Page images
PDF
EPUB

Ok»*idi fous le symbole de la Toison de Jason, il parle de la vertu, »\>e°'ijn* ^e magnanimité & de la grandeur d'ame,dont un Chevalier £sfA«M«. doit faire profession } & íous le Symbole de la Toison de Jacob, la vertu de Justice dont lame d'un Chevalier doit être ornée 5 voici comme il en parle dans la Préface qu'il adressa à Charles Duc de Bourgogne.

Je votre très humble orateur & serviteur en obe"ijfant à vos très humbles plaisirs & commandement ai icy rédigé &mis par ejcript en deux livres les deux manières de Toisons desquelles je avoye entreprins de parlerfi le tems & heure l'eujfent adoncque s Jouffert. Et traitera le premier livre de lal hoifon de Jason que communément on nomme & qu'on peut nommer la Thoifon d'or,& de 11 quelle parle Ovide en son septième Livre des Methamorphofes,&le metparficlion depeoterie comme fableimaii nous trouvons qu Eujíacius le Poète & autres le mettent pour vraye Histoire , comme au plaijìrde Dieu ifera cy-après déduis & montré, par laquelle ihoifon nous fera declairée la noble vertu de Magnanimité. Le jecond Livre fera de la 1 hoifon de Jacob le saint Patriarche de laquelle efi efeript par Moyfe au XXX. Chapitre deGenefis & laquelle nous apprendra la vert» de jujlice , lesquelles vertus ajpertnt principalement k Roys , Princes, Chevaliers & nobles Hommes , & pour ce peuvent les d. Thoifons efire raisonnablement attribuées à f Ordre de la Thoison d'or, ou fous le nom de la Thoijon peut avoir esté meut ce. tres dévot tres reluyfant & tres Catholique Prince Monseigneur le Duc votre bon pere à qui Dieu soit mise ri cors d'avoir institué cette tres Jainte cjr dévote Ordre mejmement attendue & considérée la fin de laquelle contendent les Chapitres Ó" Statuts d'icelle ,qui ne font que à bonnes moeurs & à vertus telles que celles qui doivent résider & être en cueur de noble homme. Et dans un autre endroit,il dit encore. Pour ce qu ainsi efi, mon tres redouté Seigneur que nous avons à parler de la Thoifon , il me semble expédient, mais nécessaire yfçavoir ejr entendre que cefi dont premièrement elle vient, laquelle chose connue , on trouvera que ce n efi pas vanité ne chose quifajfe peu a efiime i car par cette Jhoifond'ordejafon & celle de Jacob Jeront démontrées plufieurs vertus appartenantes a notre sainte Chrétienne foy , pourquoy faut conclure que tres noble, tres Catholique ejr tres prudent Prince , feu de tres noble moire mon tres redouté Seigneur, Monseigneur le Duc Philipes

[graphic]

votre f ère que Dieu pardoint n'a pas comme dit ejt en vain Orprï Di institué icelle ordre fous ï enseigne de la Toison d'or. D'o R'tk

Mais que ce soit la Toison d'or de Jaíon , ou celle de Ge- Espaom.. deon ,ou celle de Jacob, qui aient servi d'objet au Duc de Bourgogne pour donner le nom de Toison d'or à l'Ordre qu'il institua j le motif qu'il eut en l'instituant, fut saint & pieux j puisque ce fut pour l'honneur & l'agrandissement de la foi Catholique, comme il paroîc par les Statuts de cet Ordre qui commencent ainsi: Philippes parla Grâce de Dieu Duc de Bourgogne , de Lothier, de Bravant, dr de Limbourg, Comte de Flandres , d'Artois, de Bourgogne » Palatin de Haynaut, de Hollande , Zelande & Namur, Marquis du saint Empire , Seigneur de Frise , de Salins ,dr de Malines : Savoir faisons à tous prefens dr avenir que pour la tres grande & parfaite amour, qu'avons au noble cjlat de Chevalerie , dont de tres ardente & singulière ajfeclion désirons /'honneur dr l'agrandissement : parquoy la vraye foy Catholique ,tétat de notre mere' sainte Eglise dr la tranquilité dr prospérité de la chose publique soient comme ejlrepeuvent dejfendu'es,gardées dr maintenues>nous à la gloire dr louange du tout puissant notre Créateur & Rédempteur xen révérence de fa glorieuse Mere Vierge, & à l'honneur de Monseigneur saint Andrieu glorieux Apôtre & Martyrs l'exaltation de la Foy dr de sainte Eglise, & excitation des vertus & bonnes moeurs, le dix du mois de Janvier Van de notre Seigneur qui fut le jour de la folemnifation du mariage de nous & de notre tres cher dr aimée compagne Elisabeth , en notre Ville de Bruges , avons prins crée & ordonné & parcelles présentes creons dr ordonnons un ordre dr fratermité de Chevalerie ou aimable compagnie de certaiw nombre de Chevaliers que voulons ejire appellé l Ordre de la Toison d'or, &c. Georges Castellan dans un Poème qu'il fit à la louange du Duc de Bourgogne, dit aùffi que cet Ordra fut institué pour la propagation de la foi.

Mais n'efioubly le haut ejlevement
De la Toison haute dr divine Emprise
guepour confort, aide dr reparement
De notre foy , en long propojement
Tu as mis fus divulgé & emprise
Sous autre grand Religion comprise
Tome VllL

[ocr errors]

Ordrî De Touchant honneur & publique équité, Ia Toison pour eare mnux envers Dieu aquiíìé.

Eípaùni. Ce qui le confirme aussi par TEpitaphe de ce Prince, où oa lui faic dire,

Pour mieux maintenir TEglise qui est à Dieu Maison , f ay n, issus, le noble Ordre qu'on nomme la Toison. Le Duc de Bourgogne aïant donc institué cet Ordre le dix de Janvier 141$. dans la Ville de Bruges, le premier Chapitre se tint Tannée suivante à Tlsle , où furent faits les premiersChevaliers au nombre de vingt- quatre,& l'an 1431. ce Prince dressa dans la même Ville les Statuts que ces Chevaliers dév oient observer. 11s contiennent soixante six Articles , ausquels les successeurs du Duc de Bourgogne ont fait dans la fuite plusieurs changemens j car par le vingtdeuxiéme Article, il étoit porté que l'on dévoie folemniser la Fête & & tenir le Chapitre de l'Ordre tous les ans le jour de saint André Apôtre fous la protection duquel il fut misjmais à cause que les jours font courts en hiver, & que les Chevaliers auroient eu de la peine à s'y trouver & venir si souvent dans cette fâcheuse saison, il fut ordonné que cette fête se célébreroit tous les trois ans le deuxième jour de Mai, & Charles dernier Duc de Bourgogne fils du Fondateur, ordonna que les Chapitres de l'Ordre se tiendroient en tel tems & en telle saison de Tannée que le Souverain de l'Ordre jugeroit à propos, ce qui a toujours été observé depuis. Le même Prince dans le Chapitre qu'il tint à valenciennes Tan 1473. voulut que les manteaux 8c les chaperons des Chevaliers fussent i Tavenir de velours cramoisi doublez de satin blanc j au lieu qu'auparavant, ils n etoient que de drap ; 6c que sous ces manteaux ils portassent aussi des robes de velours cramoisi- 11 ordonna de plus que les Officiers de l'Ordre qui sont le Chancelier, le Trésorier, le Greffier & le Roi d'armes, auroient aussi des manteaux > des robes 6c des chaperons de velours cramoisi, & que la différence qu'il y auroit entre cet habillement & celui des Chevaliers, c'est que le manteau des Chevaliers auroit un bord semé de fusils, pierres , estincelles & Toisons brodez d'or, comme il étoit porté par les Statuts j & que ceux des Officiers seroienttous unis. 11 les obligea aussi de porter le troisième jour de la solemnité du Chapitre, lorsqu'ils assisteroient à TOfEcede la

« PreviousContinue »