Page images
PDF
EPUB

Carmes jer du gouvernement de ce seminaire. Le P. Dominique de ET CAR- la sainte Trinité,François, pour obvier aux inconveniens qui MELITES pouvoient arriver de ces differends qui ne pouvoient être que DECHAUS-préjudiciables aux Millions, chercha les moyens de pouvoir

transferer ce seminaire en un autre lieu , & le rendre immediatement soumis aux generaux & à ses definiteurs. Il y réuffit, & obrint pour cet effet du cardinal Maildachini l'an 1662. l'Eglise & le Monastere de saint Pancrace hors des murs de Rome, qui avoient appartenus aux Religieux de saint Anbroise , dont l'Ordre avoir été supprimé, & duquel Monastere le cardinal Maildachini étoir abbé commendataire. Ce general fit rebâtir l'Eglise & retablir les lieux reguliers , & les bâtimens ayant été achevés en 1665. il y transfera le feminaire des Carmes Dechaussés, qui depuis ce temis-là a toûjours été soumis immediatement au general de cet Ordre & à ses definiteurs,qui y envoyent les sujets qu'ils jugent les plus propres pour les Missions. Ils y apprennent pendant trois ans les langues orientales, & huit jours après leur arrivée dans ce couvent, ils doivent faire vou d'aller en quelque Mission que ce soit pour la conversion des heretiques & des infideles à la volonté de leurs superieurs. Ces Missionnaires ont déja des maisons à Hispaham capitale de Perse, Sindi,& Tatah dans les états du Mogol, dans le Malabar, à Bassara, au Mont-Liban, à Alep, à Goa & en plusieurs autres lieux, tant de la Syrie que des Indes Orientales.

Cet Ordre a pour armes chapé d'argent & de couleur tannée, ce dernier terminé en croix, accompagné de trois étoi. les de l'un de l'autre , deux en chef & une en pointe, l'écu timbré d'une couronne ducale, d'où sort un bras vêtu d'une écoffe de couleur tannée , ayant en main une épée à la. quelle est attaché un rouleau avec cecce devise: Zelo zelatus fum pro Domino Deo exercituum ; la couronne surmontée de huit étoiles d'or disposées de maniere, qu'elles ferment la

Voyez les historiens Carmes que nous avons ci-devant cités avec Francisco di S. Maria, Reforma delos Descalcos de noftra Segnora del Carmen. La même traduite en Francois par le Pere Gabriel de la Croix,& en Italien par le Pere Gaspard de faint Michel. Alphonse de la mere de Dieu a donné le catalo. que

des écrivains des Carmes Dechauffés qui se trouve imprimé

couronne.

[ocr errors]

Frere Convers de l'ordre des Carmes dechausses

faisant la queste

90

à la fin de l'histoire des hommes illustres de l'Ordre des Carmes par DESERTI
Emmanuel Roman, imprimée en Espagnol d en Italien.

DES CAR-
MES DE

CHAUSSES
CH A P I I R E XLIX.
Des Exercices e Observances des Carmes Dechaußés dans

leurs deserts.

M

que vers l'an

ONSIEUR de Villefore dans ses vies des saints Peres

des deserts d'Occident, considere les Carmes Dechaussés comme des Solitaires par érat, & qui par accidenç travaillent au salut des ames, pour concourir avec les autres Religieux à l'ouvre de Dieu lorsque l'église a besoin de leur ininistere ; c'est pourquoi, après ayoir décrit les exercices reguliers & les observances des Camaldules , des Chartreux, des Religieux de Septfonds, de la Trape & d'Orval , qui vie vent en Solitaires , il parle aussi de ce qui se pratique dans les deserts des Carmes Dechaussés, &a même donné le plan du desert & du Monastere de ces Religieux près de Louvieres en Normandie au diocese d'Evreux, fondé par Louis le Grand. Et le P. Cyprien de la Nativité de la Vierge, donna ausli en 1651. la description de ces sortes de deserts, afin d'exciter quel. ques personnes pieuses à leur en fonderun en France, ou juf. qu'alorsils n'en avoient point eu ; car ce ne fur 1660.

que

celui de Louvieręs fur fondé par le roi, Les constitutions des Carmes Déchausses ordonnent qu'il n'y aura dans chaque province qu'un seul deces couvents qui font bâtis à la maniere de ceux des Chartreux ; & comme l'extrême solitude & l'austerité de ceux qui resident dans ces deserts , demandent que ces Monasteres ayenc une grande, enceinte , ils doivent être situés pour l'ordinaire dans des forêts , & être diversifiés de lieux champêtres & agreables, de valons, de colines, de fontaines & d'autres mélanges qui sont propres pour le recueillement interieur.

A la premiere entrée , le portier faluant le Religieux quị vient pour

demeurer dans le desert , lui dit seulement ces pa-. roles : Loué soit Notre-Seigneur Jesus-Christ, votre reverence ( ou votre charité) soit la bien venue', après quoi il garde le sílence:mais avant que de le conduire au cloître , qui est éloi, gné d'environ un deini-quart de lique , & de presenter sa pa.

Tome I,

[ocr errors]

Zz

[ocr errors]
[ocr errors]

nouveau

yeux bais.

DESERTs tente au prieur, il lui fait lire quelques avis qui sont écrits Des Car- sur une tablette ; & qui font, qu'on ne doit point parler en ce MES DE- lieu de nouvelles , qu'il y faut faire ce que font les autres, CHAUSSE's

& apprendre à se taire.

Lorsque le superieur a éxaminé la patente du nouveau Solitaire, il assemble la communauté le même jour ; & le Solitaire revêtu de la chappe ou manteau , est conduit dans le chæur devant le crucifix, où on allume des cierges : tous les Religieux font oraison avec lui ; & après avoir recité l'hymne Veni creator Spiritus , on le mene dans un lieu défi. gné pour les receptions , où le superieur commande à quelques-uns des Religieux de lui donner quelques bons avis pour profiter du sejour qu'il fera en ce desert ; ce que le venu écuote avec beaucoup d'humilité, ayant les fés, quand même il seroit des plus anciens de la congregation, & que celui qui lui donne les avis seroit un des plus jeu. nes : après qu'il a été fuffisamment instruit de les obligations, les peres & les freres l'embrassent , & on le conduit en

, filence en son logement. · Le nombre des Religieux qui demeurent dans ces deserts, ne doit pas exceder celui de vingt destinés pour le chour; pour les freres laïcs, il doit y en avoir suffisamment pour le tervice de la maison. La demeure en est interdite aux novi. ces, aux jeunes profés, aux malades, aux débiles, aux melancholiques, aux valetudinaires , à ceux qui ont peu d'inclination aux exercices spirituels

. Aucun Religieux n'y peut demeurer moins d'une année, si ce n'étoit que pour fe disposer aux predications du carême, ou à qu'elqu'autre occupation semblable, on trouvât à propos de l’y laisser quel. ques inois : inais tout le tem's qu'il y demeure , il doit asister à tous les exercices sans aucune dispense, de même que

les autres Religieux qui y sont conventuels , sans s'appliquer aucunement à l'étude, mais seulement à l'oraison & aux leAtures spirituelles : car toutes sortes d'études scholastiques, foie de philosophie , de theologie , ou telles autres que ce puissent être, sont défendues dans ces deserts ; & pour y maintenir l'observance en fa vigueur , le provincial doit veil. ler à ce qu'au moins il y ait ordinairement quatre Religieux qui y demeurent toujours ; toutefois de leur bon gre & à leurs instances , afin que par leurs exemples ils puissent in.

[ocr errors]
« PreviousContinue »