Page images
PDF
[ocr errors][graphic][ocr errors]

cord avec lui, que ce n'est que depuis peu que l'on voit des Communautés de filles en Orient ; puisque í'Histoire Eccle-TMsiastiquenous Fournit une infinité d'exemples du contraire, & qu'il y aencore plufieurs Monastères de filles, tant Grecques qu'Arméniennes ,Nestoriennes,ôtMelchites,en Orient, qui font fous la domination des Turcs , comme rìous disons dans la fuite. M. Simon a encore été mal informé de la Règle

3ue suivent les Maronites, lorsqu'il dit qu'ils font de l'Ordre e saint Basile } car il est certain qu'ils fe disent de l'Ordre de saint Antoine.. 1

Les Religieux & les Religieuses qui y demeurent, dépendent entièrement du Patriarche qui est aussi Religieux , & qui fait fa demeure au Monastère de Canobin* , ítué dans un affreux Désert, dans lequel il y a environ vingt-cinq ou trente Religieux. Son revenu peut monter à vingt mille livres par an, & consiste en vin , froment , huilé, foye & bétail ; il . paye environ mille livres au Bâcha deTripoli,&afous lui six ou sept Evêques ,avec un Abbé mitré , qui demeure au Monastère de Mar-Antonois.Il prend le titre de patriarche d'Antioche, que plusieurs Papes lui ont accordé, & est vêtu d'une longue veste ou foutanede bleu turquin. II porte un gros turban de toile de mêmé couleur, aussi-bien que les Evêques; mais quand ces-Prélats Vont à l'église cru ailleurs ils ont fur la soutane une robe noire fans collet, avec un capucé de même couleur , comme on peut voir dans la figure du Patriarche que nous avons fait graver. M. Richard Simon ( autre que celui dont nous avons parlé ) faisant mention de l'élection de ce Patriarche , dit : que le peuple y a beaucoup de part, car elle depend du Corps de leur Republiquff quidoir reconnoître celui qui a été élu > mais que comme les Ecclésiastiques tiennent le premier rang dans l'état, aussi contribuentiîs le plus à l'élection. Douze des principaux Prêtres s'assemblent dans le Monastère de Canobin , où ils procèdent à l'élection du Patriarche par la voie du scrutin ; & quand ils font tous d'accord, la Republique qui est assemblée, c'està-dire , les Ecclésiastiques & le Peuple , donnent leur con

* Tous les Voyageurs donnent à ce Monastère ie nom de Canobin parce qu'U* l'entendent ainsi nommersmais il y a de l'apparence que les Maronites ,ne le nomment ainsi que par excellence , comme etant lc principal Monastère &lc plus considérable du Mont-Liban; car Ctnobmen Arabe, veut dire Moaastere ou Couvent. C/cst ce qui a ctí remarque par M* l'Abbc Renaudot,

-m^j1^! lentement à cecce élection. Comme il est néanmoins dimoíe ïss. que toutes les voix concourent ensemble dans le scrutin , il y a une seconde manière de procéder, qui est une espece de compromis i c'est-à-dire que de ces douze prêtres , l'on en choisiç trois au fort : &c ces trois font le Patriarche, qui est même élu : à deux voix :ensuite le peuple confirme cette élection par son consentement, le Patriarche reçoit du Pape Jes bulles deconfirmation.

Dans ce Monastère de Canobin,auífi-bienque dans celui de S. Antoine,&dansunautre,qui est au Désert de S. Elisée, pù demeure ordinairement un évêque , il y a des cloches; ^jnaisdans lesautres couvents,, & même dans les paroisses, ils n'ont pour appeller le peuple qu'une planche de bois suspendue avec des cordes à quelques arbres, contre Jaquelleils frappent ávec des massues de bois.

Ce fut fur le Mont-Liban que M. Galaup de Chasteuil, gentilhomme de Provence, se retira vers l'an 1631. pour y mener une vie solitaire & pénitente. Les Turcs troublèrent souvent Iq repos de fa solitude durant les guerres contre Témir Pecke - Edi« , mais son mérite faisoit impression fur l'esprit même des Barbares. II étoit íî connu des Maronites, & ils en faifoient une si grande estime , qu'après la-mort de leur Patriarche Georges A.mira, ils le prièrent d'accepter cette dignité: il refusa cet honneur} & se retira ensuite à Mar-Elicha, .dans un Monastère de Carmes Déchaussés y où il redoubla ses austérités, qui lui causèrent une maladie dpnt il mourut le

Mai de 1^111644. II avoit composé dans fa solitude quelqups ouvrages fur la Bible qui restèrent avec fes autres livres aux Carmes Déchaussés. Sa vie a été donnée au public en

1666. ;...* ;;,.

Franc. Quarefm. Elucidât. T*rr. Suniï. Daviti , Descrip. de l'Asie & de l'Afrique. Le Fevre , Théâtre de la Turquie. La Croix , Turquie Chrétienne. Eugène Roger, Voyage de Terresainte. Múmbouï^SchismedesGrecs.Jerôm. Dandini ^oyage au M'ont■-Liban,avec les remarques de Jtá.J$içhajdSfmon.&Phu lipp, Bonanni, Catalog. Ord. Religof.part. 1.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]
[graphic]
« PreviousContinue »