Page images
PDF
EPUB

DES CAR!

MES.

Papebroch. Mais dans le miroir du Carmel imprimé à Veni- REGLE fe en 1507. où on a inferé ce Verger, on a retranché ce que le Pere le Gros avoit dit de l'élection que le Pape Adrien I. fit de ce Frere Jean Ermite du Carmel pour Patriarche de Jerufalem. Apparemment qu'on a veu que le tems où vivoit ce Pape ne pouvoit convenir avec celui auquel vivoit ce Patriarche de Jerufalem; car Adrien n'eftant parvenu au Souverain Pontificat que l'an 77z. il ne pouvoit avoir elevé ce Frere Jean à la dignité Patriarchale que l'an 780. puifque ce fut la huitiéme année de fon Pontificat, & cependant ce mefme Patriarche eftoit mort dès l'an 416. après avoir gouverné cette Eglife pendant près de trente fix ans. Mais fi lesCarmes ont retranché cela, ils ont au moins laiffé ce que le mesme le Gros avoit dit, que ce Patriarche Jean avoit donné la Regle de faint Bafile aux Ermites du Mont-Carmel, & ont encore ajouté au Catalogue des Saints de cet Ordre, dont le Gros avoit parlé faint Bafile, faint Cyrille d'Alexandrie & faint Louis Roi de France; car le Gros avoit mis d'abord les. Saints Prophetes Elie, Elifée, Jonas & Abdias ; le cinquiéme Saint qui fuivoit, eftoit faint Jean de Jerufalem : Quin tus fuit S. Joannes Eremita, le fixiéme eftoit faint Ber thold; & dans les Additions faint Bafile eft le cinquième, faint Cyrille d'Alexandrie le fixiéme, faint Jean de Jerufalem le feptiéme, & le huitiéme faint Louis Roi de France. On s'eftonnera fans doute de voir faint Louis au nombre des Saints de l'Ordre des Carmes; mais au moins on verra par ce que nous venons de dire, que les Carmes jufqu'à Jean le Gros, General de cet Ordre vers l'an 1411. croïoient que leurs Anciens avoient fuivi la Regle de faint Bafile, avant que le Patriarche Albert leur en euft donné une autre.

Cependant ils n'ont point eu pour Regle, ni celle de faint Bafile,ni le Livre de l'Inftitution des Moines fauffement attribué à Jean deuxième du nom & le XLIV. Evefque de Jerufalem, que quelques-uns, comme nous avons dit,croïent n'avoir efté que le XLII. & ils n'ont point eu d'autre Regle que celle que leur donna le Patriarche Albert, le douxiéme d'entre les Latins qui fut élevé à cette dignité l'an 1204. Ce fut Brocard Superieur des Ermites du Mont-Carmel, lequel avoit fuccedé à Berthold, qui la lui demandai Papebroch, Hift. Patriarch. Hyerofolymit, apud Boll. Aft. $S;Tom. III, Maiiz

MES

[ocr errors]

voïant que le nombre de fes Ermites augmentoit. Le Patriar SES CAR- che Albert lui accorda ce qu'il demandoit, & efcrivit une Regle qu'il adreffa à ce Brocard & aux Ermites qui vivoient fous fon obéïffance, & demeuroient auprès de la fontaine fur le Mont-Carmel: Albertus Dei gratia Hyerofolymitana Ecclefia vocatus Patriarcha, dilectis in Chrifto filiis Brocardo & cæteris Eremitis qui fub ejus obedientia juxta fontem in Monte Carmeli morantur, falutem in Domine.

Bonanni,

[ocr errors]

Je m'eftonne que le Pere Bonanni de la Compagnie de Catalog. Jefus,ait fuivi le fentiment de ceux qui ont cru que cette Reord. Relig gle avoit esté donnée l'an 1171. par le Patriarche Albert; puifqu'en 1171. il n'y avoit point de Patriarche de Jerufalem de ce nom. Il eft vrai que Laerce Cherubin,qui a inferé dans le Bullaire Romain cette Regle, l'a datée de l'an 1171. & que les Carmes on esté long-tems dans cette erreur, que quel ques-uns ont voulu corriger par une autre erreur, en difant que ce fut l'an 1199. ce qui ne pouvoit pas non plus convenir au tems qu'Albert fut Patriarche de Jerufalem. Ils ont bien veu dans la fuite que cette opinion ne pouvoit pas fe fouftenir comme le Pere Theodore Stratius, General de cet Ordre, l'avoüa de bonne foi. La Congregation des Rites leur aïant permis de faire l'Office de faint Albert,comme ils avoient demandé, ils fe trouverent embaraffés fur ce qu'ils mettroient dans les Leçons de l'Office de ce Saint, qu'ils ne connoiffoient pas bien, & la Congregation ne vouloit pas approuver ce qu'ils vouloient y inferer; c'eft pourquoi le General Stratius efcrivit fur cela à Aubert le Mire, Doïen de l'Eglife d'Anvers, pour avoir fon avis & quelque eclairciffement fur ce Saint qu'ils ne connoiffoient pas beaucoup, ne Hi. Pafcachant qui il eftoit. Non bene conftat que aut qualis perfona rofol. apud fit ille Albertus, quem colimus. Si nous difons, ajoûtoit-il, Boll. 48. que cet Albert eft celui qui nous a donné notre Regle, cela Ss. tom. 3. fouffre de la difficulté ; parce que la Regle nous a efté don

triarch.Hye

Maii.

née l'an 1171. & dans ce tems-là il n'y avoit point de Patriarche de Jerufalem qui fe nommaft Albert; puifque celui qui porta ce nom ne fut elevé à cette dignité que l'an 1204. Si enim dixerimus iftum Albertum fuiffe qui nobis Regulam tradidit, premimur hac difficultate, quod Regula noftra tradita nobis eft anno 1171. quo tempore nullus erat Albertus Hyerofolymitanus Patriarchá, quia ifte inthronizatus fuit anno 1204. II

CARMES.

dit encore qu'en 1171. il ne pouvoit v avoir en Syrie qu'un REGLE DES Albert Evefque de Bethléem,qui vint avec Guillaume de Tyr au Concile de Latran tenu fous Alexandre III. C'est pourquoi comme Aubert le Mire dans fon origine de l'Ordre des Carmes, avoit dit que cet Evefque de Bethleem eftoit le mesme que celui qui fut dans la fuite Patriarche de Jerusalem, & que cela ne pouvoit s'accorder avec ce que l'on difoit, qu'Albert Patriarche de Jerufalem avoit efté premierement Evefque de Bobio & enfuite de Verceil; ce General prioit cet Auteur de chercher des moïens pour prouver qu'Albert Evefque de Bethléem, & Albert Patriarche de Jerufalem,n'eftoient qu'une mefme perfonne, ( ce qui eftoit fort du gouft des Carmes, ) & pour faire valoir auffi son sentiment, que ce Patriarche de Jerufalem avoit efté pendant un tems de leur Ordre. Mais les Carmes ont efté obligés d'abandonner cette opinion qui ne pouvoit fe fouftenir,& de reconnoiftre que leur Regle ne leur avoit esté donnée par le Patriarche Albert que l'an 1205. comme Lezana & quelques autres Escrivains de cet Ordre ont dit depuis. C'eft neanmoins ce qui leur eft encore contefté par le P. Papebroch,qui croit qu'elle ne leur a esté donnée

que

l'an 1209.

Elle contient seize Articles. Le premier traite de l'élection d'un Prieur & de l'obéïffance qu'on lui doit rendre. Le deuxième parle des Cellules des Freres,qui doivent eftre separées les unes des autres. Le troifiéme leur défend de changer de Cellules fans permiffion. Le quatrième prefcrit l'endroit où doit eftre fituée la Cellule du Prieur. Le cinquiéme leur ordonne de demeurer dans leurs Cellules,& d'y vaquer jour & nuit à la Priere & à l'Oraifon, s'ils ne font point legitimement occupés, Dans le fixiéme il est traité des Heures Canoniales que doivent reciter ceux qui font destinés pour le Choeur; il y eft auffi marqué ce que doivent dire ceux qui ne fçavent pas les Heures Canoniales, Par le feptiéme il est défendu aux Freres d'avoir rien en propre. Le huitiéme ordonne de bastir un Oratoire au milieu des Cellules, où ils doivent tous s'affembler le matin pour entendre la Messe. Le neuviéme parle de la tenue des Chapitres Locaux & de la correction des Freres. Le dixiéme recommande l'observance du jeûne, depuis la Fefte de l'Exaltation de Sainte Croix juf qu'à Pafques, excepté les Dimanches ; & l'abftinence de

[merged small][ocr errors]

DAS CAR

M&S

RESL la viande en tout tems eft ordonnée dans le onzième. Le douzième les exhorte à fe revestir des armes fpirituelles qui leur font propofées. Le treiziéme les oblige au travail des mains. Le quatorziéme leur impofe un filence étroit, depuis Vefpres jufqu'à Tierce du jour fuivant. Le quinziéme exhorte le Prieur à eftre humble ; & le feiziéme exhorte auffi les Religieux à respecter le Prieur.

Voilà ce que contient en fubftance la Regle primitive des Carmes, qui leur fut donnée par le Patriarche Albert. Nous avons veu ci-devant que pour prouver leur antiquité, quelques-uns de leurs Anciens avoient cru qu'ils avoient d'abord fuivi la Regle de faint Bafile, & que d'autres avoient fuppofé un Livre de l'Inftitution des Moines, qu'ils attribuoient à Jean II. quarante-quatriéme Evefque de Jerufalem, & qui leur avoit fervi de Regle; mais ils ont encore pretendu depuis que celle qu'ils avoient reçue du Patriarche Albert avoit efté tirée des efcrits deS. Bafile,& de ce Jean II.quarantequatriéme Evefque de Jerufalem, comme il paroift par le titre de cette Regle, qui fe trouve à la fin de leurs Conftitutions qui furent reveuës dans le Chapitre General qui se tint à Rome l'an 1625. Regula ex Sancti Bafilii & Joannis XLIV. Epifcopi Hyerofolimitani fcriptis, ab Alberto Patriarcha Hyerofolimitano extracta, & Fratribus Beatiffima Dei Genitricis & Virginis Marie de Monte Carmelo data, ab Innocentio IV. confirmata,atque authoritate ejufdem per Hugonem tituli S. Sabina Frefbyterum Cardinalem, & Guillelmum Auteradenfem Epifcopum declarata & mitigata, correcta & mitigata. Ils ne laiffoient pas neanmoins de reconnoiftre faint Bafile pour leur Pere, entre les autres le Pere Didace Corria qui eft de ce fentiment, appelle en plufieurs endroits faint Bafile fon Pere; il recommande entr'autres chofes aux Freres & Soeurs du Tiers Ordre des Carmes, d'avoir des habits de drap vil & groffier comme leur Pere faint Bafile l'ordonne. Finalmente Uueftro habito fea di pano vil baxo y groffero y come dize il B. S. Bafilio nueftro Padre..... y avifo à Uueftras Charidades con nueftro Padre S. Pafilio. Cependant quand ils reçurent leur Regle du Patriarche Albert, ils ne fongeoient point encore ni à faint Bafile,ni au Livre de l'Inftitution des Moines. Et lorfqu'on les

*Did. Martinez Coria. Manual de las Beat. & H.rman. Terceros del Mon Sa Carmel.

« PreviousContinue »