Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

ORORIS DE
LA BANDE,

DE L'E-
CAILLE IT

PAGNI

nois. Enfin lorsqu'un Chevalier étoit à l'article de la mort, les autres devoient l'aller trouver pour l'aider à bien mourir DI LA Co par de bonnes exhortations. Après sa mort ils accompa- La

Raton gnoient son corps à la sepulture. Ils en portoient le deuil pendant un mois ; ils n'affistoient à aucuns jeux pendant trois, & DE L'ETOLdeux jours après l'enterrement, ils porioient au Roi l'Echar-LI EN Espe du défunt & le prioient de recevoir en la place un de ses enfans s'il en avoit, & de prendre sa veuve & la famille sous sa protection. Alfonse fut le premier qui prit l’Echarpe, il la donna ensuite à ses enfans, Dom Pierre qui lui succeda & qui fut surnommé le Cruel , Dom Henry, Dom Ferdinand , & Dom Tellez. Cet Ordre subsista encore après la mort de ce Prince. Dom Jean Premier , Roy de Castille & de Leon prit soin de l'aggrandir , & donna l'Echarpe à cent Chevaliers le jour de lon Couronnement qui le fit dans la Ville de Burgos l'an 1379. Il futensuite aboli, & a été renouvellé de nos jours depuis que Philippe V. de la Maison de Bourbon & pecit Fils de Louis le Grand Roi de France, est monté sur le Trône d'Espagne. Il y a eu encore en Castille deux autres Ordres Militaires, OPTRE DE

LA COLOMl'un sous le nom de la Colombe , & l'autre sous celui de la Bi. Raison, dont l'institution elt attribuée au Roi Jean Premier par quelques Auteurs ; d'autres prétendent que celui de la Colombe fuc institué par Henry son Fils. Ainsi ne convenant point de l'Instituteur, ils ne s'accordent pas non plus sur le tems que ces Ordres furent établis ;les uns prétendent que ce fut l'an 1379.d'autres l'an 1390.& d'autres enfin l'an 1399. Mais que ce soit le pere ou le fils qui ait institué celui de la Colombe , cer Instituteur donna aux Chevaliers pour marque

de leur Ordre une colombe d'or émaillée de blanc la tête en bas. L'Abbé Giustiniani dit que ces Chevaliers faisoient veu de chasteté conjugale , qu'ils devoientcommunier tous les Jeudis, deffendre la Foi Catholique & proteger les veuves:mais cet Ordre qui ne se conferoit qu'à des personnes de consideration ne fut pas de longue durée.

Celui de la raison n'étoit aulli donné qu'à des personnes Orper.no dont la Noblesse étoit bien connuë,qui avoient éré à la guerre, ou qui avoient rendu quelque service considerable au Roi. En les faisant Chevaliers,on leur donnoit une lance au bout de laquelle il y avoit un petit érendart. Ils devenoient par ce

[ocr errors]

LARAISON

O o iij

LARAISON,
DE

JAGNI.

L'ECA LLE.

PADRI DE
L'ETOLLE

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ORDRESDE možen Chevaliers Bannerets,comme il y en avoit en plufieurs
DE LA CO Roïaumes. L'Abbé Giustiniani , dit que l'on trouve.encore
LOMBE, DE dans la Province d'Andalousie de ces Chevaliers ; mais ce

L' E' sont sans doute des Seigneurs Bannerets, comme il y en a en
Da l'Eroi plusieurs Roïaumes, & particulierement en France,où on ne
LE EN Es donnoit autrefois ce nom qu'aux Gentils hommes qui posse-
doient de grands Fiefs, & qui avoient droit de

porter une
banniere dans les armées du Roi , sous laquelle marchoient
cinquante hommes d'armes avec grand nombre d'archers &

d'arbalétriers.
ORDREDE · Il y a des Auteurs qui prétendent qu'il y a eu aussi en Cal-

tille un Ordre Militaire Tous le nom de la Scama ou de l'E-
caille, dont ils font Jean II. Instituteur , & ils disent qu'il
donna aux Chevaliers pour marque de leur Ordre une croix
rouge faite d'écaille de poison qu'ils devoient porter sur un
habit blanc.

A ces Ordres Militaires de Castille , nous joindrons celui
IN Espa. de l'Etolle en Araçon , dont on ne connoît point l'origine: on

sçait seulement qu'Alfonse V. Roi d'Aragon fit des Cheva-
liers de cet Ordre ; ce qui fait croire qu'il peut en avoir été
l'Instituteur. Summonte dans son Histoire de Naples , dit
que ce Prince étant à Naples, le Duc de Bourgogne lui en-
voïa le collier de la Toison d'or , & qu'en revanche, le Roi
d'Aragon lui envoïa sa devise de l'Etole & du Lis, à condi-
tion, qu'en cas qu'ils fussent en guerre dans la suite, ils se
rendroient reciproquement les marques de ces Ordres. Sanso-
vino dans fes Familles Illustres d'Italie parlant de Basile Co-
latto, dit, qu'il fut fait Chevalier par l'Empereur Sigismord
qui en lui donnant l'Ordre du Dragon & celui de l'École, se
fervit des paroles suivantes : Te quem manu propria militia
singulo , & focietatis noftra Draconice,acftola feu Amphrigia,
Charissimi Fratris noftri Aragonie, insignivimus.

Voyez pour l'ordre de la Bande, Antoine de Guevara, Epis-
tres dorées, Lettre au Comte de Benavente. Favin, Theatre
d honneur de Chevalerie. De Belloy, Origine de cheva-
lerie. Mennenius, delicia aquestrium ord. Giustiniani , Hist.
ditutti gli ord. Militari. Herman & Schoonebeck,dans leurs
Histoires des Ordres Militaires, & le Pere Anselme. Le Palais
d'honneur. Pour ceux de la Colombe,de la Raison & de la
Scama,Mennenius Giustiniani & Schoonebeck ; & pour ces

[ocr errors][merged small]

de Porilly f

1

« PreviousContinue »