Page images
PDF
EPUB

JET TIZ
SANS EXE

l'obligation de ses prédecesseurs, l'Ordre devoit le solliciter ORDRES de l'accomplir & executer tous les points accordés par les MIS TAG Rois Instituteurs de cet Ordre.

La marque qui devoit distinguer ces Chevaliers,étoit une CUTION, croix de gueule large de quatre doigts, orlée d'or en champ d'argent, chargée en cour d'une medaille faite de quatre demi.cercles & quatre angles renfermant un Agneau Paschal d'or en champ de sable, & pour habillement ils devoient avoir une robe bleuë descendant jusqu'à mi jambes , serrée d'une ceinture de cuir noir , & par deffus cette robe un man. teau blanc ouvert des deux côcés depuis les épaules , aïant par devant une croix rouge large de quaire doigts. L'habit du Grand Maître étoit semblable à celui des Chevaliers, avec cette difference que la croix devoit êcre orlée d'or , & qu'il devoit toûjours tenir à la main un grand bâton en forme de sceptre, au haut duquel il y auroit eu un nom de Jesus. Etant en guerre ils devoient mectre sur leur cuirasse une veste blanche descendant seulement jusques aux genoux, sur laquelle devoit être la croix de l'Ordre orlée d'or, à la difference des Freres Servans qui auroient eu la croix orlée de soie noire. Leur casque devoit êcre à l'antiquecouvert d'un capuce rouge: & comme dans les Hôpitaux qu'on avoit projetcé d'établir, les veuves des Chevaliers devoient avoir soin des malades ; on avoit aussi prescrit leur habillement qui devoit conGister en une robe blanche avec une ceinture rouge orlée d'or , & les manches rouges ; un manteau blanc ouvert par devant bordé derouge & doublé de noir,& pour couvrir leur tête un voile blanc bordé de rouge avec une croix de même sur ce voile & au côré du manteau.

Ces Chevaliers devoient s'obliger par veu d'obéïr à leur Chef, d'observer la pauvreté & garder la chasteté conjugale. Cet Ordre n'étoit pas seulement consacré à la Pasfion du Sauveur , il l'étoit aussi à la sainte Vierge, que les Chevaliers devoient prendre pour leur Protectrice. Toutes les af. faires devoient passer par cing Conseils differens en presence du Grand Maître dans le principal Couvent de l'Ordre. Le premier,qui devoit être leConseil ordinaire, devoit être composé de vingt quatre Conseillers ; le Conseil particulier, de quarante sujets"; sçavoir vingt-quatre Conseillers , huit Officiers de Justice , quatre Commissaires des transgressions &

RE: PRO

SANS XF-
CUTION.

ORDRES quatre Docteurs en Theologie & en Droit : le GrandMira! Conseil, de 8o. personnes dont quarante seroient du Con. SOTTYZ seil particulier & le reste des principaux Officiers , avec un cution.* certain nombre de Chevaliers qu'on auroit choisi : le Con

seil General qui devoit se tenir tous les ans, devoit être com-
posé de personnes tirées des autres Conseils & de tous les
Présidents & Deputés des Provinces; & le cinquiéme Con-
{eil qu'on auroit nommé universel & auroit dû s'assembler
tous les quatre ans , ou tous les six ans, auroit été composé
de mille Chevaliers. Parmi les Officiers de l'Ordre, le Grand-
Justicier devoit tenir le premier rang, & le Grand Conêta-
ble auroit marché après lui. Dans la ville principale de la ré-
fidence des Chevaliers , on en auroit élu un sous le nom de
Podestat pour faire administrer la Justice. Dans le Conseil
Universel on en auroit aussi élu un , sous le titre de Sena-
teur , qui devojc avoir pour Conleillers vingt-quatre Che-
valiers ausquels on devoit se rapporter pour les affaires con-
cernant la guerre. Il devoit y avoir aussi un Dictateur, douze
Peres conscriis , & douze Coadjuteurs,qui auroienteu droit
de convoquer l'Allemblée univerlelle. Il devoit y avoir de
plus dix Officiers de Justice Deputés par le Grand Justi-
cier pour juger les principales perlonnes de l'Ordre, & dans
le Couvent quatre Commissaires , appellés les Charitables,
pour avoir foin des veuves & des enfans des Chevaliers dé-
cedés. L'Ordre devoit être composé de huit Langues ou
Nacions differentes. Il étoit permis aux Chevaliers d'avoir
de l'argent, des terres & des revenus ; mais tour devoit être
en commun : le Grand Maître & les principaux Officiers
devoient avoir toûjours cinq à six cens Chevaliers armés &
prets d'aller où ils seroient commandés. Le principal Cou-
vent devoit avoir une grande Eglise avec un Cloître spacieux
pour des Chanoines & Prêcres de l'Ordre. Chaque Cheva-
lier pouvoit avoir trois valers , un pour porter son casque &
sa lance , un pour combattre à pied avec lui & l'autre pour
conduire le bagage. En tems de guerre ,ils pouvoient en avoir
quatre, & cinq chevaux , & en tems de paix seulement trois
chevaux , selon que les revenus de l'Ordre en auroient pu
entretenir. Tel fut en partie le projet de cet Ordre de la
Passion de Nôtre Seigneur Jesus-Christ qui n'eut aucun
lieu.

etiere. Bernard ORDRE DE

ORDRE DZ

Elie Ashmole, Traité de l'ordre de la tarretiere. Bernard Order Giustiniani , Hist. di tutti gli Ordini Militari. & Schoone. A Cross beck, Hist. des ordres Militaires.

François premier Roi de France eut aussi la pensée d'inftituer en son Roïaume un Ordre Militaire en l'honneur de la croix du Sauveur du monde, & en demanda la permission au Pape Leon X. qui la lui accorda par une Bulle du premier Octobre de l'an 1576. Mais comme cette Bulle ne contient seulement que cette permission& qu'elle ne donne point à connoître les obligations des Chevaliers qui se devoient engager dans ce nouvel Ordre ; nous ne la rapporterons point. il y en a une copie dans les manuscrits de M. de Brienne qui sont à la Bibliotheque du Roi, vol. 274.fol. 54. à laquelle on peut avoir recours.

L'on trouve aussi à la même Bibliotheque parmi les manus. ORDRE DE crits de M. de Bethune , vol. 9527. fol. 98. Le projet d'un de "Jesus. Ordre Militaire qui selon les apparences devoit être institué en Alleen Allemagne , & que l'on présenca au Pape Paul V. pour qu'il le confirmât; mais on ne sçait point quel étoit l’Instituteur de cet Ordre. Ce projet a pour titre Descriptio Ordinis novi Equitum , ut is velut medium Idoneum hac noftra tempeftate , pro liberatione Christianorum ab Infidelibus opprefforum confirmari poßit à sanctissimo nostro Papa Paulo V.Čet Ordre devoit porter le nom de Milice de Jesús ; & il devoit y avoir deux sortes de Chevaliers , les uns appellés Grands-Chevaliers & les autres Chevaliers adjoints. Le nombre des Grands Chevaliers ne devoit pas passer soixante douze ; lesquels devoient en élire douze d'entr'eux parmi lesquels il y en auroit eu un que l'on auroit nommé Chevalier &Grand Prince de la Milice de Jesus. Un autre, Grand- General , & le troisième Lieutenant General ; les autres neuf auroient eu le titre de Chevaliers & Grands Senateurs. Le nombre des Chevaliers adjoints ne devoit pas exceder le nombre de cinq cens quatre:car chaque Grand Chevalier devoit amener avec lui Tepe adjoints,& en multipliant soixante douze par sept cela fait le nombre de cinq cens quatre. Ils pouvoient tous être mariés, & devoient faire profession de la Religion Catholique. Les foixante douze Grands Chevaliers devoient promettre fidelité à l'Ordre , faire preuves de noblesse de quatre races, avoir au moins dix-huit ans & avoir étudié. En entrant dans. Tome VIII,

LA MILICE

MAGNE.

lii:

RES PRO. YETT EZ SANS EXE CUTION

Ordres l'Ordre ils devoient donner au moins vingt mille dalles Militat, imperiales , attendu ( comme il est marqué dans ce projet ) SETTEZ qu'il se trouvoit des personnes qui offroient d'en donner cin

quante mille & même jusqu'à cent mille. Après leur rece. prion ils devoient faire serment entr'autres choses de ne jamais permettre , ni conseiller que l'on fîc la paix avec les in: fideles, & qu'ils n'auroient jamais de repos , que la Secte de Mahomet ne fût détruite & que l'on n'eût recouvert le saint Sepulchre. Chaque Grand Chevalier devoit dire tous les jours trente trois fois Gloria in excelsis Deo , & in terra pax hominibus bona voluntatis , & une fois le Te Deum Laudamus, communier quatre fois l’an, aux fêtes de Noël, de Pâques, de la Pentecôte & de saint Michel , & dans ces jours auflibien que le jour de leur reception , porter des habits d'écarlacte , selon la forme que l'inventeur de l'Ordre devoit prelcrire. Ils devoient être enterrés dans cet habillement , & les autres Chevaliers devoient accompagner le convoi ainsi habillés. Le Grand Prince de la Milice devoit écrivant à ses amis aussi bien que le Grand General & le Lieutenant General mettre au haut de leurs Lettres ces paroles , Gratia Dei sum id quod sum: les Grands Chevaliers, Gloria in excelsis Deos & les Chevaliers adjoints , do in terra pax hominibus bona voluntatis. L'on devoit donner au Grand Prince de la Milice quinze mille dalles imperiales & autant au Grand General & à son Lieutenant. Aux Grands Senateurs cinq mille dal. ·les, aux Grands Escuïers deux mille , & aux adjoints deux cens. La marque de cet Ordre devoit être un faint Michel habillé de bleu , aïant devant lui une longue croix de bois ; au milieu de laquelle il y auroit eu un nom de Jesus , & au dessus de la tête de faint Michel , ces paroles : Quis ficut

Deus ? ORDREDE Enfin l'Ordre de la Magdelaine fut projetté en France par DELAINE EN Jean Chesnel Seigneur de la Chaponeraye Gentilhomme

Breton qui à son recour d'un voïage qu'il avoit fait dans le Levant , touché de compassion de ce que les duels , nonobstant les défenses du Roi, étoient si frequens , & qu’une infinité de Gentilshommes perdoient leur ame & leur vie en acceptant ou proposant le plus souvent pour un point d'honneur, des combats pernicieux qu'ils n'auroient pas voulu solltenir pour la défense de la Religion ou de l'État , pré

LA MAG

RANCE.

MILITAI

SANS DIE

senta l'an 1614.au Roi Louis XIII. des Memoires pour éia. ORDRES blir un Ordre Militaire sous le nom de sainte Magdelaine , RES PRO. où les Chevaliers se seroient engagés par un væu special de l'ITEZ renoncer aux duels & à toutes querelles particulieres ; finon CUTION. en ce qui pourroit regarder l'honneur de Dieu , le service du Roi & l'avantage du Roïaume. Son dessein fut approuvé par le Roi qui le fic Chevalier de cet Ordre & lui permit d'en porter la croix. Il prit depuis ce tems-là la qualité de Chevalier de la Magdelaine & diessa les Regles & Constitutions de cer Odre qui contiennent vingt articles, & furent imprimées à Paris l'an 1618.

Le Roi devoit être Chef de l'Ordre & commettre un Prince pour en être le General & comme fon Lieutenant , auquel les Chevaliers auroient obéï après le Roi, & ce Prince Lieutenant de l'Ordre auroit pu les conduire à la guerre selon les ordres de fa Majesté, pendant le tems seulement qu'auroit duré sa commiflion. Le Grand- Maître auroit été la troisiéme personne de l'Ordre, & auroit été élu par les Chevaliers tous les trois ans. Il devoit demeurer pendant ce tems-là dans la principale Académie de l'Ordre , que toutes les autres devoient regarder comme Chef, & qu'on auroit nommé l'Auberge Roiale. On n'auroit reçu dans cet Ordre que des personnes nobles de trois races faisant profession de la Religion Catholique. A leur reception ils devoient faire serment de renoncer à tous jeux de hazard, de ne point blasphemer le faint nom de Dieu , de ne point faire d'excès vicieux, de ne point lire de Livres défendus sans permission des Superieurs de l'Ordre , de ne point chanter des chanfons lascives , ni dire des paroles sales & deshonnêtes, & de ne point frequenter de mechantes compagnies. Leur habit devoit être bleu & le collier de l'Ordre composé de chifres de doubles M. de doubles A. & de doubles à liés ensemble avec d'autres chifres & des doubles cæurs entrelassés ensemble & percés d'une fleche croisetée. La croix devoit être d'or émaillée de rouge & attachée à un ruban de même cou. leur, avec une ovale au milieu de la croix,où d'un côté il y auroit eu l'image de la Magdelaine & de l'autre celle de saint Louis. Ils devoient mettre aussi sur le manteau une croix de satin rouge cramoisi en broderie d’or & d'argent , avec une oyale au milieu représentant la Magdelaine avec

« PreviousContinue »