui fut fait le25.du mefme mois. CetteChambre eftoit compofée d'unConfeiller d'Etat ordinaire,de huit Confeillers au grand Confeil,& d'un ProcureurGeneral. Sa Majefté par fes Lettres du 24. Mars1674.declara que dans l'administration des Hopitaux & lieux pieux accordée à l'Ordre deNotre-Dame duMont-Carmel & de S. Lazare, par

cet

[ocr errors][merged small]

Frere Servant de l'ordre de notre Dame de Mont-Carmel, et de St Lazare de Jerusalem.

99.

[ocr errors]
« PreviousContinue »