Page images
PDF
EPUB

LIERS

VEUR

fucceda aux Roïaumes de Castille & de Leon,après la more « CHIVAd'Alfonse VI. dont il avoit épousé la fille, aïant fait bâtir la «D: SAINT ville de Mont-Real l'an 1120. pour tenir en bride les Maures SA

DE MONTqui occupoient une partie du Roïaume de Valence,en com- “Reale mit la détense aux Templiers, à la priere de saint Bernard, “ & pour les exhorter à chasser du Roïaume de Valence ces“ Infideles, il leur donna la cinquiéme partie des dépoüilles" qu'ils leur enleveroient ; mais cet Ordre des Templiers aïant " été supprimé dans le Concile Général de Vienne, on établit “ de nouveaux Chevaliers,qu’on tira des plus anciennes & des plus illustres Familles d'Aragon, dont on composa un Ordre" Militaire sous le nom de faint Sauveur , par ce que sous les“. auspices de Jesus-Christ tous les differens Ordres de Cheya-" lerie avoient lauvé l'Espagne des ennemis de son saint Nom;"** nonobstant les grands efforts qu'ils avoient fairs pour s'en“. rendre les Maîtres. Ce même Auteur ajoûte que les Ecri.“ vains rapportent qu'à la faveur de leur étendart , qui avoit d'un côté une Croix anchrée de gueules , & de l'autre l'lmage du Pere Eternel , ils remporterent plus de trente memorables vidoires.

Mais comme il ne cite point les Auteurs qui ont parlé de l'institution de cet Ordre, après la suppression de celui des Templiers , nous ne pouvons pas l'en croire à la parole ; & il y a bien de l'apparence que ces trente victoires memorables qu'il attribuë à ces Chevaliers , sont celles qu'Alfonse I. Roi d'Aragon, qui étoit l'Instituteur de cet Ordre , avoit: remportées, a usquelles ils peuvent avoir eu quelque part : ce qui seroit une preuve qu'ils n'ont pas été établis après la fuppression des Templiers, puisque lorsqu'elle fut faite , il y avoit près de soixante & quinze ans que ce Prince étoit mort. 11 se trompe aufli, lorsqu'il dit que cet Alfonse succeda aux Roïaumes de Castille & de Leon après la mort d'Alfonse VII. dont il avoit épousé la fille ; puisque , comme nous : avons dit, Urraque qu'il épousa , qui étoit fille unique & heritiere de ce Prince,avoit eu un fils de Raymond de Bourgogne Comte de Galice, se

e de Galice, son premier mari , qui fut Alfonse vill. legitime heritier du Roïaume de Castille. Il est vrai qu'Alfonse I. Roi d'Aragon , prit la qualité de Roi de Caf-. stille en épousant Urraque, & qu'il joüit de ce Roïaume du: chef de cette Princesse son épousei mais lorsqu'il la répudias,

[ocr errors]

CHEVA: il lui rendit ce Roïaume de Castille, qu'il n'avoit propre-
LIERS DE
La Cossz ment que gouverné pendant la minorité d'Alfonse VII.
DE GENEST. Bernard Giustiniani , Hift. di tutt. gl. Ord. Milit. Tom. I.

Mennenius, Deliciæ equest. Ord. Milit. De Belloy, de loria
gine ú inftitution des Ordres de chevalerie. Hermant , Hist.
des Ord. Milit. Schoonebeck , Hist. des Ord. Milit. Michieli,
Theforo Militare. & Andr. Mendo , de Ordinibus Militae
ribus.

CHAPITRE XX XV I I. Des Chevaliers de la Cosse de Genest en France. I Es Ecrivains ne sont pas d'accord touchant l'InstituL teur de l'Ordre de la Cosse de Genest en France ; les uns précendant que ce fut le Roi saint Loüis, & d'autres Charles V 1. Favin, qui prétend que ce fut saint Loüis, dit que ce Prince aïant épousé Marguerite de Provence l'an 1234. les cérémonies de ses noces se firent dans la ville de Sens; & que pour les rendre plus augustes , il institua l'Ordre de la Coste de Geneft ; aïant pris cer Arbuste, qui porte des petites feuilles vertes & des fleurs jaunes pour embleme, avec cette Devise Exhaitat humiles ; que le Collier de cet Ordre étoit composé de Colles de Geneit, émaillées au naturel, entrelassées de Aeurs de lis d'or, enfermées dans des lozanges percées à jour & émaillées de bleu , le tout attaché à une seule chaîne, au bout de laquelle pendoit une Croix Aorencée d'or;que le Roi reçut le premier cetOrdre de Gautier Archevêque de Sens , la veille du couronnement de la

avec le chaperon violet ; & que leur nombre n'étoit pas fixé. Mais Messieurs de Sainte Marthe disent que saint Louis n’inftitua aucun Ordre Militaire ; & le Pere Menestrier tient pour fabuleux & de pure imagination, ce que Favin dit de

Guillaume de Nangis, Moine de l'Abbaïe de saint Denis en France, qui a écrit la Vie de faint Louis , quinze ans après la mort de ce Prince, dit que l'an 1238. il donna cec Ordre à Robert de France Comie d'Artois , dans l'Eglise de saint Corneille de Compiegne ; & que ce saint Roi aïant tenu

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]
« PreviousContinue »