Page images
PDF
EPUB

PHIN

DES

DU MONDE,

[ocr errors]

sur lesquelles il y avoir des Seraphins : au bas du collier il y ORDRES avoit une médaille representant l'image du Sauveur du Mon-SS SERA: de ; à côté de la médaille deux Anges à genoux, & au bas Evet", OU

SAUVEUR pendoit un Agneau Paschal. Schoonebeck , Hist. des Ordres Militaires.

DE L'A- Il y a eu encore en Suede un Ordre de Chevalerie sous DNA

GNIAU DE le nom de l'Amarante qui fuc institué par la Reine Chri- de l'AMA

RANTE IN stine, fille du grand Gustave Adolphe. M. Ashmole s'est SJEDE: trompé , lorsqu'il dit que cette Princellc abdiqua le Roïaume l'an 1645. en faveur de son cousin Charles Gustave Comte Palatin des deux Ponts, parce qu'elle faisoit profesfion de la Religion Catholique ; car elle ne ceda ses Etats à ce Prince que l'an 1654. faisant encore profession de la Religion Lutherienne qu'elle n'abjura que dans le voïage qu'elle fit à Rome l'an 1656.Ce fut un an avant qu'elle abdiquầt son Koïaume qu'elle institua l'Ordre de l’Amarante. C'est une coûtume établie en Suede de faire tous les ans une fece que l'on nomme Wirtschaļst , c'est à dire , une Assemblée honnête dans une Hôtellerie, où l'on introduit toutes sortes de divertissemens & de jeux. Ces sortes d'Assemblées sont composées d'un certain nombre de perlonnes qualifiées qui se déguisent , & cette Fête commence ordinairement le soir & ne finit qu'au jour. Le jour des Rois de l'an 1653. asant été. choisi par la Reine Christine pour ce divertissement jau lieu du Wirtschalst qui sembla trop commun à cette Princesse , elle voulut imiter le festin des Dieux , ordonnant pour cet effet aux Seigneurs & aux Dames de sa Cour de paroître fous des habits qui reprélentassent les faulles Divinités. Les tables furent couvertes avec beaucoup de magnificence, elles étoient servies par de jeunes personnes vêtuës en bergers & en Nymphes , & selon ce qui se pratiquoit en pareilles cérémonies , la Reine prit un nom d'avanturiere & voulut qu'on l'appellât l'Amarante. Le divertillement dura julques au lendemain matin que cette Princesse changeant tout d'un coup d'habits , commanda aux Seigneurs & aux Dames de la compagnie de quitter aussi les ornemens de leurs fausses Divinités , & ce fut pour lors qu'elle institua l'Ordre de l’Amarante , donnant à ceux qui étoient presens un chifre de diamans composé de deux A renversés l'un dans l'autre au milieu d'une couronne de laurier entourée d'un rouleau sur Tome VIII.

, Рp

TI'RE EN

Ordre de lequel il y avoit en écrit ces paroles Dolce nella memoria. Il 14 JARRE; y avoit quinze Chevaliers & autant de Dames qui avec la ANGLE: Reine faisoient le nombre de trente. un, & ceux qui avoient

été ainsi honorés de cette Amarante avoient le privilege de manger tous les Samedis avec cette Princelle dans une maison de plaisance à un des faux bourgs de Stokolm.

Bernard Giustiniani , Hift. di tutti. gli. Ord, Militari. & Schoonebeck , Hist. des Ordres Militaires.

TERRE.

CHAPITRE XLI V.
Des Chevaliers de l'Ordre de la farretiere en

Angleterre.
D RESQUE tous les Historiens conviennent qu'Edouard

P III. Roi d'Angleterre n'institua l'Ordre de la Jarretiere qu'à l'occasion de celle que la Comtesse de Salisbury qu'il aimoit;laissa tomber dans un Bal & que ce Princ releva: ce qui aïant donné occasion de rire aux Courtisans & cause du chagrin à la Comtesse , le Roi pour témoigner qu'il n'avoit point eu de mauvais dessein , dit en langage de ce temslà, Honny soit qui mal y pense, le mot honny signifiant maudit; & fit un serment , que tel qui s'étoit moqué de cette jarretiere , s'estimeroit heureux d'en porter une semblable. Cet Ordre fut institué dans le château de Windsor & fut mis sous la protection de saint Georges. Mais ces Historiens ne s'accordent point sur le tems de cette institution. Les uns prés tendent que ce fut l'an 1344. & les autres l'an 1350.

Froissard donne à connoître qu'il fut institué l'an 1347, en disant qu'après qu'Edouard 111. eut choisi quarante Chevaliers de cet Ordre , dont la Fête se devoit celebrer tous les ans, & auquel il donna le nom du bleu jarretiere, & qu'ils se furent engagés par serment d'observer les Statuts quien avoient été dressés, ce Prince envoïa publier une fête par les Herauts , en France , en Ecolle, en Bourgogne , en Hainaut , en Flandres , en Brabant, & en Allemagne pour le jour de saint Georges suivant de l'an 1348. Mais quoique cet Auteur parle de l'amour qu'il avoit pour la Comtesse de Salisbury & qu'il fafle la description d'un tournois qu'il fit faire à Londres à la consideration & où elle se trouva , il ng

LA JARRE-
TIERE EN

dit point qu'elle laissa tomber sa jarretiere ni que ce fut le ORDRE DE motif qui porta ce Prince à instituer cet Ordre.

Huker dans la description du Roïaume d'Angleterre , ANGLES d'Ecofle & d'Irlande , attribue l'Institution de cet Ordre TERRE« au rétablissement de Pierre le cruel sur le Trône de Castille par les troupes auxiliaires d'Angleterre commandées par le Prince de Galles ; mais il s'est trompé, puisque cela n'arriva que l'an 1366. seize ans après l'Institution de l'Ordre. Cet Auteur de laisse pas de dire que la marque de cet Ordre fut une jarretiere bleue à cause de celle que la Reine avoit perduë , sur quoi le Roi l'aïant raillée & lui aïant dit qu'il Pavoit donnée aux Chevaliers , elle lui répondit , Honny loit qui mal y pense,ce que ce Prince fit ajoûter en lettres d'or sur la jarretiere. · Lepeu d'intelligence que Joseph Michieli avoit apparemment de la Langue Latine,lui a fait croire que quelques Auteurs avoient trouvé un autre motif de l'institution de l'Ordre de la Jarretierescar ildit que quelques-uns prétendent qu'Edoüard institua cet Ordre en consideration de Periffelide Reine de la Jarretiere : Algunos dizen haver institui:o ésta orden a contemplacion de Periselide Reyna dela Guartiera , aïant pris le mot periscelis qui signifie jarretiere pour le nom d'une Reine & la farretiere pour le nom d'un Roïaume. Enfin il y en a quiont fait remonter 'origine de cet Ordre jufques au tems de Richard I. Roi d'Angleterre,& qui prétendent qu'Edouard n'en a écé que le Restaurateur. Tels ont été les differens sentimens des Ecrivains sur l'origine & l'inftitution de l'Ordre de la Jarretiere. .

Monsieur Ashmole Heraut de cet Ordre qui en a donné une ample Histoire en attribue l'Institution à Edouard II I. Mais regardant comme fable l'Histoire de la Jarretiere de la Comtesse de Salisbury relevée par ce Prince , il prétend qu'il l'institua par un autre mocif & que ce fut la vingttroisiéme année de son regne : ce qui revient à l'an 1349. puisqu'Edouard monta sur le Trône d'Angleterre l'an 1326. En effet au commencement des Statuts de cet Ordre qui furent dressés par ce Prince & même dans ceux qui furent reformés par ses successeurs, il est marqué qu'il avoic institué un Ordre Militaire en l'honneur de Dieu, de la sainte Vierge & de faint Georges Martyr la vingt-troisiéme année de son

TIERE ENS

TERRE,

[ocr errors]

ORDRE DE regne: Ad honorem omnipotentis Dei, sancta Maria Virginis LA JARRP: gloriofa & fancti Georgii Martyris,Dominus noster supremus Eda A NGL E- lardus tertius Rex Angliæ anno regni sui post conquestum XXIII.

ordinavit, ftabilivit, & fundavit quamdam societatem five ordinem militarem.

Le Roi avant que d'instituer cet Ordre , avoit fait achever l'Eglise de Windsor commencée par ses prédecesseurs, comme il paroît par ses Lettres du 6. Août de la vingt-deuxiéme année de son regne ; c'est à dire de l'an 1348. par lesquelles il déclare que les prédecesseurs aïant commencé à Windsor une Eglise sous le titre de saint Edouard dans laquelle il avoit été regeneré par les eaux du Baptême, & où ils avoient établis huic Chanoines , il avoit fait achever cette Eglise en l'honneur de Dieu, de la sainte Vierge, de saint Georges Marcyr.& de faint Edouard Confesseur,& que voulant augmenter le nombre des Chanoines & des autres Ministres de cette Eglise , il ordonnoit qu'on ajoûteroit encore aux huit Chanoines qui y étoient déja, un Custode pour être leur Chef,quinze autres Chanoines & vingt-quatre pauvres Chevaliers qui n'avoient pas dequoi vivre, avec des Chapelains qui obéïroient au Custode & qui seroient entretenus sur les reverfus qu'il afligna à cette Eglise.

Le Pape Clement VI. par une Bulle du 30. Novembre de la même année, donna pouvoir aux Evêques de Salisbury & de Winchester , d'ériger l'Eglise de Windsor en une Collegiate de Chanoines, de Prêtres, de Clercs , de pauvres Chevaliers du Roiaume, & d'autres Miniltres qui devoient y faire le Service divin, & d'en fixer le nombre, conformément aux revenus qui leur avoient été assignés ; & par une autre Bulle du 12. Février de l'année suivante , il exempta cette Collegiate de toute Jurisdiction de l’Ordinaire, la mettant sous la prote&tion du saint Siége, voulant que le Custode eût toute jurisdiction sur les Chanoines , les Prêtres, les Clercs , les pauvres Chevaliers , & les autres Ministres de l'Eglise; & que pour ce qui regardoit la conduite des ames , il reconnût l'autorité de l'Evêque de Salisbury, dont il recevroit le pouvoir. Ce Custode & certe Collegiate étoient obligés, en vertu de cette même Bulle , à païer tous les ans au faint Siege un marc de Sterlins, le jour de la Fête de saint Georges , en l'honneur duquel certe Eglise avoit été fondée,

[ocr errors][ocr errors]

TIRRE.

Il paroît par le quatrieme Article des Statuts decet Ordre, ORDRE DE

'LA JARRE. qu'il ne devoit y avoir que treizeChanoines dans cette Eglise, TIEKRI EN • & autant de Vicaires , faisant en tout le nombre de vingt-six, A NGL Bauquel fut auffi fixé le nombre des Chevaliers de la Jarrerie. re, & non pas à celui de quarante, comme Froissard a avancé; lesquels vingt-six Chevaliers , y compris le Roi, qui étoic Chef & Souverain de l'Ordre , devoient présenter chacun pour la premiere fois seulement, un de ces treize Chanoines & un de ces treize Vicaires, dont la nomination devoit appartenir dans la suite au Chef de l'Ordre,auffi- bien que celle des pauvres Chevaliers , qui par les mêmes Statuts aïant écé augmentés jusqu'au nombre de vingt-six , devoient aussi être présentés par chaque Chevalier de l'Ordre , pour la premiere fois feulement. Les treize Chanoines devoient porter un manteau de pourpre, avec un rond sur le côté gauche, dans lequel étoient les armes de saint Georges ; sçavoir une croix de gueules en champ d'argent ; & les vingt-six pauVres Chevaliers devoient aussi porter un manteau rouge , & sur le côté gauche un écusson aux armes de saint Georges , fans Jarretiere autour. Chaque Chevalier de la Jarretiere à leur réception dans l'Ordre devoient donner en aumône pour l'entretien des Chanoines & des pauvres Chevaliers; sçavoir, le Roi,quarante marcs d'argent,un Roi étranger vingt livres, le Prince de Gales vingt marcs , chaque Duc dix livres,chaque Comte dix marcs, chaque Banneret çent sols, & chaque Bachelier cinq marcs.

Quant à l'habillement des Chevaliers de l'Ordre, il conlistoit en un manteau bleu, sur lequel il y avoit du côté gauche une croix rouge entourrée d'une Jarreciere : ils devoient aussi porter toûjours à la jambe gauche une jarretiere bleuë, où ces mots étoient en broderie d'or : Honny soit qui malý pense , & ceux qui étoient trouvés sans cette Jarretiere, de devoient païer un demi marc. Il y a des Statuts en François, qui portent qu'un Chevalier étoit dispensé de la porter, quand il estoit housé pour chevauchier , & que pour lors il étoit obligé de porter sous fon houzeau en signifiance du Jarretier ; un fil bleu de foye. Les Chevaliers devoient avoir ce manteau bleu depuis les premieres Vêpres de la Fête de faint Georges jusqu'après le souper ; le jour de la Fête en entrant dans la Chapelle jusqu'au dîner, & depuis les se

« PreviousContinue »