Page images
PDF
EPUB

30.

Moine de Saint Cariton.

P. Giffart S

[ocr errors]

LAURAS DE LA PA

mier Instituteur des Moines de la Palestine, où l'on n'en avoit aucune connoiffance avant lui, c'est-à-dire après la mort de LIST.NE. Diocletien qui arriva l'an 313. L'Eglife de la premiere Laure de faint Chariton dediée par faint Macaire de Jerufalem, qui ne fut Evefque qu'en 314. quarante ans après la mort d'Aurelien, fournit une autre difficulté à cet Auteur, ce tems lui paroiffant trop confiderable pour croire que faint Chariton euft vêcu affez pour fonder encore deux autres Laures, & paffer enfuite quelque tems dans une entiere folitude: ainfi il aime mieux diftinguer deux Charitons,l'un qui a fouffert la perfecution du tems de l'Empereur Aurelien, & l'autre Fondateur des premieres Laures de la Palestine, après que faint Hilarion y euft introduit la vie Monaftique.

S. Eutha

Quoiqu'il en foit de ces deux Charitons,celui qui fonda les premieres Laures de la Palestine,fut imité dans le cinquiéme fiécle par faint Euthyme le Grand qui baftit aufli une Laure. Elle fut fort renommée, & eftoit éloignée de quatre où cinq lieuës de la ville de Jerusalem; mais le faint Abbé n'y vouloit point recevoir de jeunes gens qui n'euffent point encore de barbe,c'eft Cyrill vir. pourquoi S. Sabas & S. Quiriace s'eftant prefentés pour estre du nombre de fes Difciples, il envoïa faint Sabas au Monaf- 20. v. tere de faint Theoctifte, & faint Quiriace à celui de faint Ge- Pag 303. rafime , parce qu'ils n'avoient point encore de barbe ; & à fon imitation faint Sabas aïant bafti la celebre Laure qui a porté fon nom, il n'y recevoit point non plus de jeunes gens, & les envoïoit d'abord dans d'autres Monafteres.

pud Bolland

Cottel mo

num Eccl.

S. Sabas nâquit au bourg de Mutalafque en Cappadoce dans Cyrill Fit le Diocese de Cefarée, vers l'an 440. Dés l'âge de huit ans il s.sab.apud. fe retira dans le Monaftere de Flaviane à une petite lieuë de Mutalafque. Il y demeura dix ans,alla enfuite à Jerufalem avec Gra. F. la permiflion de fon Abbé,&paffa l'hyver dans le Monaftere de faint Paffarion alors gouverné par Elpide. Enfuite il fe rendit auprès de faint Euthyme pour vivre fous fa conduite ; mais le faint Abbé le jugeant trop jeune pour demeurer parmi les Ermites de fa Laure, l'envoïa au Monaftere d'en bas dont eftoit Abbé faim Theoctiste.

Le relâchement s'eftant gliffe dans ce Monaftere, faint Sabas le quitta & s'eftablit dans la folitude du Defert de faintGerafime affez près du Jourdain. Il avoit pour lors trente cinq ans; & après en avoir demeuré quatre dans ce Defert, il quiua

[ocr errors]

DE LA PALESTINE.

LAURES le fejour de cette folitude pour aller habiter une caverne dans les roches d'une montagne, au pied de laquelle paffoit le Torrent de Cedron à trois lieues de Bethleem & à cinq de Jerufalem. Il y vefcut feul pendant cinq ans, occupé uniquement du foin de fon falut, lorfque Dieu lui infpira le defir de tra vailler auffi à procurer celui des autres. Il y baftit une fameufe Laure, & y affembla foixante-dix Solitaires qui fe mirent fous fa conduite; le nombre s'augmenta jufqu'à cent cinquante. Mais quelque grande que fuit l'union, la charité, & la bonne intelligence qu'il entretenoit parmi eux, il ne put empefcher que quelques-uns n'y apportaffent du trouble, & ils furent mefme affez hardis pour entreprendre de le priver de fa Charge d'Abbé. Ils allerent pour cet effet trouver Salufte Patriarche de Jerufalem, & lui representerent que faint Sabas eftoit un homme d'une fimplicité groffiere, imprudent, incapable de gouverner un fi grand nombre de Solitaires, & fcrupuleux jufqu'au point de ne vouloir pas eftre Preftre, ni permettre que l'on conferaft cet Ordre aux Religieux. Saluf te informé du merite de faint Sabas feignit d'écouter leurs plaintes, mais il ordonna Preftre le Saint, & dit à ces faux Freres: Voila voftre Superieur, ce n'eft point par le choix des hommes, mais par l'élection de Dieu mefme qu'il est establi dans cette Charge. Il les ramena tous à la Laure, où il confacra l'Eglife que faint Sabas y avoit conftruite.

Ce Saint fonda auffi un Monaftere fur la Coline de Caftel à une petite lieuë de fa Laure. Il baftit encore un Cloistre à une demie lieuë de cette Laure, où il faifoit inftruire les Novices; & fi c'eftoit des jeunes gens, il les envoïoit à une lieuë & demie de là, dans le Monaftere de l'Abbé faint Theodofe fon ami, pour les former, & les mettre un jour en eftat d'entrer dans fa Laure qui eftoit le fejour des Parfaits. Aïant esté fait Exarque ou Superieur General de tous les Solitaires qui eftoient dans les Deserts, les Ermitages & les Laures.; il veilloit toute l'année par fa prefence avec beaucoup d'application fur ces Solitaires qui avoient efté commis à fes foins mais depuis l'Epiphanie jufqu'au Dimanche des Rameaux, il fe retiroit dans le fond du Defert accompagné d'un feul Difciple, & s'y preparoit à folemnifer la Fefte de Paiques.

Les Religieux rebelles de fa Laure lui tendirent tant de pieges, que pour ceder à leur malice il refolut de les quitter &

Moine de Saint Sabas.

31.

P. Giffart fr

« PreviousContinue »