Page images
PDF
[graphic]

________ Carmes

—————— :——————— DE LA

CHAPITRE XLV. CongréGation DB

Des Carmes reformés de la Congrégation de Mantoue. mantoue<

LE s écrivains de l'Ordre des Carmes ne s'accordent point touchant le fondateur de la Congrégation de Mantoue. II y en a plusieurs qui donnent cette qualité au P. Thomas Conecte,François de nation, natif de Rennes en Bretagne, & fameux prédicateur de son tems, qui parut en Flandre & en Artois f'an 1428. II étoit ordinairement suivi par un si grand nombre d'auditeurs j que prêchant à Cambrai , à Arras, à Tournai, & dans d'autres villes de Flandre &d'Artois,il s'est trouvé quelquefois jusqu'à seize & vingt mille personnes à ses sermons ; Sc on le fu/pendoit au milieu de l'Eglife avec une corde, afin qu'il pût être entendu de tout le monde.

II fit le voyage de Lyon monté fur un âne , suivi par plusieurs Religieux & quelques personnes du menu peuple, attirés plutôt par fa vie austère & pénitente, que par ía doctrine, qui, selon quelques auteurs, n'étoit pas orthodoxe. Etant arrivé àLy.on,il y prêcha avec tant de fruit, que

fdusieurs dames de qualité renonçant au luxe & à la vanité, ui apportèrent en pleine assemblée leurs ornemens & leurs bijoux qu'il fit brûler fur un échaffaut dressé exprès. Les jeunes gens abandonnoient le jeu. Les yvrognesfuvoient les cabarets. Et il s'acquit une si grande estime parmi le peuole,que celui-là s'estimoit heureux qui pouvoit conduire son ane par le licou, ou en arracher quelque poil qu'il conservoit précieusement,

II partit de cette ville l'an i43z„pour aller á Rome; dansle dessein, à ce qu'il disoit, de reformer le Pape Sc les cardinaux. En effet y étant arrivé, il prêcha avec emportement contre les mœurs de cette cour, & avança même quelques erreurs, ou du moins quelques vérités trop libres. Le pape Eugène IV. le fit mettre en prison, & donna ordre au cardinal de Rouen, pour lors protecteur de l'Ordre des Carmes,6c au cardinal de Navarre, de lui faire son procès. On le condamna à être brûlé, & il fut exécuté publiquement à Rome l'an 14.33.

CARMEs Avant que d'aller à Rome, il introduisit une reforme parDE LA ticuliere dans un couvent de son Ordre, situé dans un lieu CoNGRE- a pellé Gironne dans les montagnes des Alpes , au diocese § de Sion. Il fut en cela aidé par les Religieux qu'il avoit avec lui. Il en laissa quelques-uns dans ce Monastere, pour y maintenir cette reforme ; & en passant par le couvent de Forests en Toscanne , il fit la même chose. Celui de Mantoue embrassa la même reforme, & s'unit d'abord à celui de Gironne ; c'est ce qui commença la congregation de Mantoue, qui prit le nom du couvent qui étoit le plus celebre des deux. - Comme ce ne seroit pas une honneur à cette Congregation, d'avoir eu pour fondateur une personne qui auroit fini sa vie par une mort aussi honteuse que celle du feu auquel il auroit été condamné pour avoir erré dans la foi ; c'est ce qui fait que quelques historiens de l'Ordre des Carmes ont voulu § P. Thomas Conecte, & ont entrepris sa défen#" se. Lezana avoue que saint Antonin dit qu'il fut brûlé pour sacr. ord. cause d'heresie, & même qu'il étoit relaps ; mais il dit qu'il # n'a trouvé que cet auteur quien ait parlé de la sorte. Il pré' " tend au contraire , que l'innocence & la sainteté de ce Religieux ont été prouvées par les miracles qu'on lui attribue. Il ajoûte que le pape Eugene IV. se repentit d'avoir fait mourir un si saint homme, & la preuve qu'il en apporte, ce sont des vers à la louange de ce Thomas Conecte, trouvés dans les collections † de Harlem , & qui ont été inserés par Baleus dans son catalogue des historiens de la Grande-Bretagne.Voici les vers qui parlent du regret de ce pontife.

Eugenius memorans tandem, quôd insidiosà
Morte viri fuerit crcdulus ille malis,

Ingemuit crebro vir quod tam Sanftus obisset :
Hoc quoque prae cunftis conqueriturabiens.

Thomas Conecte est même qualifié Martyr dans ces autres VerS :

Non nocuit flamma ista Thoma , sed Martyrium dat : l Jmmortalis ei parta corona manet.

[ocr errors]

Ter tormenta pius, fibi dant quœ carcer & ignis Carmes Martyr ad athereas convolât ipfe domos. De La

Congre

Mais comme Lezana n'a donné que des fragmens'de réIo-GATJ?M ge de Thomas Conecte, de la composition,à ce qu'il die, de^oue/^ ce Jean de Harlem qui nousest inconnu, ou de quelqu'autre, enayanc supprimé plusieurs vers qui étoient injurieux au faine siège 5 Baleus de qui Lezana les a tirés, étant d'ailleurs un apostat de l'Ordre des Carmes, un hérétique, grand ennemi del'église, qui dans ses ouvrages a témoigné beaucoup d'aigreur & d'emportement contre les papes 8c la cour Romaine, ôcquisemêloit aussi de faire des vers 5 Baleus pourroit bien lui-même avoir été l'auteur de ceux que Lezana a rapportés à la louange de Thomas Conecte : &: par conséquent le témoignage de cet hérétique apostat, ne feroit pas recevable, lorsqu'il die que le pape Eugène IV. íè repentit d'avoir fait mourir ce Religieux. Celui de Baptiste Spagnoli surnommé le Mantouan , qui a été l'un des ornemens de l'Ordre des Carmes par la sainteté de sa vie &par ses écrits 5 & qui même a été plusieurs fois vicaire gênerai de la congrégation de Mantoue , gênerai de tout l'Ordre , feroit d'une plus grande autorité. II dit que ce qui procura la mort à Conecte, suc l'envie que l'on conçut contre lui , â cause qu'il reprenoic les vices avec trop de liberté & trop de zele. Il compare même les fiâmes aufquelles ce Religieux fut condamné, à celles qui procurèrent le martyre à saint Laurent : Mujus fiammas 3 dit - il, non Scevoiœ roy> 3fed Laurentìipoffe compa- Baptisé rari non dubito : dicantquodvelint, obstrepantì clamitent, & in- p^*"^ faniant, ille fummo vivit Olympo. Mais nous entrerons dans Pïmbmm, le sentiment de Lezana , qui pour le respect que l'on doit/""*/»'» avoir pour le saint siège, & pour ses ministres, laisle cela au jugement de Dieu, qui seul peut connoître des choses secrètes , & qui font cachées aux hommes.

Jean Marie Pensa, qui a donné les vies des personnes illustres de cette congrégation , prétend avec quelques autres, qu'un certain Jean Lapez Florentin en a été le fondateur, &que le couvent de Mantoue est le premier où la reforme fut introduite , comme il paroît, à ce qu'il dit, par une bulle d'Eugène IV. Le P. Clément Fellini , dans l'histoire de la même congrégation , prétend au contraire que cette rç. Tome I, T t

« PreviousContinue »