Page images
PDF
EPUB

arrêté que les H. demeureroient à perpétuité lùr les brode- Orbm M ries des manteaux & mantelets, & fur les colliers d'or des,r\v* Mt Chevaliers, en mémoire d'Henri III. Fondateur de l'Ordre, ^u^""/ &L du Roi Henri 1V. second Chef & Souverain GrandMaître du même Ordre. Ce collier doit être du poids de deux cens écus ou environ, & ne peut être jamais orné de pierreries. Lorsqu'un Chevalier meurt, ses héritiers le doivent renvoïer au Roi. 11 n'y a présentement que les Cardinaux , les Prélats & les Officiers qui font de robe,qui portent la croix pendue au cou, attachée à un ruban bleu large de quatre doigts > tous les Chevaliers la portent aussi attachée à un ruban bleu en escharpe, depuis 1 épaule droite jusqu'à la garde de l'épée. Cette croix est d'or émaillée de blanc,chaqueraïon pometéd'or > une fleur-de-lis d'or dans chacun des angles de la croix, & dans le milieu d'un eexé une colombe , & de l'autre un saint Michel. Les Cardinaux & Prélatsportent la colombe des deux côtés de la croix, n'étant seulement que Commandeurs de l'Ordre du Saint-Esprit. Toutes les expéditions & provisions concernant cet Ordre , font scellées par le Chancelier en cire blanche.

Le Laboureur, Additions aux Mémoires de Castelnau. FaVÌQtlheatre d'Honneur & de Chevalerie. Bernard Giustiniani, fíifi. di tutt. gli Ord. Milit. Schoonebeck , Hifi. des ordres Militaires. Hèrman , Hifi. des Ordres de chevalerie. Du Chêne & Haudicquer, Recherches historiques de /Ordre saint Esprit. Les Statuts de cet Ordre imprimés en 1703. dr Manuscrits de Brienne à la Bibliothèque duRoi^vol. 174.

Chapitre LXV.

Des Chevaliers de l'Ordre du Rédempteur ou du Sang
Précieux de Jesus-Chrifl au Duché de Mantoue.

L'avantage que la ville de Mantoue a de posséder
quelques gouttes du Sang précieux de Notre Seigneur
Jésus-Christ, que l'on conserve dans l'Eglife Cathédrale,
dédiée à saint André, donna lieu à Vincent de Gonzages ,
Duc de Mantoue,d'instituer l'an 1608. un Ordre Militaire
fous le nom du Rédempteur ou du Sang précieux de Jesus-
Christ. Ce Prince choisit le jour de la Pentecôte pour h

O&íMtv cérémonie de l'institution de cet Ordre, qu'il voulut faire, Ptejvau avec ^eaucouP de pompe &c de magnificence. 11 reçut d'àBncHi* Di bord dans la Chapelle de son Palais des mains du Cardinal K*ktoui per(jinand de Gonzagues son fils, l'habit & le collier de ce nouvel Grdre j & en étant revêtu il alla en grand cortège à l'Eglise de saint André , où se trouvèrent ceux qu'il avoir choisis pour être faiçs Chevaliers, qui, chacun en particulier,avoient fait un écrit,par lequel ils promirent d'observer' exactement les Statuts de l'Ordre, dont la lecture leur avoir été faite j d'être fidèles au Duc & à ses successeurs, qui soroient Chefs & Grands-Maîtres de cet Ordre:de porter toû" jours le collier & la médaille aux jours prescrits par les Statuts., de le rendre en cas que pour quelques fautes ils en fussent privés, & d'obliger leurs héritiers de le renvoïer à son' Altesse ou au Trésorier après leur mort, engageant pour cet effet tous leurs biens.

Le Duc de Mantoue ertant arrivé à rEglise,& après avoir adoré le saint Sacrement, on appella tous les Candidats,chacun selon son rang & sa qualité. Ils furent reçus par le Maître des Cérémonies , & conduits par le Héraut , & setanç mis à genoux devant le Prince, le premier s etant présenté yourrecevoir l'Ordre ,1e Chancelier lui dit: Le Duc notre Maître aïant égard a vos mérites , & au zèle que vous avezf our la conservation de sa personne , a résolu de vous incorporer dam le tres noble Ordre du Rédempteur > mais avant que de nous donner le collier, il vous demande fi vous voulez, vousengager par serment àìobserver les Inftituts de £ Ordre. Le Chevalier aïant répondu qu'il vouloit faire le serment, le Secrétaire présenta le Livre des Evangiles au- Duc de Mantoue , & le Chevalier aïant mis les mains dessus, le Chancelier lui dit : Jurez, donc que vous desfendrez de tout votre pouvoir la Religion Catholique, la dignité du Pape, drso»: Mtejfe, cemme Chef £ Ordre, aujsi-bien que les autres Chevaliers vos Confreres,que vous les avertirez en cas qu'il se trouve quelque chose qui soit k leur préjudice : que vous défendrezL'honneur des Dames, principalement des veuves, des orphe-lms& des pupiles : que vous assifi-ereziau Chapitre & aux soUmnite^de l'Ordre aux jours accoutumez » lorsque vous ferez appellé ,-ejr que vous ne jerez point légitimement empêché : que £â»s. ce Chapitre vous direz tçut ce qui peut contribuer à la jf tmserv.aùo& conservation ejr k /'agrandissement de ïOrdre: que dans ces Ordre Du íolemnitezvousdonnereZ tout ce qui est prescrit parles S ta- R 1 D E M*

J , «- 2 J l ■>. 1, „ PTEUR AU

tuts.que vous n entreprendrez, aucun voyage hors 1 Italie jans Duché' Dr en avoir donne connoiffance au Grand- Maître , & que vous maniou1, entendrez, tous les jours la Messe, fi vous le pouvez,, & direz, les prières prescrites parles Statut) : qu Apres votre mort,ejr au cas que vous soyez- déclaré indigne de porter le collier de r Ordre par votre saute ( ce quk Dieu ne plaise ) vous le rendrez au Grand-Maitre: que vous accomplirez exaiïement tout ce qui efi porté par les Statuts : & qu enfin vous jerez, un fidel Sujet de votre légitime Souverain. Le Chevalier aïant èìv.(je le jure ainsi,le Chancelier donnal'épée nuë auDucdeMantouë,qui en frappa le Chevalier sur Us épaules en forme de croix, en lui disanc: Que le Fils de Dieu notre Rédempteur vous fajse b«n chevalier > & après qu'il lui eut fait baiser lepommeau de l'épée, le Chevalier répondit : ainsisoit-tl. Le Roi d'Armes présenta ensuite le collier au Duc, qui l'aïantmis au cou du Chevalier , lui dit : Que notre Rédempteur vom accorde la grâce de porter ce collier pour {on service , l'exaltation de la sainte Eglije , & r honneur de fordre, avec r accroissement & la louange de vos mérites: au nom du F ère,du Fils,(fr du jaintEjptit. Le Chevalier s etant levé, baisa la main du Duc de Mantoue , & se mit à fa place, les autres Chevaliers furent reçus de la même manière.

Donnemondi, dans son Histoire dé Mantoue , dit que ce Prince obtint du Pape Paul V. la permission de faire vingt Chevaliers,outre le Grand-Maure, dont la dignité fut attachée à fa personne & à celle de ses fuccefleurs j mais qu'il n'en fit dans cette première promotion que quatorze, qui furent François de Gonzagues son fils aîné, marié nouvellement avec Marguerite de Savoye 5 Jules-Cesar de Gonzagues , Prince du saint Empire & de Bozzolo, Marquis de Gonzagues & d'Ostiano, Seigneur de Pomponesioj André * de Gonzagues, troisième fils de Dom Ferdinand de Gonzagues , Seigneur de Guastalla , & Prince du saint Empire j Jérôme Adorne, Marquis de Palavicino, Comte de Silvanoj Jourdain de Gonzagues,Prince du saint Empire.ôí Seigneur' de Vefcovatoj le Comte Alexandre Bevilaqua de Veronne j: Charles Rossi,des Comtes de Secondo, General des troupes deMantouëj le Comte Galeaz Canoflede Veronne,Marquis< Tome FUI, G g^

OrdiieDu de Caligniano j le Marquis Frédéric de Gonzagues, Prince PTioxAu du saint Empire j François Brembat de Bergame > Jérôme Duchí'de Martinengode Brescia,Patrice Vénitien j Latin desUrfins, Mantoui. je seiice i & pyrrhe-Marie de Gonzagues,Marquis de

Palazzuolo.

Le collier de cet Ordre est composé de plusieurs cartouches d'or, dans quelques uns desquels il y a des verges d'or dans des creusets fur le feu, & dans d'autres ces paroles* Domine probasti me, au bout du collier pend une ovale, où il y a une ostensoire, soutenue par deux Anges à genoux , & trois goûtes de sang dans l'ostensoire,avec ces paroles tout au tour: Nihil hoc triste recepto. Les Chevaliers portent ce collier aux jours marqués, fur Phabit.de cérémonie, qui consiste en une robe de foie cramoisie,semée de creusets d'or en broderie j cette robe ouverte par devant, & traînant à terre, aïant de grandes manches bordées tout autour de plusieurs cartouches, de même qu'au collier, & attachée au cou par deux cordons d'or. Sous cette robe ils ont un pourpoint, 8C des chausses de toile d'argent, avec des bandes brodées d'or, & leurs bas font aussi de foie cramoisie. Le Duc de Mantoue créaauffi des Officiers de cet Ordre» fçavoir un Grand Chancelier , dont l'Office devoit toujours être attaché à la dignité de Primicier de l'Eglise Cathédrale j un Maître des Cérémonies s quatre Rois d'Armes ou Hérauts 5 un Trésorier î & un Porte-Masse. Les Ducs de Mantoue, de la Maison de Gonzagues, ont toujours été Grand s-Maîtres de cec Ordre, jusqu'en l'an 1708. que Ferdinand Charles deGonzagues étant mort fans enfans, l'Empereur Joseph s'empara de ce Duché , & les troupes Allemandes y font toujours restées jusqu'à présent, n'y aïant point eu de Ducs particuliers: le tems fera connoître si ce Duché fera restitué à ceux qui le doivent posséder légitimement, & s'ils maintiendront l'Ordredu Rédempteur.

Hippolito Donnemondi, Historia di Mantua. Aubertle Mire .Equit. Redempt. Ord. Favin . Théâtre d'honneur & de Chevalerie. Bernard Giustiniani,íf//?. di tutti gli Ord. Miìit. Mennenius, Herman & Schoonebeck , dans leurs Histoires des Ordres Militaires.

[graphic]
« PreviousContinue »