Page images
PDF
EPUB

TIERE EN

TERRE,

dit point qu'elle lailla comber sa jarretiere ni que ce fut le Ordre de motif qui porta ce Prince à instituer cet Ordre.

LA JARREHuker dans la description du Roïaume d'Angleterre , ANGLEd'Ecosse & d'Irlande , attribue l'Institution de cet Ordre au rétablissement de Pierre le cruel sur le Trône de Castille par les troupes auxiliaires d'Angleterre commandées par le Prince de Galles ; mais il s'est trompé, puisque cela n'arriva que l'an 1366. seize ans après l'Institution de l'Ordre. Cet Auteur ne laisse

pas de dire que la marque de cet Ordre fut une jarretiere bleüe à cause de celle que la Reine avoit perduë , sur quoi le Roi l'aïant raillée & lui aïant dit qu'il P'avoit donnée aux Chevaliers , elle lui répondit , Honny Jout qui mal y pense,ce que ce Prince fit ajoûter en lettres d'or sur la jarretiere.

Le peu d'intelligence que Joseph Michieli avoit apparemment de la Langue Latine, lui a fait croire que quelques Auteurs avoient trouvé un autre motif de l'institution de l'Ordre de la Jarretierezcar il dit que quelques-uns prétendent qu'Edoüard institua cer Ordre en consideration de Periffelide Reine de la Jarretiere : Algunos dizen baver institui:o ésta orden a contemplacion de Periselide Reyna dela Guartiera aïant pris le mot periscelis qui signifie jarretiere pour le nom d'une Reine & lafarretiere pour le nom d'un Roïaume. Enfin il y en a quiont fait remonter l'origine de cet Ordre jufques au tems de Richard I. Roi d'Angleterre,& qui prétendent qu'Edouard n'en a été que le Restaurateur. Tels ont été les differens sentimens des Ecrivains sur l'origine & l'inftitution de l'Ordre de la Jarretiere.

Monsieur Ashmole Heraur de cet Ordre qui en a donné une ample Histoire en attribue l'Institution à Edouard HI. Mais regardant comme fable l'Histoire de la Jarretiere de la Comtesse de Salisbury relevée par ce Prince , il prétend qu'il l'institua par un autre motif & que ce fut la vingttroisiéme année de son regne : ce qui revient à l'an 1349. puisqu'Edouard monta sur le Trône d'Angleterre l'an 1326. En effet au commencement des Statuts de cet Ordre qui furent dressés par ce Prince & même dans ceux qui furent reformés par ses successeurs,il est marqué qu'il avoit institué un Ordre Militaire en l'honneur de Dieu, de la sainte Vierge & de saint Georges Martyr la vingt-troisiéme année de son

[ocr errors]
[ocr errors]

TERRE.

Ordre di regne: Ad honorem omnipotentis Dei, sanctæ Mariæ Virginis LA JAKBY: gloriofa á sancti Georgii Martyris, Dominus nofter supremus Eda A NGL E- wardus tertius Rex Angliæ anno regni sui poft conquestumXXIII

. ordinavit, stabilivit, & fundavit quamdam societatem five ordinem militarem.

Le Roi avant que d'instituer cet Ordre , avoit fait achever l'Eglise de Windfor commencée par ses prédecesseurs, comme il paroît par ses Lettres du 6. Août de la vingt-deuxiéme année de son regne ; c'est à dire de l'an 1348. par lelquelles il déclare que ses prédecesseurs aïant commencé à Windsor une Eglise sous le titre de saint Edouard dans laquelle il avoit été regeneré par les eaux du Baptême,& où ils avoient établis huit Chanoines , il avoit fait achever cette Eglise en l'honneur de Dieu, de la sainte Vierge, de faint Georges Marcyr.& de saint Edouard Confesseur,& que voulanc augmenter le nombre des Chanoines & des autres Ministres de cette Eglise , il ordonnoit qu'on ajoûteroit encore aux huit Chanoines qui y étoient déja, un Custode pour être leur Chef,quinze autres Chanoines & vingt-quatre pauvres Chevaliers qui n'avoient pas dequoi vivre, avec des Chapelains qui obéïroient au Custode & qui seroient entretenus sur les revenus qu'il afligna à cette Eglise.

Le Pape Clement VI. par une Bulle du 30. Novembre de la même année, donna pouvoir aux Evêques de Salisbury & de Winchester , d'ériger l'Eglise de Windsor en une Collegiate de Chanoines , de Prêtres , de Clercs , de pauvres Chevaliers du Roïaume , & d'autres Ministres qui devoient y faire le Service divin', & d'en fixer le nombre, conformément aux revenus qui leur avoient été assignés ; & par une autre Bulle du 12. "Février de l'année suivante , il exempta cette Collegiate de toute Jurisdiétion de l’Ordinaire, la mertant sous la protection du saint Siége, voulant que le Custode eût toute jurisdiction sur les Chanoines , les Prêtres , les Clercs , les pauvres Chevaliers , & les autres Ministres de l'Eglise ; & que pour ce qui regardoit la conduite des ames , il reconnût l'autorité de l'Evêque de Salisbury, dont il recevroic le pouvoir. Ce Custode & cette Collegiate étoient obligés , en vertu de cette même Bulle, à païer tous les ans au fainc Siége un marc de Sterlins, le jour de la Fête de saint Georges , en l'honneur duquel cette Eglise avoit été fondée,

