Page images
PDF
EPUB

$ DANS

monté d'une M. gothique couronnée. Ils étoient tenus de ORDREDO dire tous les jours certaines prieres qui leur furent prescri- SPANS

La Navara tes, avec une Regle par les Moines du Monastere de sainte Rier L'A. Marie la Rosale de Nagera. Selon le même Favin,cet Ordre R a été Abrillant sous les luccesseurs de Garcias VI. & on voit encore leurs effigies, aussi bien que celles de plusieurs Chevaliers de cet Ordre, tant audit Nagera qu'à saint Sauveur de Lyra, à saint Jean Baptiste de la Roche, au Monastere de Roncevaux, en l'Eglise Cathedrale de Pampelune,& en d'autres lieux, avec le collier de l'Ordre. "

Il est vrai qu'Yepez, dans sa Chronique de l'Ordre de saint Benoît, parlant du Monastere de sainte Marie la Rorale de Nagera, dit aussi que Garcias VI. après avoir fait bâtir Monastere, institua un Ordre Militaire; mais il dit que ce fui l'Ordre de la Terraça ou du Vase du Lis, & en mer la fondation, aufli bien que celle du Monastere, l'an 1052. Le motif qui porta ce Prince à faire ces deux fondations, selon cet Auteur, fur la découverte qu'il fit dans ce tems là d'une Image de la Vierge : mais ce fut étant à la chasse qu'il trouva cette image: circonstance qui ne convient point à ce que dit Favin, que Garcias étoit malade , lorlque ceite Image fut trouvée. Il y a d'autres Auteurs qui disent encore que ce ne fut point ce Prince qui institua cei Ordre ; mais son pere Sanche le Grand l'an 1023. Ils ne conviennent point non plus sur la marque qui distinguoit ces Chevaliers. Favin,comme nous avons dit, précend qu'ils porroienc un lis d'argent en broderie , & que le collier étoit composé d'une double chaîne entrelassée d'M. gothiques, au bouc duquel pendoit une mé, daille, dans laquelle il y avoir un lis surmonté d'une M gothique couronnée. Y epez dit que ce collier étoit composé de chaînes d'or & d'argent, au bout duquel il y avoit un vase plein de lis, & que l'on nomma cet Ordre de la Terr çi ou du Vase de Lis, à cause que le Roi de Navarre trouva auli un vase plein de lis à côté de l’Image de la sainte Vierge. Michieli & le Pere Mendo, qui sont deux autres Auteurs Espagnols , disent que ces Chevaliers portoient sur un habit blanc l'Image de l'Annonciation de la Ste Vierge entre deux lis. Yepez ajoûre que cet Ordre fut éteint après la mort de Garcias V I. Ton Instituteur,& Favin prétend qu'il fur beaucoup florissant sous ses successeurs. Ces contrarietés qui la

DUY

RAGON,

ORDRE DU trouvent entre ces Auteurs, qui n'apportent aucun titre n
LIS DANS
LANAR aucun témoignage pour appuier leurs sentimens , nous por-
RE ET L'A tent à ne rien croire de ce qu'ils disent, étant persuadés d'ail-

leurs qu'il n'y a eu aucun Ordre Militaire avant le douzié-
me siécle : ainsi ni Sanche le Grand , ni Garcias VI. n'ont
point été les Instituteurs de cet Ordre ; & s'il a tublisté, il ne
peut avoir été fondé que par quelques-uns de leurs fuccef-
seurs, sans qu'on sçache en quel tems il a commencé. Il a eu
le même sort de plusieurs autres qui ont été abolis : ce qui
n'a pas empêché l'Abbé Giustiniani & Schoonebeck de dire
que les Rois de France & d'Espagne s'attribuent chacun la
qualité de Grand-Maître de cet Ordre ; & Giustiniani a.
même donné une Chronologie de ces Grands. Maîtres, qui
commence à Garcias VI. Roi de Navarre, & finit à Louis
XIV. Roi de France, conjointement avec Charles II. Roi
d'Espagne.

Il y a bien de l'apparence que cer Ordre du Lis , que l'on
prétend avoir été institué dans le Roïaume de Navarre,est le
même que celui du vase de Lis de la sainte Vierge instiué
par Eerdinand Infant de Castille surnommé d’Antiguera ,
pour avoir conquis cette place lur les Maures l'an 1410. il y
a des Ecrivains Espagnols qui prétendent que ce Prince ne
fit que renouveller celui du Lis qui , selon eux , avoit été in-
ftitué par Garcias VI. & qui fut éteint par sa mort. Jerôme
Roman cité par Yepés eft de ce nombre & mer l'Instiiu-
tion de celui du vase de Lis par l'Infant de Castille l'an
1403. prétendant que le motif qui porta ce Prince à l'insti-
tuer fut , la devotion qu'il portoit à la sainte Vierge, & que
ce fut le jour de son Affomption qu'il fit des Chevaliers de
cer Ordre dans la ville de Medina del campo. Mais le titre
de Roi que cet Auteur attribue à ce Prince , doune lieu de
croire que cet Ordre ne peut pas avoir été institué l'an 1403.
puisqu'il ne fut élu Roi d'Arragon qu'en 1410. Ceux qui
ont dit que ce fut l'an 1413. fe font aussi trompés, puisque
Medina del campo , où se fit cette Institution est de la vieille-
Castille , qui appartenoit à Henri III. Roi de Castille,frere
de Ferdinand. Air si il y a bien de l'apparence que ce der-
nier aïant été élu Roi d'Arragon en 1410. fit la ceremonie de
l'institution de cet Ordre dans la ville de Medina del campo
où il avoit pris naissance & faisoit son séjour ordinaire, lori-

LA TOI ON

qu'il fut fait Roi d'Arragon. Quoiqu'il en soit l'on prétend ORDRE DE que le collier de cet Ordre étoit composé de vases remplis de OR EN Lis entrelassez de griffons , au bout duquel pendoit une me- Espagne. daille où étoit l'image de la sainte Vierge.

Yepes , Chronici de la Orden de fan Benito . Favin , Hifoire de Navarre dy Theatre d'Honneur & de Chevalerie Le Pere Anselme , Le Palais de l'Honneur Mennenius , Delicia equest. Ord. Andr Mendo , de Ord. Milit. Joseph Michieli , Thefor. Milit de Cavaler. Bernard Giustiniani , Hift. di tutt. gl. Ord. Milit. & Schoonebeck , Hist. des Ord. Militaires.

CHAPITRE LIV. . Des Chevaliers de l'Ordre de la Toison d'Or en Espagne. 1. 'ORDRE de la Toison d'Or a été institué par Philippes L le Bon Duc de Bourgogne l'an 1429. mais les Historiens ne conviennent point du motif qui porta ce Prince à donner à cer Ordre le nom de Toison d'or , les uns croïent qu'il eut en vûe la Toison d'or , dont il est parlé dans les Metamorpholes d'Ovide, que Jason fils d'Eson Roi de Thesfalie conquit dans la Colchide, aïant par le secours de Medée tué le dragon qui la gardoit. D'autres disent qu'il eut pour objet la toison que Dieu fic voir à Gedeon , pour l'als Turer que c'étoit lui qui l'établissoit Juge d' Israel Olivier de la Marche écrit qu'étant âgé de soixante seize ans, il fic ressouvenir Philippe I. Roi d'Espagne pere de l'Empereur Charles V. que 'hilippes le Bon Duc de Bourgogne son · ayeul avoit institué l'Ordre de la Toison d'or dans la vûe de celle de Jason , & que Jean Germain Evêque de Châlonssur Saone & Chancelier de cet Ordre étant venu sur ces entrefaites , le fic changer de sentiment & déclara au jeune Prince que cet Ordre avoit été institué dans la vûë' de la toison de Gedeon. Mais Guillaume Evêque de Tournai qui étoit aussi Chancelier de l'Ordre , prétend que le Duc de Bourgogne eur pour objet la Toison d'or de Jalon & la Toifon de Jacob: ce qu'il entend par ces brebis tachetées de diverles couleurs que ce Patriarcheeut pour la part, fuivant l'accord qu'il avoit fait avec son beau pere Laban : ce qui donna lieu à ce Prélat de composer un gros ouvrage, où

[ocr errors]

D'OR IN

ORDRidi sous le symbole de la Toison de Jason , il parle de la vertu,

TOS de magnanimité & de la grandeur d'ame,dont un Chevalier
ESPAGNE, doit faire profession ; & Tous le Symbole de la Toison de

Jacob, la vertu de Justice dont l'ame d’un Chevalier doit
être ornée ; voici comme il en parle dans la Préface qu'il
adrella à Charles Duc de Bourgogne.

Je votre très humble orateur du Terviteur en obéissant à vos
très humbles plaisirs & commandemens ai icy redigé mis par
efcript en deux livres les deux manieres de Toisons desquelles
je avoye entreprins de parler si le tems á heure l'eufsentadonca,
ques sóuffert. Et traitera le premier livre delaThoifon de Fafori
que communément on nomme & qu'on peut nommer la Thoifon
d'or,& de laquelle parle Ovide en fon septiéme Livre des me-
thamorphoses, le met par fiction de peoterie comme fable; mais
nous trouvons qu'Eustacius le Poete & autres le mettent pour
vraye Histoire , comme au plaisir de Dieu , sera cy-après déduit
á montré, par laquelle Thoifon nous fera declairée la noble
vertu de Magnanimité. Le second Livre sera de la Thoison de
Jacob le faint Patriarche de laquelle eft 'efcript par Moyse au
xxx. Chapitre de Genesis & laquelle nous apprendra la vertu
de justice , lesquelles vertus affierent principalement à Roys,
Princes, Chevaliers de nobles Hommes, pource peuvent iefd.
Thoifons estre raisonnablement attribuées à l'ordre de la Thoi-
son d'or, ou sous le nom de la Thoifon peut avoir esté meut ce
tres devot , tres reluysant tres Catholique Prince Monfeia
gneur le Duc votre bon pere à qui Dieu foit mifericors d'a.
voir instirué cette tres sainte ca devote Ordre melmement at-
tenduë & confiderée la fin de laquelle contendent les Chapitres
& Statuts d'icelle , qui ne font que à bonnes mæurs do à vertus
telles que celles qui doivent resider être en cueur de noble
homme. Et dans un autre endroit, il dit encore. Pour ce qu'ainsi
eft, mon tres redouté Seigneur que nous avons à parler de la
Thoifon , il me semble expedient, mais neceffaire , sçavoir
entendre que c'est dont premierement elle vient, laquelle chose
connuë , on trouvera que ce n'est pas vanité ne chose qui fait
peu a estime ; cer par cette Thoifon d'or de Fafon & celle de
Jacob feront demontrées plusieurs vertus appartenantes à notre
sainte Chrétienne føy, pourquoy faut conclure que tres noble,
tres Catholique de tres prudent Prince , feu de ires noble me-
noire mon très redouté Seigneur , Monseigneurle Duc Philipes

« PreviousContinue »