Page images
PDF
EPUB

J.VIII.p.40.

Vierge de Castiglione .

de Poilly f

[ocr errors]

marié leur fille au Prince Rodolphe , étoient venus de- LES VIERmeurer à Castiglione , où ils avoient fait bâtir ce Palais avec S IS DI beaucoup de magnificence. Ce fut là où elles commencerent CLIONI. leur Communauté , qui fut d'abord composée de treize filles. Elles y demeurerent pendant quatre mois sans changer leur habillement, s'occupant pendant ce tems-là à divers exercices de pieté, pour le disposer à l'Institut qu'elles vouloient embraller sous la direction du Pere Cepaire de la Compagnie de Jesus , qui étoit venu pour cet effet de Rome à Caitiglione. Elles quitterent ensuite leurs habits mondains pour en prendre un noir,tel qu'il est represente dans la figure que nous en donnons. Le Pere Cepaire dressa leurs Constitucions, qu'elles observerent exactement ; & cer Institur, qui prit le nom de Vierges de Jesus , fut approuvé de vive voix par le Pape Paul v. Cynthie fut la premiere Superieure de cette Communauté, jusqu'en l'an 1624. que ses grandes infirmités l'obligerent å se demettre de cette Charge en faveur de fa fæur Olympie , qui néanmoins mourut devant elle l'an 1645. Cynthie vecut encore quatre ans , & mourut l'an 1649. Elle fut suivie environ dix-huit mois après par

sa fæur Gridonie , qui quitta ce monde l'an 1650. Dieu pour manifester la sainteté de ces trois fours, a voulu préserver

de corruption : car ils furent trouvés environ trente ans après tout entiers, quoique leurs cercüeils fussent pourris,& que les habits dans lesquels elles avoient été ensevelies fussent mangés des vers. Cette Communauté a produit aussi plusieurs saintes filles d'une éminente vertu ; comme Olympie Bertonacci de Castiglione, Hippolyte Giugini de Milan, qui furent les premieres Compagnes des Fondatrices; Isabelle Fracassani, Victoire de Guidi-de-Bagno, & plusieurs autres. Marie de Gonzagues , fille du Marquis Louis-François de Gonzagues, & de Catherine de Gonzagues, prit aussi l'habit de cet Institut l'an 1645.

Ces Vierges de Jesus ne gardent point de clôture. Elles. font væu de chasteté perpetuelle,& promettent par

ferment qu'elles vivront & mourront dans cette Societé de Vierges. Elles promettent encore à l’Abbesse & à celles qui lui succederont , obéissance perpetuelle: ce qu'elles font pendantla Messe, qui se dit dans leur Chapelle domestique, en presence de toute la Communauté; & elles renouvellent ce væu & ces Tomse VIII.

F

leurs corps

[ocr errors]

GLIONE.

Les Vier-promesses deux fois l'année ; la premiere le jour de la Cir: GES DE concision, & la seconde le jour de la Fête du Bienheureux CASTI

Loüis de Gonzagues, après avoir fait auparavant une retraite de trois jours

. Elles se confellent & communient trois fois la semaine, le Dimanche, le Mercredi & le Vendredi. Elles jeûnent tous les Samedis, & la veille de la Fête du Bienheureux Louis de Gonzagues. Le Vendredi elles ne soupent point , & prennent la discipline. Le Mercredi elles ne mangent point de viande, & ne font le soir qu'un leger souper. L'Eté elles se levent à quatre heures du matin, & l'Hyver à cinq, & font dans leurs chambres une heure d'oraison mentale. Elles vont ensuite à leur Chapelle pour dire l'Office de la Vierge; & après qu'on a lû un Chapitre de l'Imitation de Jesus-Christ,elles vont travailler en commun. Vers le midi elles font un quart d'heure d'examen de conscience, & vont ensuite au Refectoire ; & le dîné étant fini, elles ont une heure de recréation, après laquelle elles recitent les Litanies de la sainte Vierge dans leur Chapelle, d'où elles sortent pour aller chacune dans leur chambre , faire la Meridienne pendant une heure: ensuite elles disent Vêpres & Complies , & vont au travail comme le matin. Après le travail elles disent Marines & Laudes pour le lendemain, en faisant , aussi bien qu'à Vêpres memoire du Bienheureux Louis de Gonzagues. Après les Marines elles vont souper,& ont ensuite encore une heure de recréation, laquelle étant finie , elles disent les Litanies des Saints , & d'autres prieresi & après un quart d'heure d'examen de conscience, elles se retirent dans leur chambre pour se reposer. Ces filles vont se confesser & communier à l'Eglise des Jesuites,dans laquelle elles ont leur sépulture, qui est couverte d'une tombe de marbre, où sont écrits ces mots , offa Virginum Jesu. Celles qui veulent être reçuës dans cette Societé doivent être nobles , ou au moins de Famille honorable, & apporter une dote suffisante. La Superieure a le titre d'Abbesse; celle qui gouverne sous elle,le nom de Ministre, & a soin du temporel de la Maison. Il y a une Maîtresle des Novices, & quelques autres Officieres.

Pomp. Savazin, Vit. Olympia Gonzag. Bolland. Act. SS. Tom. IV. Junii.pag. 1955. & Philip. Bonanni, Catalog. Ord. Religiol.part. 3.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »