Page images
PDF
EPUB

MOSCOVI -
TES.

MOINES Le Patriarche, les Archevefques & les Evefques de Mofcovie font tous tirés des Cloiftres,felon l'ancienne pratique des Grecs. Ils font habillés de noir de la mefme maniere que les Moines. Leur habit confifte en une veste ou foutane,ils ont par deffus,un manteau long, & portent fur la tefte un chaperon ou voile noir, qu'ils laiffent pendre fur le cou & fur le dos. Ce qui diftingue l'habit des Evefques de ceux des Moines; c'eft que ces Prelats portent quelquefois des habits de foïe, & que fur leurs manteaux ils ont trois bandes blanches fur les coftés, pour marquer, à ce qu'ils difent, que de leur cœur, il fort comme des torrents de bonne doctrine & de bons exemples. Il y a auffi d'autres Evefques Grecs qui portent de pareils manteaux. Les uns & les autres ne mangent jamais de viande & obfervent les mefmes Carefmes des Grecs; les Moines jeûnent neanmoins plus aufterement que le peuple, y en aïant qui fe contentent d'un petit morceau de pain & d'un peu de petite bierre. Il y en a plufieurs qui vivent dans des Solitudes, feuls dans de pauvres cabanes, ou avec quelques compagnons, & qui ne mangent que des herbes & des racines.

Ils font les trois Voeux de pauvreté, de chafteté & d'obeïffance; quiconque les tranfgreffe ou fort du Monaftere comme Apoftat,& qu'il foit repris, eft renfermé dans une prifon perpetuelle ; & quoique l'autorité des Archevefques & des Evefques foit fort grande en Mofcovie, ils ne peuvent neanmoins difpenfer perfonne d'aucun Vou. Fabri dit que la Profeflion Monaftique demande une fi grande chafteté, que quoiqu'une perfonne qui a efpoufé une Vierge puiffe eftre ordonné Preftre, il ne peut neanmoins eftre admis à la Profeffion Monaftique.. Cela ne s'accorde pas cependant avec ce que dit Guaguini, qu'un Preftre aïant perdu fa femme, est fufpendu des fonctions de fon Ordre, à moins qu'il n'entre dans un Monaftere pour y vivre felon les mefmes observances des Moines & affifter aux Offices: que s'il garde la chafteté pendant fon Veuvage, il peut affifter au Choeur avec les autres Miniftres de l'Eglife; mais que s'il fe remarie, ce qui lui eft permis, il eft abfolument privé pour toûjours de la dignité du Sacerdoce. C'est ce que le P. Poffevin confirme, en difant : que les Preftres Mofcovites peuvent époufer une Vierge avant leur Ordination, de mefme que les Prestres Grecs que fi après la mort de leurs femmes, ils veulent em

40

Moine de l'Ordre de S.Basile
en Pologne.

P. Siffert Fr

DE LA RUS

braffer la Profeffion Monaftique, ils continuent les fonctions MOINES de leur Ordre; & s'ils fe remarient, ils en font entierement SIE BLAN privés, & ne font plus regardés comme des Preftres, y en CнE. aïant quelquefois quelques-uns qui fervent dans des Eglifes en qualité de Diacres.

De Rufforum Mofcovit. & Tartar. Religione. Aut.Poffevin, de rebus Mofcoviticis. Joannes Fabry, Mofcovit. Relig. Alexand. Guaguinus. Mofcov. defcriptio, Sigifmund. Bar. in Herbestein Rerum Mofcovit. defcript. Adam. Olearius, Voiage de Mofcovie, de Tartarie & de Perfe, & Mayerberg, Voiage de Mofco

vie.

CHAPITRE XXIII.

Des Moines de faint Bafile dans la petite Ruffie on Ruffie
Blanche, & dans la Ruffie Rouffe.

L

[ocr errors]

Es Grecs eftant difperfés en plufieurs endroits de l'Europe, il s'en trouve beaucoup en Pologne, principalement dans la Ruffie Blanche & la Ruffie Rouffe, qui appartenoient autrefois aux Mofcovites entierement & faifoient partie de la grande Ruffie. Mais les Polonois eftant devenus Maistres de la plus grande partie de ces Provinces, ils ont accordé aux Grecs la liberté de vivre felon leur Rit; c'est pourquoi il y a plusieurs Evefchés où il y a deux Evefques, fçavoir un Evefque Latin & un Evefque Grec, comme à Pref milie & à Chelm ; il y a mefme trois Archevefques à Leopol, fçavoir un Latin, un Armenien & un Grec. Ces Grecs ont toûjours perfeveré dans leurs erreurs & dans le fchifme, jufqu'à ce que Dieu toucha le cœur de Michel Rahoza Archevefque de Kiovie, Metropolitain des Grecs de ce païs-à,qui l'eftoit aufli autrefois de toute la Mofcovie. Ce Prelat aïant reconnu fes erreurs, prit la refolution de les abjurer & de s'unir avec l'Eglife Romaine. Il perfuada aux autres Evesques de fuivre fon exemple. Il les affembla pour ce fujet le 2. Decembre 1594. Ils prirent tous la refolution de renoncer aux erreurs des Grecs & au Schifme, & d'embraffer les verique l'Eglife Catholique enfeigne ; & comme tous les Evelde ces deux Ruffies font Moines de l'Ordre de faint Bafile, ils n'eurent pas de peine à perfuader la mefme chofe aux

tés

ques

SIE BLAN

CHE.

MOINES autres Moines des Monafteres qui y font en grand nombre. DE LARUS- Ils deputerent quelques-uns d'entr'eux vers le Pape Clement VIII. pour le reconnoiftre comme le Souverain Chef & le Pafteur de l'Eglife Univerfelle. L'Archevefque de Kiovie fut Chef de cette Ambaffade avec dix Evefques & quelques Archimandrites des Monafteres. Ils furent favorablement reçus par le Pape, qui leur donna Audiance dans un Confiftoire public le 22. Decembre 1595. où l'on reçut avec beaucoup de joïe leur Frofeffion de Foi. Mais à peine furentils retournés en Pologne, que ceux qui eftoient reftés dans le Schifme, apprehendant que l'Union qu'on venoit de faire avec l'Eglife Romaine, ne fift un grand progrés & ne s'introduifift dans la Mofcovie, perfecuterent cruellement les Catholiques, en firent mourir plufieurs, & ruinerent un grand nombre de Monafteres.

Ces perfecutions ont duré plufieurs années ; car le Bienheureux Jofaphat Kuncevizzi Archevefque de Polocko, zelé defenfeur de la Foi Catholique & de l'Union avec l'Eglife Romaine, fut tué par les Schifmatiques dans le Bourg de Witebsko le 12. Novembre 1623. & les Miracles qu'il a faits après la mort, l'ont fait mettre au nombre des Bienheureux avec le titre de Martyr par le Pape Urbain VIII. l'an 1643. Ces perfecutions n'ont pas neanmoins empefché que la Foi Catholique n'ait fait un grand progrès en ces quartiers; car on dit que Jofeph Velaminus Rucski, qui eftoit auffi Archevefque de Polocko & iffu des Grands Ducs de Mofcovie, a converti plus de deux millions de Schifmatiques & Infideles. Et Melzius Smotris Ki Archevefque d'Hieropolis, qui lors du Schifme, avoit efté un des plus grands Perfecuteurs des Catholiques; après avoir embrassé l'Union, & renoncé au Schifme, fut auffi un des plus grands defenfeurs de la For Catholique, & eft mort en odeur de fainteté.

la

Le Pape Urbain VIII. informé des grands progrès que Foi Catholique faifoit en ces quartiers-là, voulut fonder un College dans Rome pour cette Nation, afin que les jeunes gens y puffent eftre élevés dans la pieté & apprendre les Lettres humaines ; en confervant neanmoins leur ancien Rit & leurs Ceremonies Ecclefiaftiques, & fe rendre capables par ce moïen, estant retournés en leur païs, de refifter aux Schifmatiques, & procurer l'augmentation de l'Union. Pour cet effet

« PreviousContinue »