Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

Alexandre s'étant sauvé de la ville où on le vouloir faire

MOINES évêque, marcha deux jours dans le desert & s'arrêta dans A CE’M E. un lieu qui fervoit de retraite à trente voleurs. Il demanda à tes. Dieu leur conversion, & sa priere fut exaucée: car leur chef fut le premier à fc reconnoître , & mourut huit jours après avoir reçu le baptême. Les autres ayant suivi son exemple changerent leur caverne en un Monastere, & le mirent sous la conduite d'un fuperieur qu'Alexandre leur donna.

Les ayant quiccés, il bâtit un Monastere sur le bord de l'Euphrate; où il demanda à Dieu pendant trois jours d'y pouvoir établir une psalmodie continuelle. Sa communauté s'augmenta de telle forte , qu'il eut jusqu'à quatre cens Moines de differentes nations, des Syriens naturels du pays, des Grecs, des Latins, des Egyptiens, & il les divisa en plusieurs chours qui se succedant les uns aux autres celebroient continuelle. ment l'office divin. Ils observoient une exacte pauvreté ;

cha. cun n'avoit qu'une tunique, ne se fournissoit de vivre que pour chaque jour, & s'il en restoit on le donnoit aux pauvres fans rien garder pour le lendemain.

Après avoir demeuré vingt ans dans ce Monastere sur l'Euphrate,il destina soixante & dix de ses disciples pour aller precher la foi aux Gentils. Il en choisit cinquante pour le suivre dans le desert , & laissa les autres dans le Monastere sous la conduite de Trophime. Il fut ensuite à Antioche, où vingt ans auparavant, en 404. il s'étoit fortement opposé à l'intrusion de Porphire dans ce siege qui étoit pour lors occupé par l'é- . vêque Theodose. Ce prelat prevenu contre lui, le fic challer le prenant apparemment pour être de la secte des Euchites ou Messaliens, à cause de la priere continuelle, & du pays

d'où il venoit. Il reçut même un soufflet de la main d'un ecclesiastique nommé Malchus, qui par ordre de cet évêque étoit allé avec quelques autres pour le chaffer de la ville, & il ne répondit à cet outrage que par ces paroles de l'évangile : or le nom de ce serviteur étoit Malchus. Le peuple qui le regardoit comme un prophete prit la défense ; mais il fallut ceder à l'autorité du gouverneur qui le relegua à Calcis avec ses disci. ples. S'étant déguisé en mandiant, il alla dans un Monastere nommé Christen, & fut bien étonné d'y trouver son insti. tut de psalmodie perpetuelle , qu'un de ses disciples y avoit établi.

[ocr errors]

TES.

en grec

:

MOINES Enfin il quitta la Syrie , & avec vingt de ses Moines, il vint A co’M E- à Constantinople, où il fonda un Monastere près de l'église

de faint Menne. En peu de tems il y eut jusqu'à trois cens Moines de diverses langues, Grecs, Latins & Syriens , tous Catholiques,& dont plusieurs avoient demeuré dans d'autres Monasteres. Il les divisa en six chæurs qui chantoient l'office tour à tour se succedant les uns aux autres; de sorte

que

Dieu étoit loué dans ce Monastere à toutes les heures du jour & de la nuit. Delà leur vint le nom d'Acémetes , qui signifie

des veillans, ou gens qui ne dorment point, parce qu'il y avoit toujours une partie de la communauté qui veilloir.

Comme ils ne travailloient point, & n'avoient point d'au. tres biens que leurs livres, on admiroit commentils pouvoient subsister : c'est pourquoi on les soupçonna d’être de la secte des Meffaliens. Alexandre fut arrêté par deux fois, on vouluç l'obliger à interrompre fa psalmodie, on renvoya ses disciples à leurs premiers Monasteres : ensuite on le mit en liberté croyant qu'il demeureroit seul ; mais le jour même qu'il sor. cit de prison, ses Moines le joignirent, & ils recommencerent leur psalmodie. Il s'en alla avec eux vers l'embouchure du pont Euxin & il y fonda un Monastere où il mourut vers

La reputation de saint Alexandre avoit attiré à Constan-'nople faint Marcel , & il entra dans la communauté, où il fit un grand progrès dans la perfection , ensorte que prévoyant qu'on l'éliroit

abbé après la mort de ce Saint , il sortit & alla visiter les autres Monasteres , d'où il ne revint qu'après l'élection de l'abbé Jean,qui transfera sa communauté à une demie lieue de Constantinople dans un lieu appellé Gomon , & y fonda une maison qui fue depuis appellée le grand Monastere des Acémetes. Ils le nommerent aussi Irenarion ; c'est-à-dire, paisible, à cause de la tranquilité & de la liberté qu'ils y trouverent plus grande qu'à Constantinople, où la nouveauté de leur institut leur avoit attiré beaucoup de contradictions & de trouble. Mais l'abbé Jean érant mort peu de tems après, Marcel fut élevé en la place , &il lui vint un si grand nombre de disciples qu'il fallut augmenter de beaucoup les bâtimens du Monastere. La providence divine le secourur dans cebeloin ; car un homme très-riche nommé Pharetrius , se vint

donner

l'an 430.

[ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »