Page images
PDF
EPUB

épiscopal, comme il paroît ici de l'abstinence de la viande: Il renvoie aussi le lecteur à l'Andronic de Pachymere, pour : voir le chagrin des clercs , qui ne pouvoient au plus monter qu'à la précrise., tous les évêchés étant restés aux Moi

Il y auroit encore bien d'autres choses à examiner , qui regardenten generall’écat Monastique ; mais ce que nous avons · dic suffira , puisque notre dessein est de nous étendre davan. tage sur l'origine & le progrès de chaque Ordre en particulier, & sur les vies des Fondateurs.

nes.

)

[ocr errors][merged small][merged small]

H IS TO I RE

DES ORDRES RELIGIEUX

PERMIERE PARTIE,

CONTENANT

Les Moines de saint Antoine, de saint Basile, & de

quelques autres Fondateurs de la vie Monastique en Orient ; & les Ordres Militaires qui ont suivi leurs Regles.

CHAPIIR E P R E M I E R. Vie de faint Paul premier Ermite, il est parlé des differens habillements des anciens Solitaires Anachoretes.

UOIqu'il y ait deux Ordres celebres qui portent le nom de saint Paul premier Ermite , & qui fassent gloire de combattre sous ses étendarts ; & qu'il y en ait eu aussi un en France sous le même nom, qui ne subsiste plus ; ce

n'est point en qualité de Fondateur de ces Ordres que

nous donnons à ce Saint le premier rang, ni pour avoir été le premier des Solitaires ; puisqu'il y en a d'autres V11 De:S. qui l'ont precedé, comme nous l'avons fait voir dans la Dif: PAUD sertation Preliminaire, où nous avons montré que le nom de ERMITE premier Ermite ne lui avoir été donné que par excellence

pour avoir éré le plus celebre dans cette profession. Nous donnons seulement un abregé de sa vie, comme ažant écé le premier qui ait habité le grand defert , où il a vêcu pendant un fi long, tems incomu aux hommes, menant plutot une vie angelique qu'humaine. :- ceux qui ont embrassé la solitude avant lúi, ne s'étaộr pas beaucoup éloignés des villes & du commerce du monde.

Il nâquit dans la Thebaïde. Som-pere & sa mere-l'aïant laissé à l'âge de quinze ans heritier d'un grand patrimoine, l'avarice porta son beau-frere; qui vouloit profiter de ses. grands biens ; à se rendre lui même fon denonciateur pendant la cruelle persecution de Dece & de Valerien. Pour la: fuir , il s'étoit caché dans une maison de campagne.; mais aïant appris la mauvaise volonté de sonbeau-frere, il se retira dans le desert pour laisser passer l'orage ; & peu à peu il s'affectionna à la solitude, où il s'étoit engagé par necessité. S'étant avancé plus avant dans le défert , il trouva une montagne de roche au pied de laquelle étoit une caverne fermée de pierre. Jl l'ouvria par curiosité, & trouva dedans comme un grand salon ouvert par deslus,& ombragé d'un vieux palmier qui y étendoit ses branches. Une fontaine très-claire en sortoit & faisoit un petit ruisseau , qui après avoir coulé dehors, rentroit aussi-tôt dans la terre. Saint Paul jugea que ce lieu étoit la demeure que Dieu lui destinoir. Il y demeura avec une per. feverance admirable pendant quatre-vingt.dix ans ; car il en avoit pour lors vingt-trois", &-il-vêcat jusques à cent treize ans.

C'est tout.ce que l'on sçait de la vie de ce celebre Solitaire, qui nous feroit encore inconnu, si Dieu , qui prend soin de ceux qui le servent fidélement', n'eût fait connoître à saint Antoine , environ. l'an 341. celui qu'il avoit tenu caché jus. ques. là sur la terre. Il le lui découvrir, afin d'abattre quelques pensées d'orgueil qui commençoient à se former dans son cour; & lui revela la nuit qu'il y avoit plus avant dans le desert une personne qui y vivoit plus faintement que lui, lui commandant de l'aller voir.

Ce saine vieillard fut fort surpris de. ce que Dieu venoit de

« PreviousContinue »