Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

CHIVA-
LIERS

SA VEUR DE MONT

[ocr errors]

fucceda aux Roïaumes de Castille & de Leon,après la mort « d'Alfonse V I. dont il avoit épousé la fille, aïant fait bâtir la “ D: SAINT ville de Mont-Real l'an 1120. pour tenir en bride les Maures qui occupoient une partie du Roïaume de Valence,en com- " REAL. mit la défense aux Templiers, à la priere de saint Bernard , & pour les exhorter à chasser du Roïaume de Valence ces Infideles, il leur donna la cinquiéme partie des dépoüilles qu'ils leur enleveroient ; mais cet Ordre des Templiers aïant " été supprimé dans le Concile Général de Vienne , on établit de nouveaux Chevaliers,qu’on tira des plus anciennes & des plus illustres Familles d'Aragon, dont on composa un Ordre Militaire sous le nom de saint Sauveur , par ce que sous les auspices de Jesus Christ tous les differens Ordres de Cheva- * lerie avoient sauvé l'Espagne des ennemis de son saint Nom, nonobstant les grands efforts qu'ils avoient fairs pour s'en rendre les Maîtres. Ce même Auteur ajoûte que les Ecrivains rapportent qu'à la faveur de leur étendart , qui avoit d'un côté une Croix anchrée de gueules , & de l'autre l'Image du Pere Eternel , ils remporterent plus de trente memorables victoires.

Mais comme il ne cite point les Auteurs qui ont parlé de l'institution de cet Ordre, après la suppression de celui des: Templiers, nous ne pouvons pas l'en croire à la parole ; 80 il y a bien de l'apparence que ces trente victoires memorables qu'il attribuë à ces Chevaliers , sont celles qu'Alfonse I. Roi d'Aragon, qui étoit l'Instituteur de cet Ordre , avoir: remportées, ausquelles ils peuvent avoir eu quelque part : ce qui seroit une preuve qu'ils n'ont pas été établis après la fuppression des Templiers, puisque lorsqu'elle fut faite , il y avoit près de soixante & quinze ans que ce Prince étoit mort. Il se trompe aussi,lorsqu'il dit que cet Alfonse succeda aux Roïaumes de Castille & de Leon après la mort d’Alfonse VII. dont il avoit épousé la fille ; puisque , comme nous avons dit, Urraque qu'il épousa , qui étoit fille unique & heritiere de ce Prince,avoit eu un fils de Raymond de Bourgogne Comte de Galice, son premier mari , qui fur Alfonse VIII. legitime heritier du Roïaume de Castille. Il est vrai qu'Alfonse I. Roi d'Aragon , prit la qualité de Roi de Cal-stille en épousant Urraque, & qu'il joüic de ce Roïaume du chef de cette Princesse son épousei mais lorsqu'il la répudias,

LIPRS 'DE

DE GENEST.

CHEVA: il lui rendit ce Roïaume de Castille, qu'il n'avoit propreLa Cossz ment que gouverné pendant la minorité d'Alfonse VIII.

Bernard Giustiniani , Hift. di tutt. gl. Ord. Milit. Tom. I. Mennenius, Delicie cqueft. ord. Milit. De Belloy, de l’origine ú inftitution des Ordres de chevalerie. Hermant, Hist. des Ord. Milit. Schoonebeck , Hist. des Ord. Milit. Michieli, Theforo Militare. & Andr. Mendo , de Ordinibus Milita, ribus.

CHAPITRE XXXV I I.
Des Chevaliers de la Coffe de Genest en France.
L.

Es Ecrivains ne sont pas d'accord touchant l’Institu

teur de l'Ordre de la Coffe de Genest en France ; les uns prétendant que ce fut le Roi faint Louis, & d'autres Charles V 1. Favin, qui prétend que ce fut saint Louis, dit que ce Prince aïant épousé Marguerite de Provence l'an 1234. les cérémonies de les noces te firent dans la ville de Sens ; & que pour les rendre plus augustes , il institua l'Ordre de la Corte de Genest ; aiant pris cer Arbuste, qui porte des petites feuilles vertes & des fleurs jaunes pour embleme, avec cette Devise Exhaltat humiles ; que le Collier de cet Ordre étoit composé de Colles de Genelt, émaillées au naturet, entrelassées de fleurs de lis d'or, enfermées dans des lozanges percées à jour & émaillées de bleu , le tout attaché à une leule chaîne, au bout de laquelle pendoit une Croix Aorencée d'or;que le Roi reçut le premier cetOrdre de Gautier Archevêque de Sens , la veille du couronnement de la Reine ; que les Chevaliers portoient la corte de damas blanc, avec le chaperon violet ; & que leur nombre n'étoit

pas

fixé. Mais Messieurs de Sainte Marthe disent que saint Louis n'inftitua aucun Ordre Militaire ; & le Pere Menestrier tient pour fabuleux & de

pure imagination, ce que Favin dit de celui de la Colle de Genest.

Guillaume de Nangis, Moine de l’Abbaïe de saint Denis en France, qui a écrit la Vie de faint Louis , quinze ans après la mort de ce Prince, dit que l'an 1238. il donna cec Ordre à Robert de France Comte d'Artois , dans l'Eglise de saint Corneille de Compiegne; & que ce saint Roi aïant tenu

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

de Poilly f

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »