Page images
PDF

CARME$forme avoit été commencée dès l'an 1413. dans le couvent Dela de Forêts en Toscane, par Je moyen d'un pere Albert de Congre- Toscane. Et le P. Bonanni dans son catalogue des Ordres getmn R-eng'eux > donne pour compagnon de cette reforme au P. Toue. AN" Jacques Albert, le B. Ange Augustin, communément appellé Angelin.

Phiiip.Bo- Mais selon toutes les apparences, c'est le P. Thomas Coranni, c*- nç&e qui eft l'auteur de cette reforme , & qui laissa pour la Ktiigiês. maintenir dans les couvents ou elle fut introduite, des Re**rt. 1. ligieux François qui l'accompagnoient ordinairement, & qui l'aiderentà jetter les fondemens de cette reforme , puisque les premiers supérieurs de cette congrégation furent presque tous François. Car dans le premier chapitre qui se tint au mois d'Août de l'an 1415. ils élurent pour premier superieur sous le titre de président, le P. François Thomas, qui eut aussi pour successeur d'autres François, comme le P. Guieuel'an 1417. le P. Jean de Vienne Tan 1429. le P. Rubin l'an 1433. & le P. Etienne de Toulouse fut élu premier vicaire gênerai la même année. Cela supposé , il est à croire que cette reforme n'a commencé que vers l'an 1424. ou 141 j. que Conecte continua ensuite ses prédications, étant venu en Flandres l'an 1428. qu'il prêcha à Lyon en 1432. & qu'il retourna en Italie l'an 1433. où il finit fa vie par une mort honteuse.

Quoi qu'il en soit, les couvents de Mantoue ,deGirone& de Forêts , s'étant unis , & ayant été gouvernés par un supérieur que l'on appelloit président gênerai , il y eut plusieurs Religieux qui s'opposerent à leur reforme, ce qui obligea ceux de ces trois couvents d'avoir recours au pape Eu

Î;ene I V. pour approuver cette reforme , & leur procurer es moyens de la maintenir. C'est pourquoi le pape informé de la vie exemplaire qu'ils menoient , & du dessein qu'ils avoient formé de persévérer dans cette étroire observance qu'ils avoient embrassée , les exempta del'obéiflance des provinciaux, & les soumit íèulementàcelle du gênerai de tout l'Ordre , leur accordant la permission d'élire un vicaire gênerai pour les gouverner. II leur donna aussi d'autres privilèges qui font énoncés dans la bulle de ce pape de l'an 1433. Ainsi ces trois couvents s'étant assemblés à Girone, élurent pour premier vicaire gênerai le P.Etienne de Toulouse.

Le gênerai n'ayant point voulu confirmer cette élection, Carmei ils retournèrent encore vers le pape , qui leur accorda une De La autre bulle, par laquelle il confirma le nouveau vicaire ge-CoNGRE" neral, & ordonna que tant que les Religieux de cette con-^"m^ gregation vivroient dans une exacte observance , le vicaire TOUE. gênerai qui seroit élû par les deux tiers du chapitre , seroit censé être confirmé j sans qu'il fût besoin de recourir au gênerai pour en avoir la confirmation. Avant que d'avoir obtenu du pape cette permission d'élire un vicaire gênerai, ilá avoient deja tenu íept chapitres , & le supérieur qui avoic gouverné la congrégation, n'avoit eu que le titre de président gênerai, comme nous avons dit.

Cette congrégation est célèbre en Italie, & comprend environ cinquante couvents. Elle fait comme un corps séparé de l'Ordre des Carmes, & dans les cérémonies & les processions publiques , les Religieux de cette congrégation marchent fous leur croix particulière, & non pas fous celle des autres Carmes. Sixte IV. ayant fait poursuivre le bâtiment de l'églife de Notre Dame de Laurete, où la maison de la sainte Vierge a été transportée miraculeusement de Nazareth par les Anges 5 le cardinal de la Rouere neveu de cepa

{>e, èc premier protecteur de cette sainte maison , en confia e soin aux Religieux de cette congrégation qui y ont demeuré quelque tems j le même cardinal ayant quitté son titre de sainte Balbine oour prendre celui delaint Chrysogônne, voulut que cette église fût aussi desservie par les mêmes Religieux , ausquels il fonda pour ce sujet un couvent dans Rome^ à côté de cette église.

Entre les períonnes illustres de cette congrégation, donc Jean-Marie Pensa a donné les vies j Jean-Baptiste Spagnoli , surnommé le Mantouan , dont nous avons parlé ci-devant, tient le premier rang. II fut six fois vicaire gênerai de cette congrégation , gênerai de tout l'Ordre des Carmes. II témoigna beaucoup de zele â maintenir cette reforme 8c les anciennes pratiques de l'Ordre. 11 s'opposa fortement au pere Marc deMonte-Catino procureur gênerai de l'Ordre,qui voulut obliger les Religieux de la congrégation de Mantoue de quitter la couleur tannée pour prendre le noir. II avoit même obtenu pour cet effet une bulle de Sixte IV. fous prétexte de mettre l'uniformite dans l'Ordre } mais le pere? Carmes Baptiste s'opposa à l'execution de ce bref j & le pape donna De La des commislàires pour écouter les parties & examiner leurs Congre- rajfons< Ce furent les cardinaux Caraffa ôc Cibo,qui,aprèsles ^T^N avoir entendues , jugèrent en faveur de la congrégation de Toue. Mantoue, permettant aux Religieux de cette congrégation de se servir de leur couleur tannée , ce qui fut confirmé par un bref du pape au mois de Juin 1484.

Ayant été élu gênerai de tout l'Ordre en 1513. dans le chapitre gênerai qui se tint à Rome,on le supplia, pour garder l'uniformité dans l'Ordre, de quitter avec fa congrégation la couleur tannée pour prendre le noir, qui étoit de la couleur pour lors en uíage dans l'Ordre des Carmes, ce qui étoit un abus. Mais bien loin que ce gênerai y consentît, il tâcha de maintenir ôc d'augmenter la reforme qui étoit en sa congrégation, ôc en quelques autres couvents : il travailla par paroles 6c par exemple à la mettre dans tous les couvents de l'Ordre ; mais comme il vit que son dessein nepouvoit pas réussir, il resolutde quitter sa charge , & de renoncer au generalat, afin de vivre en repos & se disposer à la mort :ce qu'il fît l'an 1515. & dans le tems qu'il composoit les vies des principaux saints de chaque mois, il sortit de ce monde pour aller en leur compagnie le 2. Mars 1516. étant âgé de soixante ôc huit ans. Son corps s'est conservé jusqu'à présent sans aucune corruption , 6c on le voit dans le couvent de Mantoue, où on lui a érigé un tombeau magnifique. II étoit bon théologien , bon philosophe , ôc paíloit pour le plus excellent poëte de son tems 5 ce qui fit que Frédéric premier duc de Mantoue en 15^0. ayant fait ériger un arc de triomphe dans la plus belle place de la ville, y fit poser les statues de Virgile ôc du P. Baptiste Mantouan.

Les Religieux de cette congrégation font habillés à peu près comme les autres Carmes. Ce qui les distingue j c'est qu'ils portent un chapeau blanc avec, une coëffe de treillis noir en dedans, qui couvre aussi les bords en dessous, c'est pourquoi Crescenze dit que cette congrégation a été appelléé del Capel bianco. Ils portent pour armes chapé d'argent 6c de tanné, 6c fur le tout une palme ôc un lis tigé de íìnople passés en sautoir,1'écu timbré d'une couronne ducale, ôc surmonté de cinq étoiles. Ils ont quelques couvents qui font encoreplus reformés que les autres, comme ceux de Castellino

[graphic]
« PreviousContinue »