Page images
PDF

reste plus presentement que vingt-deux abbaïes en Sicile, Monos treize dans le roïaume de Naples, & quelques autres à Rome#& dans son territoire, qui composent en tout trois provincesi . differentes, sçavoir, Calabre, Sicile & Rome, qui ont chacune leurs superieurs provinciaux, & sont soumises à l'abbé general de tout l'Ordre. L'an 1573. le pape Gregoire XIII. à la priere du cardinal Sirlet qui étoit pour lors protecteur de cet Ordre, tâcha de le retablir dans sa premiere ferveur, aïant beaucoup dégeneré l de sa premiere institution. Il assembla en un seul corps tous les Monasteres de saint Basile d'Italie, d'Espagne & des autres provinces sujettes pour le spirituel au saint siege. Il ordonna qu'on tiendroit tous les trois ans un chapitre general, où on éliroit un abbé general, des visiteurs, un procureur general & autres officiers pour le bon gouvernement de cet Ordre ; & soumit à l'obéïssance du general toutes les provinces qui étoient unies avec l'église Latine. Il exemta aussi les Monasteres & les religieux, de la jurisdiction des ordinaires, des archimandrites, & des abbés commendataires ; ordonnant que ces derniers seroient tenus à la reparation des Monasteres & des églises, ausquelles ils pourvoiroient d'ornemens & autres choses necessaires pour le culte divin. Il separa les menses abbatiales d'avec les conventuelles; enfin il leur accorda beau- i coup d'autres graces & privileges qui furent confirmées par - l ! Clement VIII. & par Paul V. | Dans les provinces de Sicile, de Calabre & de Rome ils suivent le rit Grec, selon le typique ou ordre prescrit par saint | Barthelemi de Rossane abbé de Grotta-Ferrata ; mais ils se conforment en plusieurs choses à l'église Latine, consacrant avec du pain azime, se servant d'ornemens sacerdotaux pareils à ceux dont elle se sert, & ils ajoutent au Crcdo : qui ex Patre Filioque procedit, ce que ne font pas les autres Grecs. Neanmoins au Monastere de S. Arpin à Naples par un privilege de Paul V. donné de vive voix en 1615. & dans celui de Nocera - | de Pagani par un autre privilege d'Urbain VIII. de l'an 163o. | ils officient selon le rit Latin, & le même Paul V. par un bref de l'an 1 6o8. avoit déja accordé à tous les Monasteres du rit - • Grec où il y auroit six religieux de famille, que l'und'eux pût dire la Messe selon le rit Latin, & même deux religieux où il y en auroit un plus grand nombre, ce qui a été confirmé par Innocent X. le 2, Janvier 1649.

[graphic]

Mo I NES DE S. BAS ILE , EN ITALIE.

Leur chapitre general se tient presentement tous les six ans par un bref de Paul V. du 15 Mai 162o. & les provinciaux en chaque province, tous les trois ans.Tous les ans l'on tient aussi dans une des provinces, la diette ou diffinitoire general, où l'abbé general assiste avec les visiteurs, les provinciaux, les assistans generaux & les diffiniteurs, & c'est dans ces assemblées qu'on fait élection des abbés, des prieurs & des autres officiers, qu'on y reçoit les novices, generalement qu'on traite de toutes les affaires qui regardent l'Ordre. Quoique les generaux doivent être élus tous les six ans, il arrive neanmoins très souvent, qu'ils sont nommés par brefs des souverains pontifes, & confirmés dans cet emploi pour plusieurs années, commeil est arrivé au R. P. Theophile Pirri Napolitain, qui fut créé par Alexandre VII. en 166o. & confirmé ensuite à vie ; mais il fut quelque tems après nommé à l'évêché de Giovinazzo par le roi d'Espagne. Le R. P. Basile Pitella Sicilien, fut aussi créé par bref de Clement X. en 167o. & ensuite confirmé à vie. Et enfin le R. P. D. Apollinaire d'Agresta Calabrois, qui a donné en 1681. la vie de saint Basile, où il parle amplement de la fondation & propagation de son Ordre, fut aussi créé en 1675. par bref de Clement X. & confirmé ensuite par Innocent XI. en 168o. il gouvernoit encore cet Ordre en 1698. lorsque j'étois à Rome, il avoit été aussi vicaire general de l'archimandrie de saint Sauveur de Messine. Ce Monastere est le plus celebre de cet Ordre en Italie, il n'y en a point qui puisse aller de pair avec lui. Il fut fondé par Roger comte de Calabre & de la Pouille, qui étant venu l'an 1157.avec une armée considerable pour secourir la ville deMessine, & en chasser les Sarasins qui s'en étoient emparés aussibien que de toute la Sicile, fut si touché du premier objet qui se presenta à lui, qui étoit douze Chrétiens que ces barbares avoient pendus à l'endroit où est presentement la tour du fanal , † vœu de bâtir un Monastere en cet endroit ; afin que les religieux qu'il y mettroit priassent Dieu tous les jours pour le repos des ames des Chrétiens qui étoïent morts par les mains de ces infideles, ce qu'il executa peu de tems après lorsqu'il les eût chassés de toute cette isle, & aïant appris les rares vertus de saint Barthelemi deSemeri de l'Ordre de saint Basile, qui demeuroit dans un Monastere de cet - Ordre

[ocr errors]
[ocr errors]

Son fils Roger, qui prit la qualité de premier roi de Sicile, lui ayant succedé, il embellit ce Monastere par des bâtimens magnifiques qu'il y fit faire , le déclara archimandrital , & nomma pour premier archimandrite saint Luc de Calabre ; CC † fut approuvé par Alexandre III. l'an 1175.

Il y avoit plus de quarante abbayes qui en dépendoient, & quoique la plûpart ne soient plus occupées par les Religieux de cet Ordre, on ne laisse pas d'y nommer des abbés titulaires que les Religieux de saint Sauveur élisent dans leur chapitre avec le consentement de l'archimandrite, pour maintenir la jurisdiction de ce Monastere, qui possede les terres de Savoca, Salice, San-Angelo, Ali, Atala,Mandanice, Pagliara , Lucade, Casale-Vecchio, Forza, San-Gregorio , & plusieurs fermes & métairies. Et tous les abbés titulaires aussi bien que les commendataires, avec tous les vassaux des terres qui appartiennent à ce Monastere, sont obligés sous de grosses peines de comparoître tous les ans, par eux ou par procureurs, devant l'archimandrite, ou son vicaire general, à l'appelgeneral qu'on fait le sixiéme jour d'Août

Tous les revenus des abbayes titulaires appartiennent en partie au noviciat grec érigé en ce Monastere par Clement VIII.l'an 1597. & l'autre partie à l'archimandrite,dont le premier regulier a été saint Luc de Calabre, comme nous avons dit, & le dernier, le cardinal D. Isaac Comnene qui étoit du même Ordre, qui fut élevé à cette dignité par le pape Urbain II. Mais depuis ce tems-là cette abbaye est tombée en commende , & le premier archimandrite seculier fut dom Alphonse d'Aragon, les Religieux n'ayant eu pour leur entretien qu'une petite partie du revenu avec l'autorité & le

pouvoir d'élire un vicaire general de leur corps dans la va

[ocr errors]
[ocr errors]

DES.BAsI- une très ample bibliotheque de manu

crits en parchemin de

LE EN Es° divers peres & écrivains Grecs. Dans la province de Rome

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »