Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

LIEKS DU BAIN.

Biblioth.dus
Roi. Vol.

Prince de Galice , qui étoit en si grande confideration qu'il CHEVA: mit sa rançon à cent mille Besans a'or , voulut être fait Chevalier de la main , & Hugues n'omic rien de toutes ces cérémonies, excepte que comme il étoit son prisonnier, il n'osa par respect lui donner l'acolade & les

coups de plat d'épée. 11 ya

deux anciens manuscrits l'un en prose, & l'autre en Mef. de vers,où les cérémonies qui furent observées en cette rencon. Brienne ala tre sont décrites. Le premier paroît avoir été écrit du tems même de Saladin ou peu de tems après sa mort,

de tems après sa mort, qui arriva 274. fol. 3e en 1193. Le second qui est en vers femble posterieur & avoir été écrit du tems des guerres des Albigeois, lesquelles fini

1240.

Godefroi , fils de Foulques Comte d'Anjou fut fait aulli Chevalier de cette maniere par Henri premier Roi d'Angleterre l'an 1128. Ainsi cette pratique étoit en usage dès le commencement du douziéme siécle ; mais ce

qui n'étoit qu'une cérémonie qui regardoit en général l'Ordre de Chevalerie, étant devenu en Angleterre un Ordre particulier dont les Chevaliers, selon M. Chamberlain, por- Chambers tent pour marque de leur Ordre un ruban rouge en écharpe, lain ,

present nous rapporterons les anciennes cérémonies qui s'observoient

d'Angleterà la création de ces Chevaliers selon ce qu'Edouard Bissée re, Tom. 2. nous en a donné dans ses Remarques sur le Livre de l’Art P.148. Militaire de Nicolas Upton , & qu'il dit avoir tirées d'un ancien manuscrit. Les voici telles qu'elles se trouvent dans

rent l'an

état

cet Auteur.

Cy aprés ensuit l'Ordonnance & maniere de créer & faire

nouveaulx Chevaliers du Baing au tems de paix, selon la Custume d'Angleterre. Quant un Escuier vient à la Cour pour recevoir l'Ordre de Chevalrie en temps de paix selon la Custume d'Angleterre, il fera tres noblement receu par les officiers de la Cour, comme le Senechal, on du Chamberlan , sils sont presenz, & aua trement par les Mareschaulx & Huissiers. Et a doncques seront ordonnez deux Escuiers d'onneur faiges & bien aprins en courtoisies & nourriture , & in la maniere du fait de Chevalerie, & ils seront Escuiers á Gouverneurs de tout ce qui appartient à celluy qui prendra l'ordre de suis dit. Et au cas que l'Escuier viengne devant disner, il servira le Roy de une escuelle , du premier cours seulement. Et puis les dićts Escuiers , Gouver,

CHEVA

DU

IIERS
BAIN,

manteaux

neurs admeneront l’Escuier qui prendra l'ordre en sa chambre Jans plus eftre veu en celle journée. Et au Vespres les Escuiers Gouverneurs envoyeront apres le Barbier, & ils apparelleront un baing gracieusement apparellé de toile , aussi bien dans la cuve que dehors, que la cuve soit bien couverte de tapiz do

pour la Froidure de la nuit. Et a doncques sera l’Escuiers raz la bărbe & les cheveulx ronds. Et ce fait les Ecuiers Gouverneurs yront au Roy , & diront, Sire il eft vefpresez l’Escuier est tout apparellé au baing,quant vous plaira. Et sur ce le Roi commandera à son Chamberlan qu'il admene avecque lui en la chambre de l'Escuier le plus gentils ő le plus Jaiges Chevaliers qui sont presens, pour lui informer & conseiller & enseigner l'Ordre & le fait de Chevalerie, ú semblablement que les autres Chevaliers , chantans, dansans en efbatans , jusques à l'uys de la chanbre dudit Ecuier.

Et quant les Escuiers Gouverneurs orront la noise des menestrelx , ils depouilleront l' Escuier & le mettront tout nu dans le baing. Mais à l'entrée de la Chambre les Escuiers Gouverneurs , feront cesser les menestrelx & Escuiers ausi pour

le temps. Et ce fait les gentils saiges Chevaliers entreront en la chambre tout coyement sans noise faire &adoncques les chevaliers feront reverence l'un à l'autre , qui sera le premier pour conseiller l'Escuier au baing , l'ordre & le fait. Et quand ils seront accords un yra le premier au baing, & yle s'agenouillera pardevant la cuve en disant en secret. Sire à grant honneur soit-il pour vous estre au baing ; & puis luy monstrera le fait de l'ordre , au mieulx qu'il pourra & puis mettra de l'eaue du baing dessues les epaulles de l'Escuier de prendrá congie, a les Escuiers Gouverneurs garderont les costes du baing. Et en même maniere seront tous les autres Chevaliers, l’un aprés l'autre tant qu'ils ayent tout fait. Et donc partiront les Chevaliers hors de la chambre pour ung temps. Ce fait les Efcuiers Gouverneurs prendront l’Escuier hors du baing & le mettront en son lit tant qu'il soit sechie : & soit le dit lit simple sans courtines. Et quand il sera fechie, il levera hors du lit sera adorné & vest bien chaudement pour le vellier de la nuyt, á sur tout ses draps, il vestira une cotte de drap rousset, avecque unes longues manches, e le chaperon à ladite robbe ex guise de ung bermite. Et l’Escuier ainsi hors du baing cattorné, le Barbier oftera le baing & tout ce qu'il a entour, ausy.

[ocr errors]

1

bien dedans comme dehors, á le prendra pour son fie , ensemble CHEVA:
pour le colier comme ainly si c'est Chevalier, soit Comte , Baron, bain.
Banneret , ou Bachelier, selon la Custume de la Cour. Et ce fait
les Escuiers , Gouverneurs ouvreront l’uys de la chambre', con
feront les saiges Chevaliers rentrer pour mener l’Escuier à la
Chapelle. Et quant ils seront entrez , les Escuiers esbatans do
danjans , seront adménez pardevant l’Escuier, avecque les
Menestrels faisant leurs melodies, jusques à la Chapelle

. Et
quand ils seront entrez en la Chapelle , les espices & le vin
seront prestz à donner auxdits Chevaliers & Escuier , & les
Escuiers Gouverneurs admeneront les Chevaliers pardevant
1 Escuier pour prendre congie, & il les mercira tous ensemble
de leur travail, honneur , & courtoisies qu'ils luy ont fait:
en ce point ils departiront hors la Chapelle. Et sur ce les Es-
cuiers Gouverneurs fermeront la porte de la Chapelle , & ny
demourera fors l’Escuier , ses Gouverneurs, ses Prestres, la
Chandelier & le Guet. Et en cette guifë demourera l' Ecuier
en la Chapelle tant qu'il soit jour, toujours en oraisons de
prieres, requerant le puissant Seigneur de sa benoite Mere, que
de leur digne grace , luy donnent pouvoir & confort à prendre
ceste haulte dignité temporelle en l’onneur de leur sainte Eglise
á de l'ordre de chevalerie. Et quant on verra le point du jour,
on querra le Prestre pour le Confesser de tous ses pechies, & orra
fes Matines & Mejle , « puis fera accommunischie s'il veut.
Mais depuis l'entrée de la chapelle aura ung cierge ardent de-
vant l’Escuier jusques à l'Evangille. Et à l'Evangille,le Gou-
verneur baillera le cierge à l'Escuier , jusques à la fin de ladite
Evangille. L'Escuier Gouverneur ostera le cierge & le mettra
devant l’Escuier jusqu'à la fin de ladite Meffe, & à la leva-
cion du Sacrement ung des Gouverneurs ostera le chapperon de
l’Escuier, á

apres le Sacrement le remittra jusques à l'Evangille In principio. Et au commencent de Principio , le Gouverneur oftera le chaperon de l'Escuier & le fera oster, & luy donnera le Cierge en la main : mais qu'il y ait ung denier au plus pres de la lumiere fichie. Et quant ce vient, Verbum caro factum est , l’Escuier se genoillera d offrira le cierge & le denier : c'est à savoir le cierge en l’onneur de Dieu , & le denier, en l’onneur de luy qui le fera Chevalier. Ce fait les Escuiers Gouverneurs remeneront l'Escuier en sa chambre & le mettront en son lit jusques à haulte jour. Et quand il sera en son lit,pen

[ocr errors]

DU

LIERS BA.N.

Kyrtel de

CHEVA-dant le temps de son reveiller, il sera amende , c’ejt affuvoir

avec ung couverton d'or appellé figleton , & ce sera lure du carde , & quant il semblera temps aux Gouverneurs, il yeront au Roi, & luy diront, Sire quand il vous plaira notre Maistre reveillera , à ce le Roy commandera les saiges Chevaliers Escuiers & Menestrelz d'aller à la chambre dudit Escuier pour révéillier, attourner, vestir dadmener devant luy en sa Jale, Mais pardevant leur entrée & la noise des Menestrelz, les Escuiers Gouverneurs ordonneront toutes ses neces aires prests par ordre , à baillier aux Chevaliers pour attourner & vestir l’Escuier. Et quant les Chevaliers seront venus à la Chambre de l’Escuier, ils entreront ensemble en silence , & diront à l'Elcuier ,Sire le tres bon jour vous soit donné, il est temps de vous lever & adrecier. Et avec ce les Gouverneurs le prendront par les bras & le feront drecier. Le plus gentil ou le plus saigechevalier donnera à l'Escuier sa chemije , un autre lui baillerases brages,le tiers lui donnera un pourpoint, un autre lui vestira un

rouge

tartarin. Deux autres le leveront hors du lit, & deux autres le chaufferont, mais soient les chausses denoux avecque les femelles de cuir.

deux autres lasceront ses manches, & ung autre le ceindra de fa sancture de cuir blanc , sans aucun hainois de metal, & ung autre peignera fa tefte , ung autre mettra la coiffe , ung autre luy donnera le mantel de joie de Kyrtel de tarin attachiez avecque ung laz de soie blanc , avecque une paire de gans blans , pendus au bout du laz, Mais le chandelier prendra pour son fies tous les garnemens avec tout l'arroy & necessaires en quoy l’Escuier estoit attournez & vestuz lo jour qu'il entra en la Cour pour prendre l'ordre. Ensemble le lit en qui il coucha premierement apres le baing, aufi bien que le singleton que des autres necesitez. Pour lesquels fiefs le dit Chandelier trouvera à ses depens la coeffe, les gans , la ceinture & le laz, & puis ce fait les saiges Chevaliers monteront à cheval & admeneront l'Escuier à la sale les Menestrelz toñjours devant faisant leurs melodies. Mais soit le cheval hao billié comme il en suit. Il aura une selle couverte de cuir noir les arczons de blanc fust á esquartez, les estriviers noirs, les fers dorez le poitrail de noir cuir avecque une croix patée dorce pendant pardevant le piz du cheval û sans croupieregle frain noir à longues cerres a la guise de Spagne une croix

rouge tar

« PreviousContinue »