Page images
PDF
EPUB

CH A P II RE X V.

GREGA
TION DE
S. JEAN-
BAPTISTE

DE LACUN Des Ermites de la Congregation de saint Jean-Baptiste en

France, de la Porte Angelique à Rome, cos de Mont-Luco. LA

A Congregation des Ermites de saint Jean-Baptiste en

France, reconnoît pour Fondateur le Frere Michel de lainte Sabine qui en jetta les fondemens vers l'an 1630. C'étoit un Prêtre d'une grande pieté & d'une vie fort austere, à qui Dieu avoit donné un zele tout particulier pour la vie solitaire. Il s'y consacra tout entier dès son bas âge, & s'y rendit si parfait que voïant les grands abus qui s'y étoient glissés & le peu de rapport qui étoit entre les Ermites des premiers siécles & ceux de son tems , il entreprit de les réformer. Il fit pour cela pendant quinze ou seize ans plusieurs voïages , consulta les plus habiles Maîtres en la vie Eremia tique , & après avoir surmonté par sa patience tous les obstacles qui s'opposerent à l'execution de son dessein , il dresla des Statues pour cette Réforme à laquelle il donna le nom de saint Jean Baptiste. Ces Statuts contiennent vingt-deux articles ausquels il ajoûta des annotations également doctes & judicieuses qu'il avoit tirées des Conciles, des Peres & des plus sçavans Auteurs , & ils furent approuvés du vivant de ce Réformateur par l'Evêque de Madaure, Martin Murille fuffragant d'Henri de Bourbon Evêque de Metz l'an 1633. & par l'Archevêque de Cambrai François de Wanderburch l'an 1634. qui en ordonnerent la pratique à tous les Ermites des Diocêles de Cambrai & de Mecz,& après sa mort ils furent encore approuvés par l'Evêque du Puy en Vellai,Henri de Maupeas du Tour l'an 1653. & par plusieurs Docteurs.

Ce Réformateur les obligea entre autres choses de s'alsembler tous les ans en chaque Diocèse pour conferer ensemble des choses qui regardent l'Institut & proceder à l'éle&tion d'un Visiteur , de quatre Majeurs &d'un Secretaire, ausquels il appartient d'examiner ceux qui se présentent pour entrer dans la Congregation. Ceux qui ont été examinés & trouvés capables doivent recevoir l'habit de l'Evêque Diocesain sous la jurisdiction duquel sont ces Ermites , ou de celui qu'il aura commis ; & après avoir reçu l'habit ils doi

J.vin.p.us.

1

Ermite de s'Jean Baptiste

20

de Poilly, F vent être lous la conduite d'un Maître qui les instruise des ERMITES Observances de l'Institut. L'Office du Visiteur est de faire DP LACONles visites des Ermites,les corriger leur donner des avis lalu. pt. Jean

BAPTISTE, taires,& lui seul peut leur donner la permission de faire des voïages & de changer de demeure. Les Majeurs sont les Afletseurs du Visiteur, qui lui servent de conseillers dans toutes les affaires qui concernent l'Institut , & ce qu'ils ont determiné doit être inviolablement observé. Ces Visiteurs & Majeurs , peuvent aussi challer les incorrigibles , vagabonds & désobéissans. Si quelqu'un quitte l'habit de l'Institut ou fort du Diocèse pour aller dans un autre & y demeurer , il ne peut retourner ni être de nouveau reçu dans celui d'où il est sorti , sans le consentement du Visiteur & des Majeurs. Quand ils ont atteint la quarante cinquième année de leur âge, & qu'ils ont demeuré vingt cinq ans dans l'Institut, ils doivent faire profession entre les mains des Evêques & en presence des Visiteurs , du Secretaire & de deux témoins en ces termes : fe N. en présence de toute la Cour celeste & de V01s , Messieurs, voüe & promets à Dieu , à la Bienheureuse Vierge , à Saint Jean-Baptiste nôtre Patron , à tous les Saints , & à vous Monseigneur, perpetuelle chasteté , pauvreté, obéifsance de stabilité en l'Institut des Ermites , restauré sous l’invocation de saint Jean-Baptiste.

L'habillement que le F. Michel de sainte Sabine prescrivit à ces Ermites consistoit en une cunique , une cuculle ou chaperon & un manteau de couleur tannée avec un scapulaire noir & une ceinture de cuir.

Le F. Jean Jacques , qui prit dans la suite le nom de JeanBaptiste, & dont on a donné la Vie au public en 1699. sous le nom d’un Solitaire inconnu mort en Anjou, a été le Propagateur de cetteReforme qu'il embrassa l'an 1632. Peu après qu'il eut pris l'habit , il se retira dans l'Ermitage de saint Bodilte au Diocèse de Vienne en Dauphiné , d'où il fut tiré pour aller établir un Ermitage dans le Diocèse du Puy: où aïant demeuré un an, il retourna dans celui de saint Bodille , qu'il quitta encore vers l'an 1653. pour aller à Annessy , où il fut appellé par l'Evêque de Ĝeneve Charles Auguste de Sales, qui le chargea du loin de reformer les Ermites de son Diocêse. Il reçut ensuite commission l'an 1657. des Archevêques de Lion & de Vienne , & de l'Evêque du Puy , pour

ERMITES Visiter les Ermitages de leurs Dioceses , & dans le cours de DE LACON, ses visites , il donna l'habit à plusieurs Novices & établit DES.JEAN. de nouveaux Ermitages. Les Ermites de ces trois Dioceses Barriste. voïant que la Regularité commençoit à feurir parmi eux,

furent tentés de fè soustraire à la Jurisdiction de ces Prélats; mais Frere Jean. Baptiste qui en prévoïoit les consequences, s'y étant opposé inutilement, se démic de la Charge de Visiteur.

Il fit ensuite un voïage en Italie, & à son retour il alla en Lorraine , où après avoir demeuré quelque tems , il bâtit un nouvel Ermitage à Oisilly dans le Diocese de Langres. ll en établit encore d'autres en Bourgogne & dans le même Diocese, & fit quitter à ses Ermites leur habit tanné qu'il changea en un blanc, pour les distinguer de certains Ermites vagabons , qui vivant d'une maniere scandaleuse, faisoient la quête dans les villages du Diocese de Langres, sous le nom & l'habit des Ermites reformés de saint JeanBaptiste, qu'ils sçavoient être en grande estime dans le monde. Il fut élû Visiteur ou Vicaire General de tous les Ermites du Diocese de Langres l'an 1673. & son Election fut confirmée par l'Evêque du même Diocèse Louis-Armand de Simiane de Gordes , qui l'obligea d'accepter cet Emploi, dont il s'acquita si dignement , qu'il alloit tous les ans visiter les Ermitages de son distric qui étoient au nombrede quatre-vingt. Čemême Prélat fic l'an 1680. des Reglemens pour tous les Solitaires de son Diocese , qui sont à peu près les mêmes que ceux qui avoient été dreliés

par

le Pere Michel de sainte Sabine , ordonnant de plus qu'ils auroient un Visiteur ou Vicaire General triennal, qui auroit la direction de tous les Ermites de cet Institut , & qui visiteroit tous les ans les Ermitages ; qu'il y auroit encore quatre Visiteurs particuliers qui auroient soin de veiller sur les quarre détroits ou cantons du Diocèse , sçavoir le Langrois, Dijonnois, Tonnerois & Chaumonois, lesquels Viliceurs seroient élus

par les Ermites dans leurs Synodes Generaux qu'ils tiendroient tous les trois ans ; & que le Visiteur General, conjointement avec le Visiteur du Canton, nommeroit un Surveillant dans chaque Ermitage, dont il auroit la conduite & le gouvernement, sans avoir égard à l'âge, aux andées de reception , ni même à la Prêtrise ; mais seulement à

« PreviousContinue »