Page images
PDF
EPUB
[graphic]

Menneuius ,sur l'autorité de Jciôme Roman , Historien Ordre<dw Espagnol, du que íous les Empereurs Sieismond & Albert DïíUOH , 11. ii y a eu en Allemagne trois Ordres Militaires fort cele- on Di.cibres i 6l qu'un certain Moyse Didace de Valera Espagnol-, '"T" « tí* reçut de l'Empereur Albert ces trois ordres ; sçavoir celui du Dragon ,dont nous venons de parler , que ce Prince lui 0N£'donna . comme Roi d Hongrie , celui du Tusin comme Roi de Bohême, & celui des Disciplines ou de l'Aigle Blanche, comme rtrehiduc d'Autriche. Mais comme l'Autriche n'a été érigée en Archiduché que par l'Empereur Maximi'ien I. l'an 14PV Albert qui mourut l'an 1440. n'auroit pu donner l'Ordre de l'Aigle Blanche à ce Moyle Didace de Valera,en qualité d'Archiduc d'Autriche. Aussi les Historiens sont-ils partagés au sujet de l'institution de cet Ordre , que q :elques-uns attribuent à Uiaiiflas V. Roi dePologne,surno mméLokter, qui,sclon eux , l'institua au mariage de (on fils Cafimire le Grand, avec une fidedu Duc de Lithuanie en 1315 ajoutant qu'un nid d'aiglons qui fut trouvé parLechus premier Prince de Polo^nedorsqu'il faisoit creuser lesfondemens de la ville de Gnesne, donna occasion à Uladiflas de prendre pour marque de cet Ordre une Aigle blanche couronnée, pendante àun collier composé de chaînes d'or. 11 se peut faire qu'il y ait eu aussi en Autriche un Ordre sous ce nom, & sous celui des Disciplines.dont le collier,selon quelques Ecrivains, étoit en forme de baudrier, où étoient attachées des aigles blanches. Quoiqu'il en soit.l'an 1705. Frédéric-Auguste Roi de Pologne & Duc de Saxe, renouvella dans ce Roïaume l'Ordre de l'Aigle Blanche, & donna à plusieurs Seigneurs qui avoient suivi son parti,une Aigle blanche avec cette Devise ,pro fide, lege , & Regc

S'il est vrai que l'Empereur Albert 11. donna à ce Moyse Ordri Didace de Valera les trois Ordres du Dragon , de l'Aigle TuslN' blanche , & du Tusin , ce dernier auroit été institué avant l'an 1561. quoique l'Abbé Giuítiniani dise que dans l'incertitudeoùonestde son institution on doit con jecturer qu'elle ne peut avoir été faite que dans cette année , puisque selon lui les Archiducs d'Autriche, en ont été les Fondateurs & que ce ne fut que dans ce tems-là que l'on donna le titre d'Archiducs à Ferdinand & à Charles neveux de l'Empereur Charles V. Mais cet Auteur n'a pas fait reflexion que

T t iij

ORDRrsn ce Ferdinand n'eut que le titre d'Archiduc d'Inspruck & RiN^w' ^on ^rere n'eut que celui d'Archiduc de Gratz > que leur Dis Di ci-père Ferdinand , frère de l'Empereur Charles V- avoit été "Archiduc d'Autriche dès Tan 1510. & que l'Autriche avoic Ailimà- été érigée en Archiduché par l'Empereur Maximilien I. Nk' comme nous avons déja dit. Schoonebeck qui ne parle qu'après l'Abbé Giustiniani & qui souvent traduit mal cet Auteur , dit que l'Ordre du Tusin dépendoit des Archiducs d'Autriche & que Ferdinand & Charles qui étoient frères, furent les premurs qui reçurent cet Ordre l'an 1^62. Ce qui est certain , c'est qu'on ne sçait point quelle a été l'originede cet Ordre ni pourquoi on lui donna le nom de Tusin. L'Abbé Giustiniani dit encore que ces Chevaliers portoient un manteau rouge fur lequel il y.avoit une croix verte, qu'ils faifoient vœu de chasteté & d'obéïflance au saint Siège & à Jeur Souverain , & qu'ils fuivoient la Règle de saint Baille i mais cet Auteur a soûmis à la même Règle & à d'autres,tant d'Ordres deChevaleries qui n'en ont eu aucune,que nous n'ajoûtons pas beaucoup de foi à ce qu'il dit de ces Chevaliers, qu'il confond peut être avec les Chevaliers d'un autre Ordre quiíubsistoiten Hongrie , & qui étoient habillés de cette forte , desquels Mennenius fait mention furie rapport de Jérôme Megifer Historiographe del'Archiduc d'Autriche, & dont Josse Annanus & quelques autres onc donné rhabillement fans parler de leur origine, ne leur donnant seulement que !e nom de Chevaliers Hongrois. Quoiqu'il en soit nous donnerons rhabillement de ces Chevaliers fous le nom du Tusin.

Favin , Théâtre d'Honneur & deChevalerie. Le Pere Anselme. Palais de tHonneur. Bernard Giustiniani, Hist. di tutt. gli ordini Militari. Mennenius , delicix equefi. Ordin. Herman & Schoonebeck, dans leurs Hijloires des Ordres Religieux.

Ordre Di ^ cesc'ens Ordres d'Allemagne nous joindrons encore J E i.o 1-1 trois autres Ordres Militaires qui ont été établis de nos jours »"Pasi Par des Princes Allemans- Le premier est celui de JefusIion. Christ & de fa Passion , que le Prince Charles, neveu de l'Electeur de Saxe Jean-Georges IV. institua,dontles Chevaliers dévoient porter fur leurs manteaux une croix de satin blanc > ou en broderie d'argent, au milieu de laquelle étoic

[graphic][ocr errors]
« PreviousContinue »