Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors]

Chevalier du stEspritau droit desir. du Noeud en habit de l'ordre avu le S.Esprit .

de Porilly

, I 58

[ocr errors][ocr errors]

AV DROIT
DESIR,

aïant fait un voïage à Naples , persuada à Jeanne, qui étoit ORDRE DU sa belle fille, de se faire couronner avec André son mari. s. Esprit Cette cérémonie se fit avec beaucoup de magnificence, en présence de quatre Cardinaux

que le Pape Clement VI.en. voïa à Naples.Cela ne réünit pas néanmoins ces deux elpritsi le malheureux André fut étranglé dans la ville d'Aversa l'an 1345. & la Reine fut soupçonnée d'avoir donné son consentement à ce meurtre.

Cette Princesse épousa l'année suivante en secondes noces Louis de Tarente,qui étoit aussi son cousin ; mais Loüis Roi d'Hongrie, aiant paffé en Italie avec une puissante armée, pour venger la mort d'André ; & s'étant emparé de la ville de Naples, Louis de Tarente & sa femme furent obligés de se refugier en Provence, qui appartenoit aussi à cette Princesse; & ils ne rétournerent à Naples que l'an 1352. après avoir conclu la paix avec le Roi d'Hongrie, par l'entremise du Pape. Ce fut pour lors que Louis de Tarente en memoire de ce qu'il avoit été couronné Roi de Jerufalem & de Sicile le jour de la Pentecôte, institua un Ordre Militaire sous le nom du saint Esprit au droit-desir, plus communément connu sous le nom de l'Ordre du Noud , à cause que les Chevaliers portoient pour marque de leur Ordre un næud en forme de lacs d'amour : ce Prince aïant voulu exprimer par ce næud,comme disent quelques Auteurs,l'attachement que les Sujets devoient avoir pour leur Prince, & reciproquement le Prince pour ses Sujets. Cependant le veritable nom de cet Ordre étoit celui du Saint-Esprit au droit-desir,comme il paroît par les Statuts qui furent dressés

par

l'Instituteur, & qui commencent ainsi : Ce sont les Chapitres faits ero trouvés par le très excellent Prince Monseigneur le Roy Loys , parla grace de Dieu Roy de Jerusalem & de Sicile , álle hone meur du Saint-Esprit,trouveur & fondeur de la tres noble Compagnie du Saint-Esprit au droit-defir , commencée le jour de la Penthecofte l'an de grace M.CCC. LII.Nous Loys par la grace de Dieu Roi de ferusalem de Sicile , alle onneur du saint Esprit , lequel jourpar sa grace nous fusmes couronnez de nos Royaumes , en esaucement á acroissement d'onneur , avons ordonné de faire une Compagnie de Chevaliers qui seront appellez les Chevaliers du saint Esprit au droit defir, a les do Chevaliers seront en nombre de trois cent; desquels noies comme

AU DROIT.
DESIR

ORDRE DU trouveur á fondeur de cette compagnie , feront Princeps: & S. Espoir aussi doivent etre tous nos successeurs Roys de ferusalem & de

Sicile. Et à tous ceux que nous avons eflus efliront à estre de la dite Compagnie , faisons à soavoir, que nous pensons à faire, se Dieu plait , la premiere fefte au Chastel de l'euf enchanté du merveilleux peril, le jour de la Penthecoste prochaine venant, & pour ce tous les deffus dits compagnons qui bonnement pourront , soient audit jour , audit lieu , en telle maniere comme cy apres sera devise : a doncques sera plus a plain à tous les Compagnons parlé de cette matierre.

Premierement ils devoient jurer qu'ils donneroient aide & secours à ce Prince de tout leur pouvoir , soit à la guerre, soit en toutes autres occasions. Tous les Chevaliers devoient porter un neud de telle couleur qu'ils vouloient sur leurs habits, en un endroit où il put être vû, & dessus ou dessous le neud ils devoient mettre ces paroles : se Dieu plait. Le Vendredi ils devoient porter un chaperon noir avec un neud de soye blanche sans or , argent, ni perles. Si un Chevalier s'étant trouvé dans quelqu'action, avoit été blessé ou avoit blessé son ennemi , & qu'il eut remporté l'avantage, il devoit porter

dès ce jour-là son neud delié ; jusques à ce qu'il eût été au saint Sepulchre. Son nom devoit être écrit sur le neud, qu'il devoit porter ensuite lié comme auparavant avec ces paroles, il a pleu à Dieu & dessus le neud un ray ardent du saint Esprit : ce qui étoit apparemment une de ces flammes en forme de langue de feu sous la figure desquelles le saint Esprit descendit sur les Apôtres dans le enacle. Ils devoient porter aussi une épée, sous le pommeau de laquelle leur nom & surnom étoient écrits avec ces paroles se Dieu plaist

. Ils jeûnoient tous les Vendredis de l'année ou bien il leur étoit libre de donner ce jour là à manger à trois pauvres en l'honneur de Dieu & du saint Esprit.

Tous les ans ils se trouvoient à Naples le jour de la Pentecôte au château de l'Oeuf, & comme les étrangers & ceux qui étoient de païs éloignés étoient obligés de faire des dé. penses pour leur voïage , le Roi les remboursoit des frais qu'ils avoient faits. Ils avoient dans cette Asemblée des habits blancs. Ils y devoient porter par écrit tous les faits d'armes qu'ils avoient faits pendant l'année, & ceux que l'on trouvoit les plus considerables étoient écrits dans un Livre

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Chevalier

duStEsprit au droit desir. en habit ordinaire ulechaperon noir et le Noeud blane ,

[merged small][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »