Page images
PDF

Cheva

ItERS DE'

L'ordre Chapitre LIV.

Denotre

Mont- TM Des Chevaliers de f Ordre Royal, Militaire & Hospitalier Carmel. de Notre-Dame du Mont- Carmel, & de S- Lazare de Jérusalem.

NO u s avons dit dans le chapitre XXXII. en parlant de l'Ordre de saint Lazare, qu'il avoic toujours subsisté en France, quoiqu'il eût été supprimé par Innocent VIII. l'an 1490. qu'après son rétablissement par Léon X. il y avoiteudes Grands-Maîtres de cet Ordre en Italie 3 qui le disoient Grands-Maîtres de l'Ordre de saint Lazare de Jérusalem par tout le monde, quoiqu'il y eût de véritables & légitimes Grands-Maîtres en France quiavoient succédé Jes uns aux autres fans interruption depuis Rétablissement de l'Ordre 5 & qu'enfinlepapeGregoireXIII. avoit uni cet Ordre Tan 1571. à celui de saint Maurice en Savoye,nouvellement institué par le Duc Emmanuel Philbert,sans que cette union ait porté préjudice à l'Ordre de saint Lazare en France, dont le roi Henri IV. donna la grande-Maîtrise à Philbert 3e Nerestang, qui fut aussi premier Grand-Maître de l'Ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel que ce prince institua dans son Royaume. Le pere Toussaint de saint Luc dit, que le Roi ne fit cette institution de l'Ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel, que pour faire fleurir davantage celui de saint Lazare , & lui faire restituer les biens qu'on lui avoit usurpés en unissant l'Ordre du Mont-Carmel â celui de saint Lazare.MonsieurHermant prétend qu'Aimar de Chattes qui étoitGrand-Maître de ce dernier, conçut l'envie de le remettre dans son premier lustre ; mais qu'ayant été prévenu parla mort, Philbert de Nerestang lui succéda dans ce dessein S & employa fi heureusement son pouvoir auprès de Henri IV. que ce Monarque ayant poursuivi à Rome le rétablissement de cet Ordre, il obtint du pape Paul V. l'effet de fa demande , par une bulle fort avantageuse donnée l'an 1607. mais que comme ce prince voulut, à limitation du duc de Savoye, joindre aussi un autre Ordre à celui de saint Lazare pour lui donner un nouveau reliefyl çtablit celui de Notre-Dame du

[graphic][subsumed][ocr errors]

Mont-Carmel. Le pere Bonanni a avance qu'Aimar deChat- Chevates étant Grand-Maître de l'Ordre de saint Lazare en Fran-L"RS DB ce} conçut le dessein de le rétablir entièrement, & de lui fai- pENo-E re restituer tóus les biens qui lui avoient été ôtés; mais qu'é-TRE-DAtant mort avant que d'avoir exécuté son dessein, Philbert de Me Du Nerestang, qui lui avoit succédé dans la grande-Maitrise Mont alla á Rome, où il obtint du pape Paul V. qu'à l'avenir son MEi Ordre seroit appellé l'Ordre de Notre-Dame du Mont-Car-J°^nDÌ'

mel. Orà.milU.

Mais tous ces auteurs, fans parler de plusieurs autres, ont *■ 6 5 ■ été contre la vérité de l'histoire. Henri IV. n'institua l'Ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel, que pour donner des marques de fa pieté & de fa dévotion envers la sainte Vierge. II écrivit à son Ambassadeur à Rome, pour obtenir du pape Paul V. l'érection de cet Ordre, & sa confirmation par autorité apostolique: ce que ce pontife accorda par une bulle du 16 Février 1607. par laquelle il donna pouvoir à ce prince de nommer le Grand. Maître de cetOrdre,lequel pourroit créer autant de Chevaliers que bon lui fembleroit. 11 permit à ces Chevaliers de se marier, & après la mort de leur première femme, de passer à dé secondes nôees, &. d'épouser même une veu ve. II les obligea à faire voeu d'obéissance & de garder la chasteté conjugale, leur accorda la permission de pouvoir avoir des pensions fur toutes sortes de bénéfices en France, quoiqu'ils fussent mariés & même bigames, sçavoir le Grand Maîcre, jusqu'à la somme de quinze cens ducatsd'or, & les Chevaliers jusqu'à cinq cens ducats d'or de la chambre Apostolique, ces deux sommes évaluées à six mille livres monnoie de France. Et dans cette bulle il n'est nullement fait mention de l'Ordre de saint Lazare, non plus que dans une seconde que le même pape donna au mois de Février de Tan 1608. par laquelle il prescrit à ces Chevaliers leurs obligations, qui font de faire leur profession de foi avant leurreception à l'Ordre, de se confesser & communier le même jour qu'ils recevront l'habit, de porter fur leurs manteaux une croix de couleur tannée , au milieu de laquelle il y aura l'image de la sainte Vierge, de faire vœu d'obéissance ôc de chasteté conjugale, de porter les armes contre les ennemis de l'Eglise, lorsqu'ils en seront requis par lë saint Siège & le Roi très-Chrétien 5 de reciter tous les jours l'office de la sainte

[ocr errors]
« PreviousContinue »