Page images
PDF
EPUB

L

ORDRE DE
S. Louis
IN FRANCE

CHA P I T R E L X V I I.
Des Chevaliers de l'Ordre de saint Louis en France.
E Roi de France Louis XIV.qui par ses actions glorieu-

ses & éclatantes s'est acquis avec justice le surnom de Grand , ne croïant pas que les recompenses ordinaires, fulsent suffitantes pour témoigner fa reconnoillance envers les Officiers de ses armées qui s'étoient signalez dans les victoires & les conquêtes , dont il avoit plu à Dieu benir la justice de ses armes ; chercha de nouveaux moïens pour recompenser leur zele & leur fidelité;& dans cette veuë, ce qui lui parut le plus convenable pour cela, fut l'institution qu'il fit en 1693. d'un Ordre Militaire sous le nom de faint Loüis; auquel outre les marques d'honneur exterieures qui y sont attachées , il asura en faveur de ceux qui y seroient admis des revenus & des pensions qui augmenteroient à proportion qu'ils s'en rendroient dignes par leur conduite, voulant qu'on ne reçut dans cet Ordre que des Officiers de ses troupes & quela vertu , le merite , & les services rendus avec diftin. dion dans ses armées, fussent les feuls titres pour y entrer.

Par l'Edit de l'institution de cet Ordre, le Roi s'en déclara Chef, Souverain & Grand Maître, voulant que

la Grande Maitrise fût pour toûjours unie & incorporée à la Couronne. Il doit êire composé de la personne de la Majefté & de ses successeurs en qualité de Grands- Maîtres , du Dauphin de France , ou du Prince heritier présomptif de la Couronne, de huit Grands. Croix, de vingt-quatre Commandeurs, du nombre de Chevaliers qu'il plaira au Roi & à ses successeurs d'y admettre , & de trois Officiers qui sont le Trésorier , le Greffier & l'Huissier. Tous ceux qui composent cet Ordre portent une croix d'or, sur laquelle il y a I'Image de saint Loüis; les Grands Croix la portent attachée à un ruban large de quatre doigts de couleur de feu, qu'ils mettent en écharpe, & ont encore une croix en broderie : d'or sur le just-au-corps & sur le manteau. Les Commandeurs portent seulement le rubanen écharpe avec la croix qui у

est attachée,& les simples Chevaliers ne peuvent porter le ruban en écharpe, mais seulement la croix d'or attachée sur

[ocr errors]

Chevalier Grand Croix de l'ordre

juin

de Poille F

ORDRE DE
S LOUIS
ENFRANGI

l'estomac avec un petit ruban couleur de feu.

Le Roi voulant honorer cet Ordre le plus qu'il lui seroit posble, déclara que lui, M. le Dauphin, les Rois ses luccesseurs , les Dauphins ou heritiers présomptifs de la Couronne , porteroient la croix de cet Ordre avec celle de l'Ordre du Saint-Esprit;& qu'il entendoit aussi décorer de l'Ordre de saint Louis , les Maréchaux de France comme principaux Officiers de ses armées de terre, l'Amiral de France <comme principal Officier de la Marine, le Général des Galeres comme principal Officier des Galeres, & ceux qui leur succederoient dans ces Charges ; & Sa Majesté déclara aussi les Ordres de saint Michel, du Saint-Esprit, & de saint Loüis compatibles dans une même personne, sans que l’un pût servir d'exclusion à l'autre, ni les deux au troisiéme. Les Grands-Croix ne peuvent être tirez que

du nombre des Commandeurs , & les Commandeurs du nombre des Chevaliers; & tant les Grands-Croix que les Commandeurs & Chevaliers , tant tirez du nombre des Officiers des troupes de Terre & de Mer. Il y a toûjours un des huit GrandsCroix, trois des vingt quatre Commandeurs, & le huitiéme du nombre des Chevaliers , emploïez dans les Etats des revenus & pensions affectez à l'Ordre & tirez du nombre des Officiers de la Marine & des Galeres.

Personne ne peut-êire reçu dans cetOrdre s'il ne fait profession de la Religion Catholique, Apostolique & Romaine, & s'il n'a servi sur terre ou sur mer en qualité d'Officier pendant dix années. Le Chevalier pourveu doit se présenter devant le Roi pour préter ferment. Pour cet effet, il se mer à genoux, jure & promet de vivre & mourir dans la Religion Catholique , Apostolique & Romaine ; d'être fidele au Roi ; de ne se départir jāmais de l'obéissance qui lui est deuë & à ceux qui commandent sous ses Ordres i de garder , deffendre & solltenir de tout son pouvoir l'honneur de Sa Majesté, son autorité , ses droits & ceux de la CouTonne envers & contre tous ; de ne jamais quitter son service ni paller à celui d'aucun Prince étranger sans sa permission: de reveler tout ce qui viendra à la connossance contre la personne sacrée de Sa Majesté & de l'Etat,de garder exaciement les Statuts & Ordonnances de l'Ordre,& de s'y comporter en tout comme un bon, sage & vertueux Chevalier doit faire.

ORDRE DE Après que le Chevalier a prêté serment en cette forme, lé. $. Louis Roi lui donne l'acolade & la croix ; après quoi il est obligé :

.
de faire présenter à l'Assemblée qui se tient le jour de saint
Louis Roi de France, en l'honneur duquel cet Ordre a été
insticué, les provisions , pour y en être fait lecture, être:
enregistrées dans les Registres de l'Ordre, & renduës en-
suite au Roi par le Greffier. Les Chevaliers qui ont obtenu
des Leitres pour monter aux places de Commandeurs , & les
Commandeurs qui en ont obtenu pour monter à celles de
Grands-Croix, doivent aussi les présenter à l'Assemblée.
L'on procede dans la même Assemblée à l'élection qui se
fait à la pluralité des voix de deux Grands-Croix quatre
Commandeurs & fix Chevaliers , pour avoir la conduite &
prendre soin des affaires concernant l'Ordre pendant l'an-
née. Cette Assemblée ou se trouvent les Grands-Croix , les
Commandeurs & les Chevaliers qui ont assisté le matin avec
le Roi, à la Mesle que l'on dit, pour demander à Dieu
qu'il lui plaise répandre ses bénédictions, sur la personne
sacrée de Sa Majesté, sur la Maison Roïale & sur le Roïau-
me, se tient le jour de la fête de saint Louis après diner.

Cet Ordre joüit de trois cens mille livres de rente , dont : il y a quarante huit mille livres affectées aux huit GrandsCroix, à raison de six mille livres chacun : trente deux mille livres à huit Commandeurs , à raison de quatre mille livres chacun : quarante-huit mille livres aux se ze autres Commandeurs, à raison de trois mille livres chacun ;pareille somme de quarante-huit mille livres à vingt quatre: Chevaliers , à raison de deux mille livres chacun : trentesix mille livres à vingt-quatre autres Chevaliers, à raison: de quinze cens livres chacun : quarante-huit mille livres à quarante huit autres Chevaliers , à raison de mille livres chacun : & vingt-cinq mille six cens livres à trente deux Chevaliers à raison de huit cens livres chacun. Quatre mille. livres au Trésorier , trois mille livres au Greffier', quatorze cens livres à l'Huissier pour leurs gages,

: Registres & autres, le tout par chacun an ; & les autres fix milles livres restant, sont destinées pour les Croix & autres dépenses impréveuës.

Le dixiéme jour de Maile Roi nomme les Grands-Croix;" les. Commandeurs & les. Chevaliers de ce nouvel Ordres:

Les

frais de comptes

« PreviousContinue »