Page images
PDF
EPUB

8c qu'aucun autre Historien n'a parié de cet Ordre j on le Ordre »i peut mettre au nombre de ceux qui sont supposez. Cmmu

Giustiniani, Hijl. di tutt. gli ord. Milit. & Schoonebeck ," Hijl.des Ord. Milit. & Herman, Hist. des Ord.de Chevalerie.

Voici encore un Ordre supposé en France, dont Favin prétend qu'Henri III. Roi de France & de Pologne a été P Instituteur . & qu'il lui donna le nom de Charité chrétienne. 11 ajoûte que ce fut en faveur des pauvres Officiers & Soldats estropiés au service de ce Prince: qu'il le'ur assigna pour leur entretien un revenu sur les Hôpitaux & Maladreries de France: qu'il leur donna à Paris une maison au fauxbourg saint Marcel j & qu'il ordonna que ceux qui seroient reçus dans cet Ordre charitable porteroient fur leurs manteaux au côté gauche une croix encrée de satin blanc en broderie, orlée de foie bleue , & au milieu de la croix une lozange de satin bleu céleste, chargée d'une fleur delis d'or, avec ces paroles en broderie d'or autour de la croix, Pour avoir fidellement servi. 11 est vrai que l'an 1576. un Apotiquaire de Paris nommé Houel, obtint d'Henri II1. le don de quelques places qui restoient à vendre del'Hôtel des Tournelles, pour l'érection d'un Hôpital ou d'une Maison qu'il vouloit établir sous le nom de Charité Chrétienneyxznx. pour recevoir les pauvres passans honteux • que pour ap- # prendre à un certain nombre d'enfans orphelins, nez de légitime mariage, les bonnes Lettres, la Pharmacie, laconnoissance des Simples,&c.on voulut faire d'abord cet établissement aux Hôpitaux de la Trinité , des Petites Maisons, & des Enfans Rouges s mais il fut fait l'an 1584. dans la ruë de.-l'Ursine au fauxbourg saint Marcel, dans l'Hôpital dédié depuis long tems à saint Martial & à sainte Valere. Cet établissement n'a pas même subsisté > & tout ce que Favin a dit de cet Ordre de la Charité Chrétienne est faux & supposé 5 ce qui n'a pas empêché qu'il n'ait été suivi par M. Herman.

Favin, Théâtre d'Honneur & de Chevalerie. Herman,?///?. des Ordres Militaires & de Chevalerie.

Enfin l'on peut mettre au nombre des Ordres faux & sup- Ordre De posés,celui de l'Etoilc de Nôtre Dame, qui fut institué à D.nôtr». Paris l'an 1701. par un prétendu Roi d'Eiszinie. Ce Roïau- Eume. me est situé sous la Zone Torride, à la côte d'or en Afrique.

Or D R jvi. du Casse, à présent Chef d'Escadre des Armées Navales X 'ïvTrluxde France,& pour lors Général des Flibustiers,étantabordé

îosiz " ?"vers ^ an fur ectte cot«' y descendit pour y saluer le Roi & y établir le commerce. L'on convint des conditions r on donna des otages de part & d'autre ; & outre ceux qui furent donnés par les Nègres pour venir en France, il y eut un certain Aniaba, qu'ils firent passer pour le fils du Roi d'Eiszinie. 11 vint en France sous cette qualité. Le Roi Louis le Grancì le fit instruire des mystères de nôtre Religion , 8c élever dans les exercices qui conviennent aux Princes: il reçut le Baptême des mains de Monsieur Bossuet Evêque de Meaux , & fa Majesté lui donna son nom. Les nouvelles de la mort du Roi d'Eiszinie, prétendu pere d'Aniaba, & de celle d'un de ses frères qui lui avoit succédé r s'étant répandues en France , ce faux Prince fit courir le bruit que les peuples le demandoient pour Télever fur le Trône. Le Roi de France donna ordre pour rembarquement de ce prétendu Roi d'Eiszinie, qui pour tromper davantage, voulut mettre sous la protection de la Ste Vierge fa personne & son Roïaume chimérique, & institua l'an 1701. l'Ordre de l'Etoiie de Nôtre Dame, dont la marque étoit une croix d'or émaii lée de blanc en forme d'Etoile,au milieu de laquelle il y avoit Tlma

. ge de la sainte Vierge; & cette étoile étoit attachée à un ruban

blanc de la largeur de quatre doigts. Mais la pieté de cec
Imposteur étoit feinte. A peine fut il arrivé dans son pais y
qu'il retourna à l'Idolâtrie : il reprit les manières des Ne-

Îjres, qui vont toûjours tout nuds , & mh fur fa peau noire
e ruban blanc, auquel étoit attachée cette étoile d'or. J'ai
appris d'un François qui fut un de ceux qui restèrent en
otage parmi ces peuples,que cet Aniaba n'étoic point Princer
ni de la famille Roïale j que fa mere avoit seulement épousé
en secondes noces un parent du Roi, & que ce Prince étoit"
tranquille dans ses Etats lors qu'Aniaba y arriva,

fin de la sixième & derniere Partie.

DES PRINCIPALES MATIERES-

A A

ACademies d'Italie, avec leurs noms
bizarres, 444

Achaius Roi d'Ecosse , Instituteur de

l'Ordre du Chardon ou de S. André ,

selon quelques Ecrivains , 388

Ce qui donna occasion à cette insti-
tution , selon les mêmes, Si la devise
qu'il prit, lamesn.e.
Celui qui plus probablement en est
i' Instituteur , Si la preuve que ce ne
peut pas être A chaius, l* mtfme.

Adolphe Comte de Cleves , Instituteur

des Chevaliers de l'Ordre des Fous ,

34«

Agneau de Dieu ( Ordre de V ) Son In-

stituteur , & le tems de feu institu-

tion, . if6

Les premiers Chevaliers de cet Ordre
Si leurs Colliers , U mefins fjf suiv.

dgonizini ( Confraternké des ) i«f

Leurs obligations à l'égard des Crimi-

nels condamnés à mort, la mesme.

Autres Confraternités , Si leurs ha-

billemens , /* mesme dr précédent.

Privilège accordé à quelques-unes de

ces Coníratcrnués, & fa suppression ,

U mesme.

Aigle Blanche , Ordre Militaire , 333

Incertitude de son Instituteur, & du

tems de son institution , /* mesme.

Cet Ordre est renouvelle par Frédéric
Auguste Roi de Pologne, /* mesint.
Marque de cetOrdre , *** mesme.

Aiguillon ( Madame la Duchesse d')
donne quelques ét lotissement aux
Fille* de la Croix , 119

j414e»^fs,Calabrois,Fondateur des Ermi-

tes de la porte Angélique à Rome ,

»«7

II bâtit un Hôpital pour les Ermites

étrangers, 11*

II apporte de Terre-Sainte une Image

miraculeuse , /* mesme.

Albert de Bavière, Instituteur de l'Or-

dre Militaire de saint Antoine en

Hainaut, 189

Ce qui le porte à faire cette institu-

tion , la mesme.

IIétablit des Officiers, & ce qui l'y


Alexandre VIL ( le Pape ) députe

trois Evêques en qualité de Vicaires

Apostoliques , pour gouverner les

Eglises de Tonquin, de la Cochinchi-

ne & de la Chine , 84. &

Noms de ces trois Evêques, Si leur

Sacre , 8 f

Leur départ de F rance , & la fin prin-

cipale de leur Mission, la mesme.

Séminaires en*ils établissent, St les

grands fruits qu'ils font. dans cette

Mission , la mesme..

11s établissent plusieurs Communautés

de filles & de veuves, la me me.

Les principaux Emplois de ces Com-

munautés , la mesme.

Ils sollicitent rétablissement d'un Sé-

minaire à Paris, & ce qui les y obli-

ge, 16

Alsôhse 1. Roi d'Aragon, Instituteur de

l'Ordre de S. Sauveur de Mont Real,

174

Victoires qui donnent occasion i ('in-

stitution de cet Ordre,& les Seigneurs

François qui y contribuent, la mesme.

11 fonde en faveur des Chevaliers

plusieurs Commanderies , la mesme.

Sentiment de M. Herman fur l'Insti-

tuteur & fur l'institution de cet Or-

dre , Si fa réfutation,//» mesme frsuiv.

Alfmse V. Roi d'Aragon, est chassé du

Roïaume de Naples, xti

Ingratitude de ce Prince pour la Reine

de Naples fa bienfaictrice , la mesme

ér suiv.

II retourne en Italie, Si chasse du

Roïaume de Naples René d'Anjou ,

*8»

Le Duc de Bourgogne lui envoie le

collier de l'Ordre de la Toison , & il

lui envoie en revanche celui de l'E-

tole, *94

Condition sous laquelle ils s'envoïent

réciproquement ces Ordres , /*

mesme.

Alfonse XI. Roi de Castille , Instituteur

de l'Ordre de la Bande , 191

Personnes aufquellesil se donnoit , &

celle* qui en croient exclues, l*

mtsmt'

Reglemens qu'il fit pour les Chevaliers'de cet Ordre, /* mesme fr suiv. Amarante ( Ordre de 1' ) en Suéde, son Institutrice, le tems de son institution, 197 Solennité de cette institution , /*

mesmi.

Marque de cet Ordre, /* mesme. Nombre des Chevaliers 8c' Chevalieres de cet Ordte,& le privilège qu'ils avoient, .198 Amede'e Comte de Savoye , Instituteur de l'Ordre Militaire de l'Annonciadc,

3*3

Statuts de cet Ordre, cc qu'ils portoient, /* mesme fr suiv.

Ampoule ( Ordre de la sainte ) supposé; celui que l'on prétend en être le Fondateur , & ce qui lui donna occasion de l'inctituer, 438 Ce que disent ceux qui ont établi la vérité de cet Ordre pour appuïer leur sentiment, 8c les preuves du contraire, U mesme fr suiv.

André ( le Prince ) fils du Roi de Hongrie , est marié avec l'heriticre du Roïaume de Naples, 314 Contestation qu'il a avec la Princesse son épouse,. 8c ce qui en est la cause, • la mesme.

II est couronné R»i de Naples , conjointement avec cette Princesse, jiy Il est étranglé dans la ville d'Aversa,

la mesme.

Sa mort est vengée , la mesme.

Anglais ( le Collège des ) à Rome , 83 Son Fondateur, les rentes qu'il lui assigna, la mesme.

Ce que jurent les Séminaristes de ce
Collège en y entrant, la mesme.

Anguerrand 1'. Seigneur de Coucy, Instituteur de l'Ordredu Lion, 184 L'action de ce Seigneur, qui donna occasion à l'institution de cet Ordre ,

la mesme.

Redevance singulière de l'Abbaïe de
Nogent à ce sujet, la mesme.

Anguerrand Vil. Seigneur de Coucy , Fondateur de l'Ordre de la Couronne , t8f

Aniaba, faux Roi d'Eiszinie Instituteur Je TOrdiedel'Etoile de Nôtre-Dame,

. . 44Í Son arrivée en France, 8t le soin que l'on eut de le faire élever dans tons les exercices qui conviennent aux Prin"*i 44,*

. II reçoit le Baptême , la mesme< 11 fait courir le bruit de U mort de sor» pere , que les peuples le demandoient pour l'élcver fur le Trône ,' la

mesme.

II établit son Ordje , la mesme.

Il retourne i son pais , Si à l'idoiàtrie, la mesme.

Ce qu'il étoit véritablement, la mesme. Anjou ( Charles d') Roi de Naples St de Sicile , est couronné à Rome , 39* U défait Mainftoi qui le lui disputoit, & crée l'Ordre de l'Eperon , pour récompenser la Noblesse qui s'étoit déclarée pour lui, la mesme. Manière de créer ces Chevaliers, Is

mesme.

A»"' Bretagne Reine de France, institue l'Ordre de la Cordelière pour des Dames, 41É Motif de cette Princesse, & la marque qu'elle donne aux Dames qu'elle honore de cet Ordre, la mesme.

Annonciade{ Chevaliers del'CVrdre del ) ouduCoilier, ]i» Origine de cet Ofdrc, la mesme fr

suivant.

Son Instituteur le tems de son institution , 3x3 Collier de cet Ordre, la mesme.

Motif de son institution,selon Guichenon , & ses preuves , la mesme.

Les Statuts de cet Ordre , & ce qu'ils contenoient , la mesme fr suiv.

Charles III. Duc de Savoye, fait de
nouveaux Statuts, lui donne le nom de
\'Annonci*de,Sí change quelque chose
au collier, 314. fr suiv.

Lieu où sejtenoient anciennement les
Assemblées des Chevaliers de ce Or-
dre , la mesme & suiv.
Lieu où elles se tiennent présentement,

ì*í

Changemens qui ont été faits aux habillemens des Chevaliers de cet Ordre , la mesme. Antoine { Ordre .Militaire de saint ) soa Instituteur ,& le tems de son institution , 1*9 Sujet motifde cette institution , 1X9 Officiers de cet Ordre, personnes de distinction qui s'y engagent, 190 Les Chevaliers de cet Ordre font venir desReligieux de S, Antoine à leurCha. pelle dans le boisd'Hauré , /* mesme» Ce qui ccunposoit le collier de cet Ordre, lamejme~

Archiçonfratcwtté

Archiconfratemitc: cc Jjuc signifie ce mot, itfo

Autriche ( Anne d' ) Reine de France , donne l'Hôpital de la santé aux filles de la Providence,' 145

Autriche ) Archiduché d') son érection,

333

BAin ( Chevalier'du ) leur création, & les cérémonies qui y étoient pratiquées , i66.frjuiv. Manière de faire les mêmes Chevaliers , selon la coûtu ne d'Angleterre, 167. fr fi»>v.

Marque de cet Ordre , *7J Bande ( Ordre de la ) ou de l'écharpe, son Instituteur & le tents de son institution , \ 191 Conditions nécessaires pour êtte reçu dans cet Ordre , la mtsme.

Reglemcns qui furent faits psr l'Instituteur aux Chevaliers de cet Ordre ,

la m*/mt.

B a mère ( Chevaliers ) ce que c'étoit, Sc quel étoit leur droit , 154. fr

prtetd.

Baronim , est fait Général de l'Oratoir.e en Italie, • 10

•Il est fait Cardinal, la mtsme.

Barré (. le Pcre Nicolas ) Instituteur des Ecoles Chrétiennes Si charitables ,

l"

Sanailtance, lamesmt. II sc fait Minime , lamtsmt. 11 fait rétablissement des Ecoles Chrétiennes , Sc cc qui l'y engage , mes

me.

Barthelemitei, leur institution , & leur Fondateur, 119 Leurs progrès & l'approbation de leurs Cotvstimtions , 111. frsuiv. Leur établissement dans Rome, en Espagne Sc en Pologne , 11» La fin de cet Institut, la différence des maisons qu'ils peuvent avoir, & à quoi elles font destinées , l* mtsmt. Leurs Constitutions , ce qu'elles contiennent , & ce qui y a été ajouté , U mtsme fr fitiv. Le gouvernement de leurs Séminaires Sc les pratiques qui y sont observées,.

113- & fin.

Manière d'emploïer leurs revenus ,

JiJ

Supériorités de cette Congrégation ,
Sc quelles font leurs obligations Jitf

Tome yjJL

Btxune ( Hôpital de ) fón Fondateur, Si le tems de la fondation, 7 11 y fait venir des Béguines de Malines , la mejmt. Description de cet Hôpital, tant en général qu'en particulier, la mtsmt fr

fitiv.

Personnes qui y-font reçues , 8 Lc plus célèbre Hôpital du même institut aprés celui là , Sc sa description , la mesmt fr fitiv. Bègue ( Lambert le ) Fondateur des Béguines , 3 11 fonde auflì une Communauté 'd'hommes , St le nom qu'on leur donne , la mejme. 11 s'oppose à la Simoirie.âc prêche publiquement contre ce vice , la mesmt. 11 est persécuté Si fait prisonnier pour ce sujet, 4' II est envoïé à Rome par son Evêque, & pourquoi , ta mrfme. U est justifié par le Pape , & renvoie honorablement dans son pa'j's , la mesmt.

Sa mors, - la mesmt.

Begumts ( les ) leur antiquité, 1* fr

fitiv.

Différens sentimens des Auteurs fur
leur Fcndateur . 1. fr fitiv.

Ce qui leur a fait donner le nom de
Béguines , la mesmt.

Leur premier établissement & leur
Fondateur, 3
Leur grand nombre, 4.
Elles font établies à Paris par le Roi
saint Louis , la mesmt.

Elles font-confondues avec des filles
du troisième Ordredc saint Français,.

la mesmt.

Elles font abolies en Allemagne com me suspectes d'heresie , f Quelles étoient ces hérésies , & par quel Concile elles font condamnées ,

la mtsme.

Elles sont abblics en France , par qui & pourquoi , la mesmt.

Elles sont mises sous la jurisdiction des Evêques , Sc exemptées de celle da Tribunal séculier, comment & pourquoi r la mesmt. Elles fe sont conservées àAmsterdam nonobstant l'hérésie , lamefme: Ce que c'est que les béguinages , lot

mesmt.

Leurs vœux & pratiques , *•
Nombre des filles qui font dans Ic Bc-

LU.

« PreviousContinue »