Page images
PDF
EPUB

fig. 11

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

MELITES.

pas

de sorte qu'il demeura avec ceux de la suite hors du couvent, RELIGIENce qui l'obligea de les excommunier & de mettre le couvent ses Caren interdit , & il ne leva ses censures, qu'à condition qu'ils souffriroient la visite qu'il ficavec beaucoup de douceur. Mais Dieu prit vengeance de cet excès , une maladie concagieuse emporta en peu de tems la plus grande partie des rebelles & retint les autres dans la soumission, ce qui arriva l'an 1461. S'il étoit si severe à punir les rautes de ses Religieux, il pardonnoit aisément les injures qui regardoient la propre personne, & par ce mélange de douceur & de severité, il reforma un grand nombre de couvents ausquels il prescrivit de saintes loix qui furent observées avec beaucoup d'exa&icude.

Ce ne fut seulement en cette maniere qu'il procura le bien de son Ordre. Il institua,comme nous avons dit, les Re. ligieuses du même Ordre, & obtint pour elles du pape Nicolas V. les mêmes privileges que les Ordres de faint Dominique & de saint Augustin avoient pour la reception de pareilles Religieuses. Il fonda cinq couvents de ces saintes Filles. Il eut toûjours grand soin d'elles ; & nonobstant qu'il commît quelquefois à d'autres la visite de quelques couvents d'hommes, il visitoit toûjours lui-même les couvents de Religieuses, specialement celles de Liege , dont le couvent fut brûlé l'an 1468.& transferé à Hui, & celles de Bretagne, que Françoise d’Amboise, femme de Pierre II, duc de Bretagne avoit fondées.

Cette princese, après la mort de son mari, fit venir à Vennes des Religieuses de Liege, en ayant obtenu la permission du Pape. Elle leur fit bâtir un Monastere où elle se retira & y prit l’habit en 1497. Comme ce Monastere étoit proche celui des Carmes, & que leur Eglise fervoit aussi aux Religieu. ses, la princesse trouva que c'étoit une grande incommodité de n'avoir point d'Eglise particuliere. Ælle obtint permission du Pape de faire sortir les Religieuses Benedictines de la Congregation de saint Sulpice, du Monastere des Coëts près de Nantes, où elles n'étoient que lept , & ne vivoient pas dans une grande regularité; & avec ses Religieuses , elle prit leur place l'an 1478. après que le Pape eut ulé de censures envers les Benedictines, pour les faire sortir,& qu'elles eurent resisté pendant quatre ans. Elle repara la maison, fic de nouveaux bâtimens, & y mourut en odeur de sainteté l'an 1485.

Religieu Ce fut en 1462. que ce general tenant son chapitre à BruSEs Car- xelles, on examina & approuva les constitutions qu'il avoit MELITES, faites pour la reforme , & animé toûjours du zele de cette

reforme , il alla trouver le pape Paul II. duquel il obtint une bulle en 1466. qui confirmoit ce qui avoit été ordonné dans des chapitres generaux touchant l’élection des prieurs des couvents reformés. Enfin étant venu en France pour achever la reforme de tous les couvents qui y étoient établis , étant à Nantes avec le provincial de Touraine & un autre Pere qu'il avoit dessein d'y laisser pour prieur, afin de maintenir la reforme qu'il y vouloit introduire ; on leur donna à manger des mures empoisonnées. Sitôt qu'ils en eurent mangé, il y en eut un qui comba mort subitement, les deux autres, quoique malades à l'extrémité, sortirent de ce couvent & vinrent avec beaucoup de peine à celui d'Angers, où par la force des remedes, il y en eur un qui échapa, l'autre qui fut le B. Soreth en mourut : il fit une confession generale de toute sa vie , reçut le faint Viatique & l'Extrême-Onction, avec une pièré exeniplaire, & pardonna à ceux qui avoient éré cause de sa mort, qui arriva l'an 1471. Il s'est fait plusieurs miracles à son tombeau, & les Carmes lui donnent le titre de Bienheureux. Dans le chapitre tenu à Ast en Piémont en 1472. on confirma les constitutions qu'il avoit faites, & il fut ordonné que toutes les provinces en auroient un exemplaire.

Les Religieuses sont habillées comme les Religieux, elles ont une robe & un scapulaire de drap couleur de minime ou tannée , & auchæur elles mettent un manteau blanc, avec un voile noir. Il y a plusieurs Saintes de cet Ordre parmi lesquelles se trouve sainte Marie-Magdelaine de Pazzi , qui fut canonisée

par
le
pape

Clement IX. l'an 1669.
Lezana,

Annal. Sacri prophetici & Eliani Ordinis Tom. IV.
Louis de fainte Therese, succesion du prophete Elie.

« PreviousContinue »