Page images
PDF
EPUB

.

que l'Officedivin foit fait par les Chanoines,tant de nuit que RDRE DE
de jour : & par ses Lettres Parentes du 24. du même mois, il S: MICHSL
fit la fondation de cette Collegiate pour dix Chanoines , un
Doïen & un Chantre , huic Chapelains , fix Enfans de
Chour, un Maître, deux Clercs, trois Huissiers ou Be-
deaux, un Receveur, & un Controlleur pour faire l'Office
divin dans la Chapelle de saint Michel du Palais à Paris. Ce
Chapitre devoit être immédiatement soầmis au saint Siege,
& de nomination Roïale. Les Prébendes étoient de dix lols
parisis par jour. Le Doïen devoit avoir deux parts,le Chan-
tre une part & demie, & les Chapelains demie part chacun.
Pour ce sujet le Roi leur donna & ceda dix deniers tournois
sur le droic ordinaire des Gabelles, qui se leveroit sur cha-
que minot de fel. Le Receveur devoit avoir quatre cens li-
vres parisis de gages , & le Controleur deux cens livres. Le
Receveur devoit païer aussi au Chancelier de l'Ordre huic
cens livres parisis, au Prevôt six cens livres au Trésorier six
cens livres, au Greffier quatre cens livres, & au Heraut deux
cens cinquante livres. Sa Majesté voulut que ces Chanoines,
Chapelains & Officiers eussent leurs causes commises
devant les Maîtres des Requêtes , qu'ils fullent exemts de
toutes charges quelconques, & impofitions de la part du
Roi, de la Ville, & de tous autres Privilegiés & non Privile-
giés, dont ils seroient exceptés & déchargés

. Mais cette fon-
dation ne fut point executée , & il ne se trouve point que les
Assemblées & les Fêtes de l'Ordre se soient faites dans cette
Eglise , ni même dans l'Eglise du Mont-Saint Michel.

La veille de la fête de ce Saint tous les Chevaliers de l'Ordre étant au lieu de l'assemblée devoient se présenter devant le Souverain en son Palais avant les Vêpres & aller ensemble à l'Eglise,revécus de manteaux de damas blanc traînant à terre, bordez d'or avec des coquilles & lacs d'amour en broderie & fourez d'hermine , la tête couverte d'un chaperon de velours cramoisi. Le lendemain ils retournoient à l'Eglise pour entendre la Messe ; à l'offertoire ils offroient une piéce d'or , chacun selon sa devotion ; & après l'Office ils alloient dîner avec le Roi. Le même jour ils alloient encore à l’Eglise pour les Vêpres ; mais ils étoient vétus de manteaux . noirs avec des chaperons de même couleur, excepté le Roi qui avoit un manteau violet. Ils aslistoient aux Vigiles des

A aa iij.

par

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

S. MICHEL
INFRANCE

Ordre di morts, & le lendemain à la Messe, à l'Offertoire de laquelle

chaque Chevalier offroit un cierge d'une livre où ses armes étoient attachées. Le jour suivant ils retournoient encore à l'Eglise pour entendre la Messe que l'on chantoit en l'honneur de la sainte Viergejmais ils étoient habillez comme bon leur sembloit.

Il n'y eut d'abord que quatre Officiers de l'Ordre , sçavoir le Chancelier, le Greffier , le Trésorier & le Heraut appellé Mont-Saint Michel , ils avoient des robes longues de camelot blanc fourées de menu vair avec des chaperon's d'écarlatte, & le Chancelier devoit être toûjours Ecclefiastique.

Le Prieuré deGrandmont dans le Parc de Vincennes a été pendant un tems considerable annexé à la dignité de Chancelier de l'Ordre de saint Michel. Le Cardinal de Lorraine, le Cardinal Gabriel le Veneur Evêque d'Evreux, & Philippes Huraut Comte de Chiverni, Chancelier de France, l'ont possedé en cette qualité. Ce dernier en étoit Prieur lorsque le Roi Henri III. fit l'an 1584. un concordat avec François de Neuville , General de l'Ordre de Grandmont , par lequel ce Prieuré fur distrait de cer Ordre pour être transferé à tel autre qu'il plairoit à la Majesté qui donna en eschange à l'Ordre de Grandmont le College de Mignon à Paris , ce qui fut confirmé par le Pape Gregoire XIII. Le Roi introduisit d'abord dans ce Couvent des Cordeliers qui l'abandonnerent la même année, & il mit en leur place des Minimes qui y sont restez jusqu'à présent ; ainfi le titre de Prieur fut fupprimé, & l'Office de Chancelier de l'Ordre de saint Michel uni à celui deChancelier de l'Ordre du saint Esprit que ce Prince avoit institué en 1578. Louis XI. étant au Plessis lez Tours l'an 1476. avoit ajoûté à ces quatre Offices ,.un Prévôt maître des cérémonies comme nous avons dit ci devant. Louis XII. aïant conquis le Roïaume de Naples avec Ferdinand V. Roi d'Aragon qui devoit fe contenter pour sa part de la Poüille & de la Calabre, le reste éranc demeuré aux François , fit Chevaliers de l'Ordre de faine Michel Troïano Caraccioni Prince de Melphi , & Duc d'Atri , Grand Sénéchal de Naples ; Bernardin de Sanseverino Prince de Bisignano; André Mathieu Aquaviva, Duc d'Atri, & Prince de Terrane ; & Jean Antoine Caraffa, Duc de Madaloni : mais les . Espagnols aïant ensuite chassé les

2.

ENFRANCE

[ocr errors]

François de tout le Roïaume dont ils se rendirent Maîtres, ORDRE DE ces Seigneurs Napolitains renvoïerent le collier de l'Ordre á S MICHEL Louis XII. l'an 1511.

François Premier fit du changement à ce collier, il fitôrer les doubles lacs pour mettre une cordeliere , tant à cause qu'il s'appelloit François, que pour conserver la memoire d'Anne de Bretagne la mere qui l'en avoit prié, selon ce que dit Favin. Le même Roi aiant envoïé l'Ordre de saint Michel à Henri VIII. Roi d'Angleterre, ce Prince lui envoïa aufli l'Ordre de la Jarretiere ; & François Premier l'aïant reçu , tint un Chapitre des Chevaliers de l'Ordre de saint Michel, devant lesquels il fic lire les lettres d'Henri VIIT. par lesquelles ce Prince déclaroit avoir accepté l'Ordre de saint Michel & avoir associé à celui de la Jarretiere François Premier , c'est ce qui paroît par les Lettres de ce dernier que M. Ashmole a mises à la fin de son Histoire de l'Ordre de la Jarretiere, & que nous rapporterons ici.

François par la Grace de Dieu Roi de France , Seigneur de Gennes, souverain du très noble Ordre de Monseigneur Saint Michel, à tous ceux qui ces presentes lettres verront , SALUT , comme Messire Artus Plantaginet Vicomte de l'isle, Chevalier du très digne Ordre de Monseigneur faint Georges, Meffire Jean Taillour , Docteur ez loix , Archidiacre de Boua kingam , Vice Chancelier d'Angleterre, Mefire Nicolas Carelb Grand Escuier d'Angleterre, Meffire Antoine Brchbre, Chee valier, Messire Thomas Wriothes Farretiere , Chevalier premier Roi d'Armes dudit Ordre , Ambassadeurs Commis do Deleguez, de la part de très haut & très puissant Prince Henri par

I a méme Grace de Dicu Roi d'Angleterre , Seigneur d'Hybernie deffenseur de la foi, notre très cher & très umé , frere , cousin , perperuel allié, confederé , & bon compere , nous aïent exhibé representé certaines lettres Patentes , dattées du vingt-deuxieme jour d'octobre 1527. Signées Sampson , & fcellées en cire rouge du sceau du College & d'icelui très digne Ordre de saint Georges, dit la farretiere par la teneur desquelles qu'avons fait lire pardevant nous , & les Chevaliers de notre ordre de Saint Michel, nous apparoi

soit les fofd. Ambafsadeurs avoir plein pouvoir,faculti puissance de nous signifier ( presenter de la part de notre dit très cher frere á cousin souverain d'icelui très digne Ordre de Saint Georges, & aussi

S. MICHEL
INFRANCE

ORDRE DE de l'amiable association d'icelui , l'élection uniquement faite

de nous, par iceux souverain & Chevaliers d'icelui très digne Ordre , & de nous prier & requerir icelle élection accepter do prendre le manteau & collier & autres insignes de Chevalier dudit très digne Ordre, & faire le serment selon les articles contenus au livre des Statuts dudit ordre, & que ont accoủa tumé de jurer & promettre les Chevaliers d'icelui, & fila forme desdits ferments , ne nous étoit pas agréable, leur étoit donpouvoir de nous dispenser de faire lefd. sermens ou partie d'iceux tels qu'il appartiendroiti loi contentant de notre simple foi & parole , sçavoir faisons que nous aïant égard & confideration à la très cordiale très entiere amour, alliance & in. dissoluble G confederation perpetuelle,qui est entre notre dit très cher & très ame frere, cousin, allié perpetuel, & bon compere er n0115,6 que de la part il a accepté l'élection par nous,& nos freres feite de la personne au très digne Ordre de saint Michel duquel nous sommes souverains , avons pour ces.cuuses & autres à ce nous mou ve ans, accepté acceptons icelui tres digne Ordre de fairt Georges ditlafarretiere,o ce fait nous sommes reverus & aff's hlés uu manteau Gautres insignes duditordre à nous présentir & livrez parles Jujd. Ambaj ideurs, & après les remercimens in teis casrequis ouvons fait te ferment en la forme Ó maniere qui s'en suit. Nous François par la Grace de Dieu Roi de France, Seigneur de Gennes & souverain de l'Ordre de faint Michel, promettons en parole de Roi de garder & observer & à notre pouvoir entretenir les Statuts & Ordonnances du très digne Ordre S. Georges nommé la Jarretiere en ce qu'ils font compatibles, non contraires, ne derogeans à ceux de notre dit Ordre de S. Michel, & pareillement des Ordres que par ci devant pouvions avoir pris des autres Princes. En temoing de ce nous avons fait mettre le sceau dudit Ordre aux presentes fignées de notre main. Donné à Puris le 10. jour de Novembre l'un de grace mille cinq cens vingt-sept & de notre Regne le treizičme.

Henri II. étant parvenu à la Couronne de France, ordonna dans le premier Chapiire de l'Ordre de saint Michel qu'il tinc à Lion cù i fit son entrée l'an 1548. que les Chevaliers de cet Ordre porteroient à l'averir le manteau de toile d'argent brodé à l'entour de sa devise ; sçavoir trois croillans d'argent entrelassez de trophés lemés de langues & fammes

de

EN FRANCE

de feu, avec le chaperon de velours rouge cramoisi couvert Ordre de ;

. S. M.CHEL teau de velours blanc & le chaperon de velours cramoisiique le Prévôi & Maître des cérémonies, le Trélorier, le Greffier & le Heraut, auroient un manteau de satin blanc & le chaperon de satin cramoisi, & qu'ils porteroient une chaîne d'or au bout de laquelle pendroit sur l'estomac une coquille d’or seulement. Tous les Chevaliers qui étoient présens afsisterent avec le Roi, pour la solemnité de l'Ordre, dans l'Eglise Cathedrale de saint Jean de Lion aux premieres Vêpres de la Fête de S. Michel , & le lendemain a la grande Melle, & aux secondes Vêpres.

Sous le Regne des enfans de ce Prince l'Ordre commença à s'avisir par le grand nombre de Chevaliers que l'on fic au delà de celui porté par les Statuts qui n'étoit que de trente fix. François 11. en fic dix-huit dans une seule creation à Poissy l'an 1560. dont on murmura fort. L'année suivante Charles I X. en fit 15. dans une promotion à saint Germain en Laie. On ajoûta à ce grand nombre trente trois Chevaliers dans une autre promotion ; & en 1562. & 1567. on en fit encore vingt-deux. Les troubles de la France obligerent depuis le Roi d'en faire d'autres, dont il y en avoit quelquesuns, qui n'étoient pas de naissance ; car Brantome dit que le Marquis de Trannes fic donner cet Ordre à son Maître d'Hôtel. Ces frequentes promotions firent interrompre la pompe des Chapitres & des cérémonies où le Roi affistoit avec les Chevaliers. Il se fiç plusieurs receptions dans les Provinces avec peu d'appareil, par les Chevaliers de l'Ordre à qui la. commission étoit adressée. Le dernier Chapitre où se trouva Charles IX. fut celui qui se tint dans l'Eglise de NotreDame à Paris, la veille de faint Michel de l'an 1572. le Roi prit sa place à main droite fous un dais de drap d'or, & à la gauche il y avoir un pareil dais sous lequel étoient les armes des Rois d'Espagne, de Dannemarck & de Suede qui étoient ausli Chevaliers de cet Ordre. M. le Laboureur dit qu'Henri Ill. le supprima tacitement en instituant celui du SaintEsprit , auquel il le réünit. Cependant ce Prince par la creation de l'Ordre du Saint-Esprit, déclara qu'il vouloit & entendoit que l’Orde de saint Michel demeurât en sa force & vigueur , & qu'il fac observé comme il avoit été pratiqué

Tome VIII,

ز

« PreviousContinue »