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

LA JARRES TIEKRE EN

TIRRE.

ap

Il paroît par le quatriéme Article des Statuts de cet Ordre, ORDRE DE qu'il

ne devoit y avoir que treizeChanoines dans cette Eglise, & autant de Vicaires , faisant en tout le nombre de vingt-six, ANGLEauquel furausfi fixé le nombre des Chevaliers de la Jarretie. re, & non pas à celui de quarante, comme Froissard a avancé; lesquels vingt-six Chevaliers , y compris le Roi, qui étoic Chef & Souverain de l'Ordre , devoient présenter chacun pour la premiere fois seulement, un de ces treize Chanoines & un de ces treize Vicaires, dont la nomination devoit partenir dans la suite au Chef de l'Ordre,aussi- bien que celle des

pauvres Chevaliers , qui par les mêmes Statuts aiant été augmentés jusqu'au nombre de vingt-six , devoient aussi être présentés par chaque Chevalier de l'Ordre , pour la premiere fois seulement. Les treize Chanoines devoient porter un manteau de pourpre, avec un rond sur le côté gauche, dans lequel étoient les armes de saint Georges ; sçavoir une croix de gueules en champ d'argent ; & les vingt-six pauVres Chevaliers devoient aussi porter un manteau rouge , & sur le côté gauche un écusson aux armes de saint Georges , fans Jarretiere autour. Chaque Chevalier de la Jarretiere à leur réception dans l'Ordre devoient donner en aumône pour l'entretien des Chanoines & des pauvres Chevaliers; sçavoir, le Roi,quarante marcs d'argent, un Roi étranger vingt livres, le Prince de Gales yingt marcs , chaque Duc dix livres,chaque Comte dix marcs, chaque Banneret cent sols, & chaque Bachelier cinq marcs.

Quant à l'habillement des Chevaliers de l'Ordre, il consistoit en un manteau bleu , sur lequel il y avoit du côté gaúche une croix rouge entourrée d'une Jarretiere : ils devoient ausli porter toûjours à la jambe gauche une jarretiere bleuë, où ces mots étoient en broderie d'or : Honny soit qui mal y pense , & ceux qui étoient trouvés sans cette Jarretiere, de devoient païer un demi marc. Il y a des Statuts en François, qui portent qu'un Chevalier étoit dispensé de la porter, quand il estoit housé pour chevauchier , & que pour lors il étoit obligé de porter sous fon houzeau en signifiance du Jarretier ; un fil bleu de foye. Les Chevaliers devoient avoir ce manteau bleu depuis les premieres Vêpres de la Fête de faint Georges jusqu'après le souper ; le jour de la Fête en entrant dans la Chapelle jusqu'au dîner, & depuis les se

Рp iij

TIERE EN
ANGLE-
TERRE.

ORDRE DE condes Vêpres jusqu'au souper , & cela en quelque lieu qu'ils fussent, comme s'ils avoient été presens à la Fête. Ils

point pour lors de colliers , n'aïant commencé à en porter que sous le regne d'Henri VIll. n'y aïant que les Statuts qui furent reformés par ce Prince en 1522. qui en fassent mention ; & cela dans le troisiéme Article, où il est marqué que depuis les premieres Vêpres de la Fête de faint Georges jusqu'après les secondes, & même jusqu'au souper, tous les Chevaliers porteront le manteau, la robe, l'humeral, & le collier ; & dans le trente. huit & dernier Article de ces Statuts, ce Prince déclare que du consentement des Chevaliers il a ordonné qu'à l'avenir tous les Chevaliers porteront un collier d'or du poids de trente onces , qui sera composé de jarretieres, dans lesquelles il y aura deux roses; que dap une jarreriere la rose de dessus sera blanche, & celle de defsous rouge, & que dans une autre jarretiere la rose de defsus sera rouge, & celle de dessous blanche ; qu'au bas du collier il y aura une image de faint Georges ; que ce collier sera porté dans les grandes solemnités ; mais qu'aux autres jours on portera seulement l'image de saint Georges attachée à une petite chaîne d'or, à moins qu'on ne soit obligé d'aller à la guerre , que l'on soit malade , ou que l'on entreprenne un grand voïage, ausquels cas il suffira de porter l'image de faint Georges, attachée à un petit cordon de föïe. Par les mêmes Statuts le Roi Henri VIII. reduisit à treize le nombre des pauvres Chevaliers de l'Eglise de Windsor , dont il augmenta le nombre des Ecclesiastiques, ordonnant qu'il y auroit à perpetuité un Doïen & douze Chanoines , treize autres Prêtres, dont une partie seroit appellée petits Chanoi

& l'autre Vicaires, & que s'ils n'étoient pas Prêtres en entrant, ils fussent au moins en âge de l'ètre dans l'année ; qu'il y auroit outre cela treize Clercs & autant de Cho ristes , qui avec les petits Chanoines & les Vicaires, chanteroient au Cheur, & feroient l'Office divin. Le nombre des pauvres Chevaliers a été augmenté dans la suite jusqu'à dixhuit.

Ce Prince par ces Statuts n'avoit rien changé touchant les prieres ausquelles les Chevaliers de l'Ordre étoient obligés envers ceux qui étoient décédés. Il y est encore marqué aussi- bien que dans les anciens , que le Roi d'Angleterre de

nes

[ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »