Page images
PDF
EPUB

Le Prophete Elie,

75. Tel qu'il étoit représente dans l'Eglise du Convent des Religieux Basiliens de Troina en.ficile,avant que les Carmes leur eussent intenté procés au sujet de l'habillem de ce Prophete.

[ocr errors]

CARMES. ›

inquieta quelque tems après la publication du Concile de La REGLE DES tran tenu l'an 1215. fur ce qu'ils avoient une Regle qui eftoit inconnuë en Europe, & qu'en cela ils alloient contre les Decrets de ce Concile, qui défendoit l'establissement de nouveaux Ordres Religieux fans le confentement du faint Siege; ils demanderent au Pape Honorius III. l'an 1224. l'approbation de la Regle qui leur avoit efté donnée par le Patriarche Albert ; & pour l'obtenir, & en mefme tems s'excufer fur le retardement qu'ils avoient apporté à obeïr aux Decrets du Concile, ils n'expoferent point l'antiquité de leur Ordre & une infinité de raifons qu'ils euffent pû alleguer pour lors, & dont ils fe font fervi dans la fuite: ils ne dirent point que leurs Anciens avoient eu pour Regle le Livre de l'Inftitution des Moines, parce qu'il n'eftoit pas pour compofé: ils ne parlerent point de la Regle de faint Basile: ils n'exposerent feulement, que ce qui eft enoncé dans la Bulle d'Honnorius III. fçavoir, qu'ils prioient le Pape de confirmer la Regle qui leur avoit efté donnée par le Patriarche Albert.

lors

Ces pretentions que les Carmes ont euës, d'avoir suivi la Regle de faint Bafile, & d'avoir eu pour Pere ce Patriarche des Moines d'Orient, ont donné lieu aux Bafiliens de les regarder comme freres. Les Carmes vouloient bien reconnoistre cette alliance; mais ils pretendoient avoir le droit d'aineffe, ne regardant faint Bafile que comme un des enfans d'Elie, puifqu'ils l'ont mis au nombre des Saints de leur Ordre ; mais ils n'ont pu s'accorder fur ce fujer, & les Carmes intenterent procès aux Bafiliens l'an 1670. fur ce qu'ils avoient dans un de leurs Couvents un tableau reprefentant le Prophete Elie qui n'eftoit pas habillé en Carme. Roger premier Comte de Sicile fit baftir vers l'an 1980. une Eglife fous le titre du Prophere Elie, dans un lieu eloigné de cinq milles de Troyna en Sicile, dans le Diocese de Meffine, en reconnoiffance, à ce que l'on dit, de ce que ce Prophete s'eftoit apparu à lui, & avoit combattu en fa faveur contre les Sarazins, dont il demeura vainqueur;& il ajoufta à cette Eglife un Monaftere pour des Religieux de faint Bafile. Co Monastere menaçant ruine à caufe des frequents tremblemens de terre, caufés par le Mont-Etna qui n'en eftoit pas éloigné ; ils obtinrent l'an 1670. les permiffions neceffaires pour

REGLE DES S'eftablir proche les murs de Troyna en un lieu où il y avoit CARMES. déja une Eglife dediée à faint Silveftre Moine de leur Ordre, & emporterent avec eux une copie du tableau de faint Elie, titulaire de leur ancienne Eglife, dont ils n'avoient pu lever l'original qui eftoit une peinture de plus de fix cens ans confumée de vieilleffe: ils firent mettre dans une Chapelle de leur nouvelle Eglife, cette copie qui reprefentoit le Prophete Elie enveloppé dans un manteau rouge, avec une Tunique de peau defcendant jufqu'aux genoux, aïant les pieds nuds, tenant à la main une épée, au haut de laquelle il y avoit une flâme,& aïant la tefte couverte d'un bonnet rouge avec des galons d'or, comme on peut voir dans la figure que nous en donnons. Les Carmes n'eurent pas pluftoft veu ce tableau qu'ils en firent grand bruit. Ils fe plaignirent d'abord aux Bafiliens de l'injure qu'ils faifoient à leur Ordre d'avoir ainfi expofé en public l'image de leur Fondateur fans l'habit de Carme ; & voïant qu'ils n'avoient aucun efgard à leurs plaintes, ils s'adrefferent à l'Archevefque de Meffine, & le prierent d'emploïer fon autorité pour faire oster ce tableau qui eftoit fi injurieux à l'honneur de l'Ordre du Carmel. Les Bafiliens alleguoient qu'ils n'avoient rien innové,& qu'ils avoient feulement expofé à la devotion des Fidelles, une copie d'un tableau d'Elie, qui eftoit depuis fix cens ans dans leur ancienne Eglife, & qu'au refte ils ne fouffriroient jamais que dans leur Eglife l'on vift le Prophete Elie habillé en Carme, ce qui pouvoit porter prejudice à l'antiquité de l'Ordre de faint Bafile.

L'Archevefque de Meffine aïant rejetté les demandes des Carmes, ils eurent recours à Rome à la Congregation des Rites, à laquelle ils prefenterent une Supplique pour lui reprefenter l'injure que les Bafiliens avoient faite à leur Ordre d'expofer dans leur Eglife le Prophete Elie, leur Pere & leur Patriarche, avec un manteau & un bonnet rouges, comme fi c'eftoit un Bacha Turc; & joignirent à cette Supplique un deffein colorié de ce tableau. La Congregation des Rites voulant contenter en quelque façon les Carmes, ordonna qu'on ofteroit ce tableau, & qu'on en mettroit un autre à la place reprefentant le mefme Prophete ; mais qu'on ne lui donneroit pas l'habit de Carme. La difficulté fut de fçavoir quel habillement on lui donneroit. Les Carmes en donnerent de

T.I. P. 308

76.

Le Prophete Elie

Tel qu'il est représente dans l'Eglise du Convent de Religieux Basiliens de Troina en Sicile, de puis que le proces qu'ils ont eu avec les Carmes au sujet de l'habillem de ce Prophete, aête terminé.

[ocr errors]
« PreviousContinue »