Page images
PDF
EPUB

Orpre foi, le foûtien de l'Eglise , le service du Roi, l'appui de la juDEMONT- stice, la protection des pauvres , & la tranquillité publique. JOIE,

Cet Ordre, que quelques-uns mettent ausli sous la reglede
S. Basile , fur fort illustre pendant que la maison de Luzignan
posseda ce royaume ; mais il fut aboli après que Catherine
Cornaro veuve de Jacques de Luzignan eut cedé ce royau-
me aux Venitiens qui en ont été les maîtres jusqu'en l'an
1571. que les Turcs s'en emparerent.
Mennenius, Delicie equeft

. Ordin. Favin , T heat. d'Hon.& de Chevaler. Bernard. Giustiniani , hift. di tutti gli Ord. Milit. Hermant & Schoonebeck, dans leurs hist. des Ord. Milit,

CHAPITRE XXXVII.
Des Chevaliers de l'Ordre de Mont-foie, appellés aussi de

Montfrac ® de Truxillo.
А

Pre's que Godefroi de Bouillon eut conquis la Terre

Sainte, on bâtit aux environs de Jerusalem deux villes, dont la premiere qui n'en étoit pas fort éloignée, étoit située sur le sommet d'une montagne, d'où les pelerins qui venoient visiter les saints lieux, pouvoient découvrir cette sainte cité. L'autre en étoit éloignée d'environ deux lieues, & étoit ausli située sur une montagne proche de Bethléem & de la Tour d'Ader, ou du lieu où l'Ange annonça aux pas. teurs la naissance du Sauveur du monde, d'où les pelerins qui alloient à Bethléem pouvoient aussi découvrir cette villē, & ces deux nouvelles villes furent appellées Mont-Joie, peut-être à cause de l'allegresse & de la joie que faisoient pa. roître les pelerins en découvrant de ces montagnes les saints lieux où Jesus-Christ avoit pris naissance, & avoit répandu son sang précieux pour notre redemption.

Il se forma dans le même tems un Ordre militaire pour la défense de ces saints lieux & des pelerins qui les venoient visiter; & comme ces deux villes avoient le nom de Mont-joie, & que les chevaliers y établirent leur premiere demeure, ils en prirent le nom. Alexandre III. approuva cer Ordre l'an 1185. à ce que l'on prétend, & donna aux chevaliers la regle de S. Basile. Ils portoient sur un habit blanc une étoile rouge

ܪ

T. 1. P. 278

1

Chevalier de lordre de Mont-joye

[ocr errors]

à cinq rais, & il y a quelques écrivains qui leur donnent une ORDR-DE croix rouge semblable à celle des Templiers. Schoonebeck Montqui est de ce nombre, fe contredit lorsque parlant de ces der-Joie. niers, il dit, qu'ils portoient une croix rouge pour marque de leur Ordre, & qu'en parlant des chevaliers de Trưxillo , il dic aussi,que tirant leur origine des chevaliers de Mont-joie lorsqu'ils furent chassés de la Palestine , ils avoient la marque de cet Ordre qui étoit une étoile à cinq rais.

Les infideles s'étant enfin emparés de la Terre-Sainte,les chevaliers de Mont-joie, aussi-bien que les autres, furent contraints de se retirer en Europe ; & afin de trouver un lieu qui leur fût commode pour y faire leur demeure , ils parcou. rurent plusieurs provinces, & s'arrêterent enfin dans la Castille & dans le royaume de Valence, où les princes qui avoient connu leur valeur leur firent de grands dons. Alfonse IX. leur ayant donné le château de Montfrac , ils changerent de nom dans la Castille , en prenant celui de Montfrac ; mais à Valence & dans les autres lieux où ils s'étoient établis, ils furent toûjours appellés de Mont-joie. Enfin l'an 1221. le roi Ferdinand surnommé le Saint , voyant que cet Ordre éroit beaucoup déchû de sa premiere fplendeur , l'incorpora & l'unit à celui de Calatrava.

Il y a plusieurs auteurs qui parlent des chevaliers de Truu xillo coinme d'un Ordre separé de celui de Mont-joie, & qui disent la même chose de celui de Montfrac ; mais commeil y en a d'autres qui n'en font qu'un, nous les joignons aussi ensemble. Les chevaliers de, Truxillo tiroient leur origine de ceux de Mont-joie, & ont été ainsi appellés à cause que le roi Alfonse IX leur donna aussi dans la Castille la ville & le pays de Truxillo avec Santa-Croce, Albana , Cabagna , & Zaferello. Ces places avoient été conquises sur les Maures ; mais ces Infideles les ayant reprises peu de tems après, & les chevaliers de Truxillo n'ayant plus de retraite , furent incorporés dans l'Ordre d’Alcantara. Quoique nous ayons mis celai de Mont-joie sous la regle de S. Basile en suivant l'opinion la plus commune, il y en a néanmoins quelques-uns qui le mettent sous celle de Saint Augustin , & d'autres qui préten. dent qu'il fut soumis à l'ordre de Cîteaux.

Mennenius, Delicia equeft. Ordin. Chrysost. Henriquez, Menolog. Cifferc. Francisc. Quaresmo , Elucid, Terræ sanctæ

ORDRE DE T. 1. lib. 2. c.56. Mendo, de Ordinibus Milit. Franc. Rades,
S. Blaise. chron. de Calatrava, c.18. Hermant & Schoonebeck,dans leurs

hift. des Ord. Milit.

[blocks in formation]

T

Des chevaliers de l'Ordre de Saint Blaise.
Qus les auteurs qui ont parlé de cet Ordre,n'ont point

marqué l'année de son institution , & disent seulement que ce fut à peu près dans le même tems que celui des Templiers fut établi à Jerusalem. Les rois d’Armenie , qu'on prétend en avoir été les instituteurs, lui donnerent le nom de S. Blaise, qui avoit été évêque de Sebaste en Armenie, y avoit fouffert le martyre & étoit patron du royaume. Il y avoit dans cet Ordre des chevaliers ecclesiastiques & des laïques. L'emploi de ces derniers étoit de s'opposer par la force des armes aux heretiques qui publioient leurs pernicieux dogmes dans l'Armenie ; & les ecclesiastiques étoient destines pour faire le service divin & prêcher l'Evangile , afin de maintenir les peuples dans la foi, & dans les pratiques de la religion Catholique. Ces ecclesiastiques étoient de veritables Religieux, qui comme Moyse , elevoient leurs mains vers le Ciel, pendant que les autres combattoient & faisoient la guerre aux ennemis de Jesus-Christ

. La marque de cet Ordre écoit une croix rouge au milieu de laquelle étoit l'image de S. Blaise, qu'ils portoient sur une robe de laine blanche toute simple, & Tans aucun ornement ; & dans le serment de fidelité qu'ils promettoient à leur prince, ils s'obligeoient de travailler à l'augmentation de la religion Chrétienne , & de défendre l'église Romaine contre les heretiques. Ces chevaliers suivoient la regle de S. Basile.

Mennenius , Deliciæ equeft. Ord. Mendo , de Ord. Milit. Bernard. Giustiniani , hift. di tutti gli Ord. Milit. Hermant & Schoonebeck, dans leurs hift. des Ord. Milit.

Ji

CHAPITRE

« PreviousContinue »