Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

IN

ORDRL DE

Touchant honneur á publique équité, LA TOISON

Pour eftre mieux envers Dieu aquisté. E.PACNE. Ce qui le confirme aussi par l'Epitaphe de ce Prince, où on

lui fait dire,

Pour mieux maintenir l'Eglise qui eft à Dieu Maison ,
J'aymis sus, le noble Ordre qu'on nomme la Toison.

Le Duc de Bourgogne aïant donc institué cet Ordre le dix de Janvier 1429. dans la Ville de Bruges, le premier Chapitre se tint l'année suivante à l'Ille, où furent faits les premiersChevaliers au nombre de vingt-quatre,& l'an 1431. ce Prince dressa dans la même Ville les Statuts que ces Che. valiers devoient observer. Ils contiennent soixante fix Artitles, ausquels les successeurs du Duc de Bourgogne ont fait dans la suite plusieurs changemens ; car par le vingtdeuxiéme Article, il étoit porté que l'on devoit solemniser la Fête & & tenir le Chapitre de l'Ordre tous les ans le jour de saint André Apôtre sous la prote&tion duquel il fur misimais à cause

que les jours sont courts en hiver , & que les Chevaliers auroient eu de la peine à s'y trouver & venir li souvent dans cette fâcheuse saison, il fut ordonné que cette fête se célébreroit tous les trois ans le deuxiéme jour de Mai, & Charles dernier Duc de Bourgogne fils du Fondateur , ordonna que les Chapitres de l'Ordre se tiendroient en tel tems & en telle saison de l'année que le Souverain de l'Ordre jugeroit à propos , ce qui a toûjours été observé depuis. "Le même Prince dans le Chapitre qu'il tint à valenciennes l'an 1473. voulut que les manteaux & les chaperons des Chevaliers fussent à l'avenir de velours cramoisi doublez de farin blanc ; au lieu qu'auparavant, ils n'étoient que de drap ; & que sous ces manteaux ils portalent aussi des robes de velours cramoisi. Il ordonna de plus que les Officiers de l'Ordre qui font le Chancelier, le Trésorier, le Greffier & le Roi d'armes , auroient aussi des manteaux, des robes & des chaperons de velours cramoisi , & que la difference qu'il y auroit entre cet habillement & celui des Chevaliers, c'est

que le manteau des Chevaliers auroit un bord semé de fufils, pierres , estincelles & Toisons brodez d'or, comme il étoit porté par les Stacuts ; & que ceux des Officiers seroient tous unis. Il les obligea aufli de porter le troisiéme jour de la solemnité du Chapitre, lorsqu'ils aflisteroient à l'Office de la

LA TOISIN

IN

D'OR

Vierge, une robe de damas blanc avec un chaperon de ve- OR 925 os lours cramoisi. ll engagea les Souverains de l'Ordre à leur fournir seulement les manteaux de velours cramoisi, & vou- ESPAGNE. lut que les Chevaliers achecaflent à leurs dépens les robes & chaperons noirs pour le second jour & les robes blanches

pour le troisiéme jour.

Ce Prince aïant été tué en Lorraine devant la Ville de Nanci qu'il assiégeoit, ne lailla qu'une fille unique , Marie, qui herita de les Etats. Elle avoit épousé Maximilien d'Autriche qui fut depuis Empereur,& de ce mariage nâquit Philippes d'Autriche qui aïant épousé Jeanne, fiile de Rois Catholiques Ferdinand & Isabelle , unit par ce možen les Etats du Duc de Bourgogne à la Monarchie d'Espagne , & depuis ce tems-là les Rois d'Espagne ont toûjours conferé l'Ordre de la Toison d'or. Ce Philippes Premier Roi d'Elpagne tint un Chapitre de l'Ordre à Bruxelles l'an 1500. où il déchargea les Chevaliers de l'obligation qu'ils avoient de païer quarante écus d'or à leur reception , conformément à l'Article soixante deux des Statuts. Charles Premier son fils , qui fut depuis Empereur sous le nom de Charles V. fit aussi plusieurs changemens & déclarations sur les Statuts dans le Chapitre qui se tint à Gand l'an 1516. entre autres il augmenta le nombre des Chevaliers jusqu'à cinquante-un y compris leChef & Souverain:& comme ils étoient obligés de porter toûjours le grand collier de l'Ordre & qu'il falloit qu'il parût , ce qui étoit incommode, il ordonna qu'on le porteroit à l'avenir à découvert aux Fêtes de Noël, de Pâque, de la Pentecôte & de faint André Patron de l'Ordre , comme aussi aux obseques des Chevaliers , dans toutes les Allemblées ordinaires & extraordinaires , & dans d'autres céré. monies marquées par son Ordonnance ; & qu'aux autres jours, les chevaliers porteroient seulement une Toison d'or attachée à un filet d'or ou à un ruban de soye.

La fortune n'aïant pas été favorable à cet Empereur sur la fin de son Regne , le fic resoudre à la retraite ; c'est pourquoi étant à Bruxelles l'an 1555. il ceda les Etats d'Allemagne

à Ferdinand son frere & ceux d'Espagne, de Bourgogne, de Flandres & les autres à Philippes 11. Ion fils; mais comme la grande maîtrise de l'Ordre de la Toison d'or appartenoit à l'Espagne, il fit aussi son fils Grand Maître de cet Ordre,

ORDRE DE & lui mit la couronne sur la tête. Ce nouveau Roi d'Espa-
BORITONgne fic encore des changemens aux Statuts de l'Ordre;& dans
Espagne. le Chapitre qui se tint à Gand l'an 1559. il ordonna que les

manteaux noirs & les chaperons , qui n'étoient que de drap,
seroient aussi à l'avenir de velours noir,& qu'ils seroient don- .
nez aux Chevaliers & Officiers par le Souverain : que le
collier se porteroit dès les premieres Vespres de toutes les
Fêtes ausquelles les Chevaliers le devoient porter aussi bien
qu'à la grande Mesle & aux secondes Velpres , toutes les
fois qu'ils sortiroient de leurs maisons pour aller à l'Office
Divin , ou qu'ils paroitroient en public pour leurs propres
affaires, & comme cet Ordre avoit été institué pour la pro-
pagation de la foi, il voulut que l'on n'y reçut aucune per-
foone suspecte d'heresie, & obligea les Chevaliers avant que
de proceder à l'élection d'un nouveau Chevalier , de faire
serment qu'ils n'éliroient aucune personne heretique ni sus-
pecte d'herefie.
Cet Ordre qui du vivant du Fondateur avoit été

approu-
vé par le Pape Eugene IV. l'an 1433. fut confirmé par Leon
X. l'an 1516. Ce Pontife accorda aux Chevaliers plusieurs
privileges , entre autres il donna pouvoir au Chancelier de
l'Ordre dont l'Office est toûjours exercé par un Prélat ou
personne constituée en dignité Ecclesiastique, de les absou-
dre , aussi bien que les officiers, de tous cas reservez; de
commuer leurs voeux ; d'accorder une indulgence pleniere
chaque année & à l'article de la mort. Il permit aux Cheva-
liers de manger des æufs & du lairage en Carême , de choi-
fir deux Autels dans une Eglise , à la visite desquels il atta-
cha toutes les Indulgences des Stations de Rome. Il leur per-
mit aussi de faire célébrer la Meslechez eux, & à leurs fem-
mes & filles d'entrer dans les Monasteres de l'Ordre de sainte
Claire & des autres Religieuses avec le consentement des Su-
perieurs. Quoique cela leur ait été contesté depuis le Con-
cile de Trente ; ils ont néanmoins conservé ce Privilege en
Espagne.

Les Chevaliers de cet Ordre écoient autrefois élus à la pluralité des voix dans les Chapitres , & le nombre avoit été fixé à cinquante un par l'Empereur Charles V.comme nous avons dit ; mais Philippe 11. voulant que la création de ces Chevaliers dépendît entierement de lui & des Souverains de

[ocr errors]

ESPAGNE.

l'Ordre , il obtint l'an 1572. du Pape Gregoire XIII. un O.RPRIDE Bref qui lui accordoit le pouvoir de conferer cet Ordre ; OR EN quand bon lui sembleroic, & à telles personnes qu'il vou droit sans la participation des Chevaliers ; ce que Clement VIII. accorda aussi à Philippes III. l'an 1596. & le nombre des Chevaliers n'est plus limité. Les Chapitres de l'Ordre se tenoient d'abord tous les ans, ils se tinrent ensuite tous les trois ans, & furent enfin laissés à la disposition & volonté des Rois d'Espagne. Ily a eu un grand nombre de Souverains à qui ils ont envoïé le collier de cet Ordre , car sans parler de tous les Empereurs qui ont succedé à Charles V. jusques à présent qui sont au nombre de douze , François Premier , François 1 1. & Charles IX. Rois de France, Edouard IV. Henry VII. & Henry VIII. Rois d’Angleterre, des Rois de Bohême , d'Hongrie, de Naples , de Sicile , de Portugal, de Pologne, de Dannemarck & d'Ecosse, & un grand nombre de Princes Souverains d'Allemagne & d'Italie, se sont fait un honneur d'être de cet Ordre. Charles Il. Roi d'Espagne étant mort l'an 1700. & aïant appellé à la succession universelle de la Monarchie d'Espagne Philippes de France Duc d'Anjou , second fils de Louis Dauphin de France , & petit Fils de Louis XIV. & de Marie Therese d'Autriche, sæur du même Charles II. Roi d'Espagne; ce Prince après avoir pris possession de cette Monarchie , sous le nom de Philippes V. envoïa le Collier de l'Ordre de la Toison d'Or à Louis Duc de Bourgogne , & à Charles Duc de Berry ses Freres , qui le reçurent de la main du Roi Loüis XIV. son aïeul , auquel il avoit donné une commission pour cet effet. Les Ducs d'Orleans & de Vendôme & plusieurs Seigneurs François ont depuis reçu cet Ordre, que l'Archiduc d'Autriche, Charles second fils de l'Empereur Leopold , a donné aussi à plusieurs Gentilshommes en qualité de Roi d'Espagne , dont nonobstant la juste possession de Philippes V. il a pris le titre , & qu'il conserve encore aujourd'hui, sans aucun fondement, avec la dignité

Imperiale , où il fut élevé en 1711. par une partie des Electeurs de l'Empire , qui contre les Loix concoururent à son élection, malgré l'absence des Electeurs de Baviere & de Cologne, après la mort de l'Empereur Joseph son frere , quiar. riva cette même année.

X x iij

ORDREDS

IN FRANCE

Nous avons dit cy-devant quel étoit l'habillement de ces CASA Chevaliers. Le grand Collier est composé de fufi's & de cailFre d'ox lous d'où sortent des érincelles de feu , & au bas du collier

pend une Toison d'or. Il n'étoit pas permis d'y rien ajoûter ni de l'enrichir d'aucunes pierreries ; mais cela a été permis dans la suite , & il y a de ces sortes de Colliers qui sont d'un très grand prix, selon la quantité & la qualité des pierreries dont ils sont enrichis. Les Statuts de l'Ordre qui avoient d'abord été donnez en François aux Chevaliers, furent mis en Latin, par Philippes Nigri Prévôc d'Harlebek & Chancelier de l'Ordre, & Nicolas Nicolai Greffier du même Ordre, les mit en plus beau François. Il ne s'est trouvé que le Duc d'Urbain Guy Ubald de la Rouere,qui aïant éié fait Chevalier de la Toison par Philippes II. Roi d'Espagne ne voulut pas recevoir les Statuts en François , à caule de son aversion pour la France. Il se trouve néanmoins de ces Statuts imprimés en plusieurs langues.

Ġuillaume de Tournay. La Toison d'or. Laurent Bouchel, Bibliotheque 0 Trésor du Droit François. Favin , Theatre d'honneur & de Chevalerie. Bernard Giustiniani', Hift. di tutti gli ord. Militari. Du Belloy, origine des ordres de chevalerie. Schoonebeck Histoire des ordres Militaires. Toison d'or ou recüeil des Statuts de l'ordre de la Toison d'or. JeanBaptiste Maurice, le Blafon des Armoiries des Chevaliers de la Toison d'or. Le mausolée ou tombeau des Chevaliers de l'ordre de la Toi, in dor, & Memoires du tems.

[merged small][ocr errors]

De l'Ordre des Chevaliers du Fer d'or e des Ecuiers du

Fer d'argent , en France.

EAN Duc de Bourbon fils de Louis II. Instituteur des J

Ordres du Chardon & de l’Ecu d'or, dont nous avons parlé dans le Chapitre XLVII. inftitua dans l'Eglise de Notre-Dame de Paris l'an 1414. L'Ordre des Chevaliers du Fer d'or & des Ecuïers du fer d'argent, & fit sçavoir qu'il l'établissoit, tant pour éviter l'oisiveté & le signaler par des faits d'armes, que pour acquerir la gloire & les bonnes

« PreviousContinue »