Page images
PDF
EPUB

ceux qui se révolteraient contre l'Eglise Romaine i & au cas o R P*M que quelques personnes ,soit Catholiques ou autres , fissent" la guerre à ce Comte, de lui donner retraite dans leurs châ Chrut. teaux & fur leursTerres;de ne favoriser en aucune manière ses ennemis i & de ne recevoir aucune Terre qui pourroit relever de ce Prince fans fa permission .excepté les aumônes que l'Eglise leur pourroit accorder. Voici la teneur de ces Lettres.

F. P. Savaricushumilis & pauper M agiter Militi& ordinis fideijefu Chrijìi univerfis homimbus ad quos présentes Litterg, pervenerint, Salutem in Domino. Noverit univers tas vefira quod concilio & affenfu fratrun nofirorum , nos & omnesfratres nojlri concefjlmus Domino Amalrico Dei Providentia Duci Narbon* , Comiti Tolofs. & L(ycefiri* , Montisfortis Domino, & omnibus hcredibus fuis , fuccurfum & adjwvamcn nofirum ad defendendum & obferv andum corpus fuum ejr terrant fuant pro pojfe noflro , bonafide , & ad guirendum & dejlruendum rebeliesì <jr fi forte aliquét gentes ,five fint Christian* vel alu, tontra Dominum Comitem guerram aut bellum promoverint , nos ipsum in negotiis fuis , m ce.firis , & villis noflris firmiter reciperemus, & contra ipfum juvamen velauxilium, aut conJilium alicui perfona nullo modo pmfiaremus & de cœtero f'uam terrain velfeoda sua non poffumus fumere abfquefui licentia , exceptis helemofints rationabilibus quits fancìa Ecclejìa concedere dr dona re pote rit. Jguod ut firmum fit & fiabile ,figilli nofiri muniminehas Littéral corroborant anno M. C C. XX. incarnationis Domini, Nonis Februarii. M. du Chêne qui a transcrit lui- même ces Lettres fur l'original, dit qu elles font scellées d'un sceau de cire jaune où est représenté un homme à cheval, tenant à sa main un écuslon dans lequel il y a une croix.

11 se peut faire que cet Ordre fut uni quelques années après à un autre Ordre fous le nom de la Paix, qui fut institué l'an 1x15. par Ameneus Archevêque d'Auch,l'Evêque «de Cominges, les autres Prélats & Seigneurs de Gascogne,

Îiour reprimer les violences des Brigands, nommés Routiers, es entreprises des Albigeois, & ceux qui retenoient les biens Ecclésiastiques. Cet Qrdre fut auísi nommé \ Ordre de la Foi ■& de la Paix, & fut confirmé par le Pape Grégoire 1X. l'an 1*30. II subsista jusqu'en l'an izói.que Guillaume de Marra, Ordris qui en étoit Grand- Maître , & un autre Religieux de céc "m. In Ordreje voïant reduit à un petit nombre, & qu'il n'y avoic Hcilandfpas d'apparence de le réformer, passèrent à l'Ordre de CîAntoine teaux, firent les vœux dans l'Abbaïe de Feiiillans , & en In Haï- yertu du pouvoir que le Grand Maître avoit reçu des autres Chevaliers , ils consentirent que la Terre de Roque Roquette , qui appartenoit à l'Ordre de la Paix,fût unie à l'Abbaïe de Feúillans. . où étoient les Ármes de fa Maison* que l'on attacha dans la Ordrisd» salle du lalais de la Haye, pour en conserver la mémoire. * /,achoiFlorent V. Instituteur de cet Ordre, aïant corrompu la Undi 1 r femme d'un Gentilhomme nommé Gérard de Velsen ,.ce Íoinïvk" Gentilhomme & son beau-pere conspirèrent contre lui l'an Hathaui, 1156. le prirent & le menèrent au château de Mude. Aïant appris qu'on levoit contre eux une armée en Hollande , ils mirent ce Comte fur un cheval croïant l'emmener en Angleterre i mais Gérard se voïant pressé de trop près, lui donna vingt coups d'épée & le laissa mort dans un fossé. Ce qu'il païa bien chèrement peu de tems après j car quelques Auteurs rapportent qu'il fut exécuté àLeyden aïant été mis dans un tonneau plein de clou'ds, dans lequel on le roula par toute la ville.

Chapitre X L L

Des Chevaliers des Ordres de saint Jacques en Hollande 9
O* de saint Antoine en Hainaut.

Aubert le Mire,dans ses origines des Ordres Militai-
res, dit que Florent V. Comte de Hollande , Zelande
& Frise, institua à la Haye l'an 1x50. un Ordre Militaire,
sous le nom de l'Apôtre saint Jacques- Schoonebeck, qui
étant Hollandois, devroit avoir mieux été instruit de cet
Ordre que les Ecrivains étrangers , s'en rapporte néanmoins
au témoignage d'Aubert le Mire ,& à celui de M. Ashmole,
qui disent que l'on trouve dans les Archives de Hollande un
manuscrit: authentique de Institution de cet Ordre. II y a
bien de l'apparence que M. Ashmole & l'Abbé Giustiniani,
qui dit encore la même chose, ne parlent auífi qu'après Au-
bert le Mire, qui assure avoir tiré hdellement ce qu'il dit de
cet Ordre d'un ancien Registre en Langue Allemande,nom»
Regifler der Ridderjcap, 6c l'avoir traduit en Latin. Quoi-
qu'il en soit, ce Comte d'Hollande, selon Aubert le Mire,fit
Chevaliers de cet Ordre douze Seigneurs, entre lesquels fu-
rent Lancelot Comte d'Hamilton, Ambassadeur du Roi d'E-
cosse; Godard de Boischols, Envoïé de "Westphalie>& Henri
Comte d'HennebergjEnvoïé de Cologne,& leur donna pour
marque de leur Ordre,une chaîne d'or,sur laquelle il y avoit
íìxcoquilles,avec une médaille pendante au bas du çolíier,où
étoit l'image de l'Apôtre saint Jacques , le tout pesant un
marc & demi > & chaque Chevalier après avoir fait serment
sur les saints Evangiles entre les mains de l'Evêque d'U-
irecht » donna à Jean Payport, Hairautd'Hollande,son Ecu,

[graphic]
[graphic]
[ocr errors]

L'Ordre Militaire de saint Antoine fut institué en 138X

Î>ar Albert de Bavière, qui par la mort de Guillaume , dit 'Insensé, son frere,herita des Comtés d'Hainaut, d'Holande , Zelande & Frise, qu'il avoit gouvernés en qualité de tuteur, pendant la détention de ce même Guillaume , que ses sujets avoient été obligés d'enfermer , à cause de ses frénésies , qui étorent quelquefois si excessives, qu'il tua de sang froid un Gentilhomme d'une maison très illustre.

Vinchent qui a fait les Annales du Haynaut & le P. Ru- Amul.i» teau de l'Ordre des Minimes qui les a augmentées , disent ll*y"\ut que le motif qui porta ce Prince à instituer cet Ordre, fut que le Haynaut étant affligé de la maladie que l'on appelloit feu sacré ou feu de saint Antoine , & ceux qui en etoient attaqués ne trouvant point de meilleur remède & plus assuré que de visiter une Chapelle dédiée à ce Saint, située dans le bois d'Hauré proche Mons , Albert de Bavière institua un Ordre de Chevalerie en l'honneur de ce Saint, pour témoigner la dévotion qu'il luiportoit, & ík cette Institution de Chevaliers , conformément à celle qui en avoit été faite par le Pape Boniface VIII. dès l'an 1158 par une Bulle quiportoit entre autres choses que l'on ne recevroit dans cette Chevalerie que des personnes de la première Noblesse qui en auroient fait preuves, & les Docteurs qui se seroient rendusNo- J. bles par leur science, 6c que les Chevaliers porteroient un collier d'or auquel dcvoit pendre un T d'or ou d'argent,selon» leur noblesse , avec une clochette d'argent.

Tamc FIJI- 'O a

« PreviousContinue »