Page images
PDF
EPUB

MILITAI-S
RES

FAUX

SIZ.

Za Eulevo

II.

ORDRE DE
A NAPLES.

ORDRE marque qui distingue ces Chevaliers, les uns leur donnant

une croix à douze pointes , au centre de laquelle il y a une IT SUPPO- Etoile , & d'autres seulement une Etoile à longue queuë en

forme de comette ; & il ajoûte que pour être reçu dans cette sociecé, il faut être de Noble extraction & avoir de la Lice.

rature. Mais cette Académie ou societé est chimerique : Carl. Bar- car l'Abbé Piazza qui a donné le Catalogue de toutes les sbol. Piaz- Académies d'Italie, avec leurs noms bizares, après en avoir log. Ro

fait une recherche exacte , ne parle point d'une Académie man. Part, à Melline sous le nom de l'Etoile ou des Etoilés. Il n'en met

qu'une en cette ville que l'on nomme de j fuccinanti , ou des forgerons. Celle de Palerme s'appelle de j Ri accesi. Il y en a deux à Catanne, l'une sous le nom de j Cluri, & l'autre sous celui de j Incogniti, a Siracuse , une degli Ebbri, & à Trapane celle della Lima.

Giustiniani , Hist. di tutt. gli ord. Milit.

Aubert le Mire parle aulli d'un Ordre Militaire à NaS. Michel ples sous le nom de saint Michel, qui fut institué, à ce qu'il

prétend, par Ferdinand I. Roi de Naples, & dont il étoit Chef, & il ajoûte que les Chevaliers de cet Ordre portoient une robe blanche fourée d'hermines, & que leur collier étoit une chaîne d'or composée de divers chaînons en forme d'o, joints ensemble , où pendoit une médaille dans laquelle étoit ce mot , Decorum i mais il a apparamment confondu l'Ordre de l'Ermine que ce Prince institua , dont nous avons parlé & qui pouvoir avoir été mis sous la protection de saint Michel.

Aubert le Mire,origines Equeftr. ord. & Schoonebeck, hift. des Ord. Milit.

L'Abbé Giustiniani , Schoonebeck , & M. Herman, attribuent à l'Empereur Charles V. l'institution d'un Ordre Militaire sous le nom de Tunis,& disent que ce Prince après avoir passé en Afrique où il rétablic l'an 1535. Muley. Halcen dans Tunis,y créa des Chevaliers fous le nom de Tunis, ausquels il donna pour marque de leur Ordre un collier , composé de plaques d'or garnies de pierreries , entre lesquelles il y avoit des pierres à feu jettant des étincelles, & au bas une bande où étoit ce mot : Barbaria , à laquelle pendoit une croix de saint André, avec des pierres jettant aussi des étincelles ; mais comme ils n'apportent point de preuves

ORDRE DE
TUNIS.

LA CHARTE TE' CHKE.

au

& qu'aucun autre Historien n'a parlé de cec Ordre; on le ORDRE DI peut mettre au nombre de ceux qui sont supposez.

Giustiniani, Hist. di tutt. gli ord. Milit. & Schoonebeck , TILNNE. Hift.des Ord. Milit. & Herman, Hift. des Ord. de Chevalerie.

Voici encore un Ordre supposé en France, dont Favin prétend qu'Henri III. Roi de France & de Pologne a été l'Instituteur , & qu'il lui donna le nom de Charité Chrétienne. Il ajoûte que ce fur en faveur des pauvres Officiers & Soldats eitropiés au service de ce Prince : qu'il leur assigna pour leur entrecien un revenu sur les Hôpitaux & Maladreries de France: qu'il leur donna à Paris une maison fauxbourg saint Marcel; & qu'il ordonna que ceux qui see roient reçus dans cet Ordre charitable porteroient sur leurs manteaux au côté gauche une croix encrée de farin blanc en broderie , orlée de soïe bleuë , & au milieu de la croix une lozange de farin bleu celeste, chargée d'une fleur-delis d'or , avec ces paroles en broderie d'or autour de la croix, Pour avoir fidellement servi. Il est vrai que l'an 1576. un Apotiquaire de Paris nommé Houel, obrint d'Henri II 1. le don de quelques places qui restoient à vendre de l'Hôtel des Tournelles, pour l'érection d'un Hôpital ou d'une Maison qu'il vouloir établir sous le nom de Charité Chrétienne, tant pour recevoir les pauvres passans honteux, que pour apprendre à un certain nombre d'enfans orphelins, nez de legitime mariage, les bonnes Lettres, la Pharmacie, la connoissance des Simples,&c.on voulut faire d'abord cet établissement aux Hôpitaux de la Trinité, des Petites Maisons, & des Enfans Rouges ; mais il fut fait l'an 1584. dans la ruë de l'Ursine au fauxbourg saint Marcel, dans l'Hôpital dédié depuis long tems à saint Martial & à sainte Valere. Cet établissement n'a pas même subsisté ; & tout ce que Fayin a dit de cer Ordre de la Charité Chrétienne est faux & supposé ; ce qui n'a pas empêché qu'il n'ait été suivi par M. Herman.

Favin, Theatre d'Honneur & de chevalerie. Herman, Hist. des Ordres Militaires des de chevalerie.

Enfin l'on peut mettre au nombre des Ordres faux & sup- ORDRE DE posés, celui de l'Etoile de Nôtre Dame, qui fut institué à Paris l'an 1701. par un prétendu Roi d'Eiszinie. Ce Roïau-Dame. meest situé sous la Zone Torride, à la cộre d'or en Afrique.

Kkk iij

[ocr errors]

L'ErOILE
DE NÔTRÅ.

POSEZ.

1

ORDRES M. du Caffe, à present Chef d'Escadre des Armées Navales
Rus taux de France,& pour lors Général des Flibustiers,étantabordé
at sup- vers l'an 1686. sur cette côte, y descendit pour y saluer le

Roi & y établir le commerce. L'on convint des conditions
on donna des ôcages de part & d'autre ; & outre ceux qui
furent donnés par les Negres pour venir en France, il y eut
un certain Aniaba , qu'ils firent passer pour le fils du Roi
d'Eiszinie. Ilvint en France sous cette qualité. Le Roi Louis
le Grand le fit instruire des mysteres de nôtre Religion , &
élever dans les exercices qui conviennent aux Princes : il
reçur le Baptême des mains de Monsieur Bossuet Evêque de
Meaux, & la Majesté lui donna fon nom. Les nouvelles de
la mort du Roi d'Eiszinie , prétendu pere d'Aniaba , & de
celle d'un de ses freres qui lui avoit succedé , s'étant répar-
duës en France, ce faux Prince fit courir le bruit

que

les peuples le demandoient pour l'élever sur le Trône. Le Roi de France donna ordre pour l'embarquement de ce prétendu Roi d'Eiszinie, qui pour tromper davantage, voulut mettre sous la protection de la Ste Vierge fa personne & fon Roïaume chimerique, & institua l'an 1701. l'Ordre de l'Etoile de Nôtre Dame, dont la marque étoit une croix d'or émaii lée de blanc en forme d'Etoile,au milieu de laquelle il y avoit l'I mage de la fainte Vierge; & cette étoile étoit attachée à un ruban blanc de la largeur de quatre doigts. Mais la piecé de cet Imposteur étoit feinte. A peine fut il arrivé dans son païs, qu'il retourna à l'Idolâtrie : il reprit les manieres des Negres , qui vont toûjours tout nuds , & mit sur la peau noire le ruban blanc , auquel étoit attachée cette étoile d'or. J'ai appris d'un François qui fut un de ceux qui resterent en Ôtage parmi ces peuples, que cet Aniaba n'étoit point Prince, ni de la famille Roïale ; que sa mere avoit seulement épousé. en secondes noces un parent du Roi, & que ce Prince étoit tranquille dans ses Etats lors qu'Aniaba y arriva

F'in de la fixiéme de derniere Partic.

DES PRINCIPALES MATIERES.

A

А

[ocr errors]

85

A ,

Cadémies d'Italie, avec leurs noms Alexandre VII. ( le Pape ) depute bizarres ,

444 trois Evêques en qualité de Vicaires Achaius Roi d'Ecosse Institutcur de Apoftoliques , pour gouverner les

l'Ordre da Chardon ou de S. André, Eglises de Tonquin, de la Cochinchiselon quelques Ecrivains 388 ne & de la Chine , 84. d fuit. Ce qui donna occasion à cette insti- Noms de ces trois Evêques, & leur tution , selon les mêmes, & la devise

Sacre, qu'il prit,

la mesne.

Leur depart de France , & la fin prinCelui qui plus probablement en eft cipale de leur Million, la mesme. l'Instituteur , & la preuve que ce ne

Seminaires cu'ils établissent , & les peut pas être A chaius,

la mesme.

grands fruits qu'ils font dans cette Adolphe Comte de Cleves , Instituteur

Miffion,

la mesme, des Chevaliers de l'Ordre des Fous Ils établissent plusieurs Communautés

346

de filles & de veuves , la mesme. Agneau de Dieu ( Ordre de l') Son la- Les principaux Emplois de ces Comstituteur , & le tems de fou institu- munautés,

la mesme. rion,

296 Ils solliciténe l'établissement d'un seLes premiers Chevaliers de cet Ordre minaire à Paris, & ce qui les y obli& lcurs Colliers , la mesmo do suiv.

ge,

86 Agonizans ( Confraternité des ) 265 Alfonse I. Roi d'Aragon, Instituteur de

Leurs obligations à l'égard des Crimi- l'Ordre de S. Sauveur de Mont. Real , nels condamnés à mort, la mesme.

274 Autres Confraternités , & leurs ha- Victoires qui donnent occasion à l'inbillemens, la mesme do precedent. Atitution de cet Qrdre,& les Seigneurs Privilege accordé à quelques-unes de François qui y contribuent, la mesme. ces Confraternités , & la Tuppression , il fonde en faveur des Chevaliers

la mesme.

plusieurs Commanderies, la mesme. Aigle Blanche , Ordre Militaire, 333 Sentiment de M. Herman sur l'Insti

Incertitude de fog Instituteur, & du tuteur & sur l'institution de cet Ore tems de son institution, la mesme. dre , & fa refutation, la mesme suiv. Cet Ordre est renouvellé par Frederic Alfonse V. Roi d'Aragon, est chassé du Auguste Roi de Pologne, la mesme. Roïaume de Naples,

281 Marque de cet Ordre,

la mesme. Ingratitude de ce Prince pour la Reine Aiguillon ( Madame la Duchesse d') de Naples la bienfaictrice, la mesme donne quelques établissemens aux

de fuiv. Filles de la Croix,

129 Il retourne en Italic , & chasse du Albenzes, Calabrois, Fondateur des Ermi- Roïaume de Naples René d'Anjou ,

282 tcs de la porte Angelique à Rome ,

117

Le Duc de Bourgogne lui envoie le Il bâtit un Hôpital pour les Ermites collier de l'Ordre de la Toison , & il étrangers,

118 lui envoic en revanche celui de l'E. Il apporte de Terre-Sainte une Image tole,

294 miraculeuse, la mesme. Condition sous laquelle ils s'envoïene

la Albert de Baviere , Instituteur de l'Or- reciproquement ces Ordres , dre Militaire de saint Antoine en

mesme. Hainaut ,

289 Alfonse XI. Roi de Castille , Instituteur de l'Ordre de la Bande

291 Ce qui le porte à faire cette institution,

la mesme. Personnes ausquelles il se donnoit , & Il établit des Officiers, & ce qui l'y

La

celles qui en étoient excluës, engage, 299

muefwr. 325 occasion à l'institution de cet Ordre, Changemens qui ont été faits aux ha

[ocr errors]
[ocr errors]

438

Dames ,

426

Ce que

Reglemens qu'il fit pour les Cheva. Il reçoit le Baptême ,

liers de cet Ordre, la mesme do fuiv. Il fait courir le bruit de la mort de son Amarante ( Ordre de l') en Suede, ron

pere , & que les peuples le demanInstitutrice, & le tems de son insti- doient pour l'élever sur le Trône , la tution, 297

mesme. Solemnité de cette institution, Il établit son Ordie, la mesme.

mesme, Il retourne à lon pais , & à l'idolâMarque de cet Ordre, la meme. trie,

la mesme. Nombre des Chevaliers &' Chevalie. Ce qu'il étoit veritablement, la mesme. res de cet Ordre,& le privilege qu'ils Anjou Charles d' ) Roi de Naples & avoient,

298 de Sicile , eft couronné à Rome, 396 Amedee Comte de Savoye , Instituteur Il défait Mainfroi qui le lui disputoit, de l'Ordre Militaire de l'Annonciade, & crée l'Ordre de l'Eperon , pour ré

323 compenser la Noblesse qui s'étoit deStatuts de cet Ordre, & ce qu'ils por- clarée pour lui,

la mesme. toient,

la mesme dan suiv. Maniere de créer ces Chevaliers, la Ampoule ( Ordre de la sainte ) supposé ;

mesme. celui que l'on prétend en être le Fon- Anne de Bretagne Reine de France, instidateur , & ce qui lui donna occasion tuë l'Ordre de la Cordeliere pour des de l'instiruer, disent ceux qui ont établi la

Motif de cette Princese, & la marque verité de cet Ordre pour appuïer leur qu'elle donne aux Dames qu'elle bosentiment , & les preuves du contraire, nore de cet Ordre, La meme.

la melme de suiv. Annonciade( Chevaliers de l'Ordre de l') André ( le Prince ) fils du Roi de Hon- ou du Coilier,

312 grie, est marié avec l’heritiere du Origine de cet Ordre, la mesme Roïaume de Naples, 314

suivant Contestation qu'il a avec la Prin

Son Instituteur & le tems de son initicefle son époule ,.& ce qui en est la

323 la mesme.

Collier de cet Ordre, la mesmo. Il est couronné Roi de Naples, con

Motif de son inftitution, selon Guichejointement avec cette Princeffe, 315

& fes

preuves, la mesme. Il est étranglé dans la ville d'Aversa, Les Statuts de cet Ordre , & ce qu'ils

la mesme.

contenoient , la mesme es suiv. Sa mort est vengée, la mesme. Charles III. Duc de Savoye, fait de Anglois ( le College des ) à Rome , 83 nouveaux Statuts, lui donne le nom de Son Fondateur , & les rentes qu'il lui

l'Annonciade,& change quelque chose la mesme. au collier,

324. d. suiv. Ce que jurent les Seminaristes de ce Lieu où le tenoient anciennement les College en y entrant,

la mesme.

Affemblées des Chevaliers de ce Ore Anguerrand I. Seigneur de Coucy, In

dre ,

la mesme o fuiv. Atituteur de l'Ordre du Lion,

Lieu où elles se tiennent presentement, L'action de ce Seigaeur, qui donna

tution,

cause,

non ,

affigna,

284

la mesme.

billemens des Chevaliers de cet Ore Redevance singuliere de l'Abbaïe de

dre,

la mesme. Nogent à ce sujet, la mesme. Antoine (Ordre Militaire de saint ) loa Anguerrand VII. Seigneur de Coucy, loftituteur , & le tems de son instituFondateur de l'Ordre de la Couron- tion,

289 284

Sujer & motif de cette institution , 289 Aniaba , faux Roi d'Eiszinie Instituteur officiers de cet Ordre, & personnes de de l'Ordre de l'Etoile de Nôtre-Dame,

diftinction qui s'y engagent,

290 445

Les Chevaliers de cet Ordre font venir Son arrivée en France, & le foin que

desReligieux de S. Antoine à leurCba. l'on eur de le faire élever dans tous les pelle dans le bois d'Hauré, la mesme czercices qui convienacor aux Prin- Ce qui composoit le collier de ces 446

la memor Archiconfraternité

ne ,

GCS2

Ordre,

« PreviousContinue »