Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

Ermite de la porte Angelique
a Rome

. : de Poilly F

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

DE LA CON

DES JEAN BAPTISTE,

la prudence, à l'experience, & à la bonne conduite ; & l'an ERMITES 1687. le même Prélat approuva le changement d'habit qui CK IGATION avoit été fait , de tanné en blanc.

Dès l'an 1676. le Frere Jean-Baptiste avoit quité le Dio cele de Langres pour deux raisons. La premiere fut le bruit qui se répandit qu'il étoit le Comte de Moret , fils naturel d'Henry Iy. Roi de France, que l'on avoit cru tué à la bataille de Castelnaudary ; ce qui écoit appuïé sur ce qu'il ressembloit parfaitement à Henry IV. & fur ce qu'il avoic avoüé qu'il s'étoit trouvé à la bataille de Castelnaudary , & qu'il avoit été élevé dès sa jeunesse au Château de Pau en Bearn. La seconde raison furent les guerres du Comie de Bourgogne , qui troublant la tranquilité de la solitude l'obligerent de se retirer en Anjou , où il bâtir l'Ermitage de Gardelles proche l'Abbaïe d'Anieres , où il donna en peu de tems l'habic à lix Novices. Son âge & les infirmités ne lui permettant plus d'assister à tous les exercices de la Communauté, il se démic de la Charge de Superieur , & pria l'Evê. que d'Angers d’en mettre un autre en sa place. Enfin au commencement de l'Avent de l'année 1691. écant allé avec ses Novices à la Paroisse , il en revint avec une fluxion sur la poitrine , qui l'avertissant de se préparer à la mort , il reçut fes Sacremens avec de grands sentimens de pieré,& le 24. Décembre veille de la Fête de Noël , il rendit son ame à Dieu avec une grande tranquillité d'esprit & une parfaite foûmission à la volonté de Dieu. Après la mort cet Ermicą. ge des Gardelles fut presque abandonné , jusqu'en 1693. que l'Evêque d'Angers y fit venir deux saints Solitaires de Bourgogne, ausquels Dieu envoïa en 1698. un troisiéme Compagnon, natif de Sens. Les Ermites qui demeurent en ce lieu menent une vie très-édifiante & très-austere. Grandet , Vie d'un solitaire inconnu mort en Anjou.

A ces Ermites de la Congrégation de sainc Jean-Baptiste en France, nous en joindrons quelquesuns qui sont aussi en grande estime en Italie. Les premiers sont ceux qui demeurent à Rome à la Porte Angelique. Ils ont eu pour Fondateur un certain Albenze Calabrois , qui aïant servi longtems de Quêteur au Monastere de sainte Catherine de la Rose ou des Cordiers, & à l'Archiconfraternité des Courtisans, & ne croïant pas faire son salur dans cet état, se retira

D: ΤΕ

E.Mitiss vers l'an 1588.dans ce lieu proche la Porte Angeliqu: à Rome, DE LA POR. où avec les aumônes qu'il reçur de plusieurs personnes cha112"Aritables, il jetta les fondemens d’un Hôpital pour y loger les Коме.

Ermites qui venoienc à Rome visiter les tombeaux des saints Apôtres, & y faire traiterceux qui tomboientmalades. Il eut en peu de tems plusieurs Compagnons qui se joignirent à lui,& qui vivoient des aumônes qu'ils alloient chercher par la ville, en criant tout haut , Faites du bien presentement que vous en avez le tems. Ils étoient vêtus d'une toile blanche,n'avoient rien pour couvrir leur tête, & marchoient les pieds nuds sans sandales. Leur vie é oic si exemplaire , que plusieurs personnes touchées de l'esprit de Dieu, aïant embrassé leur Institur, leur Communauté devint fort considerable. Ils bâtirent dans la suite une petite Eglise sous le titre de l'Ascension de NotreSeigneur, où ils failoient célébrer tous les jours un grand nombre de Mesfes : mais en 1618. une. Image de la sainte Vierge que le Fondateur de ces Ermites avoic apportée de la Terre-Sainte, & qu'il avoit mise dans leur Chapelle , aïanc commencé à faire des miracles,y attira un li grand concours de peuple , que par le moïen des grandes aumônes qu'on leur fit , ils firent bâtir une belle Eglise, & augmenterent confiderablement les bâtimens de leur Maison & de l'Hôpital, où ils vivent sous la protection d'un Cardinal,qu'ils élisent.

Cette Maison à fervi de retraite aux nouveaux Convertis à la Foi, jusqu'à ce qu'aïant été transferés en un autre lieu fous le Pontificat de Clement X. on laissa aux Ermites leur Maison libre. Ils sont présentement habillés de drap blanc fans capuce , aïant pour couvrir leur tête un chapeau blanc. Leur robe est ceinte d'une ceinture de cuir sans scapulaire;

& ils vont nuds pieds avec des sandales de cuir. .

TIS Proche la ville de Spolerte en Ombrie, il y a une CongreDi Mont- gation d'Ermites sur le mont Luco', qui précendent faire re

monter leur origine jusqu'au commencement du quatrieme
fiécle, & avoir été établis par saint Jean d'Antioche, Evêque
de Spolere, qui fut martyrisé sous l’Empire de Maximien.
Ces Ermices vivent dans des cellules , féparées les unes
des autres, comme celles des Camaldules. Ils font un an
de Noviciat , après lequel ils sont reçus dans la Congrega-,
tion , sans néanmoins faire de veux. Ils font leurs exercices' -
fpirituels en commun, après lesquels chacun travaille en son

ERWITTS

LCO EN

IJALLE.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »