Page images
PDF
EPUB

JoIJatS, % h mefme.

Jl rétablit les premiers Ducs ou Doges , JÍ7 ■ Habrllemens prescrits par le Sénat de cct:e ville , JáJ Vienne ( le Conc;ie de ) condamne 8c abolit les Bepuine» en Allemagne , J Le sujet de leur condamnation , la

mefme.

Vienne ( Henriette de ) Dame de Rougemont, de l'Ordre des Chevaliers de saint Georges, 33'

Villeneuve( Iam'x Luillierde ) donne un établissement à Brie-Comte-Robert aux Filles de la Croix, 117 Elle fait venir leur Directeur â Paris , & lui procure une pension , 118 Ils ne s'accordent pas ensemble au sujet de cet institut, Si ce qui y cause de la division, lamefme. Elle obtient l'ércction de ces filles en Congrégation , leur procure une Maison dans Paris, & leur obtient des Lettres Patentes du Roi, lamefme. Sa mort, 'i?

Vierges de Haíl , leurs Fondatrices, Si le tems de leur fondation , }8 Leur vœu,leurs pratiques & observance» , la mefme fr fuiv.

Vierges de Cafiiglione, leun Fondatrices, & le tems de leur établissement,. 3J> Elles prennent le nom de Vierges de Jésus, Si leur institut est approuvé par IcPape, 4> Leur première Supérieure, & les filles qui se (ont le plus distinguées par leur sainteté dans cette Communauté , ' /*

mefme.

Leurs obligations , pratiques St observances ,. 41 Vierges de "Purification', leurs Fondateurs, & la tems de leur établissement,

Leur engagement & leur nombre, la

mefme.

Vierges r dires Filles de la sainte Vierge ,

4+

Leur Fondateur , leur nombre, leurs observances , leurs vœux Sl leurs pratiques , la mefme fr fuiv. Vladislas V. Roi de Pologne , institue, selon quelques Auteurs, l'Ordre de l'Aiglc Blanche, 333 Ce qui lui donne occasion de l'instiruer, la mefme. Marque de cet Ordrc/eloa ces mêmes

Auteurs , fa tntfmc

Vt'en Chrétienne ( les Filles de l'Aleur établissement & leur Instituteur , ifs Les deux premières Filles de cet iastitut, la mefme.

Premiers fruits de cet institut, UJ Projet & intention qu'eut leur Instituteur en les établissant, la mefme. Elles quittent Charonne , ou elles furent d'abord établies ,8t font transférées à Paris , la mefme. Elles reçoivent les Reetemens" que lear instituteur avoit dressés, & qu'il avoit fait approuver , la mefme. Elles font plusieurs autres établisscmens ,& leurs noms.U mefme (> fitiv. Leur Fondatrice, Mf Leurs pratiques 8c observances , fie leurs Fêtes principales , i{6. fr fuiv. Formule de leurs vœux , if7 Leurs Constitutions font approuvées par l'Archevêque de Paris , n8 Elles tiennent une Assemblée générale dans le Séminaire de Paris: ce qui y donne occasion , 8c ce qui y est réglé ,

Urbain VIII. ( le Pape ) fait le Pere dé Bcrulle Cardinal , 5» II fonde le Collège des Esclavons» fie des Bulgares à Laurette , 8| 11 approuve la Congrégation des Missionnaires du saint Sacrement, 97 II lui ête (on premier nom, la mejrr.e.

W al de mur II. institue', selon quelque» Auteurs , l'Ordrc de Dannebroch ,

Le motif qui porte ce Roi, selon ce» mêmes Auteurs , à 1 instituer , Si la marque qu'il docine auxChcvaHende cet Ordre , la mefme.

Windsor ( Eglise de ) achevée par Edouardlli. 309 Ce Prince y fait de nouvelles fondations , tant pour des Chanoines ou, autres Ministres , que pour les Chevaliers ,. /* mefmeCette Eglise est érigée en Collégiale r la mefme.

Elle est exemptée de la<]urisdiction de l'Ordinaire , /* mefme.

Redevance de cette Collegiate au Si Siège . la mefme.

Nombre des Chanoines , Vicaires Sc Chevaliers de cette Eglise , 301 A qui appartient la nomination d(t cet Chanoines , Vicaires St Chena

liers- >

[merged small][merged small][ocr errors]

/

CORRECTIONS ET ADDITIONS POUR LE QUATRIEME TOME,

Chapitre XLVIl.

PAge 344. troisième ligne , effacez., ou que l'on contraint de le faire eti les ren-r ferrnant malgré elles dans les Monastères de cette Congrégation. Ligne 8. du même Chapitre , efface\, comme il se pratique dans les autres Congrégations de Repenties & Converties,dont nous avons déja parlé.

Parce que la pratique de cette Congrégation ou il n'y a point de filles de force n'est pat semblable k celles des Maisons de force.

Page 359. première ligne & suivante, tfface%_, dans Ife troisième rang font les pénitentes , ou volontaires ou forcées , qui n'aïant pas la volonté ou les dispositions requises pour la vie Religieuse , font gouvernées parcelles du premier rang , en un uartier séparé de la même closture , avec un Règlement qui n'est gueres differertc ejcelui des Religieuses,que de la solcmnité des vœux & de la sainteté de rhabit.cj»' life\, dans le troisième rang font les filles ou femmes qui font venucs de leur bonne volonté & fans contrainte pour faire pénitence de leurs fautes, & qui n'aïant pas les dispositions requises pour ia vie Religieuse , sont gouvernées par celle du premier' rang en un quartier séparé t elles ne diffèrent des Religieuses que par la folemnité-' dés vœux & la sainteté de l'habit ; elles ne forment toutes ensemble qu'une même maison & clôture,& leurs Règles &Constitutions r.e forment qu'un mê ire tout, fous se même gouvernement de l'Evêque & du Supérieur , auquel les Sœurs du Refuge■' font sujettes comme les autres."

Page 360; à U vingt-quatrième ligne & suivantes, eff*ee\, outre ce Supérieur particulier, ordonné par les Constitutions, cette Congrégation est pourvûë d'un conseil, soit pour le spirituel, soit pour le temporel , qui est composé de personnes , tant Ecclésiastiques Réguliers & Séculiers, que Laïques, qui font joints de charité & associés , pour procurer le bien de cette Congrégation,!f> lifi\, Tout le gouvernement des Monastères de cette Congrégation se reduit à l'Evêque , qui enfera 1c premier & principal Supérieur ; 8c quand il le jugera à propos il fera la visite de la Maison par soi-même ou par un autre qu'il commettra. La Conprégation aura en chaque Maison un Supérieur sous i'kvêque dépendant de lui-en toutes les fonctionsde fa Charge.

Personne de quelle condition.fexe ou âge qu'elle puisse estre,nescra admise datas*

Tome Vlll. P p p

la clôture si xc n'est dans les cas portés dans le droit, du consentement Sc approbation de l'Evêqueou du Supérieur.

Si tôt qu'une, peribnne cil entrée au Refuge , el!c n'est plus appeliée da nom de fa famille , mais d'un nom de Saint ou de Sainte qu'on lui aura donné ;clic ne peut estre appeliée par autre nom que celui de Soeur.

Les Sœurs du Rehige oc font |amais appellées aux grilles que pour parler avec le Supérieur ou les Directeurs de leur conscience, si ce n est que la Mcre pour quelques neceflités tres urgentes , trouve qu'il fût nécessaire de le permettre ; Sc cepe»dant elles ne pourront jamais estre vies des Séculiers; mais la grille estant fermée, elles leur parleiont brièvement, & la Mere présente , ou du moins la Mailtxcssc , ou une autre Religieuse.

CORRECTIONS ET ADDITIONS POUR LE SIXIEME TOME,

Chqitr, XXII.

PAge 178. ligne 5. Mais un Frère Con vers de la Chartreuse de Louvigni, lifet, Mais un Religieux de Chœur dela Chartreuse de Lugni, ligne 9. Louvigni, lise\, Lugni.

Pag. 17}. ligne 3. U est rrai qu'ils prjrent l'habillement des Religieux de cet Ordre; mais leurs Coutumes & leur manière de vivre étoient bien différentes , lifet., ils .prirent rhabillcmcnt des Chartreux tel qu'ils le portent aujourd'hui; mais leurs Coutumes &leur manière de vivre sont bien différentes.

APPROBATION.

J'Ay ld par ordre de Monseigneur le Chancelier l'Ouvrage qui a pour Titre: Histoire des Ordrei Monastiques , Religieux , Militaires, fr de toutes Us Congrégations de l'un fr de l'autre sexe,qui ont e'té jusqu'à présent, contenant leur Origine fr Tondationit leurs progrìs.les événement Us f lus constdsrables qui y font arrivés, fr leurs Observances , la Décadence des uns, frc. On ne peut assez loilcr son Auteur d'avoir conçu un dessein si vaste , Sc del'avoir ,par un travail immense , si heureusement exécuté. Je ne doute point que le Public ne lui rende justice , en reconnoissant que jusqu'à présent il n'a rien paru en ce genre de si parfait & de si travaillé. Fait i Patis lcio. Mai 1711. ANQUBT1L.

PRIVILEGE D V ROI.

LO UI S , par la Grâce de Dieu , Roi de France Sc de Navarre : A nos amei Sc seaux Conseillers , les gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de nôtre Hôtel, Grand-Conseil, Prévôt de Paris , Baillifs , Sénéchaux , leurs Lieutenans Civils, & autres nos Justiciers qu'il appartiendra: Salut : Nôtre bien amé * * * nous a fait remontrer que depuis plusieurs années il a travaillé à un Ouvrage qui a pour Titre : Histoire des Ordres Monastiques , Religieux fr Militaires, fr de toutes Ut Congrégations de l'un fr de l'autre sexe , qui ont été jusqu'à présent ; enrichie de flus de quatre cens Planches en ta lle- douce ; laquelle Histoire il desireroit donner au Public,s'il nous plaifoit lui en donner nôtre 1 ermifiìon , & lui accorder nos Lettres de Privilège fur ce nécessaires: mais comme il ne peut faire imprimer cette Histoire ,& faire graver les Planches necessaires.fans engager des Imprimeurs & des Graveurs dans une très grande dépense , Sc qu'il est à craindre que quelques autres ne voulussent profite* de leur travail, par des in•pressions & des gravúres contrefaites : A Ces Causes , voulant traiter favorablement ledit Exposant : Nous lui avons permis & permettons par ces présentes , de faire imprimer ladite Histoire, & faire graver lesdites Planches nécessaires, en un ou plusieurs volumes , conjointement ou séparément, en telle forme, marge , caractère , & autant de fois que bon lui semblera , & de les faire vcndfe & débiter par tels Imprimeurs ou Libraires qu'il voudra choisir partout nôtre Roïaumc pendant le tems de Vinot Anne'ss consécutives , à compter du jour de la date desdites Présentes. Faiibns détieníes à toutes personnes de quelque qualité & conditioa qu'elles puissent être d'en introduire d'imprelsion étrangère dans aucun lieu de nôtre obéissance ; & à tous Imprimeurs-Libraires , Graveurs , Imprimeurs , Marchands en Taille douce , & autres , d'imprimer , faire imprimer, & c ntrefaire ladite Histoire , ni d'en faire aucuns extraits,même de graver aucune desdites Planches , soit en grand ou en petit, en tout ni en partie , sens la permission expresse & par écrit dudit Exposant, ou de ceux à qui il aura transporté son droit , à peine de ■íìx mille livres d'amende contre chacun des contrevenais,dont un tiers à Nous , u» tiers à l'Hô:el-Dieu de Paris , l'autre tiers audit Exposant ; de confiscation tant de* Planches & bstampes.que des Exemplaires contrefaits, & des uttanciles qui auront servi à ladite contrefaçon , que nous entendons être saisis en quelque lieu qu-'i'x soient trouvés ; & de tous dépens . dommages Sc intérêts ; à la charge que ces Présentes seront enregistrées tout au long fur Ic Registre de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris, & ce dans trois mois de la date d'icelles : que l'impression de ladite Histoire , & gravure desdites Planches sera faite dans nôtre RoÏ3ume & non ailleurs , en bon papier & en beaux caractères , conformément aux Reglemens de la Librairie: & qu'avant que de l'exposer en vente , il en sera mis deux Exemplaires dans nôtre Bibliothèque publique,un dans celle de nôtre Château du Louvre , & un dans celle de nôtre très cher & féal Chevalier , Chancelier de France, le Sieur Phelypeaux, Comte de Pontchartrain, Commandeur de nos Ordres, le tout à peine de nullité des Présentes ; du contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir l'Exposant ou ses aïans cause , pleinement & paisiblement , sans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou empêchement: Voulons que la Copie desdites Présentes, qui sera imprimée au commencement ou à la fin de ladite Histoire,soit tenue' pour duëment signifiée, & qu'aux copies coilationnées par l'un de nos amez & féaux Conseillers & Secrétaires , foi soit ajoutée comme à l'original : Commandons au premier nôtre Huissier ou Sergent de faire pour l'cxecution d'icelles tous Actes requis & nécessaires. fans autre permission , 8c nonobstant Clameur de Haro , Charte Normande, & Lettres à ce contraires: Car tel est nôtre plaisir. Donné à Versailles le dix-neuvième jour du mois de Juin , l'aa de grâce mil sept cens douze , Si de nôtre règne le soixante & dixième: Par le Roi cn son Conseil, Signé ,

. D I S A I N T Hl 1 A I R I.

Ledit * * * a cédé le présent Privilège à J i A N-b Af Tiiti Coiqnar» , Imprimeur & Libraire ordinaire du Roi ,&àNicoiAs Gossblin, Libraire', pour en jouir toujours en son lieu & place, suivant les conventions faites entr'eux le xi. Juin 171*.

Registre fur le Registre n". $15. de la Communauté des Imprimeurs Libraires de Paris ,fag. 4 S. ». í8j. conformément aux Reglemens, £§• notamment a l'Arrct du 13. Août 1; 03. k Paris et 13. jour du mois de Jutllet iflu

[graphic]

De rimprimerie de Je A N B A Pt i s Te Coignard> Imprimeur ordinaire du Roi.

« PreviousContinue »