Page images
PDF
EPUB
[graphic]

de S. Georges 1 Paul III.en institua encore un fous ce nom; DlrpE_ maison ne dit point en quelleannée,on sçait seulement qu'il «im Oraísigna à cesChevaliers pour leur demeure la ville deRaven- U'airì»" ne , & leur donna pour marque de leur Ordre une croix E T BL,« d'or à huit pointes surmontée d'une couronne. Leur obli- >ouvigation étoit de donner la chasse aux Corsaires qui venoient *a,nsi>on

o 1 r 1 E t $ j

fur les côtes de la Marche d'Anconne j mais cet Ordre fut aboli par le Pape Grégoire XIII.

Sixce V- à l'imitation de ses prédécesseurs , fit auíîì des chi uChevaliers Tan 1586. fous le nom de Nôtre- Dame de Lau- N. Damb rette ou des Lauretans Participans ,ausquels il donna pour £*T^* u" marque de leur Ordre, une médaille d'or , fur laquelle il y avoit d'un côté l'image de Nôtre-Damede Laurette, & de l'autre les armes de ce Pontife. II leur accorda plusieurs Privilèges , & leur permit de laisser á leurs héritiers les pensions qui leur seroient accordées, dont les héritiers pouvoient jouir pendant trois ans , après lesquels elles retourneroient à la Chambre Apostolique. Il ordonna que ces Chevaliers seroient Commensaux du Pape, que leurs fils aînés seroient Comtes de Latran, que leurs autres enfans qui embrasseroient l'Etat Ecclésiastique, porteroient i'hab t des Notaires Apostoliques, que ceux qui resteroient dans l'état laïque,

Î>rendroient la qualité de Chevaliers dorés, & que lorsque es Chevaliers Lauretans cesseroient d'être participans, ils prendroient aussi la qualité de Comtes de Latran. Ces Chevaliers , dont le nombre fut fixé à deux cens, pouvoient , quoique mariés, avoir des pensions fur des Bénéfices, jusqu'à la somme de deux cens écus d'or. Ils étoient exemts de tous impôts, & en l'abfencede quelques Princes ou Ambassadeurs , ils pouvoient porter le dais du Pape. Leur obligation étoit de faire la guerre aux Corsaires qui infecloient les côtes de la Marche d'Anconne, de donner la chasse aux voleurs de la Romagne, & de garder la ville de Laurette. Mais cet Ordre a été supprimé > & quoiqu'il y ait encore à Rome des Chevaliers Lauretans, ce ne font que des Officiers de la Chancellerie , comme les Chevaliers de saint Pierre & de saint Paul, dont nous avons parlé. Ces Chevaliers Lauretans font au nombre de deux cens soixante 5 & leurs Offices coûtent cinq cens écus:nous en donnons ici une estampe qui les représente tels qu'ils étoient anciennement. II y aauûl D i rr r- trois cens cinquante Chevaliers du Lys, parmi ces Officies» Drm Mi- de Chancellerie, dont les Charges coûtent pareillement cincj ttTAiRts cens écus Le Pere Bonanni attribue leur origine à Paul 111 ligota qui pour íoulager l'Etat Ecclésiastique, qui étoit beaucoup S °in p * °beTé > & pour défendre le Patrimoine de iaint Pierre, où les rais. Turcs failoient de fréquentes courses , créae'n 1598. cinquante Chevaliers ^auíquels il donna le nom de Chevaliers du Liseur rapporta ce même nom que ce Pape donne à cette jProvince dans fa Bulle qui commence in Beati Pétri fede , & que l'on trouve dans le Bullaire ancien, imprimé chez les héritiers d'Antoine Bladio. Ces Chevaliers porroient ancien* nement pour marque de leur Ordre une médaille d'or, fur laquelle il y avoit d'un côté une Image de la Vierge , & de l'autre un Lis avec ces paroles Pauli III. Pont. Maxim, munus. Ce Pontife leur accorda beaucoup de Privilèges, & augmenta leur nombre jusqu'à trois cens cinquante en Nous donnons Pancien habillement de ces Chevaliers tel que nous l'avons trouvé dans cet Auteur , de qui nous avons tiré tout ce que nous venons de dire de cet Ordre. Chs T A- L'on trouve encore un autre Ordre fous le nom de Jésus & jisui ■Marie,qai a été institué à Rome fous le Pontificat de Paul V. Maau. l'an 1615. & dont on n'a connoissance que par les Statuts,qui furent dressés pour le gouvernement de cet Ordre, desquels l'AbbéGiustiniani dit avoir une copie qui lui fut envoïée de Rome, & authentiquée avec un dessein colorié de la croix de cet Ordre, telle que ces Chevaliers la portoient. Elle étoit à huit pointes, comme celle des Chevaliers de Malte , mais d'or, émaUlée de bleu.orlée d'or, & au milieu il y avoic un nom de Jésus d'or. Ils la portoient attachée à la boutonnière j & dans les cérémonies ils avoient des manteaux de camelot blanc, & fur le côté gauche du manteau la croix de l'Ordre de satin bleu, le bord & le nom de Jésus brodés d'or. II devoit y avoir un Grand Maître, dont l'élection se faisoit dans leChapitrede l'Ordre qui devoit se tenir à Rome» & on ne pouvoit élire qu'un des trois sujets qui avoient été choisis parle Pape &par les Cardinaux dans un Consistoire. Ce Grand-Maître pouvoit par grâce donner la croix de Justice à trois Chevaliers dans chaque Province : on n'exigeoit pas de ces Chevaliers de grâce des preuves de noblesse» mais il falloit qu'ils fondassent une Commanderie de deux

cens

[graphic]
« PreviousContinue »