Page images
PDF
EPUB
[graphic]

ChevalieredelOrcíredu Cor don cru

de la Ccrdclurc.

[ocr errors]

son Histoire des Ordres Militaires, die que cette Princesse o RDRFS Dl institua cet Ordre, après la mort de Charles V111. & qu'el- S"*"/, le prit ces paroles pour devise : f ai le corps delie\ faisant al- T1I»(z lulion au mot Cordelière, parce que la mort de son mari l'a- FimmiÍ!** voit affranchie des loix & du joug du mariage j mais cette Cordelière composée de plusieurs neuds, & qui devoit entourer les armes signifioit plutôt un engagement qu'un affranchissement de loix j & il y a bien de l'apparence que cet Auteur s'est trompé, & qu'il a pris Anne de Bretagne Reine de France pour Loùise de la Tour d'Auvergne, veuve de Claude de Montagu de la maison des anciens Ducs de Bourgogne, qui, comme dit le Pere Menestrier, prit pour devise après la mort de son mari une Cordelière à neuds déliez & rompus avec ces mots :f ay le corps délie'. Anne de Bretagne avoitplûtôt voulu imiter le Duc de Bretagne François 11. qui pour la dévotion qu'il avoit à saint François d'Aslìse mit un semblable cordon autour de ses armes vers l'an 1440. & fit fa devise de deux Cordelières à neuds serrez comme 'les cordons qu'on nomme de saint François. Aujourd'hui toutes les veuves de qualité mettent autour de leurs armes une cordelière semblable à celle d'Anne de Bretagne.

L'Imperatrice Eleonore de Gonzagues, veuve de Ferdi- O*d«» Dm nand 1II. institua deux Ordres à Vienne en Autriche , l'un Vnï fous le nom des Esclaves de la vertu , & l'autre de la Vraie- T0* Croix. Le premier fut établi l'an 1661. il ne devoit être composé que de trente Dames d'une noblesse distinguée , outre les Princesses dont le nombre n'étoit point limité.L'Imperatrice leur donna pour marque de leur Ordre une médaille d'or représentant un soleil dans une couronne de laurier avec cette légende tout autour: sola ttbique triumphat. Cetie médaille étoit attachée à une chaîne d'or en forme de • bracelet qu'elles portoient au bras au dessus du coude. Elles dévoient avoir cette médaille avec la chaîne dans les jours de cérémonies j & les autres ours elles portoient seulement une médaille plus petite attachée à un ruban noir. Elles promettoient d'observer les Règles & les Statuts de cet Ordre qui furent dressés par PImperatrice qui en étoit Chef; & en cas de morr d'une de ces Chevalieres , ses héritiers dévoient rendre à cette Princesse la grande médaille , & pouToient conserver la petite en mémoire de l'h/inneur que leur

Ordridb Famille avoic reçu d'avoir eu une Chevaliere de cet Or

l A VRAIE- 1

Ckoh. ure.

L'Ordrede la Vraie Croix fut institué par la même Impératrice l'an 1668. Le motif qu'elle eut rut à cause qu'au milieu de l'embraíement du Palais Impérial qui arriva la même année, une Croix qu'elle avoit, & qui étoit faite de deux morceaux de la vraie Croix, se trouva miraculeusement préservée des flammes j & pour en marquer fa reconnoissance à Dieu , elle voulut établir une Compagnie de Dames, fous le titre des Dames de la vraie- Croix , dont les obligations étoient d'honorer particulièrement la Croix cù Jeíus- Christ avoit été attaché pour nos péchez, de procurer fa gloire & son service , & de travailler principalement au salut de leur ame. Pour les distinguer , elle leur donna une croix dor, au milieu de laquelle il y avoit deux lignes, qurregnoient dans le long &ie travers, qui étoient de couleur de bois pour marquer la vraie- Croix j aux extremitez de cette Croix il y avoit quatre étoiles, & aux quatre angles, des aigles noires qui tenoient chacune un rouleau, fur lequel il y avoit en écrit ces paroles: Sains & glori*. Elles la dévoient porter fur l'estomacau côté gauche, attachée à un ruban noir. La sainte Vierge & saint Joseph furent choisis pour Patrons & protecteurs de cet Ordre qui fut approuvé par le Pape Clément X. Ce Pontife lui accorda beaucoup d'Indulgences, & les Règles & les Statuts furent dressez

Îar le Pere Jean Baptiste Mani de la Compagnie de Jésus.
/Impératrice E!eonore,Magdelaine Thérèse de Neubourg,
veuve de Leopold , est présentement Chef de cet Ordre j
& le troisième jour de Mai Fête de l'Invention de la sainte
Croix de l'an 1709. elle le donna à l'Archiduchesse Marie-
Joseph , fille aînée de l'Empereur Joseph , & à trente deux
Dames dans l'Eglife de la Maison Professe des Jésuites de •
Vienne.

Bernard Giustiniani,?/>'/?. ditutt.gli. Ord. Miliuri. L'on peut voir aussi pour les Ordres de la vraie-Croix & de la Cordelière,MonsieurHermanjôc pour ceux de la hache & de l'Echarpe , le Pere Mendo , dans son Traité des Ordres Militaires.

Osdri De Outre ces Ordres particulièrement instituez pour des ÌMiel?" femmes i il y en a aussi d'autres qui se donnent indifferem

[graphic]
« PreviousContinue